Votre voix compte: questionnaire sur la porn-dépendance
valerianepsy @ 08-10-2019 10:10:54

Bonjour à toutes et tous,

Comme dit dans ma présentation, j'effectue actuellement des recherches sur la porn-dépendance afin de pouvoir mieux évaluer l'état des lieux et élaborer une méthode thérapeutique innovante qui pourra, je le souhaite, mieux répondre aux aléas et besoin de notre société actuelle. J'ai donc publié sur Google Forms un questionnaire destiné aux personnes consommant du contenu pornographique. Celui-ci est bien entendu anonyme et s'adresse à tout le monde (tout âge, sexe, milieu social, nationalité, orientation sexuelle, etc.), que vous vous sentiez dépendant ou non.

[align=center]Comment consommez-vous la pornographie?
[/align]

Je vous invite à participer à ce projet d'envergure en répondant à celui-ci, et si possible en le partageant un maximum autour de vous. Je vous remercie d'avance pour votre contribution.

D'avance, je vous remercie!

Valériane
===============================================================================================================================================
RE: Votre voix compte: questionnaire sur la porn-dépendance
Burrhus @ 09-10-2019 12:10:23

Bonjour Valériane.

J'ai fais ton questionnaire.

Globalement je le trouve plutôt mieux rédigé que les très nombreux questionnaires qui nous sont proposés par diverses personnes étudiantes.
Mais, s'il est meilleur, il n'en reste pas moins très décevant.
Déjà le style des réponses à choix multiples ne donne pas beaucoup la parole puisqu'elle cadre la réponse qui par ailleurs ne peux pas être multiple. 
Quand je vais sur un porno, je n'ai pas toujours le même état d'esprit. Un jours cela " me fera du bien" un jour j'en sortirais détruit. La question sur l'autorité des parents est d'un simplicisme qui frise la niaiserie. Je n'ai pas eu le choix cependant, il fallait que je réponde à toutes les questions pour que le questionnaire puisse être validé. Je ne vais pas m'étendre sur le contenu car l'ayant fait hier, je ne l'ai plus totalement en tête.

Je vais cependant développer une autre réflexion. Tu dis dans le titre de ton sujet, " votre voix compte ". Bon mais elle compte pour qui ? Pour moi si tu considères que tu as entendu ma voix en lisant les réponses à mon questionnaire, je me dis que tu te satisfais seulement quand je me tais, quand je rentre dans des cases statistiques, quand je suis l'aliment d'une recherche ronflante,  grosso modo, ma voix compte quand je suis deshumanisé puisque normalisé.
Ma position est extrême, mais je le fait exprès pour que tu percutes que ce genre de questionnaire renferme une forme de violence alors que cela est présenté comme un service. 
Ici sur ce forum, nous avons toujours rejeté la présence de professionnels. Nous conseillons d'aller consulter, c'est un conseil que nous donnons fréquemment, mais sur le forum, nous sommes entre nous à nous aider les uns les autres, car nous croyons en la puissance de la relation, et qui plus est de la relation emprunte d'affectivité. La relation entre un professionnel de santé et son patient est une relation froide et technique, ce n'est pas le climat du forum qui se veut être une autre réponse que médicale.

La technique ne nous rejoindra jamais, et se présente toujours comme une forme de domination autoritaire, elle peut être utile mais avec l'approbation du patient qui a pleine connaissance du contenu et des moyens du service du thérapeute. Ici, il y a un atout unique et très précieux, c'est l'anonymat, il permet une certaine forme de débridage à des gens qui sont souvent confis de honte. Il n'est à mon sens pas possible de concilier anonymat et thérapeutique.

Voilà vite fait quelques réflexions. Et merci pour ta bonne volonté.
===============================================================================================================================================
RE: Votre voix compte: questionnaire sur la porn-dépendance
valerianepsy @ 09-10-2019 14:10:12

Merci Burrhus pour ton retour franc et sans détour. Cela te surprendra peut-être, mais je te rejoins en bien des points. Je m'explique.

Ce questionnaire "normalisant" est le genre d'outil statistique obligatoire lorsque l'on veut être entendu par ses pairs dans la profession, ou l'argument scientifique se traduit souvent en chiffres et perd de fait (malheureusement) beaucoup en humanité. A dire vrai, je déteste cela, et, pendant longtemps, j'en m'en suis passée, préférant de loin l'échange réellement humain, ce qui a fait le bonheur de mes patients (et le fait toujours) mais m'a en revanche fermé les oreilles de beaucoup de mes confrères et consœurs. C'est que, dans ce monde-là, on abhorre la différence et on craint l'originalité. A part quelques irréductibles qui ont trouvé que, peut-être, il serait bon de creuser et écouter un peu plutôt que de juger et condamner sans même savoir de quoi il en retourne.

Cherchant à présent à montrer patte blanche pour pouvoir entrer de plein pied dans cet univers encore très rigide de la psychanalyse en particulier, et de la santé mentale en général, je n'ai d'autres choix que de me plier à leurs exigences. Pourquoi vouloir y entrer? Parce qu'en restant dans mon coin, difficile de faire progresser les mentalités et proposer au plus grand nombre de nouvelles approches, des méthodes innovantes, qui sauront peut-être mieux répondre au mal-être de notre époque, en toute humilité s'entend.

Aussi, il ne me reste plus guère qu'un mois (car je n'ai été avertie que tardivement sur ce que l'on attendait de moi) pour réunir le plus d'informations possibles afin d'étayer au mieux mes hypothèses de façon "scientifique" devant un public aux idées parfois très arrêtées, et qui risque fort de m'attendre au tournant. Certes, mon questionnaire comporte des écueils, j'en suis bien consciente, et j'ai fait de mon mieux afin de les éviter en prenant compte des avis de plusieurs personnes, de mes connaissances ou non, qui ont bien voulu y répondre. J'espère de tout cœur que cela pourra toutefois faire avancer les choses.

Comme toi, je crois en la puissance de la relation. Et non, thérapeutique et anonymat ne font pas bon ménage, du moins entre le patient et son thérapeute. L'implication personnelle de part et d'autre ainsi que la confiance mutuelle, toute proportion gardée, en sont d'ailleurs le ciment, j'en suis convaincue.

(MODERATION; une partie a été retirée par le modérateur)


Merci à toi Burrhus, merci à la modération de m'avoir permis d'intervenir sur le forum, et merci à tous ceux qui me liront, car c'est ensemble que nous pourrons avancer et faire progresser les choses.

Valériane
===============================================================================================================================================
RE: Votre voix compte: questionnaire sur la porn-dépendance
Burrhus @ 09-10-2019 15:10:02

Une chose me titille. Pourquoi tu interviens avec ton prénom, c'est contraire aux usages de la profession qui précisément utilise la distance, rejette la familiarité. Peut-il y avoir familiarité avec un thérapeute psy ?

En ce qui concerne ta proposition, moi en tant que modérateur je ne suis pas contre, en tant que patient en revanche je suis contre. Je vais voir ce qu'en pense Fabrice, les deux autres modérateurs sont en distances en ce moment avec le forum.

Je vis très bien avec mes blessures, elles ont du sens pour moi, elles sont un outil pour aller vers les autres. Je veux bien discuter avec toi, mais en toute amitié et pas dans le cadre d'une thérapie.
===============================================================================================================================================
RE: Votre voix compte: questionnaire sur la porn-dépendance
valerianepsy @ 09-10-2019 17:10:35

Je n'ai pas de raison de me cacher, et à ma connaissance la plupart des professionnels affichent leur identité. Il ne s'agit pas d'un rapport de familiarité, ce qui est en effet absolument proscrit, mais bien un rapport de confiance.

Je te remercie d'accepter la discussion, ce sera donc avec grand plaisir que je partagerai avec toi.
===============================================================================================================================================