Sevrage d'Atarax
Atarax @ 17-04-2015 10:04:22

Bonjour,

J'ai découvert votre communauté hier, et je m'y suis présenté ici, avec mon parcours de dépendant jusqu'ici, et mon témoignage.

J'ai décidé de commencer un sevrage il y a environ trois jours, et je souhaiterai atteindre, dans un premier temps, 30 jours.
Je suis accro au sexe en ligne (discussions, webcams etc.), mais je sais aussi que j'ai par le passé essayé de réguler cette dépendance par du porno (quand une envie me prenait de rechercher des interactions sexuelles en ligne, je cherchais du porno à la place, qui me permettait d'atteindre rapidement une excitation puis un plaisir qui court-circuitait l'envie précédente). Je ne suis pas sûr, aujourd'hui, que c'était la meilleure stratégie, dans la mesure où c'était d'une part un emplâtre sur une jambe de bois, et d'autre part que ça faisait insidieusement monter, je pense, l'envie de faire plus.
Je me lance donc dans 30 jours de sevrage de sexe en ligne sous toutes ses formes.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Burrhus @ 17-04-2015 11:04:10

Bravo NostrumFellow et en plus tu as toi même fait le lien avec ta présentation. Tiens bon ton sevrage, voila mon souhait pour toi.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 17-04-2015 11:04:29

Merci pour tes encouragements !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 17-04-2015 18:04:40

La fin de journée est un peu difficile, je suis encore au travail avec une bonne partie de mes collègues qui sont déjà partis, et j'ai de plus en plus de mal à me concentrer sur le travail que j'ai à faire et l'esprit qui commence à vagabonder. Je résiste pour l'instant, et j'essaie d'écouter de la musique pour me détendre...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 17-04-2015 22:04:18

Bon courage à toi, ça toujours été un moment difficile pour moi. Il faut lutter, voire quitter le travail et rentrer en famille.
De mon coté, j'ai installé un logiciel de contrôle sur mon ordi (sans le code),et donc maintenant c'est impossible pour moi, c'est efficace, j'ai eu une tentation un soir, et impossible. C'est K9 web protection (facile a paramétrer pour vraiment bloquer que le porno)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-04-2015 11:04:38

Bonjour Fabrice,

Merci pour tes conseils. Effectivement, j'ai fini par rentrer chez moi ; de toute façon, si j'en arrive là, je ne suis clairement plus efficace et c'est probablement plus sage que je rentre et que je me repose.

Merci du conseil pour K9. Par contre j'évolue sous des systèmes d'exploitation où il n'est pas disponible (et l'expérience que j'ai avec ce genre d'outils, c'est que c'est un défi à contourner, donc ça crée une motivation supplémentaire pour le faire...).

Ma compagne sera absente une partie de l'après-midi, ce qui peut facilement correspondre à une longue période de tentation. Je me suis fait un programme pour l'après-midi pour me tenir éloigné de toute tentation, et je vais faire mon possible pour m'y tenir.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
alessandro @ 18-04-2015 11:04:46

Tiens bien ton programme et ne flanche pas. On est avec toi. Courage et bon après-midi
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-04-2015 11:04:59

Merci de ton soutien ! Bon après-midi et bon courage à toi aussi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 18-04-2015 14:04:41

Au début il faut vraiment s'imposer un programme. Tiens bon. Ensuite c'est un peu plus souple, même si il ne faut jamais lâcher la garde !
Bon courage, on pense à toi.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 19-04-2015 09:04:43

Merci de votre soutien à tous !

J'ai passé l'après-midi sans souci, le programme m'a sûrement aidé.
Maintenant je sais que je vais passer deux semaines qui devraient être assez faciles, car très bien remplies, avec peu ou très peu de moments où je serai seul chez moi, qui sont les moments les plus dangereux pour moi...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 22-04-2015 13:04:29

Ça fait une semaine que je suis en sevrage, pour l'instant tout va bien.
J'ai eu la chance de ne pas avoir beaucoup d'opportunités de rechute cette dernière semaine, et je sais qu'en cas de tentation, je peux me forcer à venir ici, vous lire ou partager avec vous ce que je ressens, ce qui n'est pas rien dans mon processus de sevrage :)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Corto @ 22-04-2015 14:04:00

Salut Nostrum Fellow,

tiens bon mon garçon!

Juste pour réagir à ce que tu écrivais sur le fil d'Eric44, ce n'est pas parce que tu as eu une vie objectivement moins brutale que d'autres, que tu ne peux pas avoir souffert de certaines choses (c'est la subjectivité, c'est comme ça!) et développé des mécanismes qui à terme te desservent.
Personnellement j'ai eu une enfance plutôt favorisée avec un entourage familial aimant et soutenant, ça ne m'a pas empêché des difficultés affectives. Je suis allé deux ou trois fois en réunion DASA. J'avais tellement l'impression d'avoir une histoire de bisounours avec mon sevrage de vidéo porno, au milieu de tous ces dépendants lourdement traumatisés et encore pris dans des comportements bien plus morbides, que je me suis senti gêné et n'y suis plus allé. Pourtant je persiste à croire que ça aurait pu être un bon endroit de discussion sur le fond.

Allez, courage. Les rechutes ne sont pas dramatiques, mais si tu parviens à éviter cette case-là c'est moins douloureux! (perso ça s'est passé comme ça, je ne le dis pas pour fanfaronner, car tous mes soucis ne sont pas réglés, mais juste pour rappeler que ça existe.)

Never give up.

Corto
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 22-04-2015 16:04:40

Salut Corto,

Merci pour tes encouragements !

Et merci aussi de partager ton ressenti ; je me sens un peu mieux par rapport à tout ça après t'avoir lu. J'essaie de me convaincre qu'il n'y a pas de gradation dans la souffrance, et que si je suis ici à me déclarer comme dépendant c'est que j'en souffre, mais ce n'est pas toujours évident de me confronter à la souffrance des autres qui me semblent souvent plus complexe que la mienne.

En tout cas je suis heureux d'avoir trouvé votre communauté et de pouvoir partager avec vous, et pouvoir essayer d'avancer avec vous !
===============================================================================================================================================
Sevrage de NostrumFellow
Burrhus @ 23-04-2015 00:04:00

Je voudrais dire quelque chose sur cette question de souffrir plus ou souffrir moins.

C'est tout à fait une fausse question, ça ressemble à la question de qui est la plus belle fleur entre la petite violette ou la grande rose. Les deux sont belles et ce n'est pas la taille qui fait la beauté. Elle ont une odeur différente et aussi enivrante l'une que l'autre.

L'important c'est de croire que l'on peut être comblé par la vie. Ce n'est pas la violence de la souffrance ou le contraire qui te donnera la réponse. Le bonheur tous le cherche et c'est y croire ou pas qui fait la différence. La souffrance et le bonheur ne sont pas incompatible, si cette souffrance a du sens.

Le marathonien souffre dans sa course, son désir de victoire, et son bonheur quand la victoire est là, ont tout à fait intégré la part de souffrance qui est inhérentes à ce bonheur.

La souffrance n'est rien quand elle devient inhérente à sa définition du bonheur, quand cette souffrance est un passage obligé à un objectif supérieur.

L'important c'est d'être comblé, la taille du verre si il est rempli à ras bord n'a pas d'importance, il est rempli de ce qu'il peut recevoir, il est comblé.

La souffrance peut aussi être un lieu de vice, de manipulation de l'émotion de son prochain. Cela peut générer aussi une révolte destructrice ( et celui qui à souffert est souvent passé par ce stade en faisant beaucoup de dégâts derrière lui au nom d'une idée très personnelle et souvent fausse de la justice ).

Si tu as moins souffert tu as une autre richesse, un privilège que tu peux ( et doit à mon idée ) transformer en un service dans la solidarité entre les personnes, et un service est une charge, et une charge ( celle de ton privilège ), est une forme de souffrance.

Il y a deux souffrances, la féconde, celle inhérente à un but, celle du marathonien, et la souffrance stérile de l'esclave, qui tourne en rond inutilement dans sa cage, pour son malheur, et celui de son entourage.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 24-04-2015 17:04:59

10 jours de sevrage, et pour l'instant tout va — à peu près — bien. Le week-end s'annonce chargé et les occasions de chuter seront a priori faibles, ce qui est une bonne chose (dans la mesure où ça m'éloigne de la tentation, mais j'appréhende un peu les prochains moments de plus grande liberté que j'aurai, qui sont les plus propices à la sortie de route).
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Burrhus @ 25-04-2015 21:04:49

Salut NostrumFellow tu as pensé quoi de ce que j'ai dit sur la souffrance ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 27-04-2015 18:04:08

Salut,

Je partage en partie ton point de vue sur la souffrance des autres et la sienne (avec ta comparaison avec des fleurs) ; mais si rationnellement j'arrive à le penser, c'est parfois plus difficile de s'en persuader.

Pour le reste, je suis aussi globalement d'accord avec toi, même si c'est un peu décorrélé de la problématique de base. Le sevrage est d'ailleurs une forme de souffrance bénéfique, puisque ça correspond souvent à une période difficile à traverser, mais dans l'objectif de se sentir mieux par la suite.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 29-04-2015 14:04:27

Deux semaines ! Je suis à la moitié de mon objectif actuel...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Réalité @ 30-04-2015 08:04:44

Félicitation :)
Ne relâche rien et continue à aller de l'avant :)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 30-04-2015 12:04:20

Merci pour tes encouragements !

Le long week-end qui s'annonce devrait être facile à franchir, vu que je serai à nouveau bien occupé. Et j'ai des semaines (très) chargée en ce moment, donc pas le temps de (trop) penser à tout ça.
La semaine prochaine me fait un peu plus peur, je vais passer une partie de la semaine face à moi-même...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 04-05-2015 18:05:05

Je repensais un peu à mon parcours, et je me rends compte que je suis probablement un peu un « profil à risque ». Je suis dépendant au sexe en ligne, et c'est sûrement ma plus longue dépendance. J'ai eu une forte période de cyber-dépendance, où je ne pouvais me passer d'être connecté (avec souvent une impression de futilité, et un clair manque de plaisir à le faire, mais c'est caractéristique d'une dépendance justement). Je retrouve d'ailleurs par moment un peu ces aspects de dépendance dans la dépendance au sexe en ligne, certaines habitudes étant nécessairement similaires. J'ai été dépendant à la cigarette, mais j'ai réussi à m'arrêter. J'ai été dépendant à l'alcool, avec une consommation qui était montée insidieusement, et qui est devenue très importante pendant une période (à un point où j'absorbais peut-être plus de calories en buvant qu'en mangeant).

Je savais déjà tout ça, mais le lister ainsi m'en fait un peu plus prendre conscience...

Sinon je vais traverser des zones à risques cette semaine, et j'ai commencé à me préparer un programme pour éviter de me retrouver face à la tentation.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 04-05-2015 19:05:33

Bon courage pour ta semaine, tu sais qu'on est là.

Si tu le souhaites, j'aimerais bien que tu me parles un peu du programme que tu prépares, tu fais ça comment? tu remplis toutes les cases horaires? 

Je connais tellement bien cette futilité qu'on ressent dans la dépendance... Mais tu peux t'en sortir, tu vas la gérer cette semaine !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 05-05-2015 18:05:30

Disons qu'il y a à la fois des tâches que je m'impose (pour l'entretien de mon chez moi), et des occupations plus « personnelles » que je me planifie, mais rien de très défini ; je ne me dis pas « OK, de 18h à 18h15 je fais ci, de 18h15 à 18h45 je fais ça » etc. Donc par exemple, hier je savais qu'il fallait que je fasse un peu de ménage et que je m'occupe de la cuisine, et je me suis accordé du temps à moi, en me laissant un moment pour pratiquer un instrument de musique (que je joue toujours aussi mal, mais toujours avec autant de plaisir). Un des derniers week-ends où j'avais eu des moments seul comme ça, j'en avais profité pour aller prendre l'air, me balader.
Avant je me disais que j'aimerais faire ci ou ça, ou qu'il faudrait que je le fasse (sans forcément une grande motivation) ; là je m'oblige un peu plus à passer à l'action (et pour l'instant ça marche). Avec en plus la double satisfaction de me faire en partie plaisir (en me consacrant un peu de temps) et de faire plaisir à ma femme qui est contente de trouver la maison en ordre après ses absences (sans que ça ne soit non plus exceptionnel que je fasse des tâches ménagères, je ne suis pas vraiment pour une répartition sexuée des tâches).

Voilà, ni solution magique ni recette miracle, mais j'essaie d'atteindre de petits objectifs.
[hr]
Et j'oubliais qu'aujourd'hui j'en étais à trois semaines de sevrage... J'en suis (littéralement) aux trois quarts de mon objectif, c'est encourageant ! Mais je reste vigilant...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 06-05-2015 16:05:57

Déjà c'est super pour ton sevrage, tu peux etre fier de toi ! 

C'est bien que tu sentes de la satisfaction dans tes actions. Perso j'ai du mal, souvent j'avais l'impression que ce n'étais jamais assez bien, ce sentiment commence à s'effacer un peu. Par contre maintenant, quand je fais du menage j'ai l'impression de gâcher ma journée, puisque de toute façon il y a toujours quelque chose à faire, vaisselle etc, c'est comme pour les paperasses, j'ai l'impression de ne jamais en sortir et que c'est vain, que je n'avance pas, surtout maintenant que j'ai un projet sur lequel je peux vraiment avancer, si je mets les deux en parallèle ça me plombe un peu. Mais tu as raison, ta compagne est heureuse quand elle rentre, je devrais peut-etre me concentrer sur ça de mon côté aussi.

Encore bravo pour ton sevrage, d'ailleurs j'aime beaucoup que ta phrase commence par "j'oubliais": un sevrage réussi est celui qui ne nous obsède pas, et c'est génial que tu en sois là et qu'en même temps ce ne soit pas la premiere chose à laquelle tu penses. Bien sûr, comme tu le dis, tu dois être vigilant. Mais le fait que tu sois actif sur le forum devrait je pense te rassurer sur ce point. Bon courage! 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 07-05-2015 14:05:05

J'ai sinon par ailleurs des grosses bouffées de manque de confiance en moi, en mes compétences et qualités... Mais les tâches « simples » ont l'avantage d'être assez gratifiantes facilement.
Et clairement, je préfère cuisiner que faire le ménage — peut-être parce que la cuisine est une forme de création ?

Par contre je crois que je vais me sevrer un peu du forum aussi, parce que je sens que je retombe dans des travers de cyberdépendance. Je sais que je suis assez sensible à ça, et que je retrouve vite un comportement compulsif (ça m'est arrivé sur divers forums et sites, et la seule chose efficace c'est de prendre du recul — beaucoup de recul).
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 07-05-2015 15:05:27

Je comprends par rapport au forum, je me pose la même question en fait... Et oui, la cuisine est une forme d'expression et de création, have fun !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 07-05-2015 16:05:32

Je me suis posé la question, mais le forum n'a pas le coté addictif du porno. Je pense que j'ai aussi une tendance à être rapidement dépendant aux nouvelles technologies (mail, forum, presse en ligne), je peux y passer des heures, mais je ne me coupe pas des autres, je me cultive, je parle avec des vrais gens de vrais problème, ce n'est pas la même chose.
Ne vous tromper pas de combat. Le plus important est de lutter contre notre dépendance sexuelle.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 07-05-2015 17:05:41

Fabrice, à partir du moment où mon compagnon me demande d'arrêter d'être sur le forum pour passer un peu de temps en famille, que je lui dis: oui oui j'arrive, deux seconde, et que quand une demi-heure plus tard il me redemande je lui répond de manière énervée et presque agressive, je pense qu'il y a quand même un souci.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 07-05-2015 17:05:48

Fabrice,

Je t'assure que je ne me trompe pas de combat ; j'ai déjà été dépendant au point de ne pas dormir plus de 3 à 4h par nuit pendant plus d'un an, et je connais mes réflexes « compulsifs » par rapport à Internet. Je ne peux pas me sevrer complètement d'Internet parce que j'ai besoin d'être connecté dans le cadre de mon travail, et que c'est un lien précieux avec un certain nombre de personnes de mon entourage, en particulier avec ceux qui sont loin, mais ça fait quelques années que j'ai réussi à maîtriser mon usage du réseau, et comme pour n'importe quelle addiction, il faut rester vigilant. En tout cas je sais que je ne suis pas à l'abri d'une rechute, qui pourrait avoir des conséquences désastreuses elle aussi sur ma vie, personnelle comme professionnelle.

Ça ne veut pas dire que je disparaîs, ni que je ne vais pas continuer à tenter de m'appuyer sur vous pour avancer... Mais je vais le faire différemment, et à doses plus « homéopathiques » tant que je ne suis pas trop sérieusement en danger par rapport à ma dépendance au sexe en ligne.

Je suis désolé, d'un certain côté, de constater qu'il faut que je me mette en retrait par rapport au forum, mais j'en ai besoin pour mon équilibre.

Ekeiloh,

Merci pour tes messages et ta compréhension ! Je ne sais pas vraiment quelle relation tu as avec Internet, mais effectivement, si tu as ces réactions face à ton compagnon, méfie-toi...

Bon courage à tous.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 07-05-2015 17:05:23

Aujourd'hui je ne suis pas en état de gérer mon addiction au net, j'essaie deja de gérer ma dépendance sexuelle. Mais le net... eh bien je fais un sevrage aussi de pas mal de choses: j'ai dû virer mon compte facebook, et demander à mon homme de ne pas trop me montrer quand il y a des choses qu'il trouve dessus. J'ai arrêté d'aller voir les actualités sur le net parce que ça me rend malade et que j'en ai besoin de toujours plus quand je commence. Je ne parle même pas des tchats et forum. Mais la je suis en rechute aujourd'hui, je n'ai pas le recul necessaire pour analyser ça et pour me passer du net, mes difficultés avec la réalité sont encore pires...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-05-2015 11:05:31

Salut à tous,

Je reviens faire un petit passage sur le forum, j'ai réussi mon premier sevrage de 30 jours. Bon, j'ai l'impression que j'ai été aidé aussi par mon emploi du temps, qui était bien chargé et ne me laissait pas trop le temps de faire autre chose... Mais les quelques moments où j'aurais pu craquer, j'ai réussi à tenir, et c'est une bonne chose.
Je vais poursuivre, et comme je suis joueur, je vais tenter 90 jours. Sachant que j'ai de nouveau un emploi du temps raisonnablement chargé pour les mois à venir, et donc que je ne devrais pas passer cette épreuve avec trop de difficultés...

Mais justement, je me méfie d'autant plus des moments où tout est propice pour une rechute. Typiquement, je vais passer quelques jours cette semaine à faire du télétravail, et je sais que c'est une des pires choses qui puissent m'arriver en terme de risques. Toute une journée chez moi, face à moi-même et mon ordinateur... C'était mon autre motivation pour revenir faire un petit coucou sur le forum ; le fait de venir en parler ici m'aide moralement à ne pas flancher, et à me convaincre que c'est une mauvaise idée d'essayer de passer la journée à faire des bêtises en ligne et en vidéochat.

Je vais prendre un peu de temps pour tous vous lire et voir comment ça avance de votre côté. J'étais un peu loin du forum (comme je l'expliquais plus haut, c'est aussi pour mon bien), mais je ne vous oublie pas ;)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 18-05-2015 13:05:07

Salut Nostrum Fellow,
bravo pour ce 1er mois de sevrage, c'est une superbe victoire sur ta dépendance. Comment te sens-tu après ce premier mois sans ?
Tu parles du télétravail comme d'une période à risque ? As-tu mis quelques garde-fou, au cas où ?
Bon courage et encore bravo !
Fabrice

PS pour notre correctrice officielle adorée, c'est comment le pluriel de garde-fou ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-05-2015 14:05:40

Salut Fabrice,

Merci !
Je suis plutôt content de moi, plutôt serein, et plutôt content également de ne pas avoir de pensées parasites qui m'empêchent de faire ce que j'ai à faire.

Pas de garde-fous ( ;) ), j'avance sans filet...
Enfin, le seul garde-fou que j'ai, c'est le forum. Quand je me suis rendu compte hier soir que j'étais parti pour quelques jours de télétravail, j'ai senti que j'étais sur le point de chuter, et j'ai tout de suite penser au forum, à venir parler de ce que je vivais, et ça me permet vraiment d'avancer.
Je ne vois pas à quels autres garde-fous je pourrais avoir recours, sinon.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 19-05-2015 13:05:36

Ahah Fabrice, je confirme, le pluriel officiel est bien garde-fous il me semble, malgré la logique qui voudrait que ce soit les gardes qu'on multiplie, et non les fous (encore que...). Mais la logique en français... Remarquez je vais vous faire des cours de russe, si le français se construit par des exceptions dans les règles, on gère le russe avec des règles dans les exceptions.

Oui NostrumFellow, je peux comprendre (et je suis sacrément bien placé pour) que le télétravail soit à risque, mais tu as eu un bon réflexe de venir ici. Et n'hésite pas à demander s'il faut te mettre des coups de pied où je pense !!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 19-05-2015 14:05:50

En fait une des raisons qui fait que j'aime le français, c'est sa logique complètement tordue. Peut-être aussi parce que ça me change de la logique scientifique qui est en général beaucoup plus linéaire, et qui est celle que je pratique le plus. D'ailleurs pour moi c'est aussi pour ça que le grec est beaucoup plus fun que le latin (c'est un sujet à la mode en ce moment), parce que c'est plus proche de l'esprit du français, avec des logiques grammaticales qui retournent un peu le cerveau.

C'est pour ça que je traîne encore aujourd'hui sur le forum, d'autant plus que je sens des envies monter... Pas facile de lutter. Tout à l'heure j'ai fait un peu de bricolage dans la maison, vu que je n'arrivais de toute façon pas à travailler ; ça m'a éloigné de l'ordinateur, ça m'a fait faire et penser à autre chose, et ça a été efficace. Mais j'aimerai pouvoir mieux maîtriser ces longs moments de solitude.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 19-05-2015 14:05:25

Le bricolage, c'était ponctuel? Est-ce que tu as un projet sur moyen voire long terme, qui pourrait te prendre du temps. Si en plus tu es un peu bricoleur, il y a beaucoup de choses que tu peux envisager, un meuble, une cabane au fond du jardin, que sais-je encore... Le fait d'avoir un truc que tu ne pourras pas finir le jour même peut donner à ton cerveau l'occasion de prendre de la place pour ce projet. Et la place, il la grignotera peu à peu sur le malsain.

Quand aux langues, ça me fascine. J'avais commencé le russe justement après quelques temps de grec. Mais une langue que j'aurais voulu approfondir, c'est le roumain: une langue "latine" (des romains) dans une culture slave, c'est un tel choc... ça me fait un peu penser à ces projets hors addiction que je développe dans ma personnalité: des envahisseurs qui finalement s'intègrent au point que ce soit ce langage là qui soit gardé... impressionnant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 30-06-2015 00:06:00

Salut à tous,

Je ne suis plus très fréquent sur le forum, mais je repasse vous lire de temps en temps et ne vous oublie pas. Pour beaucoup d'entre vous, à vous lire, j'ai eu l'impression de regarder la mer monter : si on regarde rapidement, on n'a pas toujours l'impression que les lignes bougent, et on les voit même parfois perdre du terrain... Mais alors qu'on n'y prette pas trop attention, on s'aperçoit que la plage s'est faite grignoter par les vagues, et on se retrouve les pieds dans l'eau.
Bref, je vais arrêter avec mes métaphores foireuses : c'est cool de voir du positif, beaucoup de positif, sur le forum. De lire que les gens se battent, et avancent. Que les efforts paient. Je suis loin d'être un vieux routard de ce forum, mais j'ai l'impression qu'on peut déjà apprécier le parcours d'un certain nombre d'entre-nous.

De mon côté, j'en suis à plus de 75 jours de sevrage si j'en crois mon compteur, et tout va plutôt bien. Le premier mois j'avais encore de temps en temps des montées de tentation contre lesquelles il fallait lutter, mais là ça fait un moment que je me sens relativement apaisé par rapport à tout ça. C'est vrai aussi que j'ai été pas mal occupé ces derniers temps, autant professionnellement que dans ma vie personnelle, et que ça aide quand même d'avoir la tête ailleurs, mais les moments où je me suis trouvé seul avec moi-même se sont bien passés, et sans stress.
Je continue malgré tout de redouter une prochaine vague qui pourrait arriver et contre laquelle il faudrait lutter, mais je sais que j'ai une fantastique « béquille » avec le forum (rien de péjoratif !) sur laquelle m'appuyer en cas de tumulte. D'ailleurs je me retrouve seul cette semaine, pour raisons professionnelles, et je sais que ça peut potentiellement représenter une zone à risque... Mais pour l'instant je gère (facile à dire le premier jour de la semaine, mais quand même), je ne m'inquiète pas trop (ce que je prends comme un signe relativement positif), et je sais que, même si ça n'était pas vraiment la norme ces dernières années, je peux passer une semaine sereine même si je suis « livré à moi-même ». En fait je crois que sur les six dernières années, sur toutes les semaines où j'étais en déplacement professionnel, il n'y a qu'une semaine que j'ai réussi à passer sans encombre... Mais je vais bientôt pouvoir dire que j'en aurais passé deux !

Sinon j'ai aussi un petit boulversement professionnel qui m'attend bientôt (ce qui cause un charmant petit mélange de stress, de doute, de remise en question et tutti quanti) mais pour l'instant je gère aussi (et j'ai même plutôt hâte), et je pense pouvoir continuer de gérer sans retomber dans mes vieux travers.

Bref, « la route est droite mais la pente est forte », mais on va y arriver, on va y arriver.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 30-06-2015 00:06:04

Bien sûr qu'on va y arriver ! Comme tu dis, beaucoup de positif sur le forum ces derniers temps, et je suis contente que tu viennes nous donner des news, on est arrivés quasi en même temps il me semble, c'est chouette de voir notre évolution.

Bon courage et have fun avec ton changement pro, tu PEUX le faire, à bientôt !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 25-07-2015 12:07:47

Salut à tous,

Quasiment un mois depuis mon dernier passage, et globalement, ça va. La semaine tant redoutée dont je parlais dans mon dernier post s'est passée sans encombre, j'en suis bien ressorti, avec la satisfaction qui va avec. Et ça me fait un point d'encrage au passage pour les prochaines fois : je sais que je peux le faire, donc il n'y a pas de raisons de craquer.

Sinon il y a pas mal de choses qui bougent en ce moment dans ma vie, mais globalement c'est beaucoup de positif, même si c'est toujours beaucoup (beaucoup) de stress. Le stress n'est en général pas trop bon pour moi et la dépendance, mais ça va, pour l'instant je gère, et je gère autrement qu'en sombrant dans la dépendance.

Je viens de passer mes trois premiers mois de sevrage. En arrivant ici, je n'étais pas sûr de pouvoir espérer aller si loin ; je suis content d'être arrivé là, et j'espère pouvoir continuer le chemin dans cette direction. Enfin, plutôt que d'espérer, je fais le maximum pour y arriver — mais sans trop y penser non plus, comme beaucoup de monde le dit ici, se focaliser trop sur la non-rechute est souvent une non-solution. Mon but est désormais d'atteindre une demi-année. On va voir.

Sinon je continue de passer de temps en temps pour lire vos évolutions à chacun, et globalement j'ai l'impression que chacun progresse à son rythme, et même si le rythme n'est pas toujours rapide et qu'il peut y avoir des détours sur le chemin et un peu de tourmente dans l'histoire, voir progresser tout le monde fait plaisir ! Donc continuez tous comme ça !

À bientôt ;)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 16-08-2015 14:08:14

Salut Nostrum, comment tu vas? où en es-tu? Donne nous des nouvelles !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 21-03-2016 14:03:21

Bonjour à tous,

En me reconnectant aujourd'hui, je vois que ma jauge était à 93% d'un sevrage d'un an. La date de début de mon sevrage était en avril dernier (de l'an de grâce 2015), pas mal non ? Pas mal, oui.
Mais en fait, depuis peut-être deux mois, j'ai violemment rechuté, et plus d'une fois. J'ai refait le « grand chelem » de mes rechutes, avec la grosse totale, et en tombant peut-être encore un petit peu plus bas que là où j'étais déjà arrivé. En soi, c'est une forme de réussite : à chaque fois toujours plus bas et plus profond ! En se donnant les moyens, on n'a jamais fini de creuser.

Inconsciemment j'ai fui le forum (OK, ça fait un moment que je n'avais pas fait un tour dessus, en partie parce que je me sentais plus ou moins hors d'atteinte, protégé, tranquille après ces victoires face à la dépendance), ce qui m'aurait obligé à faire face à ma rechute, à un moment où je n'avais pas spécialement envie d'y penser. Alors j'ai suivi les mêmes stratégies que par le passé : déni, suppression de toute trace de la rechute dans une forme de gueule de bois hallucinée, tentative d'oubli, montée à nouveau incontrôlable d'une forme de désir coupable, que j'apprivoise petit à petit, avec laquelle je joue, avant de chuter à nouveau en toute beauté entre plaisir, délectation et abhoration.

Voilà, ma dernière belle rechute s'est étalée sur la semaine dernière, avec un final en apothéose ce week-end. Même cycle que d'habitude, et puis ce midi, me voilà en train de reprendre une route que je ne connais que trop bien, en me mentant à moitié à moi-même (« non non, ce n'est pas une rechute, c'est juste pour voir, de la curiosité » ou que sais-je encore).
Et si j'essayais plutôt à nouveau de prendre une autre route, avec laquelle je m'étais familiarisée l'année dernière ?

Re-bonjour à tous. Ça va chez vous ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
olive73 @ 21-03-2016 16:03:27

bienvenue de nouveau.La route est parfois longue. Mais tenir presque un an est déjà une sacré victoire.As-tu l'impression de repartir de zéro ou bien conserves-tu des acquis ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Ekeiloh @ 21-03-2016 16:03:23

Ça va bien oui !

Et sinon eh bien tu as trouvé toi-même le chemin à suivre, celui qui te ramène vers une meilleure estime de toi-même. Bravo pour avoir su faire taire cette voix qui te menait vers la "curiosité" ! Et sache que le retour vers le forum n'est pas un échec, mais bien une victoire sur la dépendance !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 21-03-2016 18:03:58

Hello NostrumFellow!

Je découvre ton parcours. Je vois à quel point notre dépendance est complexe et vicieuse...

Je ne connais pas grand chose à ton parcours, mais je te félicite aussi du chemin que tu as déjà parcouru! Il faudra peut-être te concentrer sur les moments où tu as toi-même eu l'impression d'être pleinement dans ton sevrage et pleinement dans la logique de vie que tu te rêves en dehors de toute dépendance! Réveilles ces moments en toi et construis l'envie d'y retourner. Le chemin est peut-être là...

Bon courage!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 22-03-2016 16:03:18

Disse "olive73":
As-tu l'impression de repartir de zéro ou bien conserves-tu des acquis ?


Honnêtement ? Je ne sais pas.
En fait j'ai déjà eu des périodes de sevrage au moins équivalentes par le passé, et ce que j'en tire est à double tranchant (oui, je peux le faire, et oui, je peux rechuter même après une relativement longue période). Et je commence à connaître assez sérieusement tous mes mécanismes de dépendance (sexuelle, mais pas que), il n'y a pas eu spécialement de « gros piège » dans lequel je suis tombé, c'était un peu « business as usual ».

Disse "Ekeiloh":
Et sache que le retour vers le forum n'est pas un échec, mais bien une victoire sur la dépendance !


C'est ce que j'essaie de me dire ;) En sachant que je pense que le forum a précédemment été une aide pour remettre le pied à l'étrier.
[size=x-small](Sinon je suis content de te voir de retour et en forme ! J'ai quand même suivi de très loin ce qui se passait sur le forum et je ne me suis pas manifesté, mais j'ai eu une pensée pour toi.)[/size]

Disse "JAN":
Il faudra peut-être te concentrer sur les moments où tu as toi-même eu l'impression d'être pleinement dans ton sevrage.


Merci de tes conseils. Pas sûr de voir comment faire ça, mais je vais y penser ;)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 23-03-2016 11:03:48

Bon retour à toi sur le forum. Ekeiloh a raison, revenir est une victoire contre la dépendance. Il faut persévérer, essayer un autre chemin (on the road again). Je ne peux que te conseiller de venir ici parler de ton sevrage, de tes essais, de tes réussites (même les plus infimes), de tes doutes. Ecrire permet de poser les choses, d'avoir un regard distant, de plus il y a le retour des autres personnes du forum. Il y a aussi la solitude dans laquelle nous pousse la dépendance, le forum permet de rompre cette solitude, de ne plus être seul face à la dépendance. 
Au plaisir de te lire.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 23-03-2016 13:03:28

Hello Nostrum !
 
Chez moi beaucoup de choses passent par le ressenti, d’autres fonctionnent plus par la compréhension. Tout dépend comment tu fonctionnes.
 
Je voulais dire : Essaie de te remémorer les moments où tu as été dans ton sevrage et tu te sentais bien. Peut-être as-tu un souvenir concret, des événements, des moments avec des personnes, ou des images… Ils pourront t’aider pour retrouver les sensations quand tu as inconsciemment pensé que tu étais bien, où tu étais fier de toi, où tu comprenais que ta vie ressemble à celle que tu souhaitais sans dépendance.
 
Faire remonter ces souvenirs, ces images, ces sentiments peut éventuellement t’aider à reconstruire l’envie de revivre ces moments et donc de reconstruire un sevrage solide.
 
Bon courage !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-03-2016 15:03:06

Il me restait encore « un pont à brûler » pour pouvoir avancer sans me retourner (et éloigner autant que faire se peut des risques de rechute). Je viens de le brûler, non sans mal. Une partie de moi, n'attendant que de retomber dans mes travers, hurle à voir cette porte se refermer définitivement. J'ai beau savoir que tout ça m'est néfaste, une partie de moi s'en fout et ressent une forme de désir incontrôlable. Les jours à venir vont être sympas.

Par ailleurs, ces dernières semaines la dépendance ne m'a pas aidé à être efficace dans mon boulot, et j'ai accumulé du retard qu'il est difficile d'affronter. C'est dur de trouver la motivation pour faire face, et ce léger désespoir est un terreau parfait pour rechuter (« à quoi bon ? », me sussure une petite voie). Les jours à venir vont être sympas (bis repetita).

Disse "Fabrice":
Il faut persévérer, essayer un autre chemin (on the road again). Je ne peux que te conseiller de venir ici parler de ton sevrage, de tes essais, de tes réussites (même les plus infimes), de tes doutes. Ecrire permet de poser les choses, d'avoir un regard distant, de plus il y a le retour des autres personnes du forum. Il y a aussi la solitude dans laquelle nous pousse la dépendance, le forum permet de rompre cette solitude, de ne plus être seul face à la dépendance.


En tout cas j'essaie de reprendre le chemin que je connais déjà pour lutter.
Je suis assez d'accord avec toi sur le fait d'écrire pour prendre du recul. J'ai en plus l'impression d'avoir une forme de responsabilité, d'engagement à honnorer, en venant partager tout ça avec vous. Je fais sûrement un effort supplémentaire parce que, d'un côté, le groupe me regarde et « attends » quelque chose de moi. C'est sûrement un peu confus, mais en bref, le forum est une motivation supplémentaire.

Disse "JAN":
Chez moi beaucoup de choses passent par le ressenti, d’autres fonctionnent plus par la compréhension. Tout dépend comment tu fonctionnes.


OK, je comprends mieux. En fait, je marche beaucoup plus à la compréhension qu'au ressenti. J'ai tendance à me définir comme quelqu'un d'extrêmement rationnel et cartésien et c'est donc plutôt cette approche qui me parle. A contrario, je me sens un peu paumé en lisant tes conseils, parce que ça ne trouve pas de résonnance avec mon mode de fonctionnement...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 23-03-2016 17:03:46

Pour réagir à ce que dit Jan, parfois il faut laisser la rationalité, l'envie de tout comprendre, sur le bas coté de la route. Comme toi, je suis très rationnel (et mon travail m'y pousse énormément). Mais je pense qu'il faut parfois se laisser surprendre par une émotion, une sensation. Ne pas vouloir nécessairement comprendre, mais juste ressentir, laisser venir les choses. Il y a plein de choses que je ne comprends pas, mais en se télescopant elles font sens. C'est assez difficile à expliquer, car nous sommes dans le ressenti.
Un exemple, il m'arrive de ressentir une présence près de moi, une forme de chaleur. Mon esprit cartésien balaiera cette présence d'un revers de la main... et bien j'ai accueilli cette présence, j'ai ressenti sa tristesse, je l'ai réconforté... Et à travers cela, je vais mieux. Maintenant si tu me demandes d'expliquer, je n'ai aucune explication... Et c'est un scientifique qui te parle pourtant...

Peux-tu nous en dire plus sur ce pont que tu as brûlé ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-03-2016 18:03:16

Si j'ai bien compris ce que j'ai lu en filigrane dans tes interventions Fabrice, je pense qu'on a pas mal de points communs en terme de formation et de parcours professionnel. Mais laisser la rationalité de côté est quelque chose que je ne sais globalement pas faire ; rien que d'y penser, j'en ai presque un rejet physique.
Et honnêtement, je ne suis pas sûr de vouloir faire des progrès sur ce point dans la mesure où je considère ma rationalité comme une composante intrinsèque de ma personnalité.

Ma dépendance se structure énormément autour des réseaux virtuels, et j'ai tendance à avoir pas mal d'adresses, de comptes en tout genre qui me permettent d'entretenir les connexions (dans tous les sens du terme) dont j'ai besoin pour assouvir mes désirs. Quand je fais un grand ménage, j'ai tendance à en oublier certains (parfois plus ou moins volontairement, parfois parce que c'est plus ou moins compliqué), ce qui reste une porte ouverte vers la tentation lorsque j'y reprense ou que je retrouve un moyen d'y avoir accès. J'ai simplement fini le « grand ménage de printemps » aujourd'hui !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 23-03-2016 23:03:17

Rebonjour!

Je voulais juste ajouter que malgré ce qu'on peut croire je suis quelqu'un d'extrêmement rationnel et cartésien. Le truc c'est simplement que je pense qu'à un moment pour se projeter dans la vie, tout ne peux pas que passer par la tête. Pour changer de vie ou de comportement pour moi ça ne peut pas être seulement une question de raison, il faut aussi en avoir envie.

Mais comment susciter de l'envie si ce n'est en se souvenant des moments qui étaient bien dans notre vie, sans dépendance, ou alors de se l'imaginer, de se projeter, de s'en faire une idée ...?

De plus, de part mon métier je sais que le ressenti (ou l'émotion) nous amène a un moment à une autre compréhension. C'est une compréhension que la simple raison ne nous permet pas... J'en fais en ce moment l'expérience par la pratique de la méditation. Je précise que celle que je pratique n'a rien de "gourouesque", ni "d'ésotérique", mais de très concret.

Voilou...!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 24-03-2016 15:03:23

Disse "JAN":
Le truc c'est simplement que je pense qu'à un moment pour se projeter dans la vie, tout ne peux pas que passer par la tête.


C'est là où nous sommes différents ;)

Disse "JAN":
De plus, de part mon métier je sais que le ressenti (ou l'émotion) nous amène a un moment à une autre compréhension.


Et donc tu vois, typiquement ce genre de trucs est complètement orthogonal à mon fonctionnement. Pour moi la compréhension c'est vraiment la définition que nous en donne sa racine latine, « embrasser par la pensée ».
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 24-03-2016 16:03:52

Comme sur le terrain de la compréhension et surtout de la raison je ne suis (surtout actuellement) pas le plus fort je suivrai ton avancement avec intérêt. Une bonne dose cartésienne supplémentaire ne peut pas faire de mal de toute façon!
Good luck!
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fr-Ed @ 24-03-2016 17:03:17

Salut,

"Et honnêtement, je ne suis pas sûr de vouloir faire des progrès sur ce point dans la mesure où je considère ma rationalité comme une composante intrinsèque de ma personnalité."

Le problème est que nous utilisons la rationalité aussi pour faire de la merde. C'est la raison qui te permet de faire aboutir tes désirs ou les excès.
Il n'est pas question de mettre l'émotion à la place de la raison. Simplement d'être vigilant à l'orientation que l'on donne à nos pensées... Et ça c'est pas évident. La distance est la...Cette distance la dépendance ne permet pas forcement de la poser.
Je ne suis pas cartésien. PAs le cartésien de la vulgate. La dépendance illustre comment la raison se subordonne aux passions, aux désirs, aux pulsions...
Nous sommes loin d'une pure rationalité, encore plus d'une droiture rationnelle de la volonté....

Fr-Ed
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 25-03-2016 09:03:48

Hello !
 
Je m’exprime certainement mal et apparais éventuellement comme un ésotérique perché… La méditation que je pratique (depuis très peu de temps d’ailleurs) est la plus « terre à terre » que j’ai trouvée.
 
Pour rejoindre Fr-Ed : ce sont bien des pulsions qui nous ont amené dans notre dépendance et elles n’ont rien de rationnel. Quand on plonge dans les actes de notre dépendance des envies nous y poussent. Tu me diras qu’il faudra alors bosser sur un plus fort raisonnement qu’on peut opposer à ces pulsions… Oui je crois, mais qu’en partie ! Je pars du fait que nous sommes tous fait autant de raison et de ressenti. Selon nos éducations on est plus réceptif à l’un ou à l’autre. Il n’y aurait pas de dépendance s’il suffisait juste de se raisonner : On sait tous que trop bouffer fait grossir, picoler attaque le cerveau et le foie, et fumer nos poumons et artères… et moi je sais que baiser comme un taré peut un jour être fatal pour ma santé et mon couple.
 
Pourtant…
 
Au moment où j’ai « envie » de sex, si je me raisonne de ne pas céder qu’est-ce que j’oppose à cette envie ? Si je ne lui oppose rien qui me fasse aussi « envie » il ne reste qu’un « beau vide (éventuellement très « raisonnable ») et c’est justement souvent ici où notre dépendance se niche. C’est pour ça que je dis que je cherche à me faire des idées plus précises de ce que je peux mettre à la place de la dépendance et cela doit me « faire envie ». Sinon c’est de la frustration que je rencontre. Si je ne fais que raisonner cette chose, c’est comme si je me convainc que tel ou tel aliment est super bien pour ma santé pour 1000 raisons, sauf que si je le goute, c’est dégueulasse. Je cherche donc à travailler sur le ressenti de ce qui peut me faire envie: Je me souviens d’un truc que j’ai pu faire au lieu d’aller baiser et je sens que j‘ai kiffé ça, donc je re-essaie encore. Ça s'ajoute donc au raisonnement, c'est bien de savoir qu'on peut avancer sur deux lignes et non sur une seule.
 
Dans ma tête et ma raison, je sais depuis toujours ce que je dois faire ou pas, sauf raisonner ne suffit pas. Je crois que c’est de la psychologie ça...
 
Bref, j’espère que j’ai été un peu plus clair… Sur ce je dois aller voir mon psy..
 
Good luck !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
alessandro @ 25-03-2016 11:03:17

Oui, Jan a complètement raison. Il faut remplacer l'envie de sexe par un autre envie, non sexuelle, et qui soit aussi intense! S'il y a du vide, malgré la bonne volonté, la frustration s'installe et la rechute est programmée!

Bonnes fêtes de Pâques à tous.

Alessandro
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 25-03-2016 11:03:24

Disse "Fr-Ed":
Le problème est que nous utilisons la rationalité aussi pour faire de la merde. C'est la raison qui te permet de faire aboutir tes désirs ou les excès.


En fait j'ai plutôt tendance à considérer que c'est l'inverse ; ce sont des moments où la raison baisse la garde et que je me laisse emporter par des pulsions que ça part en sucette.
C'est d'ailleurs un aspect très dérangeant de la dépendance pour moi, cette perte de prise de la rationalité sur ma vie.

Disse "JAN":
ce sont bien des pulsions qui nous ont amené dans notre dépendance et elles n’ont rien de rationnel


Là on est d'accord ;)
Du coup après ce message je comprends un peu mieux ce que tu veux dire et j'en comprends mieux la logique.

Disse "alessandro":
Oui, Jan a complètement raison. Il faut remplacer l'envie de sexe par un autre envie, non sexuelle, et qui soit aussi intense!


Je comprends la logique, mais je ne vois pas vraiment par quel substitut remplacer l'envie sexuelle.
Surtout que potentiellement ça me fait peur de tomber dans une autre addiction ; parce que s'il faut trouver quelque chose d'aussi fort en terme de désir, j'ai l'impression que c'est une voie royale vers d'autres dépendances (et comme je le disais plus haut, j'ai déjà eu mon petit lot de dépendances).
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 25-03-2016 12:03:29

 
Rebonjour Nostrum !
 
Ben,… c’est pas aussi « l’un ou l’autre » que ça… Les choses sont plus complexes... On s’est tous rendu compte que notre sex-dépendance est une sorte « d’effet secondaire » qui s’est greffé sur une autre pathologie, la dépression chez moi p.ex…, un souci d’estime des soi, de confiance en soi, … Donc il faut souvent aussi s’attaquer aux causes de ces « bases » sur lesquelles s’est installée la sex-dépendance ».
 
Pour illustrer encore un peu ce que je voulais dire : Tout à l’heure chez mon psy j’ai dit qu’avant je savais déjà très bien tout ce que j’aurais voulu mettre à la place de ma dépendance. Sauf que tout restait simplement rationnel. Donc, cette compréhension était comme « à l’extérieur de moi ». Ma dépendance cependant se nichait « en moi », du côté des pulsions et des envies donc. Et tant que la raison n’avait pas rejoint ce ressenti, rien ne se faisait. C’est comme être face à ses parents qui disent « tu dois faire comme ci ou comme ça »,… tu comprends qu’ils ont raison, sauf que par « le ventre » t’as pas envie d’y aller ou simplement tu n’y arrives pas.
 
Et tu le dis toi-même : La dépendance nous mène à perdre le contrôle et elle prend le pouvoir sur nous ! En fait, moi personnellement j’ai ouvert une voie par la méditation qui m’amène déjà à moins me mettre la pression sur plein de choses et elle me débarrasse de plein de tensions. Du coup je vois les choses plus clairement, et pour la première fois, les choses que je peux mettre à la place de ma dépendance me donnent envie !
 
Et justement il n’est pas question de placer une autre chose addictive à la place (ça montre bien qu'on veut encore remplir du vide !). Non, il est question d’y mettre quelque chose qui est de l’ordre de la vraie vie et souvent beaucoup plus simple que ça. Exemple perso : Au lieu de partir pour un plan sexuel ça m’a fait plaisir de me préparer un petit repas simple, de m’installer devant un feu dans mon poêle à bois et d’écouter de la musique, puis d’écrire et de téléphoner à des amis que j’avais délaissés depuis un moment…

Au bout du compte c’est très cartésien aussi comme démarche, raison et envie se rejoignent en fait. Mais sans avoir « plongé dans mon ressenti » je n’y serais pas arrivé ! Pour moi, tous les moyens sont donc bons pour avancer.
 
Dans mon métier j’utilise souvent une phrase que je trouve très juste « Sans émotion rien ne se fixe ! ». Elle se comprend d’elle-même, je crois…
 
Tant qu’on est dans une logique de dépendance les choses simples nous semblent presque « ringardes »… parce qu’on les juge souvent. Et avec la dépendance il y a aussi souvent cette impression que notre vie devrait avoir quelque chose de « moins banal », « un peu plus cool » et pas conformiste justement !
 
Le chemin est long. Moi je craque encore souvent. Côté « besoins extraordinaires » je suis allé jusqu’à avoir des rapports sexuels avec prises de drogue pour aller encore plus loin. C’est justement ça qui m’a amené ici sur le forum. A un moment il faut arrêter le mouvement du « toujours plus ». La méditation m’a donc aidé à me décontracter corporellement, puis mentalement, à lâcher prise à certains endroits et à accepter aussi des choses plus simples dans ma vie. Et je considère de n'être qu’à 10 % de mon nouveau fonctionnement.
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fr-Ed @ 25-03-2016 19:03:14

Tu peux effectivement considérer que c'est lorsque la raison baisse la garde que tu pars en sucette... reste que comment peut-elle alors être à la fois instrument de contrôle du comportement et aussi le moyen de réaliser ce que demande les pulsions ? Si le contrôle lui échappe lors de ces moments, c'est que c'est autre chose qui contrôle... Donc tu ne peux pas compter la dessus.

Quant à l'idée de substituer une envie à une autre, mon avis est que c'est la recette de l'échec...
C'est reproduire la logique de la dépendance. Plaisir instrumentalisé...
Un plaisir contre un autre. Sortir de la dépendance ne peut à mon sens fonctionner, que si on remet l'économie du plaisir, des envies au bon endroit... On retrouve les grands débat sur le sens et la pertinence des produits de substitution pour le sevrage des drogués...

C'est mon avis. C'est ce qui fonctionne pour moi...

Fr-Ed
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Selmarin @ 27-03-2016 13:03:04

Discussions passionnantes ici... J'apprécie beaucoup la façon que tu as JAN de présenter la nécessité d'avancer conjointement avec la raison et le ressenti. Pour moi il y a la nécessité d'une "dialectique" entre les deux. Embrasser par la pensée n'est pas suffisant, il faut embrasser avec tout son être , l'incorporer pour être en "congruence", que la parole, la pensée et le geste soient en accord. Autrement, on devient disparates, certaines parties de nous n'ont pas abandonné la dépendance, d'autres cherchent à y échapper. Et c'est cela cette lutte interne qui nous habite.

De plus en plus, je raisonne en terme de "parties", c'est à dire qu'il y a des parties de moi qui veulent une chose, mais d'autres non. Chacune cache un besoin : besoin de réconfort, besoin de plaisir, besoin de réguler le stress, besoin d'affection ; besoin de respect, besoin de se sentir libre, besoin de se sentir épanoui... Il n'y a pas une seule rationalité unique et légitime, il y a de multiples rationalités, c'est ce qui créé le débat dans la vie en société, mais c'est ce qui peut et doit permettre le débat à l'intérieur de nous. 

Il me semble que toute rationalité se motive par un besoin, et le besoin est un ressenti incorporé avant d'être une pensée : il est même parfois complètement occulté par la raison. 

Faire prévaloir le rationnel peut mener à les nier, alors peut être faut-il  reconnaître ses besoins, les embrasser. Et considérer que la dépendance n'est qu'une mauvaise stratégie pour répondre à tel ou tel besoin. S'ils sont occultés, les besoins reviendront à la charge, ils pousseront à la rechute, à la stratégie habituelle. Car ils sont bien plus vitaux, primaires et puissants que les petits schémas électriques qui agitent nos entre-neurones..
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 27-03-2016 16:03:13

Quelle maturité dans ton analyse! Comme j'aurai amimé avoir un tel recul sur ma dependance il y a 20 ans! Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faut trouver en nous les besoins qui ne sont satisfaits, cela peut remonter très loin dans notre vie, dans notre enfance... C'est parfois doulouraux à affronter, il faut une grande bienveillance vis-à-vis de soi... La dependance est une façon de gérer ce manque, mais même sans là dépendance, ce n'est pas simple.
J'aime aussi ton analyse en terme de partie, où spuvent toutes les parties jouent une cacophonie, je recherche aujourd'hui cette harmonie.
Lire ton message m'a fait beaucoup de bien, il me conforte dans la voie que j'ai choisie.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 28-03-2016 11:03:04

Hello les amis !

Nostrum doit se demander ce qui se passe sur son carnet… J’espère que nos discussions lui seront bénéfiques !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 13-05-2016 23:05:40

Salut à tous,

Depuis mon dernier passage, j'ai fait quelques rechutes, durant parfois quelques jours... Ou peut-être n'était-ce qu'une longue rechute. Bref, en tout cas je me retrouve à nouveau bien englué dans ma dépendance. Au point de me mettre potentiellement en situation difficile dans le cadre de mon boulot, ayant passé des nuits à succomber à mes addictions (ce qui n'est pas forcément une bonne idée quand on doit ensuite passer une journée entière en « représentation »).
Et en ce moment je suis débordé par le boulot, ce qui me laisse peu de temps pour décompresser, prendre du recul, et faire un tour ici en cas de coup dur.

Donc voilà, c'est reparti, je remets mon compteur à zéro et je recommence à me battre. J'ai juste peur de retomber encore et encore en cours de route, et en ce moment j'ai peut être un petit déficit de motivation pour y arriver. Le fait d'avoir tenu près de dix mois pour chuter encore fait qu'une partie de moi me sussure « à quoi bon ? » quand je tente de me remotiver pour arrêter mes excès.

Sinon j'espère que vous allez bien, j'ai cru comprendre qu'une discussion était partie en sucette et que certains étaient partis, mais j'arrive (bien longtemps) après la bataille...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 15-05-2016 13:05:27

Hello Nostrum !
 
Il faut déjà s’incliner face à ton parcours qui, si je comprends bien, contient une période de 10 mois de sevrage ! Je suis admiratif ! Donc, sois confiant face à cet acquis et ne baisse pas les bras ! Ne te décourage pas ! Ne regarde pas « la moitié du verre vide » ! Tu y es déjà arrivé, tu peux y arriver à nouveau ! Ta déception est normale, mais tu dois, tu vas ( !) la dépasser !
 
Notre décrochage de la dépendance est une perpétuelle rencontre avec nous-même… observe ce qui t’as finalement fait craquer… les difficultés et pressions du moment… mais peut-être aussi l’habitude et la « lassitude » du sevrage. Mets tout dans la balance, analyse, conclue et redémarre ! C’est une alchimie qui demande de recomposer encore et encore… C’est plus facile à dire qu’à faire, mais je crois qu’il est salutaire de garder un peu de distance par rapport à nos parcours et à accepter nos rechutes comme des parties d’un tout ! Ça marche si nous sommes un peu fiers de nous et si nous ne lâchons pas l’objectif !
 
Reviens surtout t’exprimer ici ! On est là avec toi !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 16-05-2016 12:05:11

Salut JAN,

Merci pour tes encouragements. Comme je le disais dans ma présentation, je suis capable de faire de longs sevrages (le plus long a sûrement duré de l'ordre d'un an et demi) mais j'ai du mal à sortir de ce cycle de dépendance-sevrage. Ça montre que j'en suis (un peu) capable, mais j'aimerai croire que je peux définitivement me sevrer. Surtout que j'ai peur de détruire mon couple (ma partenaire ne sait bien sûr rien de tout ça). Sans parler du fait que nous parlons d'avoir des enfants, et je me demande un peu quel père je serais si je vis en parallèle mon addiction cachée, et si un jour ils découvrent ça en grandissant, etc., etc. Sans oublier que, si je suis addict, est-ce que je ferai des addicts ? J'ai beau penser que tout ou presque est social, je pense aussi que la propension à l'addiction doit avoir un fond génétique. Bref...
Et quand je pense à mes autres addictions (plus ou moins) passées, il y en a très peu dont je me suis absolument complètement libérées. Cyberdépendance ? Je travaille toute la journée sur un ordinateur (mais au moins je suis capable de me débrancher le soir, le week-end et pendant les vacances). L'alcool ? Je continue d'en consommer (même si c'est surtout « social », occasionnel, et que je ne dépasse aucune limite). La cigarette ? C'est la seule dont je me sois définitivement débarassée.

Je crois que tu as raison concernant le fait d'avoir besoin d'analyser et de prendre du recul. C'est une chose sur laquelle je dois travailler en ce moment ; comme je suis un peu le nez dans le guidon, j'ai du mal à avoir ce recul nécessaire.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 16-05-2016 14:05:18

Hello Nostrum!

En te lisant je me dis que tu as quand même fait beaucoup d'efforts sur plein de niveaux... !! Tu ne dois pas l'oublier pour ne surtout pas te dévaloriser! Finalement, la question serait peut-être aussi celle d’accepter tout simplement une part d'imperfection en nous ! Après, c'est sûr, à nous de définir les limites de cela !

Dans quelle mesure tu souffres alors de ta dépendance?
Car je me rends compte dans mes derniers échanges ici sur le forum (et ce point me concerne moi-même) que la souffrance est souvent présente parce que nous mesurons nos comportements surtout par la présence d'un/e partenaire! C'est ici, et dans ton cas dans la perspective de fonder une famille, où nos comportements nous amènent à nous remettre en question et à culpabiliser! On le ferait éventuellement moins, si on vivait seuls...

C'est pour ça que je dis de plus en plus ici qu'il faut déterminer où et dans quelle mesure nos dépendances nous atteignent très individuellement, en dehors de nos ami/es et donc en dehors des craintes de décevoir, ou de culpabiliser nous-mêmes.
 
Je me dis aussi que nos vies ne sont jamais « lisses » et que nos failles, nos hauts et bas, font partie de ce tableau multicolore que constitue notre vie ! Il est tout simplement difficile de présenter ou d’avouer toutes les teintes de ce tableau aux autres.
 
Vu les efforts que tu fais, accepte donc en ce moment que tu es dans une phase vulnérable et que le moment venu tu arriveras à maîtriser mieux ta vie ! Considère aussi un peu la tendance à te mettre toi-même ta propre pression… tu gères beaucoup de choses quand même entre ton couple, ton projet de paternité, ton job, ta maison… Et concernant ton projet de paternité : Là aussi on doit savoir lâcher prise !  Comme nos propres vies, on ne peut pas maîtriser l’évolution de nos enfants. Finalement là aussi la crainte et la culpabilité nous freinent aussi pas mal ! Mais ce sont nos éducations (je ne vais pas aller au bout de mon raisonnement ici pour ne heurter personne…) qui nous mènent dans ce pétrin. Nous devons encore et toujours nous en libérer et nous émanciper !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 16-05-2016 17:05:29

Le fait d'avoir une partenaire rajoute à la souffrance, mais c'est loin d'en être la seule cause. La souffrance naît aussi et surtout du fait d'être obnubilé par les formes que prennent ma dépendance (pour éviter de rentrer dans les détails) qui m'empêche de réfléchir correctement, de me focaliser sur tous les autres aspects de la vie, qui peut nuire à mon efficacité au travail, qui me fatigue littéralement, passant des nuits quasi-blanches à (tenter d') assouvir mes envies. C'est l'impression de perte de liberté et de libre arbitre qui cause de la souffrance.
Je sais par expérience que j'en souffre presque tout autant quand je vis seul, même si ça fait plusieurs années que ça ne m'est pas arrivé. La principale différence est que j'ai encore moins de garde-fou, et que je peux sombrer plus profondemment et plus rapidement dans mes addictions (et ça fait partie des choses dont je crains si jamais ma compagne me quittait, je sais que je me retrouverai seul face à moi-même et à mes addictions, et que je risquerais de faire preuve de beaucoup moins de retenue dans mon rapport à ces dernières si je ne m'en suis pas éloigné d'ici là).

J'apprécie aussi le fait que nos vies ne soient pas manichéennes. Mais je pourrais aisément me contenter de mes autres failles, sans avoir besoin d'addictions, pour apprécier cet aspect de la vie...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-05-2016 18:05:31

Bonjour à toutes et à tous,

J'en suis à plus de dix jours de sevrage et pour l'instant ça va à peu près. Pas de moments trop difficiles, malgré quelques moments en solitude où j'aurais pu rechuter assez facilement. J'ai l'impression que ça faisait un moment que je n'avais pas tenu au moins dix jours, ce qui est une première bonne étape... En parallèle j'ai eu pas mal de moments difficiles professionnels et personnels (mais rien de lié à ma dépendance) et je garde quand même le cap, ce qui fait que je suis assez content de moi pour le moment.

J'essaie de suivre un peu ce qui se passe par ailleurs sur le forum, mais je n'arrive pas à me dégager suffisamment de temps pour participer très activement. Sachez que je pense à vous toutes et tous qui êtes en train de vous battre...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 23-05-2016 21:05:54

Bonjour NostrumFellow,


Je suis impressionné par la finesse de ton analyse !

Comme toi, je me définis comme rationnel et cartésien. Pour cette raison, je vis l'addiction à la p. comme l'échec de ma rationnalité.
Je sais que la p. est mauvaise, je connais les mécanismes qui m'entrainent vers la consommation, j'en connais les racines dans mon histoire, etc. Rationnellement, j'ai compris mon problème d'addiction.
Pourtant, je rechute ...

Je suis de tout cœur avec toi dans la lutte contre cette saloperie !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 24-05-2016 19:05:06

Hello Nostrum!

Je t'envoie un petit message solidaire et amical!

Bravo pour l'avancement de ton sevrage et l'état d'esprit qui se dégage de tes messages!

Continue comme ça et surtout exprime-toi ici quand tu en as l'envie et le besoin!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 24-05-2016 22:05:21

Tiago,

Disse "Tiago":
Je sais que la p. est mauvaise, je connais les mécanismes qui m'entrainent vers la consommation, j'en connais les racines dans mon histoire, etc. Rationnellement, j'ai compris mon problème d'addiction.
Pourtant, je rechute ...


Je pense comprendre très bien ce que tu ressens et ce que tu vis, je pense du coup qu'on se retrouve dans les grandes lignes. Malheureusement, je n'ai pas de recette miracle. Si ce n'est de se relever, et recommencer le combat. Pour moi, c'est aussi un processus assez rationnel et bien organisé (surtout dans les premiers temps de sevrage, je m'organise, j'essaie de me trouver des distractions, de passer du temps avec mes proches (compagne, famille, amis) dès que l'occasion se présente, de me replonger dans des passions/passes-temps délaissés du fait de l'addiction, qui laisse au final peu de temps à soi), qui n'est pas suffisant en soi, mais qui me permet de me restructurer en attendant que le sommet de la vague soit passé.
Pour la suite, je finis par l'oublier en partie et à « recommencer à vivre normalement », ce qui est à la fois une très bonne chose et qui a la fois me laisse parfois dans des positions de faiblesse.
Je ne sais que te dire de plus que de partager avec toi mon expérience (qui n'est pas si glorieuse que ça).

Jan,

Merci pour ton message et tes encouragements !
Je vois que toi aussi tu avances très bien de ton côté (je vais aller jeter un œil à ton fil pour avoir plus de détails ;) ).
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 24-05-2016 23:05:23

Merci de ton retour Nostrum!

Attention à mon fil (comme tu dis), les choses ont connu un tournant à partir d'une soirée (d'une nuit) de débauche vers le 16 avril... Je pense ne pas avoir été trop cru dans ma description, mais j'espère ne pas te choquer avec ce "point culminant" de ma dépendance par les simples faits décris.
Quand j'y allais, j'y allais carrément...

Continue !

Au plaisir de te lire!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
musasji @ 28-05-2016 02:05:43

Salut Nostrum,

J'ai lu ton parcours et je me suis retrouvé dans beaucoup d'aspects comme l'utilisation du porno pour évité de retomber le tchat par cam ou le contournement des logiciels de controle, par contre je te félicite pour tes multiples réussite de très long sevrage, bravo à toi je vais suivre ton parcours 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 28-05-2016 10:05:32

Salut musasji,

Et effectivement, au bout de ma dernière longue période de sevrage, je suis potentiellement en partie retombé dedans via le porno. J'ai recommencé doucement, de temps en temps, à en regarder en espérant bloquer toute autre envie. Au final, ça s'est à nouveau avéré être une assez mauvaise stratégie !
J'ai en plus un rapport compliqué avec une bonne partie du porno, parce que je suis devenu féministe au fil du temps, et que la représentation de la femme et la manière dont sont exploitées les actrices dans le porno me révolte. Ce qui fait qu'à chaque fois que je retombe dedans, j'en ressors en plus avec la cuisante impression de n'être qu'un hypocrite.

Bon courage à toi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 28-05-2016 12:05:04

Hello Nostrum!

Comme avec n'importe quelle dépendance, pour le sex aussi, il n'y a pas de demie-mesure. Je me souviens de mes différentes tentatives pour arrêter la cigarette: "Juste une taffe",... ça a toujours été le début de la fin! La dépendance ne demande pas "juste un peu", elle demande "toujours tout" et si possible "même encore une peu plus à chaque fois".

Peut-être que notre réaction face à ça doit être celle de nous dire qu'à chaque sevrage nous aussi, nous allons "un peu plus loin" que la précédente fois...
Moi je crois en cette idée de définir des périodes, pas forcément plus longues, mais plus accomplies, plus abouties, pour vivre des instants qui ressemblent de plus en plus à l'idée que nous nous faisons de notre vie sans dépendance. Ce qui peut aider aussi c'est oser décrire ici, tout en respectant la charte du forum, ce qui s'est concrètement déroulé quand nous avons craqué la dernière fois.

Je pense que quand nous mettons l'un face à l'autre, notre "vie idéale" lors d'un sevrage et notre vie de dépendant, nous arriverons peut-être à saisir réellement l'absurdité dans laquelle la dépendance nous pousse et à quel point tout cela n'a plus rien à voir avec ce que nous sommes au fond de nous...

Bon courage! Continues!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 07-06-2016 18:06:59

Salut à tou⋅te⋅s,

J'approche de mon (premier) objectif, et pour l'instant, je continue de garder le cap. J'ai passé ces derniers jours un peu tendu, car je savais que je me retrouvais dans une situation de faiblesse potentielle (en déplacement professionnel, la meilleure occasion de chuter et de passer des nuits que je regretterais par la suite). Je suis revenu un peu plus fort de mon déplacement, sachant que j'ai résisté, sans même trop de difficultés (la résistance n'a pas été trop forte dans la mesure où la tentation était quasiment absente).
Je continue de tenter de garder le cap et d'avancer, et je vais bientôt pouvoir pousser un peu plus ma petite barre verte...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 08-06-2016 08:06:23

salut NostrumFellow,

bravo pour les 26 jours, et surtout pour le passage de ce moment délicat. Ce sont lors de ces étapes (situations potentiellement à risque) que l'on prend encore plus conscience du chemin parcouru. Il est essentiel de se souvenir de ces moments et de la force que l'on en a tirée. Au lieu de plonger, tu es aujourd'hui plus fort, plus serein, fier de toi ! Si la tension revient, souviens toi du ressenti que tu as eu alors, que la dépendance tu peux la laisser sur la bas-coté de la route et surtout que si tu la laisses, il y a cette force en toi.
BRAVO ! et surtout continue à garder le cap (tu ne tentes pas, tu gardes le cap!).
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 08-06-2016 21:06:05

Salut NostrumFellow,

Bravo pour ces 27 jours magnifiquement alignés.

Avec ce déplacement réussi, tu as marqué des points. Tu as neutralisé un lieu d'embuscade. Tu as même traversé ce lieu avec sérénité, signe que le rapport de force est largement en ta faveur maintenant.

Merci pour ton partage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 08-06-2016 22:06:20

Fabrice,

Merci pour ton message. Effectivement, je vais essayer d'appliquer plus fréquemment ton conseil de capitaliser sur mes victoires et me souvenir de ce que j'ai pu faire. C'est peut-être une des raisons qui ont fait que j'ai rechuté par le passé ; au bout d'un certain moment, peut-être oubliais-je ma capacité à résister, et ce que ça pouvait provoquer en moi (dont effectivement une forme de fierté d'avoir réussi à passer cette étape).
Merci également pour ta correction : je garde le cap, et je suis actif dans ce combat, que je vais remporter.

Tiago,

J'ai du mal à être aussi positif, je ne suis pas sûr d'avoir été si serein. Mais j'ai gardé le cap, et c'est l'essentiel :)
Je ne suis pas sûr non plus que le rapport de force soit en ma faveur ; enfin, c'est probablement le cas actuellement, parce que même si je suis fier de ces 27 jours, je sais que le combat se corse sur le long terme, lorsqu'on est paradoxalement en train de l'oublier. Aujourd'hui le rapport de force est en ma faveur parce que je suis encore en train de lutter de toutes mes forces contre l'addiction. Mais je sais aussi que dans quelques mois, je risque de baisser petit à petit la garde, et que c'est à ce moment là que je serai vulnérable. Il faut aussi que j'arrive à mettre en place des stratégies qui me permettent de gagner sur le long terme, et pas seulement sur quelques jours (même si ces quelques jours sont une victoire qui mérite d'être soulignée).

Merci encore pour vos encouragements, et bon courage à vous aussi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 10-06-2016 10:06:26

Hello Nostrum !
 
Je te félicite aussi pour ce sevrage bien mené ! Tu signes une nouvelle victoire et c’est vrai que le rappel de Fabrice, de se souvenir de ses réussites et acquis, est important ! Il faut positiver, casser nos réflexes de ne voir que la moitié du verre vide. Tout ça est peut-être lié à un mécanisme d’exigence envers nous-mêmes, encore et toujours malgré l’exigence il faut lâcher prise pour que cette exigence ne devienne pas pression. C’est la pression ressentie qui amène souvent à la chute.
 
Merci également de rappeler que notre combat est un combat à long terme ! Je suis maintenant à 8 semaines de sevrage et j’ai tendance à dire que les choses commencent à être de plus en plus faciles, que les espaces entre des pensées (car je ne note quasi plus aucune pulsion) deviennent de plus en plus longs. Mes soucis personnels y sont peut-être aussi pour quelque chose. Mais j’ai l’impression que la dépendance cherche maintenant à frapper à ma porte par « l’inconscient » : Je rêve de plus en plus souvent de rapports sexuels et me surprends au moment du réveil de prendre plaisir à continuer ces rêves de façon éveillée… Il faut donc rester vigilant et méfiant sans cesse !
 
Bonne continuation ! J’ai plaisir de te lire !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 13-06-2016 09:06:19

Salut à tou⋅te⋅s,

Un rapide passage pour dire que mon premier objectif de 31 jours est atteint, et que je viens de repousser le compteur à 90 jours.

La route continue.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 13-06-2016 20:06:15

Bonjour NostrumFellow,

Bravo pour ce bel objectif atteint !
Bravo pour cet nouvel objectif, je vais suivre ton parcours très intéressant !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 14-06-2016 10:06:47

... un passage rapide et furtif de ma part...

Un immense "Bravo" pour cet objectif atteint et surtout pour le courage et la motivation de rallonger ta période de sevrage!

Au plaisir de te lire!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-06-2016 17:06:24

Salut à tou⋅te⋅s,

Je viens de refaire un petit passage sur le forum en répondant à l'un ou l'autre sujet, mais pour un certain nombre de raisons, je vais sûrement faire (encore un peu plus) rare sur le forum. Je vais essayer de repasser de temps en temps et de ne pas vous oublier, mais j'ai besoin de prendre un peu le large. Même si je suis conscient qu'à nouveau ma démarche est ici assez égoïste ; je prends probablement beaucoup plus au forum que je ne donne en retour, contrairement à certain⋅e⋅s d'entre vous. Mea culpa.

Bonne continuation à tou⋅te⋅s et bon courage dans vos combats.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 23-06-2016 18:06:49

Ta démarche est tout fait compréhensible!

Et on ne doit rien au forum! Tu gères ça très bien!

Personnellement j'ai juste un énorme plaisir de lire tes postes et réponses aux uns et autres!
Ce sont tes postes, ceux de Fabrice et de Tiago qui en ce moment me ressourcent le plus grâce à leur très grande justesse!

Au plaisir de te lire et tiens bon tes objectifs!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 11-07-2016 11:07:16

Salut à toutes et à tous,

La semaine dernière, j'ai eu un début de moment de faiblesse. J'ai senti un début d'envie me démanger, j'ai eu le réflexe de passer sur le forum, pour au moins vous lire un peu, potentiellement en parler également, et là, le fait de trouver le forum en rade a été le déclencheur. Je suis allé sur des sites de vidéos, j'ai commencé une recherche... Pour fermer l'onglet quasiment aussi tôt. Avant d'en rouvrir un. De passer peut-être une ou deux minutes à faire des recherches, puis de refermer, sans rien regarder. J'en suis ressorti un peu hagard, l'impression qu'il s'était passé quelque chose que je n'avais pas pu maîtrisé, d'avoir un peu subi cela. Les vidéos ne sont pas au cœur de mes mécanismes de dépendance, mais elles font partie d'un tout. Ce n'est pas un énorme danger, mais ça reste une potentielle marque de faiblesse. Je sais que j'ai pu vivre certaines périodes sans les éléments centraux de mes problèmes de dépendance mais en ayant une consommation « homéopathique » de vidéos, mais je ne sais pas très bien à quel point elles peuvent également être un moyen efficace de paver la voie vers la rechute ; c'est pourquoi je préfère m'en sevrer également.

J'en retiens surtout trois éléments fondamentaux. Premièrement, la chute n'est jamais loin ; une seconde d'inattention, un léger laisser-aller, et on peut être reparti pour un tour, sans autre forme de procès. Deuxièmement, le forum est encore un élément trop important de mon combat, si le simple fait qu'il ne soit pas en ligne légitime le fait de repartir en sucette. Troisièmement, j'ai malgré tout été plus fort, et je n'ai finalement rien fait. C'est pourquoi je ne touche pas à mon compteur (j'essaie d'être un peu indulgent avec moi-même), mais je me suis un peu pris une claque avec cette histoire.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 11-07-2016 21:07:48

Hello Nostrum!

Content de te retrouver! Tes conclusions sont pertinentes, je les fais à ma façon, mais sans avoir rechuté. Un poste sur ce point suivra...

C'est quand même formidable de voir que nous arrivons à nous soutenir les uns les autres et le fait (ce besoin) de communiquer dit quelque chose sur nos dépendances!

Tiens bon et continue!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-07-2016 11:07:04

Salut à tous,

En ce moment, je traverse des périodes un peu compliquées autant d'un point de vue personnel (ma compagne traverse des moments difficiles, ce n'est pas toujours facile pour moi non plus, en particulier parce qu'essayer de la soutenir me demande énormément d'énergie — et toujours un peu plus) que d'un point de vue professionnel (beaucoup de travail, quelques tensions à gérer) et à part l'épisode mentionné précédemment, ça va plutôt bien. Les « passages à vide » de ma compagne ont par le passé été des excuses de rechute, mais pas pour l'instant. Toute occasion de stress intense a par le passé été une exuses de rechute, mais pas pour l'instant.

La discussion de Fabrice et de Jackie sur le compteur m'a fait réfléchir... J'ai peur d'être là aussi « dans la performance » ; je vais essayer sans compteur mais avec un décompte des jours. On verra ce qui se passe.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 18-07-2016 23:07:48

Une claque amicale dans le dos, solidaire et admirative!

Tu tiens le bon bout!

Continue comme ça!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 19-07-2016 01:07:40

Salut,
alors pas de raison que cela change, le 'pour l'instant' n'a pas de raison. Tu progresses, tu le dis toi-même, ce qui aurait dû te mener à la consommation de porno ne t'y a pas mené.
Donc ce qui marche aujourd'hui n'a aucune raison de ne pas continuer l'instant d'après et encore l'instant d'après.
Sinon bienvenu au club des sans barre... Après les sans-dent, je propose que nous fassions un club!
Bravo pour les 2 mois !
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 19-07-2016 21:07:02

Je vais peut-être rester encore un moment sur le principe "avec barre"...

Je pourrais faire un commentaire un peu 'graveleux" pour rigoler, mais je vais m'en passer (lol)...

En tous cas pour le moment la barre me montre mon objectif, bien que ce terme reste quand même très futile si je veux décrocher définitivement...

Je risque de vous rejoindre bientôt!

Bon courage Nostrum!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 20-07-2016 10:07:14

Fabrice,

Disse "Fabrice":
alors pas de raison que cela change, le 'pour l'instant' n'a pas de raison. Tu progresses, tu le dis toi-même, ce qui aurait dû te mener à la consommation de porno ne t'y a pas mené.


Merci de me reprendre à chaque fois que je manque d'optimisme dans mes écrits.
Par contre en ce moment, avec les différentes tensions personnelles et professionnelles, à défaut de retomber dans le porno, les chats & compagnie, j'ai l'impression de retomber dans une dépendance au réseau. Je passe beaucoup trop de temps à procrastiner en ligne alors que je devrais bosser, ce qui ne fait pas avancer certains de mes dossiers aussi rapidement que je le voudrais (et potentiellement devrais) et ce qui cause un supplément de stress. Mais bon, je pense que c'est assez habituel quand j'ai une convergence de problèmes côté perso et côté pro ; soit j'arrive à me plonger à fond dans le boulot, soit je passe mon temps à zoner en ligne... Tant que ça ne m'amène pas du côté obscur du réseau, c'est déjà ça (sachant que c'est ce qui s'est en partie passé lors de certaines de mes dernières rechutes).

Disse "Fabrice":
Donc ce qui marche aujourd'hui n'a aucune raison de ne pas continuer l'instant d'après et encore l'instant d'après.


Je vais remettre un petit coup de pessimisme, mais si c'était le cas je n'aurais jamais rechuté depuis ma prise de conscience de la dépendance !
Je ne dis pas pour autant que je suis complètement défaitiste et que je n'attends que la rechute suivante (en fait j'ai l'impression d'être en ce moment assez loin d'un tel état d'esprit) mais je sais aussi que, au moins pour un bon moment, la vigilance doit être de mise si je ne veux pas refaire de sortie de route. Il suffit parfois de peu de choses pour retomber, et passer du temps à tenter de se reconstruire, encore et encore.

Disse "Fabrice":
Sinon bienvenu au club des sans barre... Après les sans-dent, je propose que nous fassions un club!


Voilà que tu lances un mouvement ;) je t'ai rejoins, Jan a l'air d'être tenté aussi... À quand la prise de pouvoir du forum ? :D
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 21-07-2016 00:07:42

... lol!

Je vais voir si je vous rejoins dans la logique des "sans barre"... mon décompte m'amènerait au 6 mois sans sex et à une année sur le forum... je crois que je le garde juste pour ça...!

Je trouve important que tu parles maintenant de ta façon à procrastiner... j'ai l'impression qu'après l'arrêt des différents reliefs de ta dépendance tu plonges ici dans une sorte de "copie" de ce qui t'a amené dans la sex dépendance...
Ne le laisse pas de côté! Regarde-le! Interroge-le! Compare-le aux autres expressions de ta dépendance et cherches-en le dénominateur commun!

Je crois que tu tiens ici une piste sérieuse!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 21-07-2016 17:07:55

Coup de chaud cet après-midi...

Une de mes grandes peurs et de retrouver des images de moi sur Internet ; en effet, comme je peux avoir des pratiques un peu à risques dans mes périodes de dépendance (partage de photos, de vidéos, sans compter sur le temps que je peux passer sur les chats vidéos — même si dans la grande majorité des cas je fais attention à ce que mon visage ne soit pas visible), je suis conscient que ça pourrait arriver. Du coup, il m'arrive de faire une rapide recherche pour m'assurer qu'aucune image de moi ne ressort en surfant sur Internet... C'est ce que j'ai fait cet après-midi, mais cela m'a fait voir certaines images, qui m'ont donné envie d'aller me recréer un profil sur certains sites de rencontres sexuelles, de dialoguer à nouveau, de chercher cet état de tension sexuelle où rien d'autre ne compte que d'attirer d'autres partenaires dans le jeu, de faire monter la pression, de s'oublier l'espace d'un instant et de n'être plus que totalement dévoué à cette sexualité biaisée.
Je n'ai même pas entré l'adresse de ces sites dans la barre d'adresse de mon navigateur, mais j'ai ressenti une énorme envie, comme une lame de fond prête à m'emporter. Une sensation assez agréable au final, comme un pic d'endorphine ou je ne sais quoi. Ça serait tellement mieux si la nausée était la première sensation ressentie dans ces moments. Même maintenant, alors que je suis en train de taper ce message (un de mes premiers réflexes a été de venir partager ici), la tentation est grande de le supprimer d'un clic, d'oublier que le forum existe, que je suis en sevrage et en train de me battre, et d'aller me perdre dans les doux méandres de ma dépendance.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
eric44 @ 21-07-2016 19:07:29

Comme je me reconnait dans ce que tu dit...

On cherche quelque chose d’anodins, puis on tombe sur quelque-chose qui aiguise notre curiosité, et on sent ce "vice" monter en nous, envahi par ces pensées au point qu'on se met presque en pilote automatique tant on à déjà pratiqué ça.

C'est dur de tout stopper dans ces moments là et d'aller faire un tour quand le "plaisir" (l'illusion) est à un clic de là...

Chapeau bas en tout les cas, car tu à préféré poster pour exorciser ça, plutôt que de céder aux sirènes du porno !

Moi je me dit qu'à chaque fois que je résiste à ce genre de pulsions, je m'éloigne un peu plus de tout ça, et que les prochaines pulsions seront un peu moins fortes.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 23-07-2016 00:07:46

Hello Nostrum!

Heureux de te lire!

Pour ne pas céder de mon côté je pense surtout à tout ce que je perdrais si je me laissais aller à repartir dans ma dépendance. Mais c'est vrai aussi, je suis allé si loin que le couperet de l'arrêt final est véritablement tombé. DU moins depuis presque 100 jours et sana grade difficulté à priori.

Je découvre aussi la pureté des sentiments naissants qui peuvent m'amener au sex aussi, mais cette approche n'est plus la même qu'avant, elle est avant tout lié à une envie de proximité et un désir. La différence fondamentale est ici!

Bon courage!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-07-2016 13:07:02

Jan,

Par rapport au sexe, j'ai l'impression d'être un peu schizophrène d'une certaine manière. Parce que j'ai l'impression d'avoir toujours vécu cela de la manière dont tu l'évoques avec mes différentes partenaires, et de chercher quelque chose d'en fin de compte très différent à travers mon addiction. Ça me semble différent à tous les niveaux, autant en termes de sentiments, de sensations, de perception, de désir, de fantasme, voire en partie d'orientation sexuelle...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
eric44 @ 23-07-2016 22:07:40

Disse 'NostrumFellow' pid='64318' dateline='1469272562':
voire en partie d'orientation sexuelle...


Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris cette dernière phrase. 

Tu veux dire que depuis que tu est en sevrage se pose la question de ton orientation sexuelle ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 24-07-2016 01:07:06

Nostrum! (Et aussi Eric)

Il se pose donc encore et toujours la question du "à quoi la dépendance répond"...

C'est toujours une question psychologique qui est à la base de cela et il faut avoir le courage de creuser et surtout à le faire avec honnêteté et courage pour arriver à se remettre en question et à se regarder en face...

Pour les troubles d'éventuels rapports homos dans le cas des hétérosexuels (que tu es), cela est simplement du au fait que la dépendance nous pousse à chercher des excitations de plus en plus loin et de manière parfois très incohérente... Je sais de quoi je parle: J'ai abouti dans des rapports dits "hards" avec prise de drogue... 

Pourtant je n'ai pas l'apparence ni la structure psychologique de ça à la base...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 24-07-2016 10:07:36

Éric,

Non, mon sevrage ne remet pas en cause mon orientation sexuelle. Jan a bien saisi ce que je voulais dire : dans le cadre de ma dépendance, j'avais tendance à aller vers une forme d'homosexualité. Pas exclusivement (je cherchais quand même principalement à avoir des interactions avec des femmes), et de façon un peu détournée (en fait je cherchais avant tout des interactions avec des travestis et des transsexuelles), mais c'est une dimension de ma dépendance. Et en dehors de mes périodes de dépendance, je n'ai jamais eu d'attirance sexuelle pour des hommes. Il y a un mélange de recherche plus de sensations plus extrêmes et aussi d'une certaine forme de frustration. Par frustration, j'entends qu'il est au final souvent difficile d'arriver à une quelconque interaction avec une femme en ligne (quand tu es dans une optique purement sexuelle) alors que les hommes (donc les travestis et en partie les transsexuelles) sont beaucoup plus disponibles... Passé un certain niveau de frustration à ne pas parvenir à aboutir à quoi que ce soit avec des femmes, je voyais aussi ça comme une solution de facilité d'aller chercher quelque chose de beaucoup plus facile avec d'autres. Et avec le niveau d'excitation sexuelle dans lequel je peux être dans ces moments là, je suis prêt à faire beaucoup de choses, la personne étant de l'autre côté n'important presque pas. L'addiction est une forme extrêmement aiguë d'égoïsme, de ce point de vue là. Seul compte mon propre désir et mon propre plaisir, peu importe la personne que j'utiliserais.

Bien sûr, ces attirances pour d'autres hommes (même si je cherche une forme de féminité à travers les travestis ou transsexuelles) m'ont poussé à me questionner, et à questionner ma sexualité. Est-ce qu'il s'agit en fait d'une véritable attirance, que je refoulais dans mon inconscient (ne serait-ce qu'à cause de mon éducation et de ce que globalement la société nous transmet) ? Je pense que la réponse est en grande partie « non », et que je suis essentiellement hétéro, que ces penchants homosexuels ne sont qu'en grande partie symptomatiques de mon addiction.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 24-07-2016 12:07:16

Merci pour m'avoir fait sourire avec ta signature!
Ton post résume bien jusqu'où peut nous mener l'addiction, je suis actuellement complètement dans cette confusion.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 24-07-2016 17:07:25

Oui, Nostrum donne un exemple très pertinent de ce vers où la dépendance peut nous mener !
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 25-07-2016 17:07:02

Fabrice,

Merci à toi pour ta sagesse ! Sérieusement, cette phrase m'a beaucoup plu et fait réfléchir, et elle m'aide à relativiser dans les moments difficiles. Et c'est très poétique !

Disse "Fabrice":
Ton post résume bien jusqu'où peut nous mener l'addiction, je suis actuellement complètement dans cette confusion.


Même si cela est douloureux et que cela crée de la confusion en nous, j'essaie de le transformer en une chance : c'est une chance de pouvoir se questionner ainsi et d'apprendre, au final, à mieux se connaître. Certes, l'addiction est une malédiction, mais prendre le pas sur l'addiction c'est peut être aussi parvenir à retourner certaines des faiblesses qui y sont liées en forces. Ça me fait penser à ces maximes un peu bateau que l'on retrouve dans le management, disant que les seuls échecs sont ceux où l'on n'apprend rien...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 27-07-2016 11:07:18

Je ne sais pas vous, mais par moment je ressens quand même une forte solitude face à la dépendance. Je ne partage pas ça avec ma compagne (je n'arrive même pas à imaginer comment je pourrais aborder la question, j'ai trop peur que ça la blesse terriblement et que ça détruise tout ce qu'on construit ensemble), je ne consulte pas (et même si je consultais, je ne suis même pas sûr que je parviendrais à assumer cette dimension de ma psychologie), je n'en parle pas non plus à des ami⋅e⋅s (même si ça m'a déjà traversé l'esprit, mais j'ai tellement honte, d'autant plus qu'une bonne partie de mes ami⋅e⋅s le sont également avec ma compagne)... Bref, le forum est le seul rempart à ma solitude, ce qui est à la fois une bonne chose et ce qui représente également un danger.
Et cette solitude est également difficile, parce que je me sens seul dans la lutte contre la dépendance, comme je me sentais seul dans la dépendance. Sauf que la dépendance semble souvent bien plus confortable et attirante (quand on oublie la nausée et le mal-être post-crise) qu'un combat solitaire qui semble parfois en vain et presque perdu d'avance. Quitte à être isolé, pourquoi ne pas « en profiter » ?

[size=x-small](C'était la minute pleine d'espoir, qui vous est offerte avec grâce et plaisir par votre serviteur.)[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Fabrice @ 27-07-2016 20:07:08

Nostrum Fellow,
il me faudrait du temps pour répondre à tes messages. La solitude face à la dépendance. En fait, même en parlant à quelques personnes (même ma compagne), je pense que seul les dépendants peuvent nous comprendre. Le forum est donc une aide inestimable. De mon coté, j'ai une amie dépendante affective et nos discussions me nourrissent beaucoup. Tu peux peut-être regardé du coté des groupes de discussion (type DASA, il y a des versions par téléphone).
Par contre, je pense que consulter est une bonne chose pour comprendre les causes de la dépendance. Cela demande du temps, du courage (je souffre terriblement actuellement), mais tout cela me fait mieux me connaître... Je pense que l'on ne peut pas résoudre tout tout seul, il y a des moments où l'aide des autres (du forum, de professionnels) est nécessaire. Va à ton rythme, mais penses à cette hypothèse de te lancer dans une analyse.
Bon courage,
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 27-07-2016 23:07:54

Hello Nostrum !
 
Je rejoins Fabrice dans l’idée qu’une thérapie ou qu’une analyse sont de bons moyens pour avancer sur la dépendance, moyens peut-être indispensable. De mon côté ça a été quand même la combinaison entre ma psychothérapie, les échanges du forum, puis la méditation qui m’ont amené à construire mon vrai premier sevrage de maintenant 102 jours que je considère un véritable décrochage.
 
C’est vrai qu’on est isolé dans nos dépendances. Mais c’est justement le fait de venir sur le forum qui m’a beaucoup aidé à ne pas me sentir isolé et à formuler mes pensées de façon plus structurée.
 
Bon courage mon ami !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 29-07-2016 09:07:36

Fabrice, Jan,

Merci pour vos messages.

Disse "Fabrice":
En fait, même en parlant à quelques personnes (même ma compagne), je pense que seul les dépendants peuvent nous comprendre. Le forum est donc une aide inestimable. De mon coté, j'ai une amie dépendante affective et nos discussions me nourrissent beaucoup. Tu peux peut-être regardé du coté des groupes de discussion (type DASA, il y a des versions par téléphone).


Je pense que c'est aussi en partie pour ça que je continue de venir et de partager sur le forum (même si je n'ai ni l'assiduité ni la générosité de personnes comme toi et Jan).

Concernant une thérapie ou même les groupes type DASA, je ne suis pas sûr d'être prêt. D'un certain côté, le fait de venir partager sur le forum m'a déjà beaucoup coûté (et me coûte encore beaucoup) dans la mesure où c'est aussi une forme de reconnaissance de la dépendance. Aujourd'hui, je suis capable de reconnaître, pour moi-même, cette addiction. Le fait d'en parler à quelqu'un d'autre sans la distance que le permet le virtuel implique une forme de reconnaissance beaucoup plus large, sociale, que je ne me sens pas prêt à accepter. En grande partie parce que mon sentiment de honte est trop grand.
Du coup, je suis aussi conscient que cette solitude est dangereuse parce que je peux m'y enfermer, et parce qu'elle traduit peut-être aussi le fait que je ne suis pas allé encore au bout de la reconnaissance et « l'acceptation » de ma dépendance, et donc qu'il me reste encore du chemin à faire, chemin sur lequel je pourrais encore chuter.

Disse "JAN":
Je rejoins Fabrice dans l’idée qu’une thérapie ou qu’une analyse sont de bons moyens pour avancer sur la dépendance, moyens peut-être indispensable. De mon côté ça a été quand même la combinaison entre ma psychothérapie, les échanges du forum, puis la méditation qui m’ont amené à construire mon vrai premier sevrage de maintenant 102 jours que je considère un véritable décrochage.


Effectivement, mais j'ai l'impression qu'on a tous nos stratégies, et que l'important est de parvenir à lutter, faire face, et avancer. Dans mon cas, le forum et une forme de rythme de vie que je m'étais imposé m'ont aidé pour un premier sevrage de près de 300 jours, au cours duquel j'ai aussi eu l'impression d'avoir vécu un vrai décrochage. Comme d'autres sevrages plus informels que j'avais pu faire par le passé, et qui ont parfois duré près de deux ans.

Concernant la méditation en pleine conscience, pas mal de monde autour de moi s'y met... J'y suis pour l'instant un peu réfractaire, et j'ai aussi un peu ma manière à moi de méditer (je me suis rendu compte que je faisais certaines choses dans un état manifestement proche de la pleine conscience).

Sinon comme beaucoup d'entre nous la période des congés approche, et je vais probablement me retirer du forum pendant deux semaines. Je me dis que ça peut aussi potentiellement me faire du bien, d'autant plus que j'avais voulu m'en éloigner il y a quelques temps et que je n'y suis finalement pas parvenu, entre autres du fait de tentations fortes ces derniers temps. Mais je pense que me déconnecter (assez largement de toute façon) pendant un moment me fera du bien.

[size=x-small](Et si vous pouviez éviter de tous quitter le forum pendant mon absence ça serait cool ; depuis mon retour, la dernière fois que je me suis absenté un peu longtemps il n'y avait plus Ekeiloh, Fred, etc.)[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 29-07-2016 21:07:34

Nostrum !
 
Voir l’importance de la reconnaissance, même si tu ne la juges pas encore accomplie, est déjà une mise en route directe vers cette reconnaissance. Sa dimension se dessinera probablement d’elle-même… Il y a souvent du « il faudrait que… », mais j’ai appris que la vie dessine aussi les contours de ce que nous pensons nécessaire d’elle–même !
 
En ce qui concerne nos stratégies de décrochage je suis d’accord avec toi qu’elles varient selon nos sensibilités ! En parler mérite que j’apprenne comment tu t’y es pris par le passé. Mais pardonne-moi, je ne vais pas relire trop souvent ce qui tu écris sur ton parcours… lire que tu as décroché 300 jours et visiblement replongé me démoralise un peu et j’ai besoin de croire en ce que je vis maintenant pour garder la qualité de vie dans laquelle je suis en ce moment !
 
Ce qui nous ramène à la vertu de la méditation… Là aussi, à chacun sa façon de développer une certaine spiritualité, en tous cas je constate que la spiritualité nous est tous bénéfique.
 
Les éléments structurels de la chaîne pour nous permettre de décrocher se ressemblent, mais chacun les remplit à sa façon !
 
Bonnes vacances et reviens-nous requinqué !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 16-08-2016 11:08:36

Salut à toutes et à tous,

Les semaines qui ont passé ont oscillé entre des périodes où j'ai pu me vider la tête et ne plus du tout penser à la dépendance, et d'autres où des images, envies et fantasmes sexuels me hantaient. J'ai globalement tenu bon ; il m'est arrivé par deux fois à faire des recherches sur internet, de tomber sur des vidéos, de commencer la vidéo mais d'arrêter rapidement et de tout refermer. Je ne considère pas ça comme une rechute, mais ça m'incite à la vigilance... Et c'était à chaque fois le produit de plusieurs jours de pulsions sexuelles très récurentes. Lors de mes dernières grosses rechutes, j'ai aussi eu ces périodes de pulsions intenses, que j'ai du mal à maîtriser.

Mes pratiques masturbatoires sont un autre point de vigilance. Je me masturbe globalement peu (et ne considère pas cela comme une rechute) mais j'ai certaines pratiques que je sais plus critiques que d'autres. Une en particulier que j'ai évoquée dans ma présentation et que je parviens à juguler pour l'instant (des envies, mais pas de craquage ; je sais cette pratique beaucoup plus dangereuse pour mes rechutes que d'autres), et une autre que je suis en train de découvrir (masturbation anale) qui me semble, a posteriori, représenter un risque pour mon sevrage. Je suis en train de me dire qu'il faudrait que je tente de contenir également cette pratique pour éviter la rechute.

De la même manière, j'ai l'impression que mes pulsions masturbatoires (autres que « classiques ») sont souvent corrélées aux pulsions intenses que j'évoquais plus haut et que je ne sais pas comment maîtriser.

Voilà, donc je ne remets pas mon compteur à zéro, n'ayant pas franchi le Rubicon (et aussi parce que je considère que mon sevrage a bien commencé il y a 3 mois et des poussières), mais je suis conscient d'avoir plusieurs voyants dans le rouge et qu'il faut que je redouble de vigilance.
Mon précédent long sevrage a été beaucoup plus facile que celui-ci, où les pulsions ne diminuent pas (ou reviennent cycliquement). Mais la « bonne nouvelle » est que j'ai généralement du mal à résister à ces pulsions, mais que je tiens pour l'instant bon.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-08-2016 09:08:19

Depuis mon retour de congés la situation est très difficile ; je n'arrive pas à me défaire de mes pulsions, qui m'empêchent de m'encrer dans le réel et d'être efficace au travail. Je passe un temps fou à zoner, à tourner autour du pot, je me retrouve dans des cycles de recherches en ligne pour tout arrêter aussi tôt, pour reprendre un peu après, sans jamais aller très loin, mais en étant en permanence sur le fil du rasoir, au bord du gouffre. Je suis à deux doigts de craquer, de retourner sur des sites de discussion, de rencontre, retomber dans cette spirale douce-amère. Et pourtant je sais que j'idéalise mes périodes de dépendance, que je vais surtout en soufrir terriblement, que ça va à nouveau me consumer jour et nuit... Mais c'est dur de résister en ce moment.
C'est d'autant plus difficile de résister que ma compagne ne va pas bien depuis quelques temps, que ça me demande énormément d'énergie et que ça me laisse vide et en partie sans ressources pour avoir la force de combattre mes propres démons.
Par ailleurs, par moment je me demande à quel point le forum entretient ma dépendance ; le fait d'en parler, de lire les autres dans le détail de leur combat... ça a parfois un côté malsain, pervers, qui me déstabilise. Je ne sais pas à ce point si j'ai vraiment encore besoin du forum pour résister, ou si ce dernier va m'accompagner dans ma chute.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 18-08-2016 11:08:25

Hello Nostrum !
 
Merci de tes félicitations sur mon carnet, même si en ce moment les choses ne sont finalement pas si faciles que ça chez moi…
 
Je me demande si tu ne devrais pas interroger ce qui fait pression en toi pour devoir ressentir ces troubles en pulsions difficilement maîtrisables… N’y a-t-il pas moyen d’installer aussi sur ton ordi pro K 9 pour bloquer toute possibilité d’aller sur des sites... ? Je vois chez moi que toute décision radicale a toujours un effet bénéfique, comme éliminer tous mes sex-friends (hormis un seul, comme je l’ai dit) sur mon téléphone, p.ex.. Le pas est difficile à franchir, mais la sensation de liberté ensuite est incomparable !
 
Pour ce que tu dis sur l’effet du forum je suis dans la même interrogation que toi en ce moment… je me demande en quelle mesure ma propre histoire intéresse et donc aide éventuellement les autres… : Ceux qui réussissent comme moi sont d’accord avec ce que j’entreprends, ceux qui n’y arrivent pas trouvent ça bien, mais regrettent de ne pas pouvoir aller aussi loin, souvent fatigués de se demander pourquoi…Puis on lit les avancées, puis rechutes des autres, les points de faiblesses se ressemblent, les « recettes » qu’on peut donner, on les a déjà donnés plusieurs fois… Et on a des personnes qui ont visiblement bien réussi leur décrochage mais qui ne rentrent pas dans les détails de leurs propre parcours… Et finalement Fabrice qui a rechuté fortement au bout de 260 jours, qui connait d’autres troubles et qui a quitté le forum ponctuellement pour faire le point sans le forum… Pour la première fois je suis un peu pessimiste et me pose aussi la question de ma présence ici…
 
Pour moi c’est simplement tant que je ne me sens pas assez solide (et j’ai écrit récemment que ce n‘est pas encore le cas) pour dire que je me sens un peu à l’abri de ma dépendance que j’ai besoin de revenir ici !
 
Bon courage ! Je chercherai à t’épauler comme je peux…
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 18-08-2016 12:08:12

Jan,

Merci pour ton message.

Concernant le blocage, ce n'est pas possible pour moi pour diverses raisons (l'un d'entre elles étant que j'ai une suffisamment bonne maîtrise de l'informatique pour qu'un système de blocage ne soit pas un problème, une autre étant que je n'évolue pas sous un système classique (i.e. ni Windows, ni Mac OS)).

Concernant tes interrogations, je les comprends et les partage (pour autant que je sois concerné).
Je dois cependant dire qu'il me semble que le forum m'a fourni plusieurs fois une aide et un soutien ; c'est souvent symbolique (le simple fait d'y penser est un rempart en soi) mais c'est important.
La redondance de l'information (les recettes, les rechutes, les combats) peut parfois donner l'impression de ne pas avancer — voire de se noyer — mais nous avons probablement besoin de partager cela, de tourner et retourner certaines de ces idées dans nos têtes pour nous les approprier, s'en saisir et les utiliser pour trouver notre voie et notre façon d'avancer. Mon expérience (dans d'autres contextes) est que le fait de « ressasser » une idée et la confronter en permanence aux autres est un moyen de la faire évoluer, d'en percevoir de nouvelles nuances, implications, ou de changer radicalement notre manière de la percevoir.

Quant au partage de parcours, je suis partagé. A-t-on véritablement besoin de tout partager concernant nos luttes pour pouvoir avancer ? Y a-t-il besoin de donner tous les détails, pour nous et pour les autres ? La question me semble d'autant plus importante que parler de notre addiction peut déclencher des images, des fantasmes ou que sais-je sur d'autres membres qui sont justement en train de se battre contre cela. Typiquement, faut-il que nous exposions nos pratiques sexuelles ? (Je me pose la question aussi à moi-même, sachant qu'à quelques rares reprises j'ai évoqué l'une ou l'autre pratique.)

Bon courage à toi aussi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
boom @ 18-08-2016 13:08:14

Disse NostrumFellow:

[font=Tahoma](i.e. ni Windows, ni Mac OS)).[/font]


Un linuxien aussi dans les parages.. :)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 18-08-2016 14:08:12

Re-bonjour Nostrum !
 
Au niveau du partage je crois que les perceptions peuvent effectivement varier. Je parle ici majoritairement avec des personnes qui sont sensibles (je dirais) au « partage direct » des expériences. C’est aussi mon cas. D’après moi, la philosophie du forum est d’ailleurs celle-ci: Confronter nos différentes expériences, partager, s’entraider… pour avancer ensemble. Je perçois ce partage direct comme une démarche qui consiste à laisser tomber toutes les barrières possibles pour regarder les éléments qui font notre dépendance en face. C’est dans un premier temps une attitude d’honnêteté envers soi-même que j’y vois et qui se prolonge donc dans ce partage avec les autres.
 
J’ai donc un peu de mal avec des personnes qui ne se livrent pas et qui ne parlent pas de leurs expériences,… certains restent ainsi même dans la périphérie des discussions et j’ai même cru percevoir chez quelqu’un ici il y a un certain temps presque un côté un peu voyeuriste… (mais je mesure mes propos… !) …
Je reconnais bien entendu aussi un besoin de pudeur chez certains, voire l’incapacité de certains de parler d’eux-mêmes…
Puis, il y a aussi ceux qui avancent par le simple fait de juste aider les autres…
 
Pour moi se livrer reste pourtant une recette essentielle pour avancer et j’ai tendance à croire que si l’on ne fait pas cette démarche on passe à côté de soi-même... et surtout aussi l’on perd du temps !
Hier p.ex. quand j’ai failli voir mon amant régulier, la question du comment raconter cela ici sur le forum, livrer donc ce trouble, m’a beaucoup travaillé. Et je pense que c’est cette idée de devoir en référer aux autres qui m’a aussi remis dans l’axe de ma volonté. Autrement, cela restait juste un problème entre moi et moi, ce qui a été le cas durant tant d’années. Envers moi-même seul je n’avais pas de soucis de justifier un éventuel rapport avec cet amant régulier… Mais je ne suis pas sur le forum pour continuer à jouer à cela, ce jeu « solo »… Le forum ne me servirait donc à rien si je n’allais pas au bout de cette démarche de sincérité, comme avec un psy d’ailleurs… !
 
Mais c’est subjectif comme appréciation, je l’avoue…
 
Peut-être suis-je tout simplement aussi face au désespoir de ne pas pouvoir épauler des gens qui ne fonctionnent pas comme moi…
 
Puis, je reconnais bien-sûr aussi qu’il y a des limites à poser à tout ce que nous racontons ici et que le besoin de « tout dire » ne doit pas se transformer en exhibition détaillée de nos pratiques sexuelles. Cela peut bien entendu en troubler d’autres !
 
C’est comme pour toute chose : La question des limites est difficile à jauger et les niveaux de communication et de sensibilités ne sont pas les mêmes chez tous.

"Communiquer juste" est une chose délicate…
 
Jan
[hr]
P.S. As-tu déjà communiqué avec kurt97?

Il me semble mener un parcours semblable au tien, mais il avance sur ses objectifs et un échange entre vous pourrait peut-être être constructif...!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 23-08-2016 16:08:29

Boom,

Disse 'boom':
Un linuxien aussi dans les parages.. :)


Je suis démasqué !

Jan,

Disse "JAN":
J’ai donc un peu de mal avec des personnes qui ne se livrent pas et qui ne parlent pas de leurs expériences.


Je comprends en partie ce que tu veux dire, mais je crois avoir moi-même du mal à trouver un équilibre entre le fait de révéler suffisamment pour parvenir à nourrir ma réflexion et celle de ceux qui ont le courage et la gentillesse de m'épauler, et celui de ne pas trop en dire pour ne pas me retrouver dans une forme d'exhibitionnisme, voire de donner des informations qui pourraient permettre de m'identifier. Je tiens beaucoup à mon anonymat (de manière générale) et encore plus étant donné le contexte du forum (je ne suis pas prêt à accepter socialement ma dépendance sexuelle !).

Disse "JAN":
Pour moi se livrer reste pourtant une recette essentielle pour avancer et j’ai tendance à croire que si l’on ne fait pas cette démarche on passe à côté de soi-même... et surtout aussi l’on perd du temps !


Là encore, je pense que je te rejoins au moins en grande partie... mais l'exercice reste néanmoins « de haute voltige » à mes yeux.

Disse "JAN":
Peut-être suis-je tout simplement aussi face au désespoir de ne pas pouvoir épauler des gens qui ne fonctionnent pas comme moi…


Loin de moi l'idée de vouloir te critiquer, mais il me semble un peu percevoir cela chez toi. Tu as une envie débordante d'aider les autres (ce qui est absolument formidable, et je t'en suis extrêmement reconnaissant !) mais tu sembles parfois démuni face à ceux qui ne fonctionnent pas comme toi. D'ailleurs le souvenir que j'ai de nos premiers échanges est teinté de cette forme d'incompréhension entre nous.
Quoiqu'il en soit, il me semble que tu parviens la plupart du temps à trouver un angle d'attaque qui te permet d'accompagner « utilement » les membres du forum, et tu parviens toujours à trouver l'une ou l'autre formulation pleine de justesse (typiquement j'ai été touché par ce que tu as dit récemment dans le carnet d'ensortir : « A l’endroit où nous avons bifurqué vers tout ce qui fait notre dépendance nous avons laissé l’être inaccompli que nous avons été… Il faut se mettre en route vers lui pour le prendre par la main et l’accompagner vers cet être que nous rêvons devenir… »).


Sinon, au-delà de tout cela, j'ai passé une semaine très compliquée, mais au final j'en sors relativement victorieux dans la mesure où je n'ai pas rechuté : j'ai beaucoup orbité autour de sites « dangereux », j'ai tourné autour du pot, longtemps, très longtemps, mais je n'ai pas recréé de comptes nulle part, je ne suis pas retombé dans mes anciennes habitudes. La vague semble passer (« La plus grosse des vagues vient toujours s'échouer et mourir sur la plage. ») et le début de semaine a été beaucoup plus apaisé que la semaine précédente. J'ai encore peur de ce qui peut m'attendre, si je suis encore à vaciller ainsi à plus de 100 jours de sevrage (103 aujourd'hui). Mais je suis aussi conscient du chemin parcouru, et de la résistance dont j'ai malgré tout fait preuve toute la semaine passée, qui fait que je suis encore là aujourd'hui, debout. Les genoux flagellants, certes, mais debout.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 29-08-2016 16:08:39

Les changements de pseudo étant à la mode (;)), à mon tour de changer d'identité ici et de me libérer de ma précédente incarnation. Pour rappel, NostrumFellow est un des pseudos que j'ai utilisés lors de mes épisodes de forte dépendance. Je l'avais choisi ici de manière délibérée, avec la volonté de reprendre le dessus sur cette partie de moi. Aujourd'hui, j'ai un besoin de changement, de me défaire de cette coquille qui ne me représente plus totalement (ou en tout cas que je souhaite ne plus me représenter), et j'ai besoin de trouver quelque chose plus en accord avec ma démarche, ce que je cherche.

Pour vous expliquer la signification de cette nouvelle incarnation de moi-même, rien de mieux qu'une citiation de Wikipedia :D

Disse 'Wikipedia':
L’ataraxie (du grec ἀταραξία ; ataraxía signifiant « absence de troubles ») apparaît d'abord chez Démocrite et désigne la tranquillité de l’âme résultant de la modération et de l’harmonie de l’existence. L’ataraxie devient ensuite le principe du bonheur (εὐδαιμονία ; eudaimonía, « béatitude ») dans le stoïcisme, l’épicurisme et le scepticisme. Elle provient d’un état de profonde quiétude, découlant de l’absence de tout trouble ou douleur.

===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 29-08-2016 19:08:41

Ben moi je ne mettais rien derrière le pseudo, donc ça me fait maintenant tout drôle de retrouver mon ami Nostrum derrière un pseudo dont la terminaison sonne plutôt féminine...

Dès que j'avais découvert un de tes nouveaux postes sur un autre carnet je me suis dit "mais c'est qui cette fille?"
Bref, ton inspiration est fort jolie en tous cas!

Moi, dépendant aiguë ou en décrochage depuis 135 jours, je reste à Jan, même si tous mes sexfriends m'ont connu sous ce nom. Le jour où je quitterai le forum avec un au-revoir définitif à la dépendance je serai seulement celui que je suis de toute façon dans ma vie, mais à 300%, et "Jan" s'éteindra avec cet au-revoir.

Salue en tous cas à cette nouvelle identité et surtout à cette identification si symbolique!

J
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 30-08-2016 09:08:08

C'est mieux comme ça ? :D

Ça me donne en plus l'impression d'être un super méchant venu de l'espace dans un film de science-fiction des années 50. « Bewaaaare of the great Atarax from Betelgeuse! He's coming to wipe out the entiiiiire human race! »

C'est peut-être différent pour toi si Jan est ton vrai prénom ; en l'occurence, les pseudos sont pour moi comme des costumes que j'enfile ou que j'enlève. Peut-être reviendrais-je à NostrumFellow, mais peut-être ai-je besoin de faire différemment la paix avec moi-même avant de revenir à ce pseudo qui est chargé d'histoire et de significations.
[hr]
(Tu pourras continuer de m'appeler Nostrum ou NostrumFellow, je ne me vexerai pas et je me reconnaîtrai ;) )
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 19-09-2016 16:09:29

Salut à tou⋅te⋅s,

Un rapide passage pour noter que j'en suis à mon 130ème jour de sevrage. Ce n'est pas tous les jours marrant, ce n'est pas tous les jours faciles, je continue d'avoir régulièrement une impression d'être sur le fil du rasoir, mais les jours passent et la dépendance continue d'être tenue à distance.

Une pensée pour vous tou⋅te⋅s, bon courage dans vos combats.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 20-09-2016 00:09:07

Passage tardif et rapide...

Mes félicitations pour ton avancement et aussi ta détermination de poursuivre!
Je suis admiratif, car tu parles de cette sensation récurrente de combat.. Cela veut dire que tu luttes souvent, donc tu as réussi à consolider une grande force ! Je ne sais pas si je suis fort, moi, car je ne sens au bout du compte que rarement des difficultés dans mon sevrage!

Je suis heureux de ta présence ici!

Courage et à bientôt!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 20-09-2016 12:09:41

Jan,

Oui, autant mes précédents sevrages étaient assez faciles — outre les premiers moments où les envies sont plus fortes et pregnantes — autant mon sevrage actuel est difficile.
C'est à la fois difficile à vivre parce que j'ai vraiment l'impression de passer beaucoup de temps à lutter contre moi-même, et c'est épuisant (surtout en ce moment, où je vis énormément de tensions professionnelles, et où ma compagne traverse des moments très difficiles, ce qui me coûte également beaucoup d'énergie), et à la fois j'ai l'impression de mettre bien plus renforcé durant ces quatre mois que durant d'autres sevrages qui ont pu duré beaucoup plus longtemps, parce que durant ces épisodes, je n'étais pas en « danger constant ».
Et ce n'est malgré tout pas très satisfaisant, parce que je préfererais de loin me trouver sur un chemin qui m'emmène vers une forme d'apaisement intérieur. Je ne désespère pas de trouver cette paix, mais elle met du temps à venir, et aujourd'hui je suis essentiellement en résistance.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 28-09-2016 10:09:02

Salut à tou⋅te⋅s,

En ce moment ça va, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu une aussi longue période (globalement depuis mon dernier message, il y a une semaine) avec aussi peu de tensions et de luttes. Ça fait aussi un moment que je suis dans une période d'énorme rush professionnel, ce qui me laisse aussi peu de temps disponible pour me perdre dans la dépendance... Mais malgré tout, je sais que ça ne se passe pas toujours aussi bien. Est-ce un signe ? Ou juste une accalmie ? Difficile à dire, j'espère juste que cela va continuer et que la pression va poursuivre cette descente.

Dans le carnet de Tiago, j'ai lu des échanges entre Tiago et Fabrice sur le sentiment de solitude. Je ne pense pas en souffrir autant, mais je partage aussi par moment cette impression de vide, même en étant entourré. Mais c'est aussi un peu notre condition d'être humain, non, d'être seul ? La communication n'est qu'une pauvre tentative de s'extirper de notre solitude, mais au final, nous sommes toujours seul⋅e⋅s avec nous-mêmes, enfermé⋅e⋅s dans notre corps et dans notre cerveau. D'ailleurs par moment on peut se demander à quoi tout cela sert, si nous restons de toute façon irrémédiablement seul⋅e⋅s.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
JAN @ 30-09-2016 20:09:44

Hello Atarax!

J'ai été absent ici pour les raisons que tu connais. Désolé de ne pas avoir répondu à ton avant dernier poste!

Je suis content en tous cas de lire que depuis une semaine tu vis sans trop lutter. Je me dis en ce moment que nous sommes avec notre dépendance aussi dans des cycles déterminés par les saisons. L'été d'un dépendant et la rentrée ne se vivent pas de la même façon, car ne serait-ce que les enjeux professionnels rythment nos vies autrement. C'est pour cela que je crois que je vais devoir passer une année entière sans dépendance pour deviner un peu où j'en suis véritablement...

Le sentiment de solitude nous est aussi commun. Je pense forcément que quand on se sent dans une différence inavouable au plus grand nombre on est forcément seul! Et tu as raison: On restera seul jusqu'au bout et surtout au tout dernier moment. J'ai affronté cet été maladie et décès de proches et malheureusement cette réalité s'est bien confirmée...

Profitons un maximum pour nous sortir de cette solitude! En tous cas la dépendance est un leurre pour nous en sortir!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 01-10-2016 11:10:55

Bonjour Atarax,

Je suis content de te lire !
Je partage aussi tes interrogations pour mon propre parcours : Le rush professionnel est-il un rideau de fumée ? Signe ou accalmie ? Je reste vigilant ...

Disse 'Atarax' pid='65168' dateline='1475049722':
Dans le carnet de Tiago, j'ai lu des échanges entre Tiago et Fabrice sur le sentiment de solitude. Je ne pense pas en souffrir autant, mais je partage aussi par moment cette impression de vide, même en étant entourré. Mais c'est aussi un peu notre condition d'être humain, non, d'être seul ? La communication n'est qu'une pauvre tentative de s'extirper de notre solitude, mais au final, nous sommes toujours seul⋅e⋅s avec nous-mêmes, enfermé⋅e⋅s dans notre corps et dans notre cerveau. D'ailleurs par moment on peut se demander à quoi tout cela sert, si nous restons de toute façon irrémédiablement seul⋅e⋅s.



C'est vrai.
Souvent, je me perds dans le brouillard du sentiment de solitude. Mais c'est toujours quelqu'un qui m'en sort, c'est toujours une rencontre, une parole, un geste. Au milieu de la solitude, du vide, ces témoignages de bienveillance sont miraculeux. C'est vrai, nous sommes toujours seuls, mais il y a parfois ces moments magiques où une communication est réellement possible. Ces moments sont rares et discrets, mais ils existent ... 
Mon défaut est d'oublier ces moments, de ne pas cultiver le souvenir. Ou plutôt : j'attends que ces moments soient fréquents, pour guérir ma solitude. Ici, ma perception est mal ajustée. Les personnes "normales" sont certainement plus pragmatiques : elles savent se réjouir quand il faut, sans trop attendre.

Bon courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 11-10-2016 12:10:24

Salut à tou⋅te⋅s,

J'ai passé les 150 jours. 150 jours de progression, 150 jours avec beaucoup de tensions, de questionnement, d'impression de ne pas toujours avancer... Mais je tiens bon, et même si mon parcours n'est pas parfait, je n'ai pas cédé, je ne suis pas retombé dans une période de dépendance. Depuis un petit mois, ça va même plutôt bien à ce niveau là d'ailleurs, et les tensions dont je parlais précédemment se sont en grandes parties estompées. Comme je le disais, je suis dans une période professionnellement très fortement remplie, ce qui peut expliquer en partie cela, mais peu importe la raison, mon objectif est de continuer de capitaliser sur ces avancées et de continuer de progresser. Mon plus long sevrage (depuis que je suis arrivé ici) a duré 300 jours environ, je suis à la moitié de ce chemin parcouru... Et je suis donc conscient qu'il peut être encore chargé d'embûches, mais je reste vigilant, je continue d'avancer, je continue de me battre.

Bon courage à tou⋅te⋅s, j'ai peu de temps à vous consacrer mais ne vous oublie pas.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 11-10-2016 20:10:59

Bonjour Atarax,

Bravo pour les 150 jours, une belle performance qui peut m'inspirer !

Je comprends quand tu parles d'impression de ne pas toujours avancer. Mon parcours n'est pas linéaire : des périodes sans progrès, puis de rares moments de grande confiance. C'est un parcours en escalier. L'essentiel est de ne pas descendre les marches.

Continue de progresser, car cela m'aide aussi dans mon rétablissement !
Merci !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 08-11-2016 15:11:08

Salut à tou⋅te⋅s,

Je me suis fait rare sur le forum ces derniers temps, mais, contrairement à ce que ça a pu être par le passé, c'est pour l'instant plutôt bon signe... Je suis (attendez, il faut que je regarde mon compteur) à 180 jours de sevrage, et depuis deux mois, le sevrage semble facile. Pas de grosses tensions, pas de grosses pulsions, pas de gros risques. J'ai beau tenter d'analyser la situation, je n'arrive pas vraiment à saisir le déclic qui a pu se produire il y a deux mois. En tout cas je capitalise au maximum sur ce long répit que m'autorise la dépendance. Et je profite du fait de ne pas perdre inutilement des quantités phénoménales d'énergie dans des pulsions (ou une lutte contre des pulsions) qui m'exténuent.
Je pense à vous tou⋅te⋅s, continue de vous suivre (même si c'est de loin) et j'espère que vos pas vous mêneront tou⋅te⋅s vers une sortie de la dépendance et une vie plus clémente.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 11-11-2016 09:11:33

Bonjour Atarax,

Je suis content de lire tes succès !
6 mois ... C'est splendide !
Surtout, 2 mois de répit sans tensions, sans risques. C'est beaucoup plus qu'un répit !
En te lisant, je sens que ta trajectoire a changé : ton énergie n'est plus perdue et elle est constructive. Une nouvelle route, en somme.

Merci pour ton témoignage qui m'encourage aujourd'hui !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Atarax @ 14-12-2016 17:12:44

Salut à tou⋅te⋅s,

Je continue de me faire rare mais je continue de vous suivre (je pense à vous bien que ce soit un peu de loin, j'essaie de suivre vos combats et suis de tout cœur avec vous), et je continue le sevrage. Qui se poursuit, sur le rythme entamé il y a quelques mois. Ça m'arrive encore d'avoir des pulsions, des envies, mais rien d'incontrôlable. J'ai été quelques fois en déplacement professionnel ces derniers mois (ce qui représente une période de risque importante pour moi), mais tout s'est bien passé et j'ai été à peine inquiété. Les pulsions, quand elles apparaissent, sont loin d'avoir l'intensité qu'elles pouvaient avoir par le passé, toujours sur le point de m'emporter (quand elles ne le faisaient simplement pas). Est-ce un effet du sevrage ? Suis-je dans une période de calme avant un retour de tempête potentiel ? Je ne sais pas vraiment. Mais chaque jour reste une victoire.

Mes posts se suivent et se ressemblent un peu, mais je suis toujours là, je reste droit face à la dépendance, je continue d'avancer.

Bon courage à vous tou⋅te⋅s, courage dans vos luttes, continuez, encore et toujours. Le combat en vaut toujours la chandelle. Et perdre une bataille ne signifie jamais que la guerre est perdue.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de NostrumFellow
Tiago @ 14-12-2016 18:12:29

Bonjour Atarax,

Merci pour de partager ici tes succès : ils me sont utiles !

Tu écris : "Chaque jour est une victoire".
C'est splendide. Et tout cela depuis 7 mois. C'est magnifique. Bravo !

"Est-ce un effet du sevrage ? (...) Est-ce une période de calme ?". Moi aussi, je me pose ces questions. Mais, à la fin de la journée, ce qui compte, c'est justement cette journée victorieuse.

Merci et encore Bravo !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 03-01-2017 15:01:20

Salut à tou⋅te⋅s,

Et tout d'abord, bonne année ! Que cette année soit celle de la liberté, pour tou⋅te⋅s.

De mon côté, les vacances m'ont fait du bien (penser à autre chose que le boulot et les tracas quotidien, s'aérer), mais le retour est difficile. J'ai de grosses pulsions, comme j'en avais il y a quelques mois. J'ai recommencé à bosser hier, et depuis hier, j'ai eu plusieurs périodes où je me sentais au bord du gouffre, où j'ai entré dans ma barre d'adresse des noms de sites que je ne connais que trop bien. Je n'y ai rien fait, dans la mesure où il faut se créer un compte pour accéder à quoique ce soit, mais le simple fait de retrouver cet automatisme, d'avoir les doigts qui courent soudainement sur le clavier, le cerveau presque en pause, les sens en émoi... C'est difficile, même si je contiens le risque pour l'instant. Je sais que c'est facile de se recréer des comptes, et de rentrer à nouveau dans la danse des chats et d'autres choses moins avouables. J'ai de nouveau de grosses envies pour certaines pratiques (en partie liée à ma dépendance en ligne, mais pas uniquement ; j'en ai déjà parlé dans ma présentation et je les ai évoquées dans certains messages), qui sont souvent aussi un bon moyen de « savonner la pente » pour la rendre encore plus glissante. Je résiste, et il faut que je parvienne à me recentrer pour me tenir droit dans mes bottes et laisser passer la vague, en pliant peut-être un peu mais sans céder.
Je vais par ailleurs passer pas mal de temps en déplacement professionnel dans les jours et semaines à venir, ce qui a toujours été un moment de grande tentation, que je redoute particulièrement.

Bref, au moins ai-je trouvé la force de venir (relativement) rapidement sur le forum. Le fait de venir vous parler me permet souvent de me renforcer dans ma détermination à lutter contre la tentation.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
JAN @ 03-01-2017 19:01:54

Salut Nostrum Atarax!

heureux de te relire!

Bonne année à toi et tous ceux que tu aimes!

Beaucoup de choses à dire...

En tous cas je te souhaite plein de force et de courage dans ta démarche aussi!

Je viens à l'instant me remettre en selle!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 04-01-2017 09:01:33

Jan,

Merci de tes vœux et de ton soutien !
Si tu as d'autres choses à me conseiller, n'hésite pas à prendre ton temps pour me répondre.

Toi aussi, bon courage pour ton nouveau départ !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 02-02-2017 17:02:58

Bonjour à tou⋅te⋅s,

J'ai rechuté. Mi-janvier, en déplacement professionnel, après une reprise du boulot difficile, lessivé par la charge de travail, livré à moi-même, seul dans une chambre d'hôtel, j'ai rechuté. J'ai retrouvé des habitudes et des pratiques que je ne connais que trop bien. J'y ai perdu une bonne partie d'une nuit. Puis d'une autre, et encore une autre, et... et je ne sais plus combien de fois je suis à nouveau tombé dedans depuis cette rechute. Avec le même cycle qui s'installe, une pulsion forte, une forme de désir perverti, le sentiment, dans un coin du cerveau, de faire une connerie, voir le temps qui passe en sachant que chaque minute supplémentaire m'enfonce un peu plus, la volonté bien faible d'arrêter — au moins pour ce soir — mais de n'être même plus capable de décrocher, avant une jouissance, sans cesse retardée, et couronnée d'une lourde culpabilité et d'un dégoût profond. Aller se coucher, en se disant que demain sera un autre jour. Passer une journée comme un zombie, nauseux de fatigue, nauseux des relents de la nuit passée. Et recommencer.

Au moins ai-je — un peu — limité les dégâts, en évitant les sites qui conditionnent leur accès par la création d'un compte, qui sont souvent aussi si ce n'est plus addictifs que d'autres.
Au moins suis-je parvenu, après trois longues semaines, à revenir ici. Je suis passé quelques jours après ma première rechute, sans avoir la force de partager cela avec vous. Et puis j'ai essayé d'oublier que le forum existait, et une part de moi essayait sûrement de se convaincre que tout cela ne sert à rien, de toute façon, sinon je n'aurais pas encore chuté.

Mais j'y crois. Je veux me battre. Encore. Me relever. Encore. Comprendre, mieux, pourquoi, comment j'en arrive là. C'est difficile. Mais je vais relever la tête, oser regarder droit dans les yeux ces jours qui viennent de s'écouler, et tout faire pour ne pas les reproduire.

La route est droite, mais la pente est forte.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Fabrice @ 03-02-2017 18:02:00

Salut Atarax,

le forum est là pour les moments difficiles (aussi pour les moments joyeux !). Personne ne te jugera ici (que le premier qui.... jette la première pierre !). Il ne faut pas hésiter à venir en parler. Je sais que pour moi le fait de 'vider mon sac' me permet de tourner la page de ce qui s'est passé et de me relancer sur des bases sereines.

Comme toi il y a 15 jours j'ai chuté, pendant 3 jours, j'ai vécu ce que je ne voulait plus voir. Mais il n'y a pas de retour en arrière. Ce que tu as mis en place, les stratégies que ton organisme a trouvées, tout cela se réactive lorsque tu décides de reprendre le combat. Je crois que le principal pour toi est de reprendre une dynamique de sevrage... et ensuite il sera temps d'essayer de comprendre ce qui t'a mené à la rechute !

Les nuits de déplacement étaient aussi (sont toujours... j'écris de ma chambre d'hotel) des moments à risque. Tu peux par exemple en parler ici avant, ce qui sera une motivation supplémentaire pour ne pas être tenté.

Le principal est que tu es reparti !

Bon courage,

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Tiago @ 03-02-2017 19:02:41

Bonjour Atarax,

Je suis désolé pour ce faux pas.

Tu as tout mon soutien dans cette épreuve. Je me souviens très bien de ma dernière rechute, et ce souvenir m'invite à être vigilant. Je n'en veux plus.

Les événements au travail sont pour moi une source d'énervement et de frustration. Et une source de rechute aussi. Alors j'écoute mon ambiance intérieure et je fais très attention.

Tu as mon soutien !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 22-04-2020 15:04:52

Bonjour à tou⋅te⋅s,

Ça fait bien longtemps que je n'étais pas passé par ici... Plus de trois ans, manifestement, si j'en crois mon dernier message.

Je me trouve un peu désarmé pour expliquer tant en quelques mots. Je me sens un peu coupable d'être parti comme un voleur, et de ne (presque) plus jamais revenir. La vérité est probablement qu'à un moment, ce forum, comme tant de choses, me rappelait certaines de mes heures les plus sombres. Ne vous méprenez pas, j'y ai souvent (toujours ?) trouver de l'aide et du soutien (autant qu'un forum en ligne peut en apporter, en tout cas, ce qui est déjà énorme !), mais j'étais arrivé à un point où il m'était nécessaire de partir, vite, loin, sans me retourner. J'ai sûrement eu de la chance, parce que cette fois-ci, ça a plutôt bien fonctionné ; peut-être en aurait-il fallu de peu pour que ce ne soit pas le cas, que je chute à nouveau et revienne la queue entre les jambes (sans mauvais jeu de mots) ?
Ce n'est peut-être pas très clair, mais ce que je veux dire est que je veux rester humble quant à ma situation actuelle et ne veux minimiser l'apport du forum. J'ai eu de la chance, cette fois en me débrouillant sans vous, mais je ne serais probablement jamais arrivé là sans tous les échanges que j'ai eu ici avant cette fuite (presque) sans retour. En clair : j'y suis arrivé sans vous, mais grâce à vous.

Bref. Trois ans, deux mois, vingt-deux jours. J'ai parfois conscience des années qui passent sans ces nuits à perdre la raison, mais ça fait longtemps que j'avais perdu le compte exact.
Trois ans, deux mois, vingt-deux jours. Garder la tête hors de l'eau, en voyant les vagues arriver mais en gardant les pieds fermement dans le sol, les laisser déferler et attendre, la suivante. Voir la taille des vagues diminuer au fil du temps. Se laisser le temps de vivre sa vie, se reconstruire à l'intérieur sans voir tout l'édifice s'effondrer, rongé par l'addiction.

Bref. Je vais mieux. Je vais bien. Beaucoup de choses ont changé dans ma vie, qui m'ont aussi aidé à garder le cap, à garder l'esprit clair et à me focaliser sur ce qui est important.

Voilà, je ne sais que dire de plus. Si ce n'est que lors de mes premiers pas en ces lieux, je n'avais qu'une visibilité de quelques jours. Ça semblait déjà insurmontable. Aujourd'hui, j'ai près de 1200 jours au compteur.
Je passe un peu en coup de vent mais je vois des noms familiers (sans avoir le temps de tout lire), je vois que certain⋅e⋅s sont parti⋅e⋅s (en croisant les doigts pour que ce soit bon signe) ; j'ai souvent une pensée pour vous tou⋅te⋅s, en train de lutter, en train de remporter des victoires, la victoire, contre tout cela.
Tenez bon, on finit par y arriver. Par s'appaiser.

Courage à tou⋅te⋅s.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Callahanz @ 22-04-2020 19:04:45

Salut Atarax,

Merci pour ses bonnes nouvelles qui font très plaisir, je suis content que tu t'en sorte et je pense que c'est tout a fait normal que tu ai eu ce besoin d'éloignement avec le forum, comme tu l'as dis il nous rappelle des souvenirs qu'ils soit bons au mauvais.

Ce témoignage sera très motivant pour nous, cela me rappelle que tout n'est pas terminé et que je n'ai pas de raison d'abandonner.

Bonne continuation a toi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 23-04-2020 15:04:10

Bonjour Callahanz,

Merci de ton message. Et content que ces quelques mots puissent être utiles. En les écrivant je me demandais pourquoi les écrire, parce que je n'ai pas vraiment de recette magique, je n'ai pas l'impression d'avoir fait quelque chose de particulièrement fantastique, j'ai juste réussi à me retrouver à un moment dans la bonne configuration pour que ça marche, et j'ai désormais l'impression d'avoir suffisamment de recul et d'avoir tout ça suffisamment loin derrière moi pour que ce ne soit plus une épée de Damoclès. Cela dit, je reste toujours vigilant parce que je suis aussi conscient du côté excessivement pernicieux de cette dépendance. Mais comme je le disais, la taille des vagues qui m'assaillent a diminué, et la vigilance permet de les affronter plus sereinement.
Je pense que j'ai besoin d'arriver à encore un peu plus de paix intérieure avant de pouvoir me déclarer « ex-dépendant », mais c'est désormais quelque chose qui me semble envisageable.

En tout cas ça vaut le coup de s'accrocher, et de se relever, encore et encore. Je crois malgré tout qu'à chaque fois qu'on parvient à repartir, on en sort un peu plus fort. Et il y a un moment où ça fonctionne. C'est facile de se laisser décourager (et je ne compte plus le nombre de fois où ça m'est arrivé, et d'ailleurs je sais aussi que ce n'est jamais facile, jamais avec plaisir qu'on se laisse à nouveau emporter par l'addiction) mais ça vaut le coup de s'accrocher.

Bon courage à toi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 15-05-2020 12:05:29

Petite satisfaction du jour : me rendre compte que j'en suis à 1200 jours de sevrage.

Bonne journée à tou⋅te⋅s !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
olive73 @ 15-05-2020 12:05:25

et bien, félicitations et merci de montrer que c'est possible même si chaque chemin est différent !

olivier
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
tHutu @ 18-05-2020 17:05:32

C'est vraiment super classe de revenir filer de l'espoir et des coups de pouce parce qu'on se sent mieux. La période de "fuite" a dû être nécessaire, j'imagine qu'à un moment de bascule, on veut oublier tout rapport à cette addiction. Le fait que tu te sentes maintenant de revenir sur le forum veut dire que t'as passé encore une étape et gagné en confiance, non ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 18-05-2020 17:05:51

Je ne sais pas vraiment, je n'y avais pas pensé. Je pensais de temps en temps au forum en me disant « tiens, il faudrait donner des nouvelles » mais la fuite restait quand même bien confortable. Et puis là j'y ai repensé, je l'ai fait (en me disant un peu que ce que j'avais fait n'était quand même pas très cool, et aussi que ce n'était qu'un passage), et puis au final je retrouve des gens qui me ressemblent, ou en tout cas qui ressemblent à la personne que j'étais il y a encore quelques années et à qui il ne manque sûrement pas grand-chose pour devenir les personnes qu'elles souhaiteraient être. Et je me suis dit que je pouvais peut être encore un peu échanger par ici avant de disparaître à nouveau, peut-être n'écrirais-je pas que dans le vide.

Et puis peut-être que c'est aussi le manque de reconnaissance dont tu parlais et que je cherche égoïstement ici en me la racontant avec mon sevrage un peu plus long que la moyenne.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Ekeiloh @ 18-05-2020 17:05:47

Eh oh, on n'est pas là que pour se flageller, on peut aussi se féliciter un peu ! Et puis tu donnes espoir à tous ceux qui essaient. Et si tu ressens un peu de reconnaissance, c'est parfait !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 19-05-2020 12:05:15

Empêcheuse de se flageller en rond ! C'est quoi cette dictature ? On dirait la police du bonheur !

:D

[size=x-small](Merci Ekeiloh pour le petit rappel à l'ordre !)[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Ekeiloh @ 19-05-2020 12:05:44

Tu n'imagines même pas à quel point !

(avec plaisir)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
tHutu @ 19-05-2020 18:05:55

Si ton besoin de reconnaissance faisait du mal aux autres, il serait égoïste. Mais ca fait du bien d'avoir des coups de pouce et l'exemple de quelqu'un qui s'en tire, alors si toi ca te fait aussi du bien, il n'y a aucun mal, non?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Impulsion2 @ 19-05-2020 22:05:13

Oui Atarax, ce témoin dans les 2 sens du terme, celui qui a vécu et qui témoigne sans fard et aussi celui qui passe de main en main pour que chaque relayeur ait un relayé, que ce que nous recevons soit rendu. 

Quelle belle chaîne, belle car donner sans attendre de retour est beau en soi. Belle d’autant plus qu’il n’y a que peu de reconnaissance en fait, nous sommes anonymes, probablement personne ne saura jamais qui nous sommes. 

Merci Atarax - et tous les éclopés - de votre temps et de votre bienveillance !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 20-05-2020 09:05:30

Vous allez tou⋅te⋅s vous y mettre, c'est ça ?

Plus sérieusement, vos retours me touchent.

Et par ailleurs, dans ce que tu dis Impulsion il y a plusieurs points qui me semblent importants. Le premier, c'est le témoignage « sans fard » ; pour moi, c'est une des énormes forces de ce forum, c'est de pouvoir se livrer entièrement, raconter même ce qui nous semble le plus inavouable (je n'oserai raconter le quart du tiers de ce que j'ai écris ici, même aux personnes auxquelles je fais le plus confiance) parce qu'on sait qu'on ne sera pas jugé⋅e. Et ces témoignages ont à mon avis un pouvoir libérateur. Ça n'est pas tout (loin de là !) mais c'est une première étape. Ça me semble indispensable de confronter sa propre réalité pour ensuite avancer dans la lutte contre l'addiction, et c'est difficile de faire cette confrontation sans tout raconter, sans tout se raconter. C'est indispensable pour soi, et c'est important pour les autres aussi, pour se rendre compte qu'on est bien dans le même bateau, et que nous ne sommes pas des monstres, juste une communauté de gens qui ne vont pas hyper bien.

Et concernant le « sans rien attendre en retour », en fait tu l'as dit juste avant toi-même : c'est que ça fonctionne à l'envers par ici. On reçoit beaucoup, pour réussir à s'en sortir, et après on essaie de donner un peu pour aider celles et ceux qui arrivent ensuite. Je n'ai plus rien à attendre car j'ai déjà tout reçu. Mais c'est peut être la moindre des choses, quand j'y arrive, de poser ma pierre à l'édifice.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 20-05-2020 15:05:27

C'est « amusant » parce que certains témoignages et certaines discussions m'ont fait repenser à des éléments de mon passé dont je n'avais pas encore trop parlé ici, probablement à moitié parce que je les avais un peu refoulés, et à moitié parce que je pensais que c'était un peu hors sujet pour moi ici (vu que ma dépendance est quasi-exclusivement cyber). Donc j'ai mis à jour ma présentation.
Bref, on n'a jamais fini de réfléchir sur soi et d'apprendre à se regarder sans fard.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Ekeiloh @ 20-05-2020 16:05:39

Oui, on croit souvent qu'on est enfin honnête avec soi-même, et on se rend compte que "ah mince, j'avais pas vu ça comme ça...". 
[ironie]
C'est super, on apprend toujours des choses nouvelles sur nous, youhouuuu !
[/ironie]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage d'Atarax
Atarax @ 21-05-2020 14:05:58

Et pour le coup c'était un peu un éléphant dans la pièce, donc je ne sais pas trop pourquoi je n'en avais pas parlé avant. Ou alors, de manière complètement irrationnelle, c'était une forme de honte d'en parler (alors que bon, ce n'est pas comme si je n'avais pas déjà déballé beaucoup ici). Bref, comme tu dis, que d'occasions de progresser sur nous-même ! Je ne sais pas comment les non-dépendant⋅e⋅s font, ça doit être triste de ne pas avoir l'opportunité de se connaître aussi en profondeur !
===============================================================================================================================================