Dépendance sexuelle

Version complète : toucher le fond et remonter ?
Vous consultez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8
Par 10 fois je suis venu ici, une fois je me suis même créé un compte .. juste créé un compte et puis, par 10 fois je suis reparti.

J'ai 50 ans. Depuis combien de temps suis-je addict, je ne sais pas. Je ne sais plus. Déjà du temps du minitel ... mais le minitel c'était cher et puis un peu moins inépuisable qu'Internet.

Moi mon truc c'est le tchat, j'ai créé un personnage qui aguiche quelques victimes masculines consentantes. Je ne suis pas homo, ce personnage me permet de jouer les marionnettiste. Je lui fait "jouer" les scènes qui me rendent fou.

Il faut que je m'en sorte, c'est de pire en pire. Avant je pouvais avec un peu de volonté, m'arrêter pendant 2 ou 3 mois (ça doit être mon record). Aujourd'hui je ne tiens jamais plus de 2 ou 3 jours. 

Tous les jours. Combien de fois ? 2, 3, 4  il n'y a pas de limites. Le matin avant d'aller bosser, le soir quand ma femme est couchée.. Addict.

Et pourtant je suis marié, je l'aime, elle aime le sexe. 
Mais les émotions, les sensations sont tellement plus forte et violente sur le WEB ... Comment rebrousser chemin, comment oublier ça ? Comment ne pas vouloir le retrouver ?

De la drogue gratuite à portée de main tout le temps...

SOS
Hello!
 
Je voulais juste te souhaiter la bienvenue!
 
Bravo pour ton courage de venir t’exprimer ici! On t’accompagnera comme on pourra, on sera là pour et avec toi ! Tu as compris que tu n’es plus seul !

La dépendance sexuelle se définit à partir du moment où elle nous pousse d’aller de plus en plus loin dans nos fantasmes et pratiques sexuelles et qu’il se crée ainsi en nous un malaise, puis une souffrance. Cela semble être le cas chez toi !
 
Tu as donc bien fait de venir ici ! Ce forum se base sur l’entraide. Ici personne ne te juge! Exprime-toi librement. Lis, réponds aux autres postes, aide et demande de l'aide ! Néanmoins, prends connaissance de la charte du forum : Les postes ici sont accessibles à tous, même aux mineurs, raison pour laquelle une certaine maîtrise de nos propos est de rigueur !
 
Regarde aussi le WIKI (sur la barre tout à fait en haut) et fouille un peu dedans! Le Wiki est une sorte de bibliothèque avec des articles et postes, parfois écrits par les membres, classés par thèmes.
 
Voici le lien pour savoir comment s'en servir:
http://www.dependance-sexuelle.com/wiki-article-10.html
 
Définition de la dépendance sexuelle:
http://www.dependance-sexuelle.com/wiki-article-57.html
 
Ici aussi un test sur un site parallèle au nôtre avec un questionnaire sur la dépendance:
http://www.orroz.net/test.html

Les parcours de nous tous ici sont divers, même si les structures de nos dépendances se ressemblent. Beaucoup parmi nous ont également vu des liens de notre dépendance avec des pathologies ou complexités de l’ordre psychologiques… la dépression, l’estime de soi, manque de confiance en soi, traumatismes anciens… Le forum est aussi là pour t’accompagner dans tes réflexions de cet ordre-là, si tel devait être le cas.
 
Je t’invite donc à t’exprimer sur le forum aussi souvent que tu le souhaites ! Tout le monde ne se sent peut-être pas prêt à ça, mais si tu veux, participes aussi aux échanges sur les carnets des autres. Se mettre au service des autres nous éclaire aussi sur nos propres parcours et donc sur nos lacunes et contradictions, cela nous fait aussi avancer!
 
On est tous un petit peu comme des aveugles qui se cognent parfois avant de développer l'instinct et la force de savoir réellement par où nos chemins doivent passer!
 
Et gardes espoir : Je suis de ton âge, je suis enfoncé dans la dépendance depuis 25 ans, je vois un psy depuis des années, mais grâce aux échanges ici sur le forum je commence enfin à en sortir !
 
On avance tous ensemble !
 
Jan
Salut,

comme Jan, je te souhaite la bienvenue et bravo pour le courage d'avoir fait le premier pas en venant écrire ici. Ce n'est jamais facile. Il est important de ne pas rester seul face à sa dépendance, dis toi que tu peux venir ici en confiance, il y a l'anonymat, l'absence de jugement de la part des autres et surtout l'écoute et l'aide que nous pourrons te fournir ou que tu pourras fournir.

Il est intéressant d'essayer de décrire le plus factuellement possible ce que tu ressens au moment de la rechute... Peux-tu essayer de nous dire (si tu le souhaites) ce qui t'amène régulièrement à aller sur ces chats ?

A toi de voir, et à toi de faire de ce forum une aide pour ta guérison.

Fabrice
Merci les gars,


C'est un peu étrange je l'avoue d'écrire comme ça et de voir que boum, comme ça, il y a des personnes prêtes à aider. De voir que d'autres vivent ou ont vécu les mêmes affres. Que d'autres se débattent, prisonniers des mêmes tentacules. 

Réconfortant et aussi un peu démoralisant de voir toutes ces chutes, ces rechutes, sisyphes modernes. Y a-t-il seulement un espoir ?

C'est pas comme une drogue, c'est une drogue (enfin j'imagine car en fait je n'en sais rien, je ne me suis jamais drogué ..). Il en faut de plus en plus souvent, il faut que cela soit de plus en plus fort. La dose de l'an dernier ne fait plus rien, il faut continuer à planer coûte que coûte.

Le premier problème c'est surement que c'est invisible, inodore, incolore ... Je suis sûr que tous les gens qui me connaissent pourraient mettre leur main au feu (et même les deux) que celui qui a écrit ce que j'ai écrit dans mes tchats, celui qui a visionné ce que j'ai visionné n'est pas moi. C'est tellement loin de moi .. et pourtant c'est vrai. Comme personne ne voit rien, personne ne peut aider, ne peut forcer à se découvrir. Un alcoolique ça se voit, un camé aussi. Là, rien.

Le second problème c'est que ces shoots sont gratuits, disponibles partout où internet est disponible. Partout quoi. Sur un ordinateur, même sur un téléphone, partout, tout le temps, en 1 mn chrono. Le gars qui veut arrêter de fumer n'achète plus de cigarettes et évite les endroits où on en trouve, les fêtes etc.. Pareil pour un alcoolique mais là ... la tentation est disponible partout, tout le temps. J'entends parfois dire qu'on peut mettre des protections .. on ne peut pas. Un filtre parental ? C'est inefficace et à partir du moment où j'ai le mot de passe ... Et on fait ça sur le téléphone portable et au bureau et partout où le wifi existe ? Les navigateurs ont maintenant un mode sécurisé, on prend soin de supprimer les cookies, les caches etc.. Il ne reste aucune trace et avec un VPN même mon adresse est masquée. 

Comment ça me vient ?

Comme le fumeur a l'habitude de lier petit café et cigarette, pause entre 2 réunions et cigarette, il y a des moments comme ça, des endroits comme ça. Ma femme part accompagner les enfants à l'école et boum j'ai une heure. Le we elle va faire des courses et boum une autre. Elle s'endort plus tôt le soir et boum encore une autre. Ca devient une sorte de réflexe, profiter de la possibilité. 

Pavlovien, reptilien.

Et puis il y a aussi les images vues qui après avoir imprimé la rétine sont stockées au fond du cerveau et s'agitent et demandent leur dû. On lit un livre, on regarde un film, on travaille et le cerveau ne peut plus se concenter, les murmures se transforment en voix, les voix en cris, les cris en hurlement. Les "ce serait bien" en "il faudrait", l'envie en besoin, le besoin en nécessité, impérieuse, là, maintenant, tout de suite.

Calmer la bête immonde.

Il y a enfin la femme que j'aime qui, en grande partie pour me faire plaisir, porte des tenues sexy, des jupes courtes, des talons hauts, ne porte plus de culotte sous ses collants, mets des portes jarretelle et des bas. Le matin je la vois s'habiller et je sais que dès qu'elle sera partie je vais replonger. J'aime qu'elle soit désirable et en même temps cela me hante.

Pris à son propre piège.

Allez, bientôt 24 heures ... Ce n'est pas si ridicule que cela en a l'air. 
Salut ,

bravo pour les 24 heures. Tu as lancé un sevrage de 100 jours, c'est assez long, parfois il peut être mieux de se lancer sur de plus courtes durées pour voir la barre progressée (ensuite tu peux rallonger ton sevrage). C'est mieux pour son estime et sa fierté d'atteindre les 100% !!! A toi de voir.

Dans la description de ton addiction, le porno/chat a pris une proportion importante. Comment as-tu ressenti ce premier jour sans ? As-tu mis en place des stratégies / changer tes habitudes pour éviter les situations à risques ? 

Des idées, tu peux aller faire les courses avec ta femme (ou même lui dire que tu peux aller les faire et qu'elle pourra ainsi se reposer). Pas de tentation et tu es bienveillant vis-à-vis de ta femme...
Tu peux aussi échanger avec ta femme. Lui dire que toi tu l'as trouve sexy dans ses tenues, mais elle qu'en pense-t-elle réellement ? Lui as-tu demandé ? Tu peux simplement lui dire que pour elle si cela est gênant (ce que tu sembles ressentir) qu'elle peut elle même mettre ce qui lui plait le mieux, les vêtements qui expriment sa personnalité, sa féminité.

Il faut arrêter d'alimenter la bête immonde. Au début c'est difficile. Tu décris très bien cela dans ton post. Mais avec le temps, les images sont moins présentes et pressentes. Ton image des femmes (et plus particulièrement de ta femme) changera, et elle s'en apercevra (crois moi... ma relation n'a jamais été si sexuellement épanouie avec ma compagne depuis mon sevrage). Ce n'est pas impossible, cela te parait impossible car l'addiction demande sa dose, mais nous sommes quelques uns ici à être parti de très bas (porno, rencontre sexuelle...) et avec le temps, la volonté et la persévérance, nous construisons jour après jour notre rétablissement. C'est long, mais cela en vaut le coup.  

Courage et persévérance ! 

Fabrice
Bonsoir Impulsion,

j'aimerais ajouter également un commentaire à ceux de mes amis Jan et Fabrice.

Ce qu'il faut savoir, c'est que la dépendance sexuelle n'est que l'arbre qui cache la forêt. Ce besoin de communiquer par chats avec "victimes masculines consentantes" ressemble beaucoup à de la dépendance affective. Ce besoin incessant d'être en relation avec une "victime", la faire jouer des petits jeux sexuels, comble un vide. C'est un besoin d'être aimé. Le chat est un miroir. Il nous renvoie en pleine gueule ce que nous sommes. Et les victimes ne sont pas toujours celles que l'on croit!

Bienvenu au forum, courage et au plaisir de te lire.

Alessandro
Hello mec!

Je suis un peu crevé ce soir et donc pas trop capable de rebondir sur tout ce qui dans tes postes et dans ceux des amis le mériterait.

Je suis sur ce forum depuis octobre dernier. J'ai sauvegarde pas mal d'échanges ici, j'écris mes postes à priori sur un fichier "word" avant de les insérer ici... Mes fichiers représentent plus de 1000 pages à ce jour... - Ironiquement je me dis que comme ça au moins je me rapproche en nombre de pages du nombre de plans de c... que j'ai probablement faits dans ma vie...- 

Tout ça pour dire que ce que je veux avancer se base sur une certaine expérience tout de même... :

Tu ne sais pas où commencer, ni comment ça marche pour terminer avec cette dépendance, tu est perdu, tu  t'observes et tu es désespéré, ...

... mais l'expérience que j'ai acquise durant mes échanges sur ce forum me fait dire que tu fais exactement les bons constats sur ce qui t'arrive, exactement la bonne analyse (même si elle ne reste pour l'instant qu'au niveau du "ras le bol") et tu déduis dans la bonne direction, pour que cela me permette d'avancer que tu as tout pour pouvoir décrocher de la dépendance!

Tout est encore "en vrac", tu es encore "aveugle", mais tu as tout pour sortir de cette me...e!!!
Moi en tous cas je le crois!

Donc persévères!
Reste surtout avec nous et échange ici!
Heurtes-toi!
Bouscules tout en toi!
Tu risques de retomber, de chuter, mais si tu gardes ton objectif clairement face à toi et si tu te rencontres malgré les échecs toujours avec honnêteté tu y arriveras!

Je suis certain que dans quelque mois tu commenceras alors à sortir de la dépendance!

Bienvenue ici cher ami!

Jan
Merci à vous qui avez pris du temps pour me répondre, pour me dire des tas de choses et surtout que je n'étais pas seul. C'est rien à dire mais c'est énorme à recevoir. 

On va s'en sortir, c'est sûr. A-t-on le choix de toutes les façons ?

Ces dernières 24 heures, j'ai eu des tas d'occasion que j'aurai saisies au vol il y a encore peu et j'ai tenu. Ok ce ne sont que 24 heures mais j'ai appris à me satisfaire de chaque petite victoire. Il le faut bien, non !

Dépendance Sexuelle ... J'aime bien le nom du site, le taper pour venir ici c'est déjà passer sous des fourches caudines, avouer et surtout s'avouer son mal avant d'entrer. A défaut de pouvoir l'avouer aux autres, l'avouer à ce petit cercle qui sait ...

A ce propos, il est terrible d'être victime de ce mal (victime de soi-même et coupable envers les autres en fait) et de se cacher, se sentir honteux. Et puis quand on se dit allez, je veux m'en sortir, de venir ici et de ne pas pouvoir dire autour de soi "je vais changer, je vous jure, vous allez voir, regardez". 

On a caché son mal et on doit cacher sa rémission de la même façon. 

Oui, la même. Venir avec un navigateur en mode sécurisé pour ne pas laisser de traces. Dire aux autres les mêmes phrases "Oui oui j'arrive, oui, 2 minutes .. Oui je travaille" que l'on disait à l'époque pour cacher ses tchats pornographiques alors que là on essaye de s'en sortir.  Quelle frustration.

D'ici demain je double mon score. Promis !
Bonjour Impulsion,

Je te souhaite la bienvenue !

Je suis dépendant au porno et à la masturbation. Je suis inscrit sur le site depuis le 21 mai, et depuis, pas de rechute.
Le site est, pour moi, une aide très précieuse : je ne suis pas seul dans la lutte, je lis des histoires de guérisons, j'apprends des expériences des autres, je partage mes difficultés et j'écoute les réponses et les conseils. C'est un soutien très efficace.

Je lis ton parcours et j'observe que beaucoup de choses sont déjà en place :
- tu as conscience du problème,
- tu utilises le mot 'drogue',
- tu connais les lieux dangereux,
- tu penses aux défenses à mettre en place,
- tu viens sur le site.

Ton parcours commence très bien. Les éléments essentiels de la réussite sont déjà là !

Impulsion a écrit :(...) Ok ce ne sont que 24 heures mais j'ai appris à me satisfaire de chaque petite victoire. Il le faut bien, non !
Les grandes victoires commencent toujours par de petits étapes. Dans mon cas, le sevrage m'a invité à changer ma relation au temps : j'évite d'anticiper les difficultés des jours prochains. J'essaie de tenir mon sevrage une journée de plus. Si c'est trop dur, j'essaie de tenir une heure de plus, une minute de plus.

Bon courage !
Juste ce petit message tardif pour te dire que je reste convaincu que ton choix de venir ici est très juste!

Tu as tout pour réussir et on croit en toi, quelque soit ton parcours!

Il est tard et je suis fatigué pour dire plus, mais je tenais à te faire ce petit mot!

Jan
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8
URLs de référence