10 ans de ma vie
Will33 @ 09-05-2008 13:05:05

La première femme avec laquelle j'ai fait l'amour virtuellement était Hole, la chanteuse et femme de kurt Cobain. Une vielle image de magazine avait fait l'affaire à l'époque. En y repensant, je me dis deux choses. Tout d'abord que c'était un fait annonciateur de ma future dépendance et que j'aurais préféré vivre ce pure moment avec ma copine de l'époque. Je devais avoir vers les 13ans.

Depuis ce jour, je suis devenu un branleur assidu... quand on fait le calcul, a coup de 2 par jour, on arrive au bout de 10 ans a un total de .... 7000. Mais c'est dingue... Comment j'ai put le faire 7000 fois... le corps humain est vraiment une machine incroyable...

Sur ces 7000 fois, j'ai dut faire travailler mon imagination les ¾ du temps et je me suis reposé sur le visionnage de magazines, cassettes, dvd,web le reste du temps... La pornographie quoi !

Biensur, j'usqu'a mes 18 ans, c'était un jeu a propos duquel je ne me posais pas trop de questions a part. « Comment je vais pouvoir passer le plus de temps sur internet sans me faire avoir par mes parents? » Et puis, il faut dire qu'à l'époque, Internet était à son commencement, limité a 20h et très lent.

Puis,j'ai eu mon appartement et là, c'est devenu anarchique!. C'est vers 20 ans que j'ai pris conscience que l'un de mes passe-temps devenait un problème qu'il fallait que je résolve. J'étais loin de me douter à quel point j'allais en baver pour me libérer.

Aujourd'hui, je cours sur mes 25 ans, je débute ma carrière et je n'ai toujours pas réglé ce problème.
Une impression domine. A cause de ma dépendance à la pornographie, je n'arrive pas à avancer et me développer personnellement... J'ai l'impression de gâcher ma vie.

La compulsion, je me retrouve tout a fait dans les témoignages des dépendants... Mais quelle force peut nous emmener à faire la chose que l'on désire le moins ? Jusqu'ou cet engrenage peut il nous emmener quand on voit que les tueurs, violeurs et autres pédophiles souffrent de cette même incapacité à se contrôler?

Je n'ai pas de réponses et encore moins de solutions miracles mais je veux croire que, de ce besoin terriblement difficile à contrôler, peut naitre une énergie vitale et le bonheur... Tout ce qui ne nous tue pas nous renforce. Tout ce que l'on domine nous rehausse. Survivre et vaincre.

J'utilise ce vocabulaire guerrier car j'ai un plan d'action... Depuis, 4 mois mes crises se répètent 1
fois par mois. Il est tant d'y mettre fin une bonne fois pour toute.

Je me suis promis de ne plus faire de recherche d'image a tendance érotique, qu'elle qu'elle soit... même des images de seins nus sur Google car ça commence souvent par là . Et puis, je souhaite réapprendre la perception de mes sens que ces années de facilité ont énormément amoindris.

La clé réside également dans le fait qu'il faille accepter la réalité, car si on se réfugie dans la pornographie, c'est aussi pour éviter d'avoir à faire aux obligations de la vie. Règle les petits problèmes avant de vouloir régler les gros. L'higine de vie à ce titre est également très importante

Je compte également sur la communauté de la dépendance sexuelle car c'est bon de savoir qu'on est pas tout seul et qu'il y a des gens pour nous conseiller et nous éviter de replonger.

Enfin, je sais que c'est le seul moyen de donner à la femme que j'aime tout l'amour qu'elle mérite. Le vertige que j'éprouve dans ses bras est la plus belle chose que je connaisse et mérite tous les efforts du monde pour être sauvé...

Bon courage à tous dans vos quêtes respectives...

et comme disais un groupe de musique que j'adore
«vers une énergie naturelle, une énergie essentielle»

Will
===============================================================================================================================================
Re: 10 ans de ma vie
Addict @ 09-05-2008 16:05:36

Bonjour Will !

Je ne crois pas t'avoir déjà lu sur ce forum, sois le bienvenu alors !

J'ai le même âge que toi et ai commencé le porno à la même époque également ! Quand on y réfléchi c'est vrai que ça fait plus de dix années, dingue...

En tout cas ton témoignage est très touchant, on sent bien la détermination qui fera, je te le souhaite, place à la sérénité dans le sevrage d'ici quelque temps. Mais si tu parviens déjà, comme tu le dis, à ne rechuter qu'une seule fois par mois, c'est très bien pour quelqu'un qui se dépatouille tout seul là dedans ! Cette communauté ne pourra que t'aider et t'apporter du positif. As-tu pensé à consulter un psy ?
===============================================================================================================================================
Re: 10 ans de ma vie
quest @ 09-05-2008 18:05:02

Salut à toi Will

10 ans, ça fait 7000 fois dis tu ... alors moi qui suis resté 35 ans dans l'addiction, j'ose même plus compter combien de fois ça fait. :-x

je vous souhaite à tous bon courage en tout cas.

quest
===============================================================================================================================================
Re: 10 ans de ma vie
Bruno59 @ 09-05-2008 19:05:27

Bienvenue Will.
Moi j'ai pris conscience que j'étais un fieffé branleur à 35 ans passés ! Tu te donnes donc l'occasion de vivre de belles choses plus vite que beaucoup de monde.
Inspire toi de ce que tu liras ici (mais aussi chez Orroz www.orroz.net).
Un jour à la fois, c'est possibe !

Bon courage ! :-)
===============================================================================================================================================
Re: 10 ans de ma vie
Will33 @ 22-05-2008 23:05:19

Avant tout, merci à vous 3 pour votre soutien ainsi qu'a toute la communauté... Je trouve ce forum très dynamique et les expériences de chacun sont vraiment utiles pour trouver ses propres solutions. Mais attention a ne pas devenir dépendant du forum.

Addict, pour répondre à ta question, je n'ai pas rencontré de psy. J'ai pensé à cette démarche mais j'avoue que ma confiance envers de tels spécialistes est limitée. Particulièrement leur capacité à traiter mon cas de façon unique et non "standardisé". En plus, je ne sais pas vers qui me tourner sur ma région et enfin, la question du prix.
Tout de même, en y réfléchissant et à l'éclairage des événements du jour , je vais essayer de creuser cette affaire.

Depuis ma première contribution, je me suis rendu compte que ma dépendance avait 3 visages :
1- une tendance compulsive à la visualisation de supports pornographiques en session d'une heure minimum
2- une tendance à la masturbation phantasmatique mettant en scène les filles rencontrées au cours de ma journée et mes ex
3- une tendance à fantasmer sur les femmes que je croise dans mon travail et dans la rue.

La première tendance est en voie de disparition notamment grâce à une protection antivirus efficace.
La troisième tendance finalement la pratique la plus gênante car les occasions de se masturber sont généralement limitées alors que la tendance a croiser des jolies filles, c'est continu et ça alimente les 2 autres pratiques... Pour la petite histoire, j'étais aujourd'hui à un colloque très chic... Inutile de vous dire qu'il n'y avais pas besoin de beaucoup d'imagination. Mais si l'addiction doit m'empêcher de regarder les jolies filles, je ne survivrai pas. Je pense que je dois donc regarder les femmes différemment et surtout transformer l'énergie de mon désir en énergie positive. Si quelqu'un a le mode d'emploi ?

Donc voila, mon programme d'action est simple : limiter la masturbation au maximum (une par semaine car je peux pas moins ) et par la même canaliser mes désirs au quotidien... le tout en espérant que les symptômes de manque deviennent acceptables en supprimant les rechutes.

Mais aujourd'hui a eu lieu le premier couac malgré une période de confiance de presque 15 jours... En voici le récit.

Depuis 2 jours, mes dossiers professionnels se sont accumulés et cet après midi, j'osais même pas y mettre le nez... alors, dès 14 h, je me suis mis a aller sur internet voir les nouvelles du sport, de la musique etc... puis, j'ai passé un bout de temps sur notre forum et je me suis mis à rechercher de nouveaux articles et liens sur la cyberdépendance, puis sur les vices de l'industrie du x et j'ai terminé sur un site People a voir des images sexi.. Vous voyez bien le cheminement vicieux ? c'est fou de se rendre compte que l'on glisse consciemment sans être capable de s'arreter.

J'ai réussi a me dépêtrer de cette situation en allant faire un tour dans mon quartier pour prendre l'air. Mais a mon retour, j'ai tappé un mot clé un peu osé sur Google vidéo et là, le filtre avait oublié une vidéo que je qualifierai d'équivoque. Il m'en a pas fallut plus pour craquer et 5 secondes plus tard, l'affaire était pliée... Et là, la fatigue de la tension accumulée depuis le colloque du matin qui tombe !! une fatigue lourde. Vu que je bosse à domicile : direction canapé, assoupissement, musique, assoupissement, et je me suis fini avec 3 émissions de C dans l'air de rang... ah oui, je ne vous avais pas dis que j'étais aussi addict à cette émission.

Il se fait alors 10 h et ma pile de dossier est encore plus haute. Bravo Willy, tu va passer un super week end à rattraper un retard que finalement ne se rattrape jamais.

Biensur, je culpabilise de ne pas avoir respecté ma parole de ne pas partir à la recherche de photos sexi mais je relativise aussi car le craquage était mineur, très court et n'avait pas pour seul cause ma dépendance
Il sagissait plus de refus de ma part à affronter les impératifs professionnels en me réfugiant dans le divertissement ce qui n'est pas une excuse
J'accorde beaucoup de crédit à ce proverbe " l'oisiveté est la mère de tous les vices".

J'ai une pensée pour les addicts qui n'ont pas la chance d'avoir une situation familiale et professionnelle stable et solide. Je me dis que ça doit être encore beaucoup plus dur pour eux de ne pas se réfugier dans la dépendance... Je leur tire donc tout particulièrement un grand coup de chapeau... Une fois de plus : Courage !!!!!!!!!!!

J'espere que vous aurez eu du plaisir à lire ce commentaire et j'espere aussi revenir vers vous plus souvent pour vous raconter autre chose que des couacs

merci et à bientôt
===============================================================================================================================================