Dépendance sexuelle

Bienvenue sur le forum d'entraide pour les co-dépendant(e)s et dépendant(e)s au sexe sous toutes ces formes (tchat, porno, escorte, etc.). Vous y trouverez des espaces de partage et d'entraide, ainsi qu'un espace collaboratif (wiki) et des vidéos. N'hésitez pas à vous inscrire et partager votre histoire en toute confidentialité.

Pourquoi ?

Tu as raison Pikmin.

Je m'étais inscrit à un club d'athlétisme, très sympa, mais j'y suis allé 5 fois en tout cette année, et forcément le groupe s'était fait sans moi il n'allait pas m'attendre, pourtant c'était un super groupe, sorties en foret, compétition, etc y'a que moi que je peux blâmer.

L'année prochaine je pense plutôt m'inscrire à un club de sport "fun" de balle, genre ping pong ou paddle, badmington ; ça sera aussi un changement car je vois que je m'octroie jamais de moment de plaisir, pcq l athlétisme, ça reste un sport dur, avec des bienfaits, mais pas fun, j'ai besoin de legèrté dans ma vie.

En tout cas pour aujourd'hui, ça va mieux pour moi, pour aujourd'hui.

Je crois que j'ai aussi besoin d un changement, revenir aussi habiter plus près de Paris me renouveller. Bref sortir des vieilles routines.
 
Salut Asmyr

Décidément, il n'est pas facile de se sevrer, c'est évident... je lis tes difficultés et cette solitude que tu regrettes... Il est clair que seul, le sevrage est extrêmement difficile. Et que s'i lon ne se sèvre pas, on n'avance pas vraiment... C'est un équilibre à trouver. J'ai remarqué que certaines des rencontres que j'avais pu faire de mon côté avaient eu lieu en période de sevrage, comme si on devenait une meilleure version de nous même et que l'on redevenait attractif...

Bref, ce que je veux dire, c'est que bien sûr, même si c'est dur, il ne faut pas rester seul chez toi à rien faire... Tu avais bien des passions, plus jeune? des trucs que tu adorais faire? Alors pourquoi ne pas t'y remettre... Autre possibilité, intégrer un cercle de fans d'une série ou d'un truc que tu aimes. Ainsi, tu renoueras des dialogues qui remplaceront tes dials de sexe... Ce n'est pas parfait, mais cela peut aider... Un peu comme un cercle DASA, mais en moins traumatisé quoi ;-)

Quant à être le toutou de certaines meufs qui nous font tourner en rond sur le net.... C'est dingue d'en être encore là... Après tout ce temps, tu devrais avoir compris non? Pourtant je fais pareil... notre besoin est tel que dès qu'on voit une ouverture, on fonce, alors que bon, ça mène à rien et que les meufs qui datent des mecs de notre age, la plupart du temps, c'est juste du fake. Surtout si tu dragues du 18/20... A 35 peut-être seraient elles déjà plus nombreuses... Mais nous, males désorientés, on en a souvent rien a faire de cette tranche d'âge....

Perso de mon côté, j'ai totalemnet laché ces dials stériels et dit au revoir à tout cela, cela ne mène à rien. Alors évidemment, je suis toujours en couple, ça aide, mais clairement, je vais beaucoup mieux depuis que j'ai renoncé à ces activités sans but et sans espoir. Il faut dire au revoir aux jeunettes du net. Ca marche 1 fois sur 1000 et encore, parfois, le réel est pas terrible. Franchement, ca vaut pas le temps passé.... Dasn ces cas là, autant être seul et se faire plaisir en se prenant en main physiquement par exemple, que d'entretenir ces faux espoirs.

Des bises mon Asmyr
 
Salut à tous,
salut Dexter.


J'ai supprimé mon compte sur le site de rencontre. Pour aujourd'hui, je ne souhaite plus y retruner. Déjà même pour les rencontres saines, les sites de rencontre nous obligent toujours à rechercher de la nouveauté, j'ai beau tombé sur une nana bien, je ne peux m'empêcher d'y retourner pour trouver mieux. Et en face c'est pareil, les nanas chassent sur plusieurs tableaux. Donc au final tout le monde chasse et personne se fixe.

Y'a un vrai phénomène comportemental à ce niveau là.

Je ne blâme personne mais je dis ce que je constate.

Pour l'heure j'ai décidé de ne plus y retourner, j'ai purgé une bonne partie de mes contacts. Notamment les plus toxiques, il n'y avait pas que des jeunes femmes en recherche de frissons auprès d'un homme mature, il y'a aussi des femmes intéressés financièrement. Je me suis embrouillé avec l'une d'entre elle que j'ai bloqué, car pour elle je devais lui payer ses retards de loyer pour lui montrer que j'en valais la peine que j'étais un "HOMME". Des maîtresses en manipulation.

Donc j'ai dit FUCK.
Je ne veux plus de ça. Je mérite mieux et je dois me respecter.

Donc là je rentre en sevrage. Plus d'appli de rencontre. Plus de porno. Plus de masturbation. Plus de relations virtuelles, plus de masturbation par téléphone.

Je vais prendre les journées une après une.
 
Cher journal,


j'ai décidé de rentrer en sevrage aujourd'hui. Je pense que j'ai même pas besoin de noter les choses que je dois éviter pour ne pas rechuter. J'ai déjà commencé à faire le ménage.

- J'ai installé des contrôles pour bloquer les sites porno.
- J'ai supprimé mon compte du site de rencontre que je fréquentais.
- J'ai posé le crayon dans les échanges que j'avais avec 2 femmes rencontrées sur le site (elles habitaient toutes les deux dans une autre région que la mienne, donc de toute manière, c'est compliqué d'entrée de jeu)
- pas d masturbation
- j'ai aussi bloqué une femme qui devenait toxique, et assez malhonnête et manipulatrice
- j'essaie aussi de me consacrer plus à mon travail pro et perso

Je remarque aussi, que je ne veux plus être le souffre-douleur plus ou moins marqué de certaines personnes que je fréquente, je ne veux plus me mettre en position basse, je veux être respecté tout simplement. Et ça l'addiction me l'avait aussi ôté.
 
Bravo Asmyr, c'est super bien ce que tu fais. Perso j'en suis à mon 36e jour. Si tu veux éventuellement savoir ce qui m'a aidé, on peut mp
 
C'est vrai qu'il y a de sacrées allumeuses sur les applis.
En m'inscrivant sur Happn et en me limitant aux personnes géolocalisée que je croisais à moins d'1km (j'habite une petite ville de province) je croyais échapper aux escorts des mégapoles Paris/Lyon/Marseille
Que nenni, à 200 du parc municipal (pourtant correctement fréquenté et familial) ou de mon appart (à 100m de l'école primaire) on trouve des escorts!
Oh elle ne se présente pas comme telle, mais sitôt matchées, elle demande de continuer la conversation sur Snapchat.

Il y a celle qui assument "paie ou dégage" et des scénario aussi romanesques que cette arnaque bien rôdée depuis le XVIe siècle
https://fr.wikipedia.org/wiki/Escroquerie#Prisonnière_espagnole
Pour toutes, on sera leur dernier client!
Il faut juste qu'on leur paye un "ticket Internet" pour endormir la vigilence de leur proxo et se faisant passer pour un vrai client qui demande un service à domicile.

J'ai aussi eu le chantage affectif avec des photos d'un enfant hospitalisé suivant celles coquines de la mère seule ou moins coquine avec l'enfant!
Bien sûr dialogue de sourd si on joue à fond le jeu en demandant le RIB du compte bancaire de la clinique pour règler directement l'accompte de l'opération.

La misère sexuelle c'est un business lucratif!
 
Par rappor à vos remarques je pense que les sites de rencontres marchaient à une certaine époque, car ils répondaient à un vrai besoin pour des personnes qui recherchaient par exemple une éthnie en particulier, ou pour des gens qui avaient peu de cercles.

Aujourd'hui c'est devenu un peu un "2nde life", les personnes s'autorise à avoir comme une double vie, ou une vie fantasmée.

Dans mon cas je ne vais pas vous mentir c'était le support de mes jeux érotiques, et sexe par téléphone. Disons que je ne fais pas de mal sauf que ça m'a empêché d'avoir une vie saine dans la vraie vie et ça a même remplacé ma vie sexuelle et affective qui est devenue complétement virtuelle ces derniers temps.

En fait comme la société j'ai évolué avec ces usages :
- je me suis mis à consommer du porno amateur sur certaines ethnies, c'était un gros activateur pour moi ; les actrices pornos ne m excitent plus car je ne trouve pas ça "réel" ; et le porno amateur et une sacrée saleté, car je crois qu'il met moins de distance encore entre moi et mon addiction que le porno "pro" avec des actrices et dans des villas de luxe que je ne verrai jamais. Alors qu'une jeune femme qui se fait démonté à l'arrière de sa voiture, filmée au portable me mettra le cerveau à l'envers.

- les sites de rencontres je me suis mis à parler à des nanas qui habitent Marseille, Lille, nice etc alors que j'habite Paris et que chacun sait au vu de nos situations qu'on ne se verra jamais i même on ne sera jamais en couple car la force des applis de rencontre fait que vous pouvez rencontrer bcp de gens et que par conséquent les gens ne s'engagent plus comme avant.
Il m'est souvent arrivé d'être zappé ou oublié ne serait ce que 24 h après avoir eu une "belle conversation".

- certaines recherches avec des critères de religions, ethnie, corpulence sont devenus un activateur et aussi un support de compulsion voire pire de fétichisation de certaines femmes, pratiques etc

- dating fatigue : j'étais sur les applis H24 ; chez moi quand je m'ennuyais, dans les transports, en voiture, au travail Des fois je me couchais avec le site et le 1er geste que je faisais était de checker mes messages. J'étais littéralement suspendu et accro aux messages, likes, notifications etc... C'est trop pour n'importe quel cerveau humain de passer autant de temps.

Bref pour aujourd'hui j'ai mis une pause à tout ça.
 
Haut