Sevrage de Tiago
Tiago @ 21-05-2016 18:05:56

Mes amis,

Pour moi, le plus dur, c'est de rebondir après la chute.
Je sais, d'expérience, qu'une rechute en entraîne une autre ...

Avez-vous des conseils ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
musasji @ 21-05-2016 21:05:59

Bonjour Tiago et bienvenu, je suis au même niveau que toi donc j'aurais du mal à te conseiller, néanmoins je vais suivre ton parcours et te donner éventuellement des suggestions. 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 22-05-2016 09:05:56

Salut Tiago,

la chute est toujours difficile. Il y a souvent ce sentiment de honte, de faiblesse. Tout cela est naturel, mais il ne faut pas se focaliser sur cela.
Dis toi qu'un enfant avant de marcher a fait de nombreux essais avec de nombreuses chutes... Et à ma connaissance, aucun enfant n'est resté à quatre pates !

 Essai de voir la chute comme une étape dans ton rétablissement. Tu ne reviens pas à zéro. Durant les périodes de sevrage tu accumules de l'expériences. Tu vois les points sur lesquels tu peux t'appuyer, tu vois aussi tes faiblesses. Avec sincérité,  essaie de décrire (quasiment scientifiquement) ta chute. Pas d'analyse, juste une description de ce qui c'est passé avant, de ce que tu as ressenti... Un peu comme lors d'un accident où l'on essaie de comprendre les causes. Regarde et vois ensuite ce que tu peux changer en toi, dans ton environnement pour essayer la fois suivante de ne pas chuter. 
Ton objectif est clair: 'LE sevrage, rien que le sevrage'. (c'est ce que je me suis répété pendant des mois, malgré les chutes). C'est une approche très comportementale.
Voilà, donc peut-être si tu le souhaites, tu peux essayer de décrire ta dernière chute ? ou bien nous dire ce que tu as mis en place pour ton sevrage ? A toi de voir, ce sont des pistes, sens toi totalement libre de ne pas répondre à mes questions si tu les trouves trop intrusives. 
Bon courage dans ton sevrage, et n'hésite pas à venir ici. Nous sommes tous avec toi dans ton (notre) combat.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-05-2016 20:05:12

Bonjour,

La honte que j'éprouve après la chute est un sentiment de honte encore un peu mélangé à d'autres choses.
Par exemple, il y a de l'orgueil : la blessure de n'avoir pas été conforme à l'idéal que je souhaiterais être.
-> Ma réponse : être humble devant mon addiction.
-> l'addition est un dragon très puissant : je dois y consacrer toute ma vigilance.

Dans la chute, il y a aussi l'appel de l'addiction, l'appel du produit qui fait perdre confiance.
La pensée "à quoi bon, je retombe toujours" doit être combattue avec la plus grande détermination.
Il n'y a pas de fatalité : il y a ma volonté.

La chute est source de "flash", de pensées intrusives : là encore, il me faut les repousser dès qu'elles apparaissent.
Pour ma part, à chaque "flash", je me force à penser à un paysage de montagne que j'aime beaucoup (près de Grenoble), avec des beaux sommets enneigés, une belle lumière, un air pur, des arbres majestueux, etc.

La période dangereuse pour les rechutes, c'est le week-end. Du moins, les dernières rechutes ont toujours eu lieu le samedi ou le dimanche : des journées où je m'ennuie souvent.
Mon plan : lutter contre l'ennui.

Pour samedi prochain, j'ai prévu mon emploi du temps : des activités que j'aime; sans stress, sans précipitation.
Samedi soir : pas d'écran, je vais lire.
Dimanche, je vais voir des amis, toute la journée.

A+
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 23-05-2016 23:05:24

Beau programme !
Je ne peux qu'acquiescer pour la journée sans écran, c'est aussi un gros problème pour moi. J'ai imposé le dimanche aux enfants, je crois que je devrais faire pareil. Super idée !
Dans ton autre post, tu parles de 'pauvreté intérieure', je trouve que tu es dur avec toi. Tu disais que tu étais croyant, c'est une belle richesse. 
Tu parles de l'ennui comme une source de risque. Dans un premier temps, il est bon de limiter l'ennui, mais essaie aussi de comprendre pourquoi cet ennui te mène à la pornographie.
Bon courage et continue !
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-05-2016 19:05:06

Tiago!

Je te lis ici et sur ton autre sujet...

Je parais peut-être un peu prétentieux, mais j'ai envie de dire que tu vas y arriver! J'en suis certain!

Tous les éléments pour sortir de ta dépendance sont déjà assemblés: Tu as compris où sont les moments difficiles, tu connais tes failles, tu mets déjà en place des stratégies pour les confronter.... Tu as aussi compris qu'il faut ne pas seulement rencontrer la dépendance par la volonté, mais aussi avec des choses positives!

Pose-toi des périodes de sevrages saisissables, vas au bout, fais le bilan de tout ça.
Donc, regarde tout: ce qui a marché, ce qui a été dur. Puis demande-toi pourquoi!
Car tu vas aussi devoir te confronter aux raisons profondes qui t'ont amené dans la détresse qui, elle, t'a poussé vers cette dépendance!
Derrière tout ça tu verras qui tu es véritablement et ce dont tu as besoin!

Tu comprendras alors ce qui tu auras à faire pour combler ce(s) besoin(s) pour que plus aucun manque en toi appelle à être comblé par un comportement addictif!

Continue et continue à t'exprimer ici. Je vois aussi que tu commences à écrire sur les carnets des autres, c'est très, très bien, ça aussi!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 24-05-2016 19:05:53

Bonjour,

Je vous remercie, Fabrice et Jan, pour le soutien que je reçois ici !
Etant croyant, je vis mon addiction comme une pauvreté intérieure : une lumière immensément précieuse m'a été donnée, mais pourtant il reste une part de ténèbres en moi.

Pour parler de l'ennui, c'est vrai qu'il faut en comprendre l'origine. Dans mon cas, cela peut être :
- un état dépressif latent, qui se traduit par "à quoi faire cela ?"
- un manque de confiance,
- une recherche de sécurité au détriment de l'esprit d'entreprise, de l'innovation,
- la peur de quitter les sentiers connus.

Il y a quelques années, j'avais vu le film "Yes Man" avec Jim Carrey. Excellent film, où un type renfermé se métamorphose en personne libre et vivante en osant dire "oui" à toutes nouveautés. Une belle invitation à aller de l'avant. Vraiment, je devrais revoir ce film.

En lisant le forum, je comprends que le travail est à faire en amont.
Quand la pulsion est là, il est utile d'avoir K9, mais globalement, c'est déjà un peu tard. Le vrai travail se fait sur les racines, sur les causes profondes. Travail long et exigeant, dans le calme, le silence.

Dans mon cas, j'ai conscience que la solution miracle, la guérison miracle n'aura pas lieu. Il y aura un chemin long, mais c'est ce chemin qui m'intéresse. Un chemin où je vais déblayer mon intérieur.

Merci pour vos encouragements !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-05-2016 19:05:24

Tiago!

Je te lis ici et sur ton autre sujet...

Je parais peut-être un peu prétentieux, mais j'ai envie de dire que tu vas y arriver! J'en suis certain!

Tous les éléments pour sortir de ta dépendance sont déjà assemblés: Tu as compris où sont les moments difficiles, tu connais tes failles, tu mets déjà en place des stratégies pour les confronter.... Tu as aussi compris qu'il faut ne pas seulement rencontrer la dépendance par la volonté, mais aussi avec des choses positives!

Pose-toi des périodes de sevrages saisissables, vas au bout, fais le bilan de tout ça.
Donc, regarde tout: ce qui a marché, ce qui a été dur. Puis demande-toi pourquoi!
Car tu vas aussi devoir te confronter aux raisons profondes qui t'ont amené dans la détresse qui, elle, t'a poussé vers cette dépendance!
Derrière tout ça tu verras qui tu es véritablement et ce dont tu as besoin!

Tu comprendras alors ce qui tu auras à faire pour combler ce(s) besoin(s) pour que plus aucun manque en toi appelle à être comblé par un comportement addictif!

Continue et continue à t'exprimer ici. Je vois aussi que tu commences à écrire sur les carnets des autres, c'est très, très bien, ça aussi!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 24-05-2016 22:05:32

Salut Tiago,

Je t'ai un peu répondu sur mon propre fil, mais je vois que je n'avais en fait pas grand'chose à t'apprendre... Tu sembles avoir déjà une bonne analyse de ta situation et une bonne compréhension de tes mécanismes, et de comment les combattre.
Comme Fabrice et Jan, je pense que le programme que tu vas suivre dans les jours qui viennent est le bon ; pour commencer et passer les premiers jours difficiles, s'obliger une certaine hygiène de vie est une bonne idée.
Le fait de s'occuper et de combattre l'ennui intelligemment est aussi intéressant ; vouloir se passer d'écrans, qui sont souvent une solution facile pour combattre l'ennui, me semble aussi être une bonne idée dans la mesure où il s'agit souvent d'une pauvre rustine face à l'ennui, et une porte grande ouverte vers la rechute.

Je ne suis pas croyant, mais je pense que, plutôt que d'en tirer une façon supplémentaire de culpabiliser, tu devrais tenter d'utiliser ta foi comme un moteur : tu as la chance de pouvoir tirer de l'énergie de cette foi que tu as, et de te reposer sur une base qui t'es solide. Et si tu es chrétien, tu sais que tu as à tes côtés un guide plutôt bienveillant qui est là pour t'aider à te relever et à continuer la route.

Bonne route et bon courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-05-2016 23:05:28

Tiago, Nostrum...

Pu...ain, quelle belle bienveillance vous avez les uns envers les autres, c'est magnifique!

C'est cette profonde humanité que je lis ici sur le forum qui me rends fier d'avoir atterri ici!

Nous sommes des hommes avant tout et nous n'avons pas à rougir de la profondeur d'âme qui est la nôtre!

C'est cette conscience qui doit nous convaincre que nous sommes forts et que nous réussirons à résister et à combattre la dépendance qui, elle, n'est rien, face à tout ça!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-05-2016 19:05:19

Jan, NostrumFellow,

Merci pour vos encouragements,

Je perçois cette bienveillance qui me porte ... De mon côté, la dynamique est bonne : je suis plutôt optimiste pour le week-end prochain, mais je reste hyper-vigilant. Le dragon est là caché dans l'ombre et il attend patiemment.

Aujourd'hui, je pensais à toutes les images consommées pendant les rechutes de ces dernières semaines : comment vont-elles partir de ma mémoire ? Comment les effacer ?

Dans un poste précédent, je disais que j'avais un tempérament craintif, peureux. Pourquoi ne pas utiliser ce trait de caractère dans mon sevrage ? Par exemple, en insistant sur le danger d'aller visiter des sites p. Les risques y sont nombreux :
- Piratage informatique (virus embarqués dans les sites, dans les vidéos, etc.)
- Piratage lucratif (ransomware de tous types, chantages, etc).
- Divulgation de données personnelles (Ex: piratage du site de rencontres au Canada)
- Les contenus illégaux,
- L'impact sur le cerveau : les lésions morales, mentales, comportementales, psychologiques, etc.
- Ma participation au marché de la p., et donc ma complicité.

Je me rends compte de la prise de conscience salutaire qui m'a été donnée samedi dernier ... Après cette rechute, je me disais : "m..., je suis un toxico", "m..., je suis dans l'addiction", "m..., je suis dépendant".

Jan a écrit :

Disse:
C'est cette profonde humanité que je lis ici sur le forum qui me rends fier d'avoir atterri ici!


Je suis complètement d'accord ! L'humanité, la bienveillance, le partage me touchent beaucoup dans vos réponses.

Longtemps, je me suis posé cette question : quel est le sens de cette addiction, pourquoi suis-je tombé dans cette saloperie ? 
J'ose cette réponse : c'était pour me faire découvrir la bienveillance, c'était pour que je progresse en humanité.

Bonne route !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-05-2016 01:05:14

Hello Tiago !
 
Je comprends quand tu dis que tu pourrais utiliser ton côté craintif pour contrer la dépendance… Personnellement je dois dire que je serais un peu prudent pour deux raisons :
 
1)[size=x-small][font=Times New Roman]     [/font][/size]Même si cela fait appel à un sentiment  (la peur) cette démarche fait avant tout appel à ta raison et donc à une démarche très volontaire pour réveiller ce sentiment. Or, je doute qu’un travail actif de la raison soit le moyen pour s’opposer à la dépendance. La dépendance se sert de pulsions qui sont ancrées dans la partie viscérale en nous. Je dirais théoriquement qu’il faut lui opposer un nouveau schéma viscéral, de l’ordre d’un nouveau plaisir p.ex. ou d’un nouvel équilibre (par un travail de méditation…). Le recours à la raison demande donc de l’effort constant, dans peu de cas cela tient durablement, comme on peut le voir pour le sevrage du tabac p.ex.

2)[size=x-small][font=Times New Roman]     [/font][/size]Par ailleurs, je crains que tu renforces un trait psychologique chez toi qu’on ne peut pas véritablement appeler un trait positif. La peur n’est pas un bon partenaire de vie, elle peut éventuellement même expliquer des parties d’une complexité psychologique personnelle qui t’a amené vers la dépendance sexuelle…
 
Ceci est un point de vue très personnelle, donc prends ce qui tu penses pouvoir prendre. Peut-être que ta décision peut du moins être une bonne méthode au début pour expérimenter une façon de vigilance, mais reste toutefois prudent… !
 
Pour ce que tu dis de la bienveillance : Eh bien, vois-tu, tu remarques déjà que des traits positifs en toi se déploient ! Le simple fait de t’inscrire sur ce forum faisait déjà partie de ton rétablissement, la découverte de ta capacité à la bienveillance et ta volonté de la partager aussi ! C’est pour ça que j’ai envie d’avancer que tu es déjà en plein rétablissement! Continue alors !
 
Il faut juste que tout ce que tu mets en place pour ta vie future soit dans l’objectif du bonheur !
 
Si nous sommes heureux, nous communiquons du bonheur !
Ça, c’est une alchimie humaine positive !
Ça vaut la peine de l’expérimenter après tout ce parcours négatif dans lequel nous a mené la dépendance, non ?!
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 26-05-2016 13:05:17

La rédemption passe par l'ouverture du cœur plus que par la masturbation de son intelligence.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-05-2016 13:05:31

(Mon ami Burrhus!
[Avec un grand sourire amical ! ] Toujours heureux de te lire ici, tu as le talent de faire des postes courts, contrairement à moi, mais j'avoue que je mets toujours un certain temps avant de saisir le sens de certains de tes messages...
Ça doit tenir aux concepts religieux qui tu impliques et qui me sont un peu étrangers, car comme tu sais, je ne suis ni français, ni catholique...
Tiago saura certainement mieux s'en dépatouiller...
Mais la grosse bise quand-même!!
Jan)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 26-05-2016 19:05:03

Burrhus, Jan,

Je vous remercie pour vos messages !

Disse 'Burrhus' pid='63403' dateline='1464260657':
La rédemption passe par l'ouverture du cœur plus que par la masturbation de son intelligence.


Je comprends très bien la référence : "Je te bénis, (...) d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits" (Mt 11, 25). Merci Burrhus : tu me donnes la direction !

C'est tellement vrai, je constate l'impuissance de ma raison pour échapper à l'odieuse addiction. Je sais que je dois trouver la solution à l'extérieur : dans la communauté, les personnes de confiance, les amis, en recherchant le bien, le bon, le beau, tout ce qui est positif, sans oublier la puissance supérieure.

Aujourd'hui, je suis tenté d'utiliser tous les leviers qui sont à ma disposition. Je ferai le tri plus tard. Mon état d'esprit, avant le week-end (lieu dangereux) : je suis hyper-motivé et hyper-vigilant. Je ne vais passer ma vie à me vautrer dans la boue.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 27-05-2016 01:05:32

Ecoute tiago, je n'avais pas cette idéee, mais tant mieux si elle te convient.
Je parlait en terme laïque, même si le mot redemption est trompeur, mais il est aussi utilisé pour des idées laïques.

Ce que j'ai voulu dire, c'est que l'intelligence peut se tromper, et produire de mauvaises choses. Pas le cœur. Je m'explique :

Souvent on veut se rassurer en comprenant les choses, en leur donnant du sens. Pourquoi pas ? il est vrai que c'est un bon outil pour lutter contre la violence de l'absurde. Et le porno, c'est l'absurde, puisque de l'intime on fait un spectacle. (ce qui est antinomique).

Mais se rassurer, est-ce toujours la meilleur voix pour progresser ? Je ne le pense pas : la sécurité n'existe pas au prorata de ma capacité de me rassurer moi-même, ce n'est pas un dogme (pardon j'abuse avec mon vocabulaire, mais Jan on se connaît un peu maintenant, et la provoc, c'est un peu culturel chez moi). La sécurité passe quelque fois par une prise de risques, c'est un paradoxe, et c'est même un paradoxe particulièrement masculin. (le risque dans la prudence bien sûr, non pas le risque dans l'extrême si tu voix ce que je veux dire Jan).

En ce qui concerne le cœur, il n'y a pas de mauvaises voix possibles ; la haine, ce n'est pas une mauvaise disposition du cœur, mais une absence de cœur. L'absence de cœur combinée avec la pulsion vitale produit un acte de haine. Donc le bon mouvement pour le cœur, c'est l'ouverture. La dépendance, nous ferme le cœur à autrui, qui est réduit à l'utilisation que je peux en faire pour mon plaisir.

Il est possible d'ouvrir son cœur à tous, et même à la nature. La beauté de la nature, perso, m'ouvre le cœur. Ce qui vient de l'extérieur n'est pas mauvais, ce qui est mauvais, c'est possiblement ce que j'en fait (là il y a une référence biblique que je ne vais pas développer puisque je vois que notre ami tiago a quelque culture de ce côté là).

Bon amitiés à tous
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 27-05-2016 20:05:58

Bonjour Burrhus,

Maintenant, je comprends mieux.
Je constate que ma raison seule ne peut lutter contre l'addiction.

Par contre, c'est un élan du cœur qui pourrait me sauver, qui va me sauver.
Si je regarde un paysage avec les yeux de la raison, je vais m'embourber en pensant à la pollution, aux phénomènes physiques et chimiques, etc.
Si, par contre, je contemple le paysage avec les yeux du cœur, je pourrai le contempler, et l'accueillir dans sa plus grande dimension : c'est un paysage blessé par la pollution, mais qui porte en lui de grandes valeurs de beauté, de calme, de paix, d'harmonie.

C'est l'ouverture d'esprit qui me sortira de l'addiction.

A part cela, journée de merde au travail, mais je suis hyper-motivé et hyper-vigilant pour ce week-end (période dangereuse).
Je mets internet en pause dès maintenant et je reviens lundi ...

bravo pour ces 54 jours alignés ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
musasji @ 28-05-2016 02:05:22

Salut Tiago, petit message pour t'encourager, étant croyant aussi peut être pas de la même religion mais le principale c'est la force que tu peux tirer de cette foi. Effectivement je partage ton point de vue sur le temps libre, c'est une excellente idée celle de se déconnecté du net car c'est aussi un vecteur de dépendance. Je te transmets mes amitiés et t'encourage vivement à poursuivre ton combat pour dompter  ce dragon. 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 28-05-2016 15:05:20

Hello Tiago !
 
Juste un petit message amical et solidaire au passage !
Je suis également croyant, mais non pratiquant et en vue de mes origines je ne suis pas catholique, c’est le fondement humain dans la croyance qui m’intéresse avant tout et je me permets juste de rappeler que le forum fonctionne sur des bases laïques, mais il n’y a aucun souci dans ce que je lis ici !! Justement il y a juste bienveillance !
 
Tiens à ton principe et ton objectif ! Ta tête est bien vissée sur tes épaules et ton cœur accroché au bon endroit ! Je lis aussi tes messages sur les carnets des autres, tu donnes un très bon coup de main à tout le monde !
 
Merci de ta présence ici !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-05-2016 19:05:07

Bonjour mes amis !

Le week-end est passé, sans rechute.
Je suis rempli de gratitude pour cette première étape, pour le soutien que vous m'avez donné.
C'est le premier week-end de sobriété depuis le 23 avril.

Aujourd'hui, je suis plus calme que d'habitude, moins honteux, moins humilié, et un peu plus confiant.
Il y a toujours un fond de souffrance : cette souffrance n'a pas été compensée par un "shoot". Je peux vivre cette souffrance et écouter directement ce qu'elle me dit : elle me mène vers les racines de mon mal-être.

Je m'aperçois que je contrôle trop mes émotions, que je les enterre dans un coin de mon esprit. Forcément, les émotions et les frustrations s'accumulent, et comme une cocotte-minute, c'est l'explosion, c'est la rechute.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 31-05-2016 21:05:07

Hello Tiago!!

Bravo pour ce weekend passé sans rechute!

Dis-toi que les signes de manque ne se produisent finalement que dans la tête! C'est ici que "le monstre-dépendance" se loge! Tu peux le combattre avec la compréhension que ce ne sont que des chimères auquel il veut te faire croire! Il se joue de toi...

Mais c'est toi le maître à bord! Tu peux dire au "monstre", que de toute façon il n'existe en toi que parce que tu acceptes cette cohabitation et que le jour où il se révoltera trop fort, tu partiras à une nouvelle étape de ton combat...! Tu vireras ce" locataire indésiré" s'il fait trop de bruit...!

Ce qui peut aussi t'aider c'est de penser que chaque signe de manque est un signe de plus dans ce que tu gagnes sur la dépendance! Tu ne perds rien, tu gagnes tout!

Bravo encore une fois de ton avancée et merci de ta présence ici!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 01-06-2016 20:06:33

Merci pour tous vos soutiens !

La route est difficile mais elle en vaut les efforts.

Disse 'Jan':
Tu ne perds rien, tu gagnes tout!

J'aime beaucoup cette phrase, pleine de vérité. 

Je vais me faire une liste de ces vérités et les répéter matin et soir. Par exemple : "un jour à la fois", "le sevrage, rien que le sevrage", etc.

Je commence à penser au prochain week-end : en cas de problème, je décroche le téléphone.

Merci encore !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 02-06-2016 01:06:03

On est avec toi Tiago!

Pour le weekend prochain, viens simplement lire ou poster ici si tu connais des difficultés!

Je suis très confiant en ton parcours!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 04-06-2016 20:06:49

Bonjour mes amis !

J'ai lu avec grand intérêt le message de PaulZ5S7 (ici).

C'est étonnant comme je me suis reconnu, à 20 ans de distance. A mes 18 ans, après une première exposition à la p., je n'avais pas la maturité morale pour analyser ce qui se passait (contrairement à PaulZ5S7, qui se pose les bonnes questions).

Mon sevrage continue, et le travail en profondeur met en évidence les problèmes.
Je suis venu ici avec une dépendance à la p. et à la m. Derrière cette addiction, se cache une forte dépendance affective, et beaucoup de blessures de l'affectivité. A cela s'ajoute un manque d'estime de soi, une tendance dépressive, le contrôle des émotions, etc. Le chantier est titanesque. 

Toute la semaine, j'ai été mélancolique. Pourtant, le climat au travail est bon : malgré un calendrier serré pour le jalon de juin, l'ambiance est détendue. J'arrive à plaisanter avec les collègues. Toujours ce contrôle des émotions : je joue un personnage, pour éviter d'exprimer mes émotions. Toutefois, exprimer la tristesse ou la mélancolie au travail semble peu approprié ...

Me voici donc dépendant à vie, avec une dépendance aux racines très profondes. Pour l'instant, je tiens bon : le sevrage continue.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 05-06-2016 10:06:57

Bonjour Tiago!

Tes messages sonnent toujours posés, tu me sembles dans un bon état d'esprit. Je l'ai déjà dit, je te vois bien avancé!

Peut-être qu'à un moment tu peux faire ici un petit bilan pour décrire à nouveau ce que tu as mis en place, ce que tu as changé en toi... quels sont les éléments qui font que tu tiens ce sevrage visiblement sans trop de difficultés.

Il peut aussi être intéressant d'opposer ton fonctionnement d'avant (P.ex. à quel moment tu craquais et comment cela se passait) et ce que tu as réussi à mettre en place maintenant pour ne pas rentrer dans ce fonctionnement. Regarder ce contraste permet éventuellement aussi de consolider ta prise de conscience... et donne l'exemple aux autres!

Bravo en tous cas et encore une fois merci de ta présence ici et de ton aide auprès des uns et des autres! Le forum doit fonctionner comme ça!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 05-06-2016 11:06:29

Bonjour mes amis,

Jan, je te remercie pour ta réponse !

Après deux semaines d'arrêt total de la p. et de la m., je peux faire un petit bilan des bonnes choses.

D'abord, la fierté. Le matin, je sors de chez moi sans le sentiment d'être un pervers qui a passé la nuit des sites douteux. Physiquement, cela a un impact. Un matin, un collègue m'a dit : tu as l'air joyeux aujourd'hui. Le dégoût de soi est en repli. Cela change la vie.

Ensuite, la capacité d'accueil de l'autre. J'ai passé la semaine à travailler avec une collègue que je connais mal. Malgré les journées longues et stressantes, nous avons passé un bon moment. Je suis tellement concentré sur le sevrage que le stress du travail a peu de prise sur moi ...

Le week-end est un endroit à risque pour moi. Pour passer un bon week-end, je commence par me respecter. Je m'habille bien, je réalise les tâches domestiques avec soin, je fais des choses qui me plaisent, sans forcer. "Tout par amour, rien par force". J'aime retrouver mon appartement bien rangé, agréable à vivre, bien dépoussiéré, bien lavé.
J'évite aussi de me trouver seul : je renoue des liens distendus (téléphone), etc.

Globalement, je gagne en sérénité : calme intérieur. Je repousse les flashs, sans complaisance. La bataille se gagnera avec l'endurance. Je reste très vigilant sur la lassitude, la fatigue, la frustration, etc.
J'accueille ma mélancolie actuelle avec bienveillance : sans révolte, sans volonté de m'en abstraire. Derrière cette mélancolie, il y a une bonne nostalgie : nostalgie du bien-être, nostalgie de l'unité intérieure, nostalgie d'un bonheur simple.
 
A bientôt !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 06-06-2016 05:06:56

Grosse insomnie cette nuit ... Je suis en conflit intérieur. Je dois raconter.

Dans le cadre de mon rétablissement, je fréquente un groupe de parole. Dans ce groupe, il y a une jeune femme. Son histoire me touche, nous avons échangé quelques paroles. Ce dimanche, je me suis dit : à la prochaine réunion, je vais essayer de l'inviter boire un café. Et je me fais un film intérieur ...
C'est là où je constate que je suis dépendant affectif.

Que faire ?
Si j'entretiens cette pensée : j'agis en dépendant affectif.
Si je lutte contre cette pensée ; j'agis en anorexique affectif, en maniaque du contrôle.

Cette nuit, mon seul secours était la puissance supérieure Dieu. J'éprouve de la gratitude car il a permis le miracle de cette jeune femme : "Merveilles que tes œuvres" ... Par ailleurs, Dieu m'invite à respecter cette personne : elle est une terre sacrée, elle est l'enfant bien-aimée de Dieu.

Aujourd'hui, je vais essayer de ne pas penser à elle. Si je pense à elle, je confierai son rétablissement à Dieu, et c'est tout. Pas de film.

Avec cet épisode, je comprends le travail à faire sur l'affectivité :
- je veux "être aimé" : cela n'a aucune valeur si c'est uniquement mon penchant narcissique.
- je ne veux pas faire souffrir autrui. Si aimer signifie posséder, mieux vaut ne pas aimer.

A ce titre, c'est une grâce d'être célibataire, car je ne fais souffrir personne à cause de ma dépendance affective.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 06-06-2016 08:06:15

Hello Tiago!

Très rapidement:
Essaie de voir si penser à une personne qu'on prend en affection (éventuellement "tomber amoureux"?) signifie être dépendant affectif.

Tu peux simplement être troublé par la naissance de ces sentiments.
Tu es un gars sensible et censé, tu sauras mesurer cela avec un peu de prise de distance!

Bon courage!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 06-06-2016 09:06:08

Salut Tiago,

comme Jan, je pense qu'il est important de faire la distinction entre 'ressentir des sentiments pour une personne' (ce qui peut mener à l'amour) et 'être dépendant affectif'.
Dans ce que tu décris, je ne vois qu'une personne (toi) qui se sent attirée par une autre personne, qui a envie de la connaître (prendre un café avec elle). Je ne crois pas que ce soit de la dépendance affective. Peut-être, peux-tu développer un peu plus ce que tu entends (par 'je me fais un film').


Ton dilemme  est sans solution. 

Disse:
[font=Tahoma]Si j'entretiens cette pensée : j'agis en dépendant affectif. [/font]


[font=Tahoma]Si je lutte contre cette pensée ; j'agis en anorexique affectif, en maniaque du contrôle. [/font]


Il ne semble y avoir qu'une solution, la fuite... et si tu réfléchis c'est un peu la fuite du bonheur, ou du moins que le bonheur n'est pas possible sur terre, mais uniquement dans une vie future (c'est très chrétien comme vision du monde, mais pas uniquement Kant et Socrate à leur façon avait une vision assez semblable). Il y a un petit livre assez sympa à lire qui explique bien tout cela 'Du bonheur: un voyage philosophique' (Frédéric Lenoir, Livre de Poche). A lire sans modération (et à relire).

En exergue du chapitre 6, cette phrase tirée de l'évangile "Heureux vous qui pleurez maintenant: vous rirez !" (Luc 6, 22)

Je laisse aussi les autres réagir, car pour moi, je pense que tu devrais l'inviter à prendre un café ! (mais ce n'est que mon avis, et j'ai conscience que j'ajoute de la confusion à ta réflexion).

Bonne journée,

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 06-06-2016 21:06:09

Bonjour Fabrice et Jan,

Un grand merci pour vos messages ... j'ai continué à cogiter toute la journée ... la fin de journée est délicate.

Dans cette situation, j'identifie un schéma déjà reproduit :
- une personne me plaît, mais rien ne permet de penser que ce sentiment est réciproque.
- je mets en place une stratégie pour m'approcher de la personne (= prise de contrôle)
- c'est la partie "film intérieur" : j'idéalise la personne. Je la vois, non comme elle est, mais comme je voudrais qu'elle soit.
- j'échoue,
- j'en souffre et je m'interdis, pendant une longue période, tout sentiment (= prise de contrôle),
- à la fin : compensation par la dépendance aux images, m. et p.

Dans mon comportement, deux problèmes :
- Voir l'autre personne en l'idéalisant. 
- Refuser ma vulnérabilité.

Ce schéma affectif est une bombe à retardement: c'est une cause de mon addiction. Dans mon histoire personnelle, je vois bien les racines de ce schéma. Il y a là un déterminisme que j'aimerais arrêter ...

Fabrice, tu parles de fuite du bonheur. C'est bien vu, me concernant. J'avais entendu cette question dans la vidéo postée par Jazsper (ici) : "As-tu envie d'aller bien ?" C'est la question qui ouvre des portes. Evidemment, c'est une invitation à explorer mes conditionnements, ma vision du monde ... Je suis artisan de mon malheur : je m'en rends compte.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 07-06-2016 00:06:20

Tiago!

Ta façon de te questionner est impressionnante...
Fais toi confiance!

En fait, on ne fait que te servir de surface de "rebond" de tout ce que tu analyses déjà!

Continue! Et surtout, continue à le faire ici!!!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 07-06-2016 20:06:05

Salut Tiago,

Dans ton « mode de fonctionnement » je ne vois pas grand'chose de fortement dysfonctionnel. C'est normal de potentiellement ressentir une attirance pour d'autres personnes. La stratégie pour t'approcher de l'autre n'est pas nécessairement une tentative de prise de contrôle, ou alors seulement de contrôle de ta vie. Si tu veux qu'il se passe des choses dans ta vie, y compris de belles choses, il faut agir, et agir, ça demande souvent d'y réfléchir et d'anticiper. Ensuite, tu n'idéalises pas tant la personne que tu tentes de te projeter, avec les informations (pour l'instant parcellaires) que tu as à ta disposition. Forcément, tu te crées ainsi une première image de la personne, qui n'est probablement pas fidèle à qui elle est réellement, mais cela n'est pas nécessairement « mal », ça fait partie de l'anticipation. Ta réaction face à l'échec est ensuite aussi relativement naturel, tu essaies de protéger, pas nécessairement de « prendre le contrôle ».

Peut-être suis-je complètement à côté de la plaque, mais les éléments que tu nous donnes ne me donnes pas l'impression que tu es sur une pente particulièrement glissante, et je n'y lis pas spécialement de dépendance affective. J'aurais tendance à penser, comme Fabrice, qu'il faudrait que tu l'invites à prendre un café !

Bon courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-06-2016 21:06:37

Bonjour mes amis !

Fabrice, Jan et NostrumFellow, un grand merci pour vos messages de soutien !

Aujourd'hui, journée difficile au travail ... Ce soir, je lis dans mon livre préféré :
Toutes les idoles du pays, ne cessent d’étendre leurs ravages,
Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;

Il y a encore quelques jours, j'aurais trouvé une compensation facile à ma journée décevante. Aujourd'hui, ma volonté est suffisante, de peu, pour dire non. Jusqu'à quand ?

J'aimerais être une poêle Téfal, j'aimerais que les soucis de la journée n'adhèrent pas à moi. Quelques heures à tenir ... Ignorer la lassitude, ignorer les petites déceptions. Je me répète : "Je ne manque de rien", tranquillement. Démasquer les ruses de l'adversaire, qui m'envoie ces fausses frustrations. Derrière ma frustration, il y a ma fausse définition du bonheur.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 08-06-2016 22:06:22

Tiago,

Disse "Tiago":
Il y a encore quelques jours, j'aurais trouvé une compensation facile à ma journée décevante. Aujourd'hui, ma volonté est suffisante, de peu, pour dire non. Jusqu'à quand ?


Ne te pose pas la question, tu as la réponse écrite juste avant... Tu vois que tu progresses : il y a encore quelques jours, tu aurais cédé facilement ; aujourd'hui, tu résistes et tu viens nous en parler. Tu vas pouvoir continuer de capitaliser sur ces petites victoires quotidienne, jusqu'à ce que cette question, « jusqu'à quand ? », n'est plus de signification.

Bon courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 09-06-2016 01:06:25

lol...

J'adore l'image de la poêle Téfal... !!!

Je ne peux que me répéter: J'ai confiance en ton évolution!

Continue ta route! On est avec toi et on a plaisir de partager nos parcours à tes côtés!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 09-06-2016 21:06:37

Bonjour mes amis,

Une journée de plus sur le chemin ... Je prends conscience que la dépendance sera toujours là. A mes moments de faiblesse, elle attaquera à nouveau. Il faut m'y préparer. A moi d'identifier les petits signes (fatigue, ennui, frustration) qui annoncent l'embuscade. La dépendance est une compagne de route très étrange ... J'espère qu'elle restera silencieuse et inoffensive le plus longtemps possible.

Ces dernières semaines, j'ai beaucoup pensé aux origines de mon addiction. J'ai beaucoup revisité mon passé, mes vulnérabilités. Un peu trop peut-être. Je vais essayer de penser à des choses plus positives maintenant.

Jan et NostrumFellow, merci pour votre soutien !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 10-06-2016 16:06:29

De rien Tiago!

Tu me soutiens aussi beaucoup, surtout dans ces moments difficiles que je vis actuellement... Ça fait un bien fou!

A chaque fois que tu exposes où tu en es dans ta problématique, tu donnes ensuite une stratégie pour t'en sortir encore plus, pour aller plus loin...

Et à chaque fois je n'aurais pas pu te conseiller mieux... C'est assez frappant!
Tu trouves tes propres solutions!

Donc tous tes réflexes sont en place!
Le questionnement sur les origines de ta dépendance est essentielle! Les réponses qui tu trouveras t'aideront aussi à t'équilibrer dans ta vie à d'autres niveaux!

Mais de m part maintenant une question très délicate:
Dans ton cas comme croyant pratiquant quel est le poids de la conception morale que la croyance intègre, face à la dépendance liée au sex?
Cette sorte de spiritualité et la croyance ne mettent elles pas justement la dimension morale assez en exergue?

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre...

A très bientôt!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 10-06-2016 22:06:11

Bonjour Jan,

Je te remercie pour ton soutien et tes encouragements !

Disse 'JAN' pid='63588' dateline='1465569329':
Mais de ma part maintenant une question très délicate:

Dans ton cas comme croyant pratiquant quel est le poids de la conception morale que la croyance intègre, face à la dépendance liée au sex?
Cette sorte de spiritualité et la croyance ne mettent elles pas justement la dimension morale assez en exergue?


Je vais essayer de répondre à la question dans les limites imposées par la charte du forum ...

Dans ma cas, la situation est difficile à vivre :
- D'une part, je n'ai jamais eu de relation sexuelle, jamais.
- D'autre part, j'ai consommé beaucoup de p...graphie et j'ai beaucoup pratiqué la ma...tion.
Ma position est complètement incohérente et ridicule.

Toutefois, je peux être croyant et me reconnaître pécheur. C'est bon pour mon humilité et c'est bon pour ma foi : dans mon désespoir, je peux dire "Dieu est mon sauveur" sans hypocrisie.
Je connais l'argument "la m...tion mène en enfer". Je suis peu sensible à l'argument : l'amour du prochain n'est-il pas plus important ? Si l'addiction contrôle mon libre-arbitre, en quoi est-ce encore ma responsabilité ?
En fait, ma foi n'est pas une morale du permis et du défendu, qui ne laisse aucune liberté et qui serait invivable, trop difficile à suivre. Cette morale serait un instrument de condamnation implacable. Dans ma foi, Dieu peut pardonner. Dans mon cas, la question morale n'est pas suffisante pour vaincre la dépendance. Après une rechute, mon mal-être est immédiat, avant toute considération morale.

Immédiatement, une question se pose : pourquoi Dieu n'a-t-il jamais exaucé mes prières de sortir de la dépendance ?
Souvent, je me dis que Dieu a voulu cette épreuve pour briser mon cœur de pierre, pour m'ouvrir à la bienveillance, à la fraternité, à la gratitude, pour me sauver de l'orgueil, de l'égoïsme. Dieu a voulu cette vulnérabilité pour moi, pour que j'ai besoin de Lui et des autres personnes.

Mes chutes nombreuses, je les ai toujours vécues comme des humiliations. Dans la m. et la p., je ne fais du mal qu'à moi : c'est moins grave que mentir, voler, etc. Mais dans la m. et la p., il y a une logique d'auto-destruction : c'est grave. En consommant la p., j'ai été complice du système : c'est grave. Dans l'addiction, j'ai certainement négligé mes proches : c'est grave. Moralement, j'ai le devoir de réparer ces fautes.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 11-06-2016 08:06:51

Bonjour Tiago!

Et merci de cette réponse assez intime et je dirais presque "technique" !

C'est délicat de préciser ma question, car elle n'allait pas dans ce sens...
Difficile de mieux la formuler pour mieux me faire comprendre...

Mon interrogation cherche plutôt à comprendre en quelle mesure la notion morale liée à la croyance n'augmente pas la sensation de culpabilité.
Pour le dire très bêtement: Est-ce que je ne culpabilise pas plus fortement parce que je suis croyant?

Ou pour le dire encore plus bêtement et dans l'autre sens: Quelqu'un qui n'est pas croyant, est-ce qu'il ne culpabilise peut-être pas (ou moins) là, où la notion morale qu'amène la croyance fais réfléchir la personne pratiquante?

Il y a quelques mois nous avions ici une discussion à ce sujet avec un jeune homme musulman... Il a finit par admettre qu'il se mettait beaucoup trop de pression pour avoir recours ponctuellement à la MB...

Ma "théorie" serait que la notion morale met aussi un poids un peu plus important sur les épaules de l'individu croyant et qu'il est peut-être compliqué d'avancer sur sa dépendance si l'on n'est pas conscient de cela... A un moment la notion morale influence forcement la psychologie de chacun, et c'est à cet endroit là que cette interrogation m'intéresse!

Excuse, tout ça est très théorique et n'a peut-être pas à être discuté ici!
Je demande au collègues modérateurs de nous le signaler ici!


Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
alessandro @ 11-06-2016 09:06:20

Bonjour Tiago,

qelques considérations religieuses puisque que tu abordes ce sujet (et tu n'est pas le premier dans ce forum),

- d'abord tu es croyant, c'est une chance, car les croyants vivent mieux et plus longtemps

- le silence de Dieu, vaste débat théologique! Malheureusement, Dieu n'est pas là où l'on voudrait qu'il soit, mais bien là où on l'attend le moins!
"Dieu voyage toujours incognito", c'est le titre d'un bon bouquin!

- Dieu n'a rien à voir avec nos problèmes de dépendance, il nous laisse nous débrouiller seul! Par contre, il nous enseigne mieux que l'empathie et la compassion, c'est l'amour, la
rencontre avec les autres et la miséricorde (avec la notion de pardon, bien difficile à mettre en pratique!). Ce message nous permet de nous sublimer, ce qui n'est pas sans conséquence
dans la prise en charge de notre dépendance. Pour moi, c'est une certitude.


Par ailleurs, si je t'ai bien lu, tu as 40 ans et tu n'as jamais eu de rapports sexuels. Rien n'est jamais perdu, il faut croire en sa chance! Un jour viendra où tu rencontreras ton "âme sœur!"

Surtout ne jamais se crisper sur la sexualité. Trop se focaliser sur la sexualité amène à l'échec! Bien souvent, les choses se font "naturellement".

Bonne journée

Alessandro
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-06-2016 18:06:32

Bonjour mes amis,

Jan et Alessandro : je vous remercie pour vos messages qui me font avancer.

Aujourd'hui, une alerte sérieuse. Je m'explique :
Vers 14h, je sors d'une réunion, qui s'est bien passée. Je me retrouve dans un quartier très vivant. Je vois beaucoup de gens autour de moi, mais je me sens très seul. Une femme sourit : le sourire n'est pas pour moi. Des personnes discutent : aucune parole ne m'est destinée. Grand sentiment de solitude.
Une voix dans mon esprit me dit : "t'es qu'une merde ... mais il y a une solution rapide pour oublier tout cela". La tentation est grande. Heureusement, je suis loin de chez moi. Avec la grève des trains, je dois attendre une heure à la gare. Entre-temps, le calme est revenu, heureusement.

Je ne m'explique pas cet incident, qui ressemble fortement aux dernières rechutes. Il n'y avait pas de frustration particulière, pas de stress particulier.
Je reste très vigilant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 11-06-2016 20:06:53

Tiago!

je réponds vite: Tout en toi est en place pour sortir de la dépendance! Mais tu commences à gratter le fond:

D'où cette sensation de te sentir "une merde"??

Je pense que la racine de ta dépendance se niche ici!

Cherche! N'ai pas peur de creuser et de trouver éventuellement des choses difficiles et douloureuses! Ça passe malheureusement par là...

Courage! On sera toujours avec toi!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 12-06-2016 19:06:48

Bonjour mes amis !

Jan, je te remercie pour ton message !
En effet, la dépendance est lié à des problèmes plus souterrains. La rechute est un "shoot" pour anesthésier une souffrance enterrée trop longtemps. Pour masquer ma déficience en estime de soi, en confiance. Pour masquer ma perception déficiente du monde.
En rechutant, je m'empêche d'écouter mes vrais aspirations, mes vrais désirs.
 
Aujourd'hui, j'ai écrit, pour faire le constat de ma situation. Impression curieuse : je me sens abattu mais lucide. Je n'ai pas besoin de "shoot". J'affronte calmement, en vérité. Le "shoot" est un rideau de fumée illusoire : je ne me laisserai pas attraper cette fois.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 14-06-2016 10:06:05

... comme d'habitude tu regardes les choses, tu les analyses et tu en tires les conclusions qui s'imposent! Bravo!

Et tu sais que ton véritable travail consiste à dénicher les raisons de ce manque de confiance en toi pour les désamorcer et pour rentrer enfin en équilibre avec toi-même. Continue cette recherche!

Bon courage (depuis chez moi!)

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 15-06-2016 20:06:26

Bonjour mes amis !

Jan, Je te remercie pour tes messages d'encouragement !

Ces derniers jours se sont bien passés. Le soleil est revenu, j'ai des bons livres à lire le soir, je ne passe pas trop de temps sur le net. Les flashs sont devenus rares : je m'en réjouis. Toutefois, je reste vigilant, car ils peuvent revenir au moindre coup de stress.

Ce soir, j'ai passé du temps à lire des témoignages de sevrage. Je me suis senti mal en lisant les épisodes difficiles, où les rechutes s'enchaînent. J'ai eu peur, je suis imaginé dans la même situation. Alors j'ai repensé à ma dernière chute honteuse et humiliante. J'ai repensé aux journées calmes du sevrage, des journées de paix, de grâce.
Il me faut toujours être en état d'alerte. Je ne dois jamais oublier la déchéance qui me menace. Je dois rester sur mes gardes. 

Maintenant, je dois me trouver un objectif de vie épanouissant. Mes dernières chutes étaient liées à une lassitude générale, un manque de projet. Sans cet objectif, je risque la rechute à moyen terme.
D'un autre côté, je suis un gros perfectionniste, jamais satisfait, jamais enthousiasmé. Voilà un trait de caractère à améliorer ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 15-06-2016 23:06:20

Et encore le même phénomène qui se répète...:

... je lis ton poste, et juste avant de commencer la lecture du dernier paragraphe je me disais que je devais t'écrire que tu devais songer au "pourquoi tu avances", donc te trouver une motivation concrète, constructive et positive...

... et tu l'écris juste après!

C'est troublant et amusant...!

Rêve à l'homme que tu veux être quand tu auras laissé la dépendance derrière toi !
Rêve la vie que tu veux mener, et mets alors toute l'énergie que tu es en train de gagner en route pour construire cette homme et sa vie !

Bravo pour tout ce que tu fais et ne relâche pas!
Fais-toi confiance!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 17-06-2016 21:06:01

Bonjour Jan,

Je te remercie encore pour tes encouragements, qui m'ont porté aujourd'hui.

En effet, rêver. Depuis longtemps, j'ignore mes émotions, mes aspirations authentiques. Alors forcément, un jour où l'autre, toutes les défenses s'effondrent et c'est la rechute.

Aujourd'hui, j'ai pris conscience de l'importance de me connecter tous les jours sur le forum, pour lire les nouveaux messages. D'une part, il y a un bienfait colossal pour moi. Mais surtout, je ressens ce bienfait du lieu même de mes rechutes : quand je suis assis devant mon ordinateur. Par le forum et pour tous les beaux témoignages, l'ordinateur n'est plus le lieu de chute, c'est le lieu d'une élévation positive et épanouissante. L'instrument d'esclavage devient instrument de liberté.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 17-06-2016 23:06:53

Salut Tiago,
je suis heureux d'apprendre que le forum te permet de te libérer. Je voulais aussi te remercier pour tes interventions, pour tes soutiens sur le forum. Tu sais à travers tes réponses montrer ce qu'il y a de beau en nous tous. Tu es déjà à 4 semaines de sevrage. Bravo !
Je suis sûr que tu trouveras en toi la voie qui te permettra de t'épanouir. Tu es une personne d'exception.
Merci et continue
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 18-06-2016 00:06:31

Oui, je ne peux que soutenir les mots de Fabrice!

Continue ce travail d'apprentissage de toi-même par le forum et poursuis aussi cette belle façon de prouver que le forum est un lieu d'entraide bienveillante d'une grande intelligence humaine...!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 18-06-2016 21:06:55

Bonjour mes amis !

Je vous remercie pour vos messages de soutien !

Cela me fait chaud au cœur de sentir ce soutien : je ne suis pas seul, c'est vrai ! Je me permets de vivre cette émotion : cette belle gratitude. C'est un progrès immense. Je ressens un début de paix intérieure, et des émotions délicates peuvent s'exprimer. Il n'y a pas, aujourd'hui, le rouleau compresseur de l'addiction.

Ce soir, je veux seulement exprimer ma reconnaissance pour ce que je vis grâce au forum, et pour la possibilité de rétablissement que je commence à apercevoir.

Merci !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 19-06-2016 00:06:44

Tu n'es pas seul!

Tu es dans le juste!

Et on t'apprécie énormément!

Ça, c'est aussi est un élément de réponse...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 19-06-2016 19:06:52

Bonjour mes amis,

Merci pour votre soutien, encore et toujours !

Ce soir, inspiré par la lecture d'interventions sur le forum (ici), je voudrais parler du regard.

Chez moi, le regard déclenche la rechute. Rien d'étonnant : mon addiction porte sur les images p...graphiques.
Regarder une femme dans la rue, chez moi, c'est déjà de la consommation. J'ai un regard de consommateur, peut-être même un regard de prédateur. Mon regard déshumanise, mon regard transforme en objet de consommation. C'est grave.
J'ai constaté ce schéma : mes regards consommateurs sur les femmes me poussent vers la consommation d'images porn.
Quand je regarde de façon inappropriée une femme, j'active déjà les circuits cérébraux de la dépendance. Tôt ou tard, je rechute.
Socialement, par ce regard non maîtrisé, je signale ma dépendance.

Donc je discipline mon regard : à chaque tentation, je détourne le regard.
- Je vois cette femme au travail, dans la rue, dans le bar : je détourne le regard.
- J'entends ce bruit de talons dans le couloir : je détourne le regard.
- une femme marche devant moi : je me décale, je dépasse, je regarde vers le haut, etc. 

Chez moi, la conversion du regard demande des gros efforts. J'ai un réflexe très bien installé qui dirige mon regard vers la consommation. Je ne sais pas maîtriser mon regard. D'où mon constat : je suis malade et je dois lutter contre la maladie. Il me faut lutter contre cette mauvaise habitude, chaque jour.

Dans mon livre préféré, je lis : "La lampe du corps, c’est l’œil." Comme c'est vrai ! L’œil est l'endroit que l'adversaire utilise pour s'infiltrer dans mon esprit. Je dois défendre mon regard contre toute tentative d'infiltration.

Un jour (j'espère), je pourrai regarder une femme avec un regard juste, bienveillant. Alors, je pourrai avoir des relations justes et équilibrées avec les femmes.

Je vous remercie de m'avoir permis de progresser sur ce sujet.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 20-06-2016 00:06:15

Hello l'ami!

Tout d'abord: BRAVO pour les trente jours de sevrage tenu... !!!


Comment vois-tu maintenant la suite...? Souvent cette question se pose après un premier sevrage...

Ensuite: Je comprends ta stratégie du travail sur le regard. Mais je le vois comme une étape thérapeutique. Comme tu le dis, le but est de pouvoir regarder un jour une femme de façon "neutre"!

Puis, (encore et toujours tu me surprends par ta justesse) tu dis une chose essentielle:
"D'où mon constat : je suis malade et je dois lutter contre la maladie. Il me faut lutter contre cette mauvaise habitude, chaque jour. "

Si on n'a pas fait cet aveu à soi-même sans se réfugier derrière cette aveu, rien ne se fait!

Encore Bravo mon ami!

J
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 22-06-2016 20:06:20

Bonjour mes amis !

Pour commencer : je vous remercie pour tous vos encouragements. Votre soutien m'a énormément aidé pour ces 30 jours de sevrage. Prochain objectif : 60 jours.

Jan, tu as raison : la prise de conscience "je suis malade" m'a permis de me débloquer. J'ai pris conscience de la vulnérabilité en moi, et je fais très attention pour ne pas la réveiller.

Merci encore !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 23-06-2016 01:06:35

Félicitation!

J'ai fait exactement comme toi: Rallonger mon temps de sevrage au moment d'atteindre le premier, puis le deuxième but fixé!

Et (au présent) je fais la même chose que toi aussi : J'évite tout ce qui pourrait réveiller la dépendance!

Avec le seule différence (peut-être) que quand j'aurai le retour de mes prochains (et derniers) résultats des examens des MST je rechercherai la proximité de mon copain pour refaire l'amour avec lui! Et ici ce n'est pas le sex qui est au centre - je précise! - c'est la volonté d'affirmer une vie comme pleins d'autres et l'accomplissement de ce qui est entre nous: L'affection, le sentiment, le plaisir... l'amour et la complicité!

Je crois que le sex doit se situer là, et nulle-part ailleurs!

Continues! Tu vises toujours juste dans ta démarche et en plus tu rends beaucoup de services au forum!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-06-2016 21:06:09

Bonjour mes amis,

Merci pour ces messages qui me font progresser !

Jan, ton message me fait réfléchir sur le but de ma démarche. Tu vis en couple, et l'union sexuelle, par l'étreinte physique, réalise la complicité, l'union des cœurs et des vies. C'est le sommet de la relation d'amour. C'est tout naturel et c'est très beau.

De mon côté, je suis célibataire. En ce sens, mon sevrage ne vise rien d'autre que le sevrage. Je n'ai pas l'union sexuelle comme horizon. Évidemment, je pourrai chercher à être en couple... Mais j'ai plus de 40 ans, j'ai beaucoup cherché l'amour, et je n'ai pas trouvé. Et même, à plus de 40 ans, je n'ai pas encore vécu d'union sexuelle.

Entrer dans une recherche active de relation amoureuse serait trop dangereux pour moi. J'y trouverais frustrations et échecs.
Dans mon cas, il me paraît irréaliste d'imaginer une vie en couple. Il faudrait un miracle.

N'avoir jamais vécu d'union sexuelle ne me gène pas vraiment. Ce qui me manque, c'est l'absence de relation affective. C'est très dur à supporter pour moi. Alors, je compense comme je peux. Hier, il y a eu une minuscule complicité, devant ce guichet SNCF. Aujourd'hui, il y a ces mots réconfortants de cette collègue de travail. Chaque jour, je découvre ma pauvreté : je ne possède aucune relation affective, avec personne. J'ai tout à recevoir.

Si quelqu'un a une expérience de tentative de sevrage en situation de célibat prolongé, je suis intéressé par son témoignage ... 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-06-2016 10:06:42

Hello Tiago!
 
Je suis sincèrement désolé... je me rends compte de la maladresse de mon message de te parler de ma reconstruction de relation avec mon copain... Ça semble te placer dans une autre voie...
 
Je réfléchis à ce que tu dis... Mais ne penses-tu pas que nous vivons de toute façon une véritable « mutation » étant ici et faisant l'évolution que nous faisons? Je me pose p ex. aussi la question sur la possibilité de reconstruire ma relation sexuelle avec mon copain... Va-t-il vouloir? Quel épanouissement allons-nous en tirer? Est-ce que cela ne me fera pas à nouveau basculer vers le sex? Le principal pour moi en ce moment c'est que je suis en dehors du sex maintenant et que j'arrive à très bien le vivre, je ne suis plus sous l'emprise de la dépendance!

Quand je parle "mutation" les choses sont donc aussi possibles pour toi, c'est à dire tu changeras peut-être d'une telle façon que tu finiras éventuellement par être prêt à rencontrer une fille et par t'épanouir avec elle, même si cela ne semble pour l'instant pas se profiler à l'horizon...
 
Nous avons bien vu en venant ici que l'impossible devient possible.
Nous sommes peut-être encore face à de très belles surprises... Je te le souhaite en tous les cas !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
angle @ 24-06-2016 11:06:49

Hello Tiago,

Tu sais en ce moment je me rend compte d'avoir gâcher 20 ans avec mon addiction ,perdu de l'argent m'être enfermé sur moi même ,pas facilité ma vie avec ma compagne et mes enfants .Il n'y a pas de raison que tu ne développe pas une relation de couple .En ce moment c'est le sevrage dans un ans on verra le changement petit ou grand qui sais que cela va créer.

Bon courage et bonne journée
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 24-06-2016 21:06:49

Bonjour mes amis,

Merci Jan et Kurt97 pour vos messages d'encouragement.

@ Jan : Il n'y a aucune maladresse de ta part ... Justement, tes interventions me permettent d'aller plus loin : elles me sont très précieuses !

Jan, ce que tu dis de la mutation est vrai. J'espère cette mutation. Justement, je l'attends comme un cadeau, extérieur à moi-même. Et le mot important est espérance. Je sais que mon addiction est plus forte que ma volonté. Dans cette pauvreté, la seule attitude juste est l'espérance : j'accueillerai cette mutation, si elle vient, comme un don.

Dans mon livre préféré, il y a ces mots : "Je ne manque de rien" (Ps 22). C'est mon état d'esprit. Dans ma vie, je ne manque de rien. Pour le sevrage, mon état de célibataire est un gros avantage :
- je ne fais souffrir personne,
- je suis libre de mon emploi du temps,
- je peux engager tous mes moyens pour le sevrage.

Mais le vide de ma vie affective me rend triste. Toujours dans mon livre préféré, je lis : "Le désert refleurira" (Is 35, 1). Voilà une parole consolante. En tant que chrétien, je pense à la promesse de vie nouvelle. Pas seulement dans l'au-delà, mais ici et maintenant.

Dans mon addiction au porno, il y a l'illusion de ma toute-puissance. Je repousse cette illusion en découvrant ma pauvreté. Dans cette pauvreté, il y a de la tristesse et de la mélancolie, mais au moins, je suis dans la réalité.

Le vide de ma vie affective. "Les plaies d'une blessure sont un remède au mal", (Pr 20, 30). Cette blessure m'aide à être sensible à la détresse des autres. Cette blessure m'aide à écouter mes émotions. J'espère que cela me rendra plus humain.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-06-2016 22:06:17

Merci encore pour ce poste!
Ma position vis à vis de tes interventions ici ne change pas!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-06-2016 14:06:07

Bonjour mes amis,

J'ai très mal dormi cette nuit. La pensée de ma vie affective vide ne m'a pas quitté. Dans la nuit, je repensais à un épisode révélateur de ma vie. C'est ma dernière occasion sérieuse de vivre une relation affective.

Février 2010, une soirée entre célibataires, un dimanche. Je rencontre S. Immédiatement, nous sympathisons : beaucoup de centres d'intérêts communs. Nous échangeons nos numéros. Des messages sont échangés dans la semaine : mon cœur vibre. S. est une belle personne, et elle s'intéresse à moi : incroyable ! Vendredi : soirée chez des amis communs, S. est là. Elle est magnifique. Nous parlons très longtemps ensemble, nous dansons ensemble. Pourtant, il ne se passe rien de plus.
Aujourd'hui, S. est toujours une belle personne. Elle est l'heureuse maman de deux beaux enfants.

Pourquoi cet échec ? De quoi ai-je eu peur ? Pourquoi n'ai-je pas exprimé mes émotions ? Pourquoi ne me suis-je pas senti digne d'elle ? Pourquoi ne me suis-je pas autorisé cette relation affective, ce bonheur ?

Ce souvenir me rend très triste. Je me sens mal, mais je ne cède rien à l'adversaire.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-06-2016 01:06:33

Tiago...
 
il y a soudain un dénominateur commun que je lis dans ton message et ceux de certains autres ici...
Je pense à Riri entre autres, mais aussi à Fabrice...
et comme vous êtes des personnes que j’apprécie beaucoup, cela me ramène aussi à moi...:
 
Est-ce que ce manque de confiance en nous, cette idée que nous ne méritons peut-être pas telle ou telle chose (en tous cas clairement pas le bonheur!) ne nous amène-t-il pas à nous poser trop de questions au lieu de "lâcher-prise" et donc de réagir spontanément et juste VIVRE les choses...?
On a forcément peur d'être jugé...

Quelqu'un qui se pose trop de question ne parait pas spontané, pas naturel, il peut même paraître constamment torturé... cela bloque les autres pour se rendre disponibles à nous...

Dans le métier que je fais je transmets sans cesse qu'il faut avoir dans la vie une dose de volonté et d'exigence envers soi, mais s'il n'y a pas en face le même volume de "lâcher-prise" (= "et puis, je m'en fous!") cela ne marche pas! On n'est plus dans la restitution de la vie, de quelque chose de naturel. On « fabrique », on est « dans le calcul »... et au bout du compte on est juste constamment dans la souffrance, parce qu'on a juste...: peur!

Jan
 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
amirs1981 @ 26-06-2016 12:06:16

Bonjour tiago
L'estime de soi est très bas chez nous les addicts sexuels aussi cette dépendance nous crée l'image de la femme objet. Pour nous la femme est un objet sexuel. En avançant dans notre sevrage on découvrira notre vie affective notre besoin d'amour et de tendresse, quand nous pardonnons nous même, nous nous donnons une nouvelle chance de vie et nous nous sentons digne de cette vie
Ne regrette rien. Le regret te laisse dans le circuit de baisse d'estime de soi
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-06-2016 12:06:03

Très belles paroles Amir!
Tu es dans la logique même de l'entraide de ce forum!
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 26-06-2016 12:06:15

Salut Tiago,

je reviens sur un des post précédents, le premier où tu parlais de la pauvreté de ta vie affective.

Disse:
[font=Tahoma]Le vide de ma vie affective. "[/font][font=Tahoma]Les plaies d'une blessure sont un remède au mal[/font][font=Tahoma]", (Pr 20, 30). Cette blessure m'aide à être sensible à la détresse des autres. Cette blessure m'aide à écouter mes émotions. J'espère que cela me rendra plus humain.[/font]


Je ne suis pas vraiment d'accord. Une blessure est faite pour guérir, pour être pansée. Une blessure fait souffrir, ce n'est jamais une bonne chose, et je ne sais pas si elle est bonne conseillère.

Par rapport à ce vide, il me semble que nous avons en tant que dépendant affectif, deux réactions:
* une réaction de fuite, de peur (comme le dit Jan). Surtout ne pas s'engager de peur de devoir se dévoiler, se mettre à nu devant quelqu'un, se montrer tel que nous sommes: laids, moins que rien, sans intérêt... Je force le trait, mais pas tant que cela. Combien de relation ai-je fui de peur de ne pas être à la hauteur.
* une réaction de confusion (je ne sais comment dire autrement), où l'on se ment à soi même pour être exactement comment l'autre attends que nous soyons, enfin comment nous pensons que l'autre attend que nous soyons. Cela devient ingérable avec le temps, quasi schizophrénique. On se perd, nous devenons une autre personne, une personne qui n'est pas nous.

La cause de tout cela notre dépendance, comment on s'en sort ? Je pense en soignant les blessures du passé, mais ce n'est pas simple, il faut déjà identifier clairement ces blessures et agir. Je crois que nous sommes tous là pour cela. 

Je ne sais pas si je suis clair, mais c'est ce qui m'est venu en lisant cette histoire de blessure.

Courage à toi !

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 27-06-2016 08:06:42

Bonjour mes amis,

Une fois encore, je trouve dans vos messages beaucoup de bienveillance et beaucoup de dynamisme pour continuer le chemin. Merci !

@Fabrice
Avant, je "soignais" mon mal-être par la consommation de p. et de m. Le soulagement était illusoire et artificiel. Aujourd'hui, j'essaie d'accepter ce mal-être, sans m'y complaire et sans renoncer à la guérison. Ainsi, je lui donne moins de pouvoir de nuisance ...
Je connais bien les attitudes que tu cites :
- la fuite, la peur de ne pas être à la hauteur de l'idéal que je me suis fixé ?
- le miroir : répondre exactement aux attentes des autres, et n'être jamais moi-même en vérité.

@Jan
Le lâcher-prise ... Je suis toujours dans le calcul, dans le contrôle : je ne suis jamais vraiment dans la sincérité. Je suis dans la réponse et jamais dans la spontanéité. Mes interlocuteurs s'en aperçoivent souvent : il y a en moi cette dissonance intérieure. Pour être réellement en relation avec des personnes, je vais devoir renoncer à anticiper et à calculer ...

Vous me proposez un chemin difficile, mais c'est le seul chemin possible ...

Merci pour votre soutien : ce matin, je suis content d'être là !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 27-06-2016 10:06:25

Prends tout ça comme un test Tiago, comme une expérimentation, un "laboratoire"!
Cela peut dédramatiser ta démarche et créer un peu de distance par rapports aux enjeux.

Même si cela n'est pas encore ta nature profonde, "joue" au Tiago qui lâche prise!
Fais le bilan de ce dont tu es déjà certain et où tu peux déjà te faire confiance et ensuite reposes-toi sur ces acquis pour laisser agir ces certitudes le moment venu.

Tu n'as rien à perdre! Au pire, tout sera juste comme avant.
Donc, pourquoi ne pas essayer d'avancer en lâchant prise et en se faisant confiance?

A très vite!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 27-06-2016 22:06:56

Bonjour mes amis,

Aujourd'hui, j'ai beaucoup réfléchi au lâcher-prise.

Je comprends l'idée, sur un plan théorique. Mais la mise en pratique sera très difficile. Mes mauvaises habitudes sont tellement bien installées.

Il faut que je m'autorise à sortir du contrôle absolu, pour être en vérité avec moi, avec les autres.

Paradoxalement, je parle souvent de liberté. Mais je ne suis pas libre puisque je suis dans le contrôle permanent. Pour sortir du contrôle, il faut vaincre mes peurs, mes préjugés, mes conditionnements. Le domaine de la lutte intérieure s'agrandit encore ...

Merci pour vos encouragements et vos suggestions !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 29-06-2016 01:06:32

Tu as compris le procédé du "lâcher-prise"!

Je vais être vulgaire, mais parfois cela consiste simplement à dire "Mer...e!" aux choses et "Je vous emmer..e" aux autres, et ceci sasn culpabiliser, masi convaincu du bien fait de cela pour toi!

As-tu appris à dire cela sans te juger?
Je me demande si une des clés de notre dépendance n'est pas aussi derrière cette interrogation..

A très vite mon ami!
J'adore ton parcours et tes réflexions!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 29-06-2016 19:06:41

Bonjour mes amis !

Je vous remercie pour vos messages de soutien !

Aujourd'hui, je voudrais parler de la guérison.
Au fond de moi-même, je sais que ma guérison est impossible. Au mieux, j'arriverai à arrêter l'évolution de la maladie. Mais l'addiction sera toujours là, cachée dans l'ombre, prête à reprendre le pouvoir. La dépendance sera toujours un obstacle dans ma vie affective.

Dès que je me dis "je suis guéri", la rechute est certaine. Se considérer guéri, c'est se penser normal, c'est abaisser les défenses. Alors, avec humilité, je dois dire "aujourd'hui, je vais un peu mieux, mais la maladie est toujours là".
En ce moment, les conditions sont favorables pour mon sevrage : pas de problème au travail, pas de stress excessif, pas d'angoisse, la solitude est supportable, le site et son forum sont très précieux, la communauté me soutient, etc. J'ai l'impression que les progrès du sevrage viennent uniquement de ces bonnes conditions. Je me sens très vulnérable : si les conditions changent, le monstre reviendra ...

Comme dit en DASA, "Nous avons découvert comment vivre une vie saine seul". Il me faut accepter la perspective très réelle de vivre dans la solitude, pendant une durée indéfinie. Soudain, cette perspective me refroidit brutalement. Mais quelle autre alternative ?

Je prends conscience que la vie affective n'est pas un droit, n'est pas un dû. Je n'ai rien à exiger dans ce domaine.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 30-06-2016 11:06:52

Hello Tiago!

Je me rends compte que la composante de ton isolement et de ta solitude joue énormément dans ta situation.
Est-ce que je me trompe?

Qu'est ce que tu pourrais faire pour sortir de cette solitude et de cet isolement?
Qu'est-ce qui pourrait t'équilibrer?

Tu arrives à très bien regarder, analyser et mettre en place des stratégies pour contrer ta dépendance. Tu as une très forte capacité d'agir. Pourquoi cela n'est pas possible à d'autres endroits, comme la rencontre avec une fille?

Puis, je pense à autre chose: Le bonheur!
A quel moment de ta vie tu as été véritablement (ou le plus) heureux et comment tu pourrais retrouver cette plénitude?

Courage mon ami!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 01-07-2016 21:07:36

Bonjour Jan,

Hier, en lisant ton message, j'ai essayé de répondre, mais sans succès. Tes questions sont très pertinentes : là se trouve un blocage en moi.

En apparence, je ne suis pas trop isolé. J'ai une vie sociale : travail, activité caritative, club de course à pied, participation à la vie culturelle de ma ville. Mais je suis conscient des limites de cette vie sociale, où les places de chacun sont parfaitement définies. Même dans un groupe, je sens ma solitude immense, incommunicable.

Avant 2010, j'étais très actif sur le marché de la séduction organisée : sites de rencontres, speed-dating, soirées de célibataires. De cette époque, j'ai gardé des amitiés (féminines et masculines) très solides. Mais aucune relation affective, à part l'épisode S, déjà mentionné. C"était une époque de frustration intense. Je voyais des couples se créer sous mes yeux, sans difficulté. Mais je restais seul. A l'époque, la dépendance était très discrète. Vers l'été 2010, j'en ai eu marre et j'ai tiré la conclusion : je suis fait pour être célibataire, point barre. J'ai abandonné toute démarche de séduction. Et, en effet, depuis 2010, ma vie affective est restée vide. Je n'ai pas réussi à trouver l'équilibre et la dépendance est revenue progressivement ...

J'ai souvent réfléchi sur mon incapacité à rencontrer une femme. D'une part, il y a des critères physiques : je suis un homme de petite taille (1m63) et sans élégance naturelle. Mais cela n'explique pas tout. Dans la vie, je me suis toujours dit :"quand on veut, on peut". Cela a fonctionné pendant les études, au travail, dans le sport, etc. Dans la vie affective, cela n'a jamais fonctionné.

L'échec est total, et ce constat me remplit d'amertume. J'arrête là pour ce soir.

Merci de m'avoir lu ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 02-07-2016 01:07:27

Tiago!

Il est un peu tard et j'ai pas mal bossé aujourd'hui, j'ai un peu peur de ne pas être très efficace pour rebondir convenablement sur ton dernier poste...
J'aimerais ne pas perdre le fil... Reviens-y stp si je devais ne pas avancer avec toi...!

Pourtant quelques questions me viennent et j'espère qu'elles ne sont pas trop "en vrac":

Est-ce qu'il y a des évènements marquants qui t'ont amené à cesser tes efforts de renouer à une vie sociale construite qui inclue aussi les rencontres avec les filles?

Pour ce manque d'estime de toi y a-t-il des liens avec ton environnement familial ou est-ce qu'il y a d'après-toi aussi un lien avec ta taille?

Des raisons doivent bien exister pour cette dévalorisation de soi et cet abandon que je vois chez toi pour réellement rencontrer une fille..

Je te suis mon ami...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 02-07-2016 10:07:20

Bonjour Jan,

Merci pour cet échange très stimulant : j'éprouve une grande gratitude !

Disse 'Jan':
Est-ce qu'il y a des évènements marquants qui t'ont amené à cesser tes efforts (...)
Pour ce manque d'estime de toi y a-t-il des liens avec ton environnement familial (...)

En effet, j'ai des choses à dire dans ces domaines ... Ce sera difficile mais j'essaierai d'en parler dans les jours prochains.

Aujourd'hui, je voudrais partager avec vous un événement arrivé ce matin.
Il est 8h30, je sors de chez moi. La rue est déserte, le soleil brille, un joli vent frais souffle, une belle lumière éclaire les arbres. Au coin de la rue, il y a une femme, qui passe par là. Je ne la regarde pas trop. Nous nous croisons, et sans aucune raison, elle me dit "bonjour !". Je ne la connais pas, l'instant est unique, mais mais j'ai une immense gratitude pour ce "bonjour !".
L'événement n'aura, évidemment, aucune suite.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 02-07-2016 11:07:02

C'est touchant de voir à quoi tu peux te rendre sensible...

Je suis heureux pour toi pour ce petit "bonjour" du moment où il te rend heureux.
Je te souhaite qu'un jour une rencontre concrète t'amène vers le bonheur!

Si mes questions on pu faire résonance en toi c'est bien. J'attendrai ta réponse...

Bonne journée!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-07-2016 22:07:59

Bonjour,

Ce soir, je souhaite exprimer ma gratitude après le retour du site ...

Ces derniers jours, j'ai pris conscience d'une conséquence de mon manque d'estime de soi : je me cache des autres, pour les protéger de moi, pour ne pas les ennuyer. Et je m'isole ... Il me faut changer d'attitude.

Merci pour ce site !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 12-07-2016 12:07:07

Salut Tiago,
bravo pour ton sevrage, plus de 50 jours. Chapeau bas !
Nuance à ton message, tu penses que tu les ennuies. Les autres sont toujours meilleurs que toi, plus beaux que toi, ils réussissent mieux... Je peux continuer... C'est ça non ? A cette putain d'estime de soi. Je ne sais pas comment on peut changer cela... Sinon je crois que je ne serais plus là.
Comme toi, je trouve que je ne fais jamais assez, que je ne suis pas un bon père, que je dois toujours faire plus au travail pour être au niveau des autres, toujours plus, pour être au niveau. C'est un voie sans fin. Cela ne produit que de l'insatisfaction, car je trouverai toujours un point négatif, une personne qui aura fait mieux sur ce petit détail...
Je n'ai pas trouvé de solution, je cherche. Simplement je crois que nous créons les conditions de notre insatisfaction, de nos blocages. Nous mettons la barre trop haut, et toujours plus haut. Je ne sais pas si le lâcher-prise est la solution (je n'y arrive, ou je ne comprends pas cette notion).
Ne pas baisser les bras et surtout se dire que rien n'est définitif. Un des fondements du bouddhisme et de la médiation est que rien n'est immuable. C'est la certitude que j'ai, et celle-ci est forte !
Bon courage,
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 12-07-2016 20:07:29

Bonjour Fabrice,

Je te remercie pour ton message de soutien !

Disse 'Fabrice':
cette putain d'estime de soi.

Tu as raison : chez moi, tout commence par ce problème d'estime de soi.
Je ne me sens pas à la hauteur, alors j'ai besoin du regard d'autrui pour me réconforter. J'ai besoin de cette confirmation, sans cesse. J'ai besoin de réussir dans mon travail. J'ai besoin qu'on me répète que je fais bien. J'ai besoin de reconnaissance, toujours.
Cette conduite est dictée par mon manque d'estime de soi, par mon manque de confiance. Ce schéma me rendra toujours malheureux, il faut que j'en sorte.

Chez moi, le manque d'estime de soi est lié à la frustration. Dans certaines situations, je ne reçois pas de reconnaissance pour mes actions. J'en suis frustré. Je suis blessé dans mes attentes. J'essaie d'oublier cette blessure dans la consommation, dans l'addiction. Il me faut sortir de ce schéma. Avec cette recherche permanente de reconnaissance, je me rends vulnérable et malheureux.

Disse 'Fabrice':
Un des fondements du bouddhisme et de la méditation est que rien n'est immuable. C'est la certitude que j'ai, et celle-ci est forte !

En effet, pour m'en sortir, je ne vois que la spiritualité : la recherche d'un Bien supérieur, la conversion progressive, l'approfondissement, etc.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 12-07-2016 23:07:30

Je ne sais pas comment nous pouvons gérer ce manque d'estime en nous...
Devons-nous trouver les moyens pour le contrer au présent ou devons-nous chercher dans le passé les raisons de ce mal être pour travailler autour d'elles... ??

Pour ma part j'ai essayé de faire les deux et le lâcher-prise a été salutaire à un moment.
Je pense que je ne dois pas tourner autour du pot pour dire ce que j'entends par là et pardon pour l'éventuelle vulgarité:
Le lâcher-prise chez moi passe parfois par une façon de dire que j'emmerde les autres et le monde et que ce qui est important à cet instant où je me le dis c'est mon bonheur. Car si je ne suis pas heureux je ne serai pas dans mon axe et de ce fait je ne construirai rien de bon!

Mais la première personne à qui je dis "merde" dans ces moments c'est souvent moi-même, car comme on peut le lire dans les mots de Tiago c'est nous-mêmes qui nous mettons en grande partie une terrible pression!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 13-07-2016 15:07:22

Salut Tiago,

[font=Tahoma]

Disse:
Chez moi, le manque d'estime de soi est lié à la frustration.
[/font]

[font=Tahoma]Dans ce que je lis de ce que tu écris, je vois plus la frustration comme une conséquence du ton manque d'estime de soi. [/font]
[font=Tahoma]Je crois que Jan a encore raison (cela devient usant.... !)). Tu le dis très bien 'Tu as besoin' ([/font][font=Tahoma]répéter plusieurs fois). Nous sommes dans l'attente des autres . Nous nous construisons par rapport aux autres. je n'ai pas la clé, mais j'aime l'idée de Jan de dire merde aux autres. Soyons nous, n'attendons rien des autres [font=Tahoma](du moins merde à ce qu'il pourrait peut-être pensé)[/font]. Si tu respectes la vie (et j'en suis sûr), alors fais ce que tu as envie, ce que tu penses bon pour toi. Si tu respectes la vie, que c'est bon pour toi, ce sera aussi bon pour les autres, et alors tu seras reconnu. Mais n'attends pas cette reconnaissance, fait le pour toi dans le respect de tes valeurs. [/font]
[font=Tahoma]Je ne sais pas si c'est du lâcher prise, mais cela me plait. Mais que c'est dur de ne pas se sentir juger ![/font]
[font=Tahoma]Fabrice[/font]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 13-07-2016 22:07:31

Bonjour mes amis,

Jan et Fabrice, je vous remercie pour vos messages de soutien !

En effet, le manque d'estime de soi est la pente qui me conduit à la frustration, puis à la dépendance. Le travail est immense.

Disse 'JAN' pid='64100' dateline='1468359390':
Devons-nous trouver les moyens pour le contrer au présent ou devons-nous chercher dans le passé les raisons de ce mal être pour travailler autour d'elles... ??

Je vois bien d'où vient mon manque d'estime de soi : je vois clairement les éléments de mon passé qui l'expliquent. Mais ces événements ont 20 ou 30 ans, et j'aimerais tourner la page. Plus intéressant pour moi : restaurer aujourd'hui une estime de soi minimale.

Disse 'Fabrice':
[font=Tahoma]Si tu respectes la vie, que c'est bon pour toi, ce sera aussi bon pour les autres, et alors tu seras reconnu.[/font]

C'est très intéressant ce que tu écris, et cela me rappelle cette citation :
Disse 'Mère Teresa de Calcutta':
Le bien que tu fais aujourd'hui, les gens l'auront souvent oublié demain, Fais le bien quand même...

Je comprends que la reconnaissance est secondaire. Ce qui compte, c'est d'être dans le bien, dans la justice. La reconnaissance vient après, si elle vient.

Décision prise ce soir : demain, je termine ce travail que je repousse depuis des semaines parce que je trouve mon propos insignifiant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 13-07-2016 22:07:45

Dans le travail que je fais avec mon psy j'ai appris à me confronter aux souvenirs douloureux de mon passé sans tourner la page. Car c'est le fait de les regarder et de les analyser qui a parfois tout seul désamorcer des choses.

On peut apprendre à prendre un peu de distance avec ces souvenirs du passé. Je le dis souvent: On peut regarder sa vie comme un film de cinéma dont on est le personnage principal. On garde de la compassion envers soi-même sans trop plonger dans la douleur et on finit par aimer ce parcours de vie, à défaut de ne pas assez s'aimer soi même. Et à force de procéder ainsi on comprend que ce parcours de vie, c'est nous au bout du compte. On retourne alors la difficulté de ne pas réussir à s'aimer... et les choses s'apaisent ainsi!

J'aime toujours ta façon de procéder mon ami!
Continue!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 14-07-2016 08:07:11

Je confirme les propos de Jan, il ne faut pas vouloir enfouir le passé sous le tapis. Il faut le regarder en face. On ne peut pas changer le passé (nous n'avons pas les pouvoirs de Marty McFly...), mais on peut prendre le temps de l'accepter. De mon coté, je veux absolument comprendre, mon psy me répète que ce n'est pas de compréhension qu'il s'agit, mais plutôt d'acceptation de cette vie qui est la notre. 
C'est un long chemin car je croyais bien me connaître et bien non il y a des faces de moi que je dois encore apprendre à connaître et à accepter. Voir cela en face permet de mieux 'comprendre' (ce n'est pas le bon terme, 'ressentir', 'appréhender') pourquoi nous réagissons ainsi dans certaines situations, accepter que nous réagissons ainsi et avec cette acceptation, nous changeons. Ainsi pas à pas, nous reprenons le contrôle, en fait nous agissons en connaissance de causes (ou en connaissance de désir) et nous devenons progressivement de plus en plus libres... C'est comme cela que je le vois et le ressens.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 14-07-2016 15:07:13

Bonjour les amis,

Jan et Fabrice, un grand merci !!! Je vous remercie pour ce soutien qui me fait avancer et lever les obstacles !

De vos messages, je retiens plusieurs points :
D'abord, accepter le passé. Chez les AA, il y a cette demande : "Accepter les choses que je ne puis changer".
Les blessures lointaines conditionnent mes réactions, dans ma vie aujourd'hui. Je dois accepter mes blessures passées pour mieux vivre aujourd'hui, pour mieux rejeter ces conditionnements. Hier, j'ai identifié une émotion inappropriée en moi. Cette émotion provenait de cette blessure de mon enfance, il y a 30 ans. J'observe l'action souterraine de ces blessures, mais il est temps de rejeter ce conditionnement.

Regarder sa vie comme un film de cinéma. Prendre du recul, se distancier. Être conscient des blessures passées pour leur interdire d'agir dans l'inconscient. La clé est la compassion, la délicatesse envers soi-même.

Bien se connaître. A défaut de bien me connaître, je constate que je me suis bien oublié, bien négligé. J'ai ignoré des souvenirs désagréables : ils ressurgissent de façon incontrôlée et inappropriée ... Là encore, ne pas ignorer, mais accepter.

En acceptant, je désamorce la frustration. J'abandonne mes délires de toute-puissance (notamment avec les femmes) et je deviens libre ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 16-07-2016 00:07:10

Tiago...

tu sais ma difficulté d'être efficace ici en ce moment...
Je le regrette surtout envers des amis comme toi, car je te considère vraiment comme un ami!

Tu es tellement dans le vrai et tellement juste dans tout ce que tu écris, je suis tellement heureux et fier que tu sois arrivé sur ce forum ...

Moi je regarde ton parcours de l'extérieur comme un film et ton parcours est beau, car tu es un être intègre et profondément bien!
Tu es "aimable" dans le sens où "tu mérites d'être aimé" (je joue volontairement avec les mots), tu mérites de trouver le bonheur en toi et dans ta vie!
Je te le souhaites du fond du cœur!

Et tout est là pour ça! On le voit quand on se pose face à toi!

Dis-moi juste ce qui pourrait encore empêcher le déploiement de ce bonheur...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 16-07-2016 07:07:07

Salut Tiago,
dans la méditation, j'ai appris que pour changer les choses, il faut les accepter. Tu le dis toi-même, tu vois ces blessures, tu vois ton conditionnement. Tu es sur la voie du changement.
Je ne sais pas si la question de savoir si l'on peut changer les choses ou pas est important, ce que je sais c'est que la question de l'acceptation est essentielle. J'aime bien cette citations d'un stoïcien, Marc Aurèle
[size=small][font=lucida grande]"Mon Dieu, donne moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d'accepter celles que je ne peux pas changer, et la sagesse de distinguer entre les deux."[/font][/size]
Tu as le courage de regarder les choses en face. Je suis sûr que tu trouveras en toi la sagesse ! 
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 16-07-2016 12:07:33

Bonjour mes amis,

Encore une fois, merci pour vos messages de soutien, qui m'aident à entrer plus profondément dans la joie du sevrage.

Ce matin, je viens de comprendre quelque chose sur le lâcher-prise.

Demander de l'aide fait partie du sevrage et de la sortie de l'addiction. Ainsi, je reconnais que je ne peux pas m'en sortir seul et je demande de l'aide. L'aide reçue sur ce site est toujours de grande qualité.
Par contre, quand je parle de mes problèmes à des amis ou à des professionnels, je n'entends pas toujours des réponses pertinentes. La solution est le lâcher-prise : je confie mes problèmes à ces personnes, sans attente particulière. Parfois l'aide reçue est de qualité : je l'accepte et je mets en pratique. Parfois, l'aide reçue est hors de propos : je l'accepte aussi et j'exerce mon esprit critique.

Ainsi, un de mes amis me rassurait en relativisant la portée de ma dépendance (mb et p.). En fait, il ne peut pas comprendre la situation : il n'a rien vécu de comparable et je ne peux pas lui en vouloir. Son aide n'est pas utile. En revanche, il témoigne d'une vie libérée de la dépendance, et cela m'intéresse.

Je vous souhaite une bonne journée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 16-07-2016 22:07:47

Salut Tiago,

oui, tu touches un point particulier qui est que parfois pour les non-dépendants il est difficile de comprendre nos problèmes. Même si ces personnes ne peuvent pas t'apporter une réponse de qualité, ils sont là pour t'écouter, et simplement le fait d'écouter est parfois plus important que la réponse. La qualité de l'écoute est plus importante que la parole. 
Je ne sais plus qui a dit cela, mais je trouve cela beau: nous avons deux oreilles et une seule bouche pour écouter deux fois plus que pour parler. Prenons le temps d'écouter, sans nécessairement vouloir répondre. Etre simplement dans l'écoute.

L'autre élément est que tu parles de ce témoignage d'une vie libérée de la dépendance, c'est plutôt une vie sans la dépendance. Ton témoignage, celui de Jan et mon expérience me font prendre conscience qu'il faut s'appuyer sur cette vie sans la dépendance pour guérir, que ce soit à travers les témoignages des autres, mais aussi à travers notre expérience: rechercher au fond de nous cette vie sans la dépendance, cette vie libre. Cette vie, elle existe, il faut prendre le temps de la rechercher et aussi de l'accepter. Nous faisons souvent une place trop importante (voire exclusive) à notre dépendance. J'ai souvent l'impression de me définir par cette dépendance, que ma vie est gérée par cette dépendance. C'est faux, il faut prendre le temps de trouver dans notre histoire, dans notre vie, ces moment de liberté qui nous indique la direction (merci Jan et Tiago pour cette prise de conscience)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 17-07-2016 12:07:41

Bonjour Fabrice,

En effet, je ressens les bienfaits de l'écoute. C'est ce que je vis dans mon groupe de paroles : c'est de l'écoute pure. Sans jugement, sans dialogue, sans contradiction. En écoutant, j'écoute aussi ce qui résonne en moi. Mystérieuse fraternité intérieure ...

Ce groupe de paroles m'a permis de sortir de ma stratégie de déni. Si je ne suis pas vigilant, cette attitude de déni reviens facilement. Aujourd'hui, par exemple, avec mes 7 semaines de sevrage, je pourrais penser que je suis sorti de la dépendance ... Erreur ! C'est ma culture du déni : en fait, la dépendance est toujours là, à peine diminuée. Combattre le déni, c'est ma manière de rester dans la réalité. En moi, il y aura toujours cette faille. Sans soin quotidien, cette faille me ramènera vers la dépendance. Mais, comme tu le dis, il est possible de vivre sans dépendance. Les témoignages de guérisons en sont la preuve.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 18-07-2016 00:07:34

Mon ami Tiago!

Je suis tes postes...

Pas grand chose à ajouter, si ce n'est te dire que tu es pour moi toujours dans le vrai et le juste! J'adore ta façon de gérer ta dépendance et de présenter ici tes analyses! Elles m'aident! Elles sont pleines d'humilité, de courage et de justesse!

Tu dois commencer à croire en tes qualités, en l'homme exceptionnel que tu es!
Accepte-le en lâchant prise justement tel que tu le décris!

Je suis certain que ton bonheur est juste derrière!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 18-07-2016 19:07:37

Bonjour mes amis,

En ce moment, je lis un bon livre : "Penser moins pour être heureux" de Stephen Hayes. C'est sur le thème du lâcher-prise.

Je m'aperçois que je suis dans le contrôle très strict de mes actions. Ces stratégies d'évitement sont efficaces aujourd'hui, mais j'agis en force, par la discipline, par le rationnel. Un jour ou l'autre, je manquerai de force et la dépendance reprendra l'avantage. Danger !

Deux pistes sont intéressantes :
- Regarder les idées apparaître et les observer sans les croire. Par ex., j'ai cette idée "je n'existe pour personne". Je ne dois surtout pas la prendre au sérieux. Je ne dois surtout pas essayer de la chasser. Je dois l'observer pour ce qu'elle est : une idée, un assemblage de mots, une émotion. Plus facile à dire qu'à faire ...
- Plutôt que de lutter contre, il faut lutter pour. Plutôt que lutter contre mon isolement, développer des nouvelles activités. Plus facile à dire qu'à faire ...

Aujourd'hui, je suis lucide : les raisons de la dépendance sont toujours là. Je n'ai rien changé à la situation : isolement, faible estime de soi, dépendance et anorexie affective, évitement social, passivité confortable, mal-être, mélancolie, etc. Ma sobriété (quelques semaines) est un résultat léger, qui ne pèse rien face aux racines de la dépendance.
Point positif : je pars en vacances dans 10 jours. Là, risque zéro de rechute ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 18-07-2016 23:07:13

Tu restes dans la bonne analyse de toi-même Tiago! Je suis toujours épaté!

J'aime surtout cette façon de regarder la moitié pleine du verre, de positiver...

... et il est peut-être temps de rêver un peu :

Le "Tiago idéal et heureux", sa vie, ce serait comment?"

Prends du plaisir à y rêver et à l'occasion partages-le avec nous!
Construis ce nouveau désir qui remplacera le vide contre lequel tu résistes, comme tu dis, sinon (comme tu dis) tu crains avec raison de rechuter... la rechute semble programmée...

Donc mets un projet à la place qui te stimule, cette rencontre et la construction de ton "Tiago idéal" et cherches à le mettre en place doucement!

Continues mon ami !!!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 19-07-2016 01:07:16

J'adhère aux deux pistes:
La première est vraiment ce que la méditation permet de faire, de voir naître ce qui n'est qu'une construction de l'esprit, pas nécessairement que des idées, mais aussi des sensations. Avec le temps, la pratique, tu peux saisir ces instants et ainsi mieux comprendre tes réactions et voir ce qui te mène à réagir de telle ou telle façons (et pas toujours pour les raisons que tu penses)...
La seconde est beaucoup plus dur pour moi, je suis trop souvent dans la lutte contre. Lettre contre ce vide, alors que, comme me le rappelle Jan, c'est plus lutter pour la vie qui est essentiel. Et ce n'est surement même pas une lutte, c'est juste vivre. 

Peut-être que les raisons de la dépendance sont toujours là, mais après 2 mois de sevrage, tu es dans une nouvelle logique, tu poses une à une les fondations de ta guérison. Ne minimise pas ta sobriété, tu avances et prends aussi le temps de regarder le chemin parcouru. 

Voici ton premier post sur ton carnet de sevrage

Disse:
[font=Tahoma]Pour moi, le plus dur, c'est de rebondir après la chute. [/font]
[font=Tahoma]Je sais, d'expérience, qu'une rechute en entraîne une autre ... [/font]


Tu ne dis plus vraiment la même chose... 
Courage et persévérance. Pas à pas !
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 19-07-2016 20:07:48

Bonjour mes amis,

Encore merci, chers Jan et Fabrice, pour vos messages toujours très utiles pour mes progrès !

Disse 'Fabrice:
La seconde est beaucoup plus dure pour moi, je suis trop souvent dans la lutte contre.

En lisant ton fil de discussion (ici), ton message 86 m'a éclairé : la lutte est insuffisante s'il n'y a pas un idéal positif à (re)construire. Tu écris : "il faut lutter et bâtir". C'est exactement ce que je dois faire.

C'est justement mon problème :  aujourd'hui, je n'ai pas de projet, pas de rêve à réaliser. En écrivant cela, je sens l'inquiétude monter ... Je n'ai pas de projet et c'est vraiment un problème. Je suis dans une attitude exclusivement défensive et c'est insatisfaisant. Je veux me libérer de la dépendance mais je n'ai pas prévu comment utiliser cette liberté. Il faut que j'y travaille ...

Dans mon sevrage, j'observe des phases. Au début, il fallait lutter ardemment. Il fallait être en posture défensive permanente, sinon c'était le naufrage rapide. Aujourd'hui, les tentations sont moins fréquentes, moins puissantes. Je n'ai plus de flashs intrusifs. Les zones de dangers sont moins préoccupantes. J'ai du temps pour construire un futur. Il me faut saisir cette occasion !

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 19-07-2016 21:07:17

Hello mon ami!

J'ai également observé des phases dans mon décrochage, actuellement je suis dans le "0" complet, mais plus parce que ma situation actuelle ne me donne aucun temps libre pour (ne serait ce que) penser au sex... Cela me rassures aussi dans le sens où je pourrais sous la pression vécue aussi pencher dans l'autre sens.

Je suis content ensuite de ta réflexion sur cette vie sans dépendance, des projets à faire...
Je t'avais déjà demandé comme serait ce Tiago sans dépendance, comment serait cette vie de ce Tiago...

Prends le temps d'y rêver pour ne pas te mettre la pression.

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 20-07-2016 05:07:27

Salut Tiago,

Je ne sais pas si j'ai un projet... Tu as raison de rappeler que la première étape c'est la lutte. Ensuite vient le temps des bâtisseurs. Ne vois pas cela avec angoisse (tu es dans la résistance), mais avec curiosité, avec envie, avec la présence pour saisir des opportunités. J'arrive mal à le conceptualiser, ce n'est pas un projet au sens se mettre en mode projet. Je vois cela comme un etat d'esprit, une ouverture sur de nouveaux possibles, être pleinement présent pour saisir ces possibles
Aujourd'hui pour moi, il y a encore trop de peur, d'angoisse, comme toi.... J'essaie à travers mes messages de positiver, de me donner une direction, une éthique de vie. C'est compliqué, mais la beauté est souvent dans la complexité. C'est le scientifique qui parle. Nous sommes beaux car nous sommes complexes...
N'oublie pas de regarder ta beauté intérieure.
Fabrice, qui comme toi doute, angoisse et réve
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 20-07-2016 21:07:23

Bonjour mes amis !

Merci Jan et Fabrice pour ce dialogue fructueux.

J'ai réfléchi aujourd'hui sur l'absence de projet. Depuis quelques temps, ma vie est bloquée, statique. D'au autre côté, je suis perfectionniste et plutôt orgueilleux. J'ai peur de l'échec, car c'est désagréable, cela remet en question, cela produit le doute. En réaction, je ne fais rien, je repousse à plus tard, j'attends les conditions favorables. Je n'entreprends rien sur le terrain affectif car je sais que c'est très dangereux pour moi (dépendance affective). D'où la vie statique.

Voici le terrain qui nourrit mon addiction :
perfectionnisme, orgueil => peur de l'échec => procastination, vie bloquée => frustration => addiction

En examinant bien, j'ai nécessairement des projets : je me lève chaque matin avec un but, j'ai préparé mes vacances, etc. Et j'ai des rêves, mais ils sont trop grands pour être vraiment réalisables. Voilà la solution : les rêves sont là, il faut y croire ...

Merci pour votre soutien !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 21-07-2016 00:07:15

Hello mon ami!

Deux choses me viennent en lisant ton message:

- Interroger cette "jointure" entre perfectionnisme et peur.... Pourquoi cette peur?? Avancer vers le bien est-ce si effrayant ou si difficile?

- Si le rêve de ta vie est si grand et que tous ces rêves que tu fais le sont aussi, pourquoi ne pas en imaginer une version plus "terre à terre" et pourtant motivante ...?

Est-ce que cela ne rejoint pas finalement le perfectionnisme et l’orgueil?
D'où vient alors cet orgueil?
A qui tu veux prouver quoi?

Pardon de ces questions un peu dérangeantes...!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 21-07-2016 08:07:54

Salut Tiago,
Tant que tu n'as pas essayé... C'est impossible.
Si cela te parait insurmontable, je suis sûr qu'il y a possibilité d'y aller étape par étape... Un peu comme la dependance, cela parait impossible de s'en sortir et pourtant etape après etape, nous avançons.
Tu peux essayer de voir ce qu'il te faut mettre en œuvre pour réaliser ton rêve, puis y aller pas à pas. Il n'y a rien de plus grand que les petites choses que nous faisons. Tu peux te donner des objectifs réalisables dans un temps. Tu peux t'appuyer sur les approches manageriales de type gestion de projets avec les objectifs SMART (une recherche rapide sur internet te donnera pas mal d'infos). 
Tu peux avoir de grand rève et etre tres terre a terre dans la réalisation. Je reve de partir à vélo faire un long voyage, par exemple traverser l'Europe... Pour l'instant avec mes enfants nous allons déjà fairz une rando de 5 jours... C'est peu, mais je suis un peu déjà dans la réalisation de ce rève...
Donc du terre a terre, les mains dans la gadoue, les réves se sont du concret au début, avec à la base une grande part d'idéalisme. Tu peux echouer, il ne faut pas avoir peur de cela, tu auras fait ce que tu voulais, et cela n'a pas de peix. L'echec, c'est juste pour te dire qu'il faut refaire différemment.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 22-07-2016 21:07:20

Bonjour mes amis,

Je vous remercie pour votre soutien, dont je mesure l'efficacité tous les jours !

Disse 'Fabrice':
L'echec, c'est juste pour te dire qu'il faut refaire différemment.


Voilà une parole qui résonne fort en moi. Je dramatise trop l'échec. C'est là où le lâcher-prise peut m'aider : qu'importe l'échec, finalement. J'ai connu beaucoup d'échecs, alors un de plus, quelle différence ? L'échec est juste une information, ce n'est pas un jugement.

Ce soir, je mesure les bienfaits du sevrage. Je me sens bien, en paix. Je comprends qui je pourrais être sans dépendance. Je perçois ma vraie personnalité, mon vrai caractère sans le poids de la dépendance. Et je suis heureux d'avoir ce caractère, cette personnalité. Je deviens ami avec le réel. C'est apaisant.

Mes amis, je vous remercie pour vos encouragements, qui m'ont aidé à arriver là où je suis actuellement. Je vous suis très reconnaissant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 23-07-2016 00:07:55

Désolé Tiago si je ne suis pas autant présent ici que je le voudrais, tu sais pourquoi! Mes journées sont très fatigantes, mais peu importe...

Je trouve que ton avancée est remarquable, solide et donc totalement crédible !
Ne pense-tu pas pourvoir construire maintenant une idée pour sortir de ton isolement et mesurer tous ces acquis dans la rencontre avec les autres?!

Tu es un gars qui vaut la peine, ne doute plus!
Tu peux te permettre de faire le cadeau de ta rencontre aussi à d'autres que nous ici...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-07-2016 14:07:23

Bonjour mes amis,

Jan, je te remercie pour ton message !

En effet, si je reste seul, je suis condamné à la rechute. J'ai commencé à être plus actif dans mes relations sociales. J'appelle des amis, je propose des sorties. Mais ma démarche reste encore timide, j'ai du chemin à parcourir. Par moment, je découvre les vertus du sevrage : je suscite l'intérêt (modeste) et je m'en aperçois.

En effet, rien ne vaut la rencontre réelle. Je veux développer une vie affective. Mais à trop vouloir, trop rapidement, je fais fuir les gens. Alors il faut être patient ... Je découvre ma pauvreté: j'ai tout à recevoir ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 23-07-2016 23:07:19

Salut Tiago,
Rome ne s'est pas faite en un jour, tu sèmes actuellement les petites graines poir demain. Ne sois pas impatient. Tu es dans l'action et dans le réel, ne te met pas trop la pression. Regarde ce que tu as fait (64 jours de sevrage). Essaie de voir le verre qui se remplit et non ce qu'il te reste à remplir (et en plus dans la vie on ne connait pas la taille du verre...)
La dépendance nous isole, tu sors de cet isolement. bravo Tiago!! Continue et pas à pas! Avec perseverance et sans précipitation
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-07-2016 01:07:40

Mon ami Tiago !
 
Je rejoins Fabrice : Tu as sacrément avancé ! Et tu as parfaitement la tête et le cœur au bon endroit !  Tu sais ce que je pense de toi… ! Mais laisse-toi le temps ! Puis, peut-être peux-tu penser de t’inscrire à la rentrée dans des acticités de groupe qui te permettent de rencontrer du monde ? Choisis-les selon tes intérêts personnels et ta curiosité !
 
As-tu des projets de vacances ? C’est aussi souvent une opportunité… Il y a quelques années mon ami et moi sommes tombés sur un voyage en Turquie organisé par un opérateur, et contrairement à notre envie beaucoup d’acticités ont été organisées avec d’autres touristes français. On a été réticents au début, mais finalement nous avons rencontré des gens très sympas que nous n’aurions jamais rencontré par ailleurs, même des gens de notre ville en France. Personne n’avait compris que nous étions en couple gay et nous avions alors tous les deux de « belles opportunités féminines », si je puis dire…
 
Bref c’était sympa et amusant !
 
A très vite !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 24-07-2016 07:07:47

Bonjour mes amis,

Merci pour vos messages qui me guident, encore et toujours ...

En effet, je vais bientôt partir en vacances. Je vais faire le plein de nature et de spiritualité. Je vais aussi être moins présent sur le réseau ...

Aujourd'hui, je peux mesurer le chemin parcouru. Les pensées intrusives sont beaucoup moins présentes (voire absentes), je sors de la période de mélancolie de mai-juin, les jours s'enchaînent et je retrouve la joie. C'est très positif.
Je suis devenu plus confiant et je vais vers les autres. Je ne suis plus dans l'isolement et l'évitement généralisé. Mais j'observe cette mésestime de moi, ce manque de confiance. Au fond de moi, je me sens indigne d'être aimé. Terrible auto-destruction ...
Je n'ai aucune solution pour régler ce problème, aucune idée. 

Mes congés vont me faire le plus grand bien. Je vais faire du sport (marche à pied), faire des rencontres épanouissantes, et je vais me ressourcer.

Je vous souhaite, à tous, une bonne journée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 24-07-2016 17:07:06

Tiago !
 
Je pense néanmoins que tu devrais interroger ce mésestime de toi :
A quoi cela ressemble, comment tu nommes ce mésestime ? P.ex. : « Je ne suis pas véritable un homme, je ne suis pas un homme complet… »… Chez moi c’aurait pu sonner ainsi.
Il faut le nommer pour chercher à construire une clé pour le désamorcer.
 
Tu dis que tu ne mérites pas le bonheur… y a-t-il des évènements quand tu as été enfant, une punition marquante, qui ont fondé cela ?
 
Peut-être que si l’interrogation dont je parle ne t’avances pas, pourrais-tu alors nommer toutes les raisons qui font que tu mérites le bonheur… Tu as des valeurs, tu dois les regarder !
 
Tu ne peux pas en rester là et accepter de ne pas approcher le bonheur !
Chaque être le mérite !
Aimes-toi ! Tu le mérites aussi !
 
Une bonne journée à toi aussi !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-07-2016 20:07:20

Bonjour mes amis !

Mes problèmes d'estime de soi ont des origines lointaines : éducation, environnement familial. J'ai examiné ces racines. Je réfléchis à une solution, mais seul, je ne pourrai rien faire. Je dois faire ce travail, en m'appuyant sur toutes les aides possibles.

Les quelques semaines qui viennent seront consacrées à ce travail. J'appelle cette transformation de tous mes vœux.
Apprendre à aimer, voilà mon objectif. Je vais avoir besoin d'audace et de persévérance !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 25-07-2016 22:07:05

Bonjour Taigo,

Tu as mon soutien et mon aide (si tu juges utile) dans ce travail que tu entreprends. C'est le chemin de la liberé. Plus nous serons sur ce chelin, plus nous pourrons nous soutenir.

Avance en paix et surtout profites bien de tes vacances...

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 25-07-2016 23:07:08

Je te félicite aussi de ta résolution et de ta détermination!

Et je serai à tes côtés pour t'accompagner vers cette libération et ce bonheur que tu mérites!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-09-2016 15:09:25

Bonjour à tous,

Je vous remercie pour tous ces messages de soutien.

J'ai été absent quelques semaines du forum : je faisais un travail en profondeur sur moi, sur ma dépendance, sur mon manque d'estime de soi. Quelques semaines de face à face avec l'essentiel. J'en reviens avec plus de confiance. J'en reviens aussi avec quelques convictions fortes :
- La dépendance fait partie de moi, définitivement. Impossible de fuir.
- Il est possible de la rendre silencieuse, inoffensive. Mais c'est très difficile.
- Deux clés pour mener la lutte : l'estime de soi et une vie spirituelle active et régulière.

Au cours de mon voyage, j'ai été hébergé par une communauté de rétablissement de dépendants (alcool, drogue). J'ai eu la chance de discuter avec quelques résidents. J'ai été impressionné par leur courage, leur détermination. Aujourd'hui, je souhaite être fidèle à leur témoignage et poursuivre le chemin vers le rétablissement.

A bientôt
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 09-09-2016 10:09:17

Bonjour,

J'aime beaucoup la signature de Jan :

Disse 'Jan':
A l’endroit où nous avons bifurqué vers notre dépendance nous avons laissé un être inaccompli…


J'y vois plusieurs idées intéressantes pour moi :
- l'idée d'un retour possible,
- la dépendance vue comme une erreur de parcours et non comme une fatalité,
- s'accomplir.

Quand je repense au jeune adolescent que j'étais quand j'ai pris le chemin de la dépendance, j'ai de la compassion. J'étais mal équipé pour rejeter ce qu'ai vu (vidéo p.). J'étais prédisposé au mal-être. Et j'ai pris le mauvais chemin. Mais ce jeune adolescent avait des aspirations, des beaux projets qui restent d'actualité. Rien n'est perdu.

J'ai pris ce mauvais chemin de la dépendance. Au lieu de voir cela comme une erreur indélébile, je peux regarder ma dépendance comme une richesse. Maintenant, je me connais : je connais cette vulnérabilité en moi. Elle fait partie de moi. La souffrance m'a ouvert les yeux sur cette blessure intérieure. Je suis riche d'un nouveau savoir sur moi-même. J'ai les yeux ouverts sur ma propre réalité. Ma vulnérabilité m'éloigne de l'illusion de la toute-puissance.

Conscient du mauvais chemin pris, je peux revenir sur mes pas et retrouver le bon chemin, renouer avec l'être inaccompli. Pour cela, il faut d'abord rencontrer l'être inaccompli. Je dois me souvenir de mes rêves, de mes aspirations. Ensuite, je dois voir comme les réaliser.

Ces dernières semaines, j'ai constaté la puissance des images. Plusieurs mois après l'exposition, les images reviennent. Il faut les chasser avec la plus grande force. C'est un constat lucide : les images ont une durée de vie très longue. Mon rétablissement durera des années, je dois m'y préparer.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-09-2016 11:09:28

Bonjour les amis,

Aujourd'hui, je veux construire mon rétablissement pour tenir dans la longue durée. On m'a dit : "un sevrage court à la pornographie, c'est minimum 3 ans".
Aujourd'hui, j'ai commencé un parcours pour sortir de la dépendance (c'est un parcours spirituel et religieux). Hier, j'ai acheté le livre dans une librairie. J'ai trouvé en moi l'humilité de passer à la caisse avec un bouquin dont la couverture affiche, en grand : "Sortir de la pornographie". J'aurais pu acheter le livre discrètement, sur Amazon. Acheter ce livre en vrai, dans une vraie librairie, est un pas dans la bonne direction.

Le parcours est structuré en 40 étapes, et s'inspire largement des programmes en 12 étapes comme alcooliques anonymes ou DASA. Il y ajoute une spiritualité forte (ce qui me convient parfaitement ...). Je suis très heureux de commencer ce parcours.
Dans la première étape, je fais un travail sur le sens de ma vie, sur mes rêves, mes aspirations profondes.

Merci de m'avoir lu !
Bon dimanche !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 11-09-2016 23:09:51

Salut Tiago!

Même si nos approches vers une spiritualité ne sont pas les mêmes je te suis intellectuellement dans ta démarche!

Et en rejoignant quelques uns de mes propos tu rejoins aussi la conclusion que j'en ai faite pour moi:

"Conscient du mauvais chemin pris, je peux revenir sur mes pas et retrouver le bon chemin, renouer avec l'être inaccompli. Pour cela, il faut d'abord rencontrer l'être inaccompli. Je dois me souvenir de mes rêves, de mes aspirations. Ensuite, je dois voir comme les réaliser."

Comme avant tes vacances je constate que nous sommes en parfaite adéquation!
Je suis heureux de te retrouver ici!

A très bientôt!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 12-09-2016 09:09:14

Bonjour Jan,

Un grand merci pour ta réponse et pour ton soutien !
Je suis toujours très heureux de te lire !

Je suis d'accord avec toi : il faut croire dans la puissance des rêves. Là se trouve l'énergie qui va me permettre de sortir de la dépendance. Dans ces aspirations profondes, je trouverai les ressources nécessaires pour faire face aux difficultés et renoncer à la tentation du minuscule plaisir immédiat.

Je comprends que le combat contre la dépendance est un magnifique outil pour transformer ma vie, l'améliorer. Pour sortir du blocage. C'est très enthousiasmant. Pour devenir quelqu'un d'unique.

A tous, bonne journée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 12-09-2016 18:09:06

Bonjour Tiago,

je suis heureux de lire que ton été s'est bien passé et que tu as su profiter de ce break pour renforcer ta détermination dans ton sevrage. Je t'imagine très bien achetant le livre dont tu parles. Ce sont des petits pas qui nous font avancer !
Bon courage à toi et surtout continue et ne lâche rien.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 13-09-2016 08:09:59

Bonjour les amis !

Fabrice, cela me fait plaisir de te lire !!!
Je te remercie pour ton message d'encouragement !

L'achat du livre a été un pas important, en effet. Je reconnais en vérité ma dépendance et j'agis.
Je découvre ma dépendance comme un magnifique malheur. C'est un malheur, mais c'est un outil puissant pour changer ma vie, pour aller de l'avant. Grâce à elle, j'écoute mes rêves, je me connais mieux.

Hier, j'ai écouté une très bonne émission sur RFI (Lien) : au sujet des athlètes paralympiques, qui s'accomplissent pleinement malgré le handicap. Un message d'espoir très puissant, plein d'humanité, de force, d'humilité. J'ai bien entendu ce message d'espoir. Celui qui a des rêves peut réaliser l'impossible.

Bon courage et bonne journée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 17-09-2016 11:09:01

Bonjour les amis,

Aujourd'hui, je voudrais parler des joies simples.
Les joies simples, quotidiennes, me détournent de la frustration, qui mène à la compensation brutale du p. 
Je suis devenu très attentif aux joies simples.

Joie simple, je te cherche dès l'aube,
Chaque jour, tu m'es donnée gratuitement,
Je suis attentif, j'ai soif de toi,
Je ne veux plus te perdre.

Joie simple, tu n'es pas une joie au rabais
Ta simplicité cache une belle profondeur,
Tu es à ma mesure, tu es faite pour moi
Tu réponds fidèlement à toutes mes attentes.

Joie simple, comme tes visages sont changeants !
Lever de soleil, sourire de cette inconnue,
Saveur du café, chaleur de la rencontre,
Ta richesse est inépuisable.

Joie simple, tu me détournes de l'amertume
Tu m'éloignes de la tristesse.
Tu es ma fenêtre vers la beauté du monde,
Tu es là pour me sauver.

===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 18-09-2016 21:09:22

Salut Tiago,

merci pour ce beau texte. Tout est déjà là devant nos yeux. Parfois, il faut juste prendre le temps de le regarder, de le ressentir. Tu dis tout cela avec beauté.

Au plaisir de te lire

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 19-09-2016 19:09:54

Bonjour les amis !

Merci pour ces messages de soutien !

En effet, tout est là devant nos yeux. Il me faut ouvrir les yeux, et me rendre disponible.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Marie-Crêpe @ 20-09-2016 00:09:37

Bonjour Tiago !

Tous ces messages que tu laisses sont vraiment très encourageant, j'aime beaucoup la façon dont tu abordes tout ça ! Ça me donne vraiment envie de m'obstiner !!
Alors je te dis bravo, bon courage, et merci !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 20-09-2016 00:09:36

Je rejoins les paroles de Marie!

Tu sais ce que je pense de toi et de ta présence ici, de ton parcours!

Continue et reste présent ici!

A très vite!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-09-2016 19:09:46

Bonjour mes amis,

Merci pour vos messages de soutien.
Aujourd'hui, j'ai envie de parler de la gratitude.

En général, je souffre de solitude et d'un sentiment d'abandon. Pour sortir de ce sentiment désagréable, je repense à tous ceux qui, un jour,  m'ont aidé. Car tout ce que je suis, je le dois à quelqu'un : mes parents, mes professeurs, mes amis, les docteurs, etc.

Je repense à cette personne qui m'a aidé à retrouver mon chemin, cet été, quand j'étais perdu. Cette personne ne me connaissait pas, et pourtant elle m'a aidé : elle m'a même témoigné de la bienveillance, un signe d'amour désintéressé.
Globalement, il y a beaucoup de gens qui m'ont aimé, sans me connaître et sans rien espérer en retour. C'est beau et touchant.

Avoir de la gratitude pour tout ceux qui m'ont aidé, me permet de sortir du sentiment d'abandon et du néant affectif.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 23-09-2016 22:09:20

Merci de rappeler cela, je vais penser à toutes ces personnes qui m'ont un jour tendue la main, qui m'ont donné un peu de bois quand dans ma vie il faisait froid, un peu de pain quand dans ma vie il faisait faim.

Comme toi, je ressens en moi une immense solitude alors qu'il suffit de lever la tête et de regarder autour de soi. Je ne suis pas seul, mais parfois c'est difficile de simplement regarder le monde et de ne pas s'enfermer dans cette solitude.

Se rappeler les personnes qui nous aident et nous aiment est une belle façon de rompre cette solitude.

Merci Tiago, tu as toute ma gratitude

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-09-2016 11:09:47

Bonjour mes amis !

Merci Fabrice pour ton message !
Je me souviens très bien de ton accueil sur ce forum, le 21 mai 2016 : pour ton message, j'ai une immense gratitude. C'était l'étincelle initiale.

Aujourd'hui, j'ai un doute : suis-je en cours de rétablissement, ou est-ce juste une étape du cycle rechute / prise de conscience / bonne résolution ? 
Pour ne pas laisser de prise au doute, je reste concentré sur ma journée, sur cette belle journée de liberté. Je veux rester sur ce sentiment agréable.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 26-09-2016 19:09:26

Bonjour les amis,

En ce moment, je combats contre le sentiment de solitude. Et c'est dur.

Étrange week-end, tout en contraste.
Samedi, j'ai passé l'après-midi avec un ami. Discussion très agréable, déjeuner en terrasse, balade dans la ville.
Dimanche, j'ai senti le poids de la solitude. Je suis sorti, j'ai vu des amis. Mais le cœur n'y était pas. J'aurais du aller au cinéma, ou faire du sport. Le cœur n'y était pas.

Pourquoi ce sentiment de solitude si pesant, si paralysant ?
Qu'est-ce qui me manque ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 27-09-2016 20:09:56

Salut Tiago,

je connais hélas trop ce sentiment de solitude, même en étant entouré par des personnes... Une impression de solitude et de ne pas être à ma place, d'être étranger à ce monde. C'est comme si je me retrouvais déconnecter de la réalité, du présent. Dans ce cas, je crois qu'il faut se forcer à sortir de cette solitude, se reconnecter à la réalité, même si le coeur n'y est pas, arrêter de se regarder, respirer, ouvrir grand les yeux... Se rappeler que l'on est vivant et que la vie s'est maintenant.

Courage à toi, tu n'es pas seul !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 28-09-2016 10:09:52

Salut Tiago et Fabrice,

Je ne suis pas sûr de ressentir aussi fortement ce sentiment d'isolement, mais le fait que vous en parliez me fait prendre conscience que je partage au moins aussi un peu cette sentation. Je me retrouve dans tes mots Fabrice : « Une impression de solitude et de ne pas être à ma place, d'être étranger à ce monde. » ; je suis d'ailleurs assez conscient de faire beaucoup pour essayer de trouver ma place et d'être un peu moins étranger au milieu des autres, de ma famille, d'une partie de mes ami⋅e⋅s (j'ai la chance, de ce point de vue, d'avoir pu me constituer un petit noyau d'ami⋅e⋅s qui sont peut-être tout aussi inadapté⋅e⋅s que moi), de mes collègues.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 30-09-2016 20:09:17

Courage Tiago!

Ça fait longtemps que je n'ai pas posté ici, tu en connais un peu les raisons..
Je raccroche ce soir un peu les wagons...

Je connais aussi ce sentiment assez nostalgique de me sentir isolé et surtout incompris.
Mais comme souvent dans ton cas tu amènes les éléments de réponse tout seul, tu poses déjà la bonne question:
Qu'est-ce qui te manque?

Tu as passé de belles vacances et tu t'es surtout ouvert au monde! Continues comme ça!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 01-10-2016 11:10:04

Bonjour les amis,

Je vous remercie pour vos messages, où je lis, en grand : "tu n'es pas seul" ... Merci !

Aujourd'hui, je voudrais parler du déni.

En arrivant sur ce site, on m'a vite parlé du déni, ce symptôme de la dépendance. Je m'aperçois que le combat contre le déni est un appui sûr pour sortir de ma dépendance. Jour après jour, je repousse le déni : je reconnais la force de la dépendance, je reconnais la gravité des dégâts, je reconnais la force des habitudes, des images, des souvenirs. Je ne minimise plus la dépendance et ses conséquences. Chaque jour, je découvre une nouvelle blessure causée par la dépendance. Chaque jour, je découvre une nouvelle racine qui nourrit la dépendance. Débusquer le déni, jour après jour, me mènera vers la liberté.

Refuser le déni, c'est comprendre la force de l'adversaire. C'est aussi découvrir ma propre force, puisque des (petites) victoires sont possibles. En repoussant le déni, je découvre la fierté de repousser l'adversaire. La fierté ... l'autre nom de l'estime de soi. Pour la première fois, j'entrevois une possibilité de sortir du cercle vicieux : frustration, masturbation, frustration plus grande.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-10-2016 11:10:58

Bonjour les amis !

Aujourd'hui, je voudrais revenir sur le sentiment de solitude.

Solitude, ma chère solitude, es-tu mon ennemie ?
Si tu es mon ennemie, ta puissance m'anéantira.
Alors tu seras mon amie,

Solitude, es-tu ma prison ?
Si tu es ma prison, je ne pourrais jamais m'évader : tu seras toujours là où je suis.
Alors tu seras mon terrain d'exercice, mon centre de désintoxication, ma fabrique de liberté. 

Solitude, tu es le miroir de mes peurs.

Solitude, tu n'es pas absurde.
Tu es l'espace où résonne la parole.

Tu es la page blanche de tous les possibles.
Tu es le désert qui refleurira. 

Solitude, parfois odieuse.
Mais souvent douce et réparatrice.
Toujours fidèle, tu seras mon alliée.
Tu es un jardin qui attend le printemps,
Tu es la bonne terre où joie, amitié, amour (peut-être ?) s'épanouiront.

===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 10-10-2016 18:10:02

Bonjour les amis !

En ce moment,  je constate l'érosion de ma sérénité.
J'ai peur d'être en train de perdre les acquis de ces derniers mois.
Cette peur est la conséquence de mon manque de confiance en moi ... le poison du manque d'estime de soi, toujours.

La solution : je dois me souvenir, faire mémoire du chemin parcouru.
Patiemment, courageusement.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 11-10-2016 08:10:10

Salut Tiago,

comme je comprends cette danse trouble entre la sérénité et la confiance, tantôt spirale ascendante, tantôt spirale descendante.
Ne te perds pas dans le souvenir ou alors pour mieux te retrouver dans le présent. Tout a lieu ici et maintenant. Ce que je me dis ce matin, c'est que si nous sourions à la vie, souvent elle nous sourit. Le sourire est ce geste accueillant, cette disposition qui nous rend conscient du présent. 
La peur se nourrit du passé et du futur. Dans la présent, il n'y a pas de temps, juste l'instant. Dans le présent, je suis serein et confiant. Comme actuellement en t'écrivant.
Regarde la vie en souriant, tu ne seras plus seul, tu n'auras pas peur.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-10-2016 20:10:02

Bonjour Fabrice,

Merci pour ton message.
En effet, sourire à la vie.
Quelqu'un m'a dit que ma perception du monde dépend à 20% du monde et à 80% de mon attitude intérieure (préjugés, mauvaise humeur, pessimisme, etc.). 
En souriant à la vie, j'ai une influence sur 80% de la perception ... Cela vaut la peine.

Merci !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 12-10-2016 19:10:13

Bonjour les amis !

En effet, j'ai la mémoire courte. J'ai toujours besoin de me prouver quelque chose, sur ma valeur, mon utilité.
Je ne suis pas autonome : vulnérabilité immense.
Je dois rechercher ma stabilité en moi-même seulement.
Sinon, la compulsion sera toujours plus forte que moi, et je rechuterai toujours.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 16-10-2016 11:10:59

Bonjour les amis !

Les jours passent. Jour après jour, je reste fidèle à mon contrat : pas de masturbation, pas d'images pornographiques.
Ces derniers jours n'étaient pas sereins mais angoissés : le poison du doute de soi, le poison du sentiment de solitude, le poison du manque d'estime de soi, de l'orgueil, de l'enfermement sur soi. 

Comme Fabrice, je me demande si la dépendance n'est pas devenue angoisse (voir ici). Dans ce combat, il me faut des alliés. Je m'aperçois comme je suis dur envers moi-même. J'ai tellement de pensées négatives sur moi.
Si je veux tenir dans la durée, il me faut devenir mon ami.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 16-10-2016 12:10:43

[size=small]Mon ami Tiago![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Comme d'habitude, je te lis, je sens des réponses à tes questions monter en moi, puis je lis ces réponses plus loin dans ton propre message! Tu es un homme sage au propre sens du terme ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Et comme je l'ai dit à Fabrice: Oui la dépendance se transforme probablement en angoisses, mais est-ce qu'avant ce n'étaient pas des angoisses déjà présentes, causées justement par ce manque d'estime en nous et d'autres traumatismes qui nous ont amener vers la dépendance ???[/size]
[size=small]Donc, ne faut-il pas travailler encore et toujours sur les racines de ces angoisses?? Celles d'aujourd'hui et celles d'avant...?[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Oui, il faut devenir notre meilleur ami![/size]
[size=small]La méditation m'y a aidé! C'est vrai que j'arrive à m'estimer maintenant moi-même et la première chose qui est digne de cet estime, aussi pour toi, c'est tout même cette profonde sincérité avec laquelle nous nous battons, avec laquelle tu te bats! Autant que tu peux avoir de la compassion, de la bienveillance et de l'estime pour quelqu'un parmi nous ici sur le forum, quelqu'un qui se bat avec force, autant tu peux en avoir pour toi-même ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Tu es un homme qui mérite du respect, de l'estime et même de l'affection, amicale, fraternelle...![/size]
[size=small]En route pour cela, mon ami![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 18-10-2016 18:10:34

Bonjour mes amis,

Merci Jan pour ton message !

Je profite de mes 150 jours de sobriété pour faire un petit bilan.

Après 5 mois, je me sens en sursis, fragile et vulnérable. Je suis toujours enlisé dans la dépendance et dans ses conséquences. Je vois clairement tous ces problèmes gigantesques que je n'ai pas touchés : manque d'estime de soi, mélancolie, anorexie sociale, sentiment de solitude, peur de l'abandon, etc. Les racines de la dépendance sont toujours là, intactes. Dès que je relâcherai mes efforts, la dépendance reviendra en force. Mais aujourd'hui, comme depuis 5 mois, la lutte est en ma faveur.

Pour moi, le plan de bataille est clair : ce site, le programme DASA en 12 étapes de rétablissement, un groupe de paroles, la littérature, mon parcours de rétablissement en Église. Le sevrage est ma priorité absolue.

Depuis le 21 mai 2016, j'ai arrêté la masturbation et la consommation d'images pornographiques. Depuis cette date, mon état intérieur s'est légèrement amélioré. J'ai connu quelques réussites, quelques joies. Je n'ai plus le sentiment de honte, d'humiliation, de culpabilité. C'est un réel progrès. J'ai aussi noté quelques bienfaits de la sobriété : ma poignée de main est plus ferme, je me tiens plus droit, je marche plus lentement, je regarde dans les yeux, je suis moins dispersé. Ce sont des petites améliorations, subtiles, mais significatives. La dépendance est comme une nuisance sonore massive. Quand elle cesse, on peut entendre les beaux sons naturels : c'est la beauté délicate de la normalité ...

Socialement, j'ai fait quelques rencontres intéressantes. Aucune n'a tenu dans le temps. Je ne suis pas encore prêt. La priorité pour moi : le sevrage. Le reste est donné en cadeau.

Je reconnais en moi une béance affective, un grand besoin d'être aimé. La dépendance n'est qu'un moyen ridicule pour combler cette lacune, et ranimer mon désir de vivre.

Actuellement, je ne peux pas être aimé car je ne m'aime pas. Je dois travailler sur l'estime de soi. Je décide aujourd'hui d'être mon ami. D'avoir de l'indulgence pour mes défauts, mes erreurs. D'avoir de la gratitude pour ce que je suis, ce que je fais. J'ai le droit de ne pas considérer mes actions comme nulles ou faciles. J'ai le droit de me réjouir.

En moi, je reconnais un fond dépressif permanent. Si j'y ajoute mes pensées négatives, mes jugements très durs sur moi-même : je suis perdu. Je dois être bienveillant avec moi-même et cesser de me faire du mal. Ce fond dépressif est avec moi depuis des années, et sera toujours là. Je dois vivre avec.

Aujourd'hui, pour lutter efficacement contre la dépendance, il me manque l'essentiel : le but. Savoir pourquoi je me bats. Mon but n'est pas clair. Je suis célibataire : pas de couple ou de famille pour justifier mon combat. Je ne bats même pas pour un projet de vie en couple : cette hypothèse me paraît très improbable. Alors pourquoi ? Pour fuir la honte, la culpabilité ? Pour la sérénité d'une vie sans dépendance ? Pour l'esprit clair que seule la sobriété permet ? Pour la paix intérieure ? Pour la pureté spirituelle ?
Quel idéal me donnera la force pour lutter longtemps ?

En attendant, je continue le combat. Avec la dépendance, j'ai trouvé un adversaire à ma taille. Comme l'écrit Jan, ce combat peut me donner de la fierté. 

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 19-10-2016 08:10:34

[size=small]Bonjour Tiago ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je connais ton questionnement sur le but de la suite de ton travail sur toi...
Maintenant que j’ai réussi une première étape qui m’a déjà pas mal éloigné de toutes les parties compulsives de ma dépendance arrive la suivante, probablement plus déterminante encore…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Tu parles de ce grand manque d’estime pour toi…[/size]
[size=small]Comment se définit-il ? Par quelle raison ?
As-tu vécu des expériences difficiles dans le passé ? Des brimades quand tu as été enfant ?[/size]
[size=small]As-tu des parents sévères, exprimant peu leur amour ?[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Même si tu ne le fais pas ici, peut-être peux-tu y réfléchir et faire un travail avec ton psy (je ne me souviens plus si tu en vois un)…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Et je te conseille à nouveau : Si tu n’arrives pas encore à accorder de l’affection à ta propre personne, regarde les actes que tu accomplis avec de la distance, comme pour quelqu’un d’autre du forum, regarde « le film de ta vie »… il n’y a pas que le porno et la MB, il y a aussi des actes et ta lutte sincère, ne peux-tu pas déjà ressentir de l’estime pour cette personne ???[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Nous ici l’avons, cette estime ! Pourquoi pas toi ?[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Bien amicalement !![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan

[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 19-10-2016 08:10:16

Bonjour Tiago, 
tu peux être fier de tes 150 jours, ce n'est pas rien. Tu as repris le contrôle, et c'est déjà beaucoup ! Regarde tout cela.
Paris ne s'est pas fait en 1 jour (pas sur de la citation...). Donne toi le temps, tu as raison de te poser des questions, mais ces questions ne doivent pas t'empêcher de profiter de la vie. Tu poses les bases pour ta vie future, tu les poses dans le présent. 
Je crois qu'ici nous sommes nombreux à avoir ce besoin d'amour, l'avoir identifié est déjà bien. Ensuite, ce que je ressens est que certaines situations font que ce besoin se fait fortement ressentir (comme si on appuyait sur un interrupteur). J'apprends patiemment à gérer ces solutions et aussi à mieux comprendre ce besoin, son origine. Tout ce que tu mets en place, tout ce que tu fais, te permet d'avancer. 
Jan a raison, sois bienveillant avec toi, ne te juge pas. Quand au sens de la vie, grande question, si grande que je ne sais pas si il faut vraiment se la poser. Vis l'instant présent, souris à la vie, et c'est déjà beaucoup et un beau programme pour aujourd'hui. Demain... c'est demain...
Tu es une personne de valeur, tu écris de beaux textes. Aie confiance en toi. Tu as pu faire 150 jours de sevrage, tu as fait de belles rencontres cet été... Continue simplement et calmement !
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 19-10-2016 18:10:59

Bonjour Jan et Fabrice,

Fabrice et Jan : Merci pour vos messages de soutien !

J'ai réfléchi sur les causes de mon manque d'estime. Les raisons principales sont :
- cadre familial où l'amour avait peu de place,
- climat autoritaire,
- j'avais peu d'autonomie : on attendait de moi des bons résultats à l'école, rien d'autre. 

Identifier les raisons est utile. Mais il est plus utile se savoir comment m'en sortir. L'idée de me regarder à distance (merci Jan !) est bonne : je vais essayer. Je fais déjà des listes de gratitude, et c'est très utile !

Fabrice, j'aime beaucoup l'idée de "sourire à la vie". J'ai du mal à la mettre en œuvre, notamment aujourd'hui : j'étais débordé, courant après les actions en retard, etc. L'idée est de sourire à la vie intérieurement, et se dire "OK, il y a tel problème, mais il y a tant d'autres choses positives qui arrivent aujourd'hui".
Je vais coller un post-it dans ma salle de bain pour m'en souvenir demain !

Merci pour vos encouragements !
Quelle joie d'avoir rencontré ce site de partage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
clarisse @ 19-10-2016 19:10:24

bonjour,
un partage : 

ayant eu une enfance ...de maltraitanceS, j ai trouvé beaucoup d aide pour " prendre du recul" et identifier, réfléchir, sans haine, sans reproche, sur ce qui s'était passé avec mon père, et ma mère " non protectrice ", dans un livre qui s appelle " parents toxiques "
il est constitué de chapitres , par " actes toxiques ", avec des exemples simples, psy mais très compréhensif .
on s y retrouve dans celui auquel on pensait dans son histoire...mais oh surprise, on découvre aussi d autres choses auxquelles on n avait pas pensé.
il y a des exemples, et ça explique les dégâts que ça peut faire sur l adulte qui a grandi avec ça./
( par exemple, la souffrance qui remonte lors d' une " banale " réunion au taf, et personne ne comprend la réaction du collègue adulte, mais lui, sur un détail, ben c'est toute sa souffrance d'enfant qui lui a jailli à la tronche )

ce livre m a aidé à comprendre certaines de mes réactions de souffrance, surtout les " souffrances / angoisses d'un seul coup " , celles qui me surprenaient le plus, et gênaient dans ma relation au taf, ou amis.

je ne peux que vous le conseiller.ça parle aussi des situations comme un parent malade, ou handicapé. Il n y a pas forcément notion d " abus ou maltraitance ".Mais ça peut expliquer bcp de choses dans la construction de l enfant que vous avez été.

On n a pas besoin de juger, mais juste réfléchir/ constater / mieux se comprendre, et ainsi mieux s aider et prendre du recul pour s aimer, ne plus ce dire : " je ne réagis pas normalement, je démarre au quart de tour, je suis trop sensible, introverti, timide maladif, jamais satisfait de ma vie, ou pire : je suis dingue, je vais finir en psychiatrie, je suis perturbée , givrée "


y a des extraits sur le net facilement, ainsi que des versions PDF :
[size=x-large][font=Helvetica Neue]Parents toxiques comment échapper à leur emprise – Susan Forward [/font][/size]

pensée positive à vous, ( malgré ma situation bien douloureuse ces jours çi )
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 22-10-2016 11:10:29

Bonjour mes amis !

Clarisse, je te remercie pour ton message. Je ne connaissais pas ce livre et tu m'as donné envie de le lire !

Cette semaine a été difficile. Dans une situation au travail, j'ai pu mesurer les progrès que j'ai à faire dans la confiance en soi ... Mais en écrivant cela, je suis déjà dans la pensée négative sur moi-même ... Il faut présenter les choses différemment :
La semaine a été difficile mais je m'en suis bien tiré. Les pièges étaient nombreux, mais je les ai évités. Je me suis bien comporté, et même, je sais où je peux m'améliorer.

Cette semaine, j'ai mesuré l'importance des discussions amicales. Elles me ressourcent. Elles sont trop rares. Mais ces derniers jours, des discussions m'ont remis en marche. Il me faut cultiver ces moments précieux d'échange et de partage.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-10-2016 09:10:22

Bonjour mes amis,

J'ai passé l'après-midi sur le livre conseillé par Clarisse. C'est fascinant. Je reconnais des situations et des comportements vécus. La lecture est difficile et elle réveille des souvenirs douloureux. Mais il faut écouter ces émotions pour en sortir. Calmement. Enterrer le passé n'est pas une bonne idée, car il revient toujours se manifester (négativement) dans le présent. Il me faut faire ce voyage douloureux vers les racines. 

Clarisse : je te remercie pour ce bon conseil de lecture !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
clarisse @ 23-10-2016 10:10:36

bonjour à tous,
merci Tiago pour ce retour positif sur ce livre.

il est en livre de poche, à moins de 7€. Cela permet éventuellement de l annoter à chaud, genre un point d exclamation devant un passage qui résonne ++, puis d y revenir après, au calme.
( car comme tu dis, certains passages font remonter des souffrances d enfant et ça peut remuer ++ et être difficile sur le moment, comme quand on perce un truc infecté...mais les "soins " suivants seront moins douloureux quand on reviendra dessus ).

( je ferais bien de retrouver le mien, et de le relire, ainsi que les annotations que j avais repéré alors, il y a plus de 15 ans je crois, et voir ce que j ai loupé ou mis de coté, qui m 'ont amenée à ma co dépendance actuelle :()


bon chemin à tous. pensées positives.
 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 24-10-2016 18:10:51

Bonjour mes amis !

Merci encore, Clarisse, pour ce livre qui me pousse plus loin !

Ce matin, je lisais quelque part : "le temps est supérieur à l'espace". Comme c'est vrai !
Dans la lutte contre la dépendance, j'apprends à ne pas tout vouloir tout de suite. Les premiers résultats concrets mettront du temps à venir. Je me prépare pour la durée. C'est comme la marche : pas après pas, c'est très lent. Mais quand tous les pas convergent dans la même direction, on peut faire des centaines de kilomètres. A la fin, on arrive au but.

Je voudrais vaincre la dépendance tout de suite. Je voudrais dominer le terrain pour tourner la page rapidement. Mais c'est impossible : la dépendance sera toujours là. À la place, je découvre la patience et la ténacité. Ces sont des belles qualités : il faut s'en réjouir !

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-10-2016 19:10:12

Bonjour mes amis,

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
Aujourd'hui, je me sens bien. Ce matin, dès le réveil, j'étais calme et optimiste. Au travail, malgré les incertitudes et les perturbations, la journée s'est bien passée. Ce soir, je vais passer une soirée agréable, chez moi : lire, écouter de la musique. Globalement, je suis content de ce que j'ai fait aujourd'hui.

J'ai beaucoup aimé cette sensation. J'aimerais passer beaucoup de journées comme celle-ci : rien d'exceptionnel, juste une journée normale, sereine.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 26-10-2016 16:10:45

Salut Tiago,

belle démonstration sur l'intérêt d'arrêter de penser à ce qui pourrait arriver ou ne pas arriver et simplement se focaliser sur la journée !
Même si tu as aimé, n'essaie pas de te dire que tu dois absolument la reproduire, car c'est la meilleure façon d'être déçu. Profite de cette belle journée et dis toi que demain, c'est demain et qu'il sera toujours assez tôt d'y penser demain.

[font=Tahoma] 

Disse:
C'est comme la marche : pas après pas, c'est très lent. Mais quand tous les pas convergent dans la même direction, on peut faire des centaines de kilomètres. A la fin, on arrive au but. 
[/font]


[font=Tahoma]Je crois que le principal est de marcher avec un objectif. L'important n'est pas l'objectif, mais les pas, et pas les pas, mais le pas que tu fais actuellement... Et finalement, je crois que l'on fait que marcher vers un but, mais ce n'est pas le but qui est important, c'est le pas qui est essentiel.[/font]

[font=Tahoma]Bonne journée[/font]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-10-2016 23:10:11

Je rejoins Fabrice à 100 %!

Je suis très occupé en ce moment, tu le sais, mais tu sais ce que je pense de ton parcours...!

Bravo! Je suis content de te lire à chaque fois et heureux que tu sois sur le forum!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-10-2016 11:10:05

Bonjour mes amis ! 

Aujourd'hui, je voudrais partager sur un événement trouble de la journée de vendredi.

Ce vendredi, je ne suis pas à mon lieu de travail habituel. Je croise donc de nouvelles personnes. Dans l'après-midi, une femme vient prendre place près de mon poste de travail. J'ai immédiatement remarqué sa présence. Elle s'assoit en face de moi et je peux l'observer : elle est belle, j'observe ses gestes délicats et calmes, sa façon d'être inspire la confiance, la sérénité. Je me sens très attiré par elle. Après une heure, sa tâche étant terminée, elle quitte la salle. Hier et ce matin encore, j'ai repensé à cette rencontre fugace.

Dans un premier temps, je me réjouis de cette rencontre. J'ai pu éprouver une émotion, une attirance envers une femme, sa beauté, son attitude. J'ai pu entendre cette émotion : c'est très positif.

Après analyse, cet événement est évidemment une manifestation de ma dépendance affective. Plusieurs jours après, cet événement insignifiant me hante : je suis clairement dans la compulsion. J'ai donné tout pouvoir à cette personne inconnue sur ma vie intérieure. Je lui ai donné le pouvoir de me rendre heureux. Encore et toujours, je cherche mon bonheur à travers une autre personne. Je donne à cette personne des pouvoirs magiques dans l'espoir d'être heureux. J'attends d'elle d'être mon libérateur. Cette stratégie est clairement défaillante.

Ensuite, inconsciemment, j'ai choisi de porter mon intérêt sur une femme inaccessible, indisponible. Il est clair que je ne reverrai jamais cette personne. Je ne peux connaître que l'échec, la frustration, le sentiment d'abandon. Tout cela me ramène à la recherche d'une compensation facile, par la masturbation et les images pornographiques. Inconsciemment, je construis donc des schémas de frustrations très efficaces. Pourquoi ? Pour revivre une situation ancienne mal digérée ? Pour me sentir victime ? Pour me sentir injustement puni ?

Souvent, je me plais à croire que la sobriété a changé mon regard sur les femmes. Cet événement montre qu'il n'en est rien. Certes, je peux regarder une femme sans directement avoir des pensées sexuelles. Mais ici, il s'agit encore et toujours de se rendre maître et possesseur de cette personne, et de l'utiliser pour mon plaisir, fût-il du regard. J'ai toujours un regard de consommateur. J'y vois une conséquence de ma consommation de pornographie : le voyeurisme. Je prends plaisir à regarder, sans jamais m'impliquer. Dans le choix inconscient d'une femme indisponible et inaccessible, je prépare le terrain pour le voyeurisme. Pourquoi ? Par peur de l'engagement ? Par reproduction d'une habitude apprise ? Par peur de perdre ma liberté ?

Dans cet événement, j'observe aussi que mon attitude intérieure n'a pas changé : je suis au centre et tout doit me servir. Égocentrisme. Encore et toujours, il me manque la bienveillance, l'humilité. Je suis dans l'illusion de la toute puissance. Tous mes problèmes viennent de mon orgueil et mon attitude égocentrique. Aujourd'hui, je suis triste car j'ai horreur de tout ce qui contrarie mes désirs. Consciemment ou non, j'ai projeté mes désirs sur une personne inaccessible.

Ayant pris conscience de tous ces mécanismes, je m'aperçois que cet événement me laisse triste. Cette tristesse ne vient pas d'un injustice extérieure à moi-même : elle vient de mon attitude. En vérité, cet événement a été le prétexte pour consommer une personne, dans le voyeurisme, ce qui génère de la frustration puis de la tristesse. Dans ce schéma de frustration, j'ai choisi une posture d'enfant soumis plutôt que d'adulte autonome et libre. Je me sabote la vie.

Voici donc un événement anodin : croiser une jolie femme est une situation habituelle, c'est très fréquent. Je peux choisir de ne pas développer d'attirance malsaine marquée par la dépendance affective.

Pour résumer, voici les enseignements que je tire :
- constat de mon impuissance devant ma dépendance affective,
- constat de mon attitude marquée par le voyeurisme,
- mon attitude produit de la frustration qui me ramène vers la pornographie,
- mon attitude est celle d'un enfant soumis, qui choisit lui-même une trajectoire qui conduit à la tristesse et à l'échec.

Cet événement est clairement un comportement limite que je dois éviter à l'avenir.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 31-10-2016 15:10:25

Cher Tiago !
 
Toujours le même constat pour moi : Tu notes tes difficultés, tu réfléchis, tu analyses et tu conclues juste. Mais il est clair, comme pour nous tous, que visiblement la compréhension ne suffit pas. Peut-être qu’elle ne suffira jamais…
 
Je l’avais déjà exprimé ici : Nous voir interpelé par la beauté d’une personne et imaginer qu’elle pourrait répondre aux désirs qui naissent en nous est un signe d’orgueil, car comment pouvons-nous avoir ne serait-ce qu’une seconde l’idée que la beauté de cette personne s’adresserait à nous ?
C’est effectivement très égocentrique !
 
Je suis donc tellement d’accord avec tout ce que tu écris…
Peu de gens ont cette lucidité avec laquelle tu te remets en question et avec laquelle tu fais « ton état des lieux ». Bien entendu derrière notre attitude de dépendants et aussi celle de notre souffrance il y a de l’orgueil et de l’égocentrisme. Je le crois fortement ! Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut que nous nous jugions pour cela !
 
Il ne faut donc pas nous arrêter là dans notre constat ! Car si nous sommes dans l’égocentrisme et l’orgueil il doit y avoir des raisons…
Moi j’y vois un réflexe de survie, celui de cet enfant blessé au fond de nous, cet enfant qui est au centre de notre manque de confiance en nous. Heureusement qu’il réagit de cette façon-là, avec un peu d’orgueil, car que resterait-il sinon ? Une immense dépression et probablement un regard vers une perspective néfaste, celle d’en finir…
 
Donc réjouissons-nous quelque part de ce peu d’orgueil et d’égocentrisme, qui est un appel à la vie pour moi ! Il dit « J’existe ! J’ai besoin de désir et d’être désiré. D’aimer et d’être aimé ».
 
Nous sommes des hommes !
Acceptons notre imperfection, respectons-la, sans pour autant qu’elle nous envahisse par la forme de la dépendance.
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 02-11-2016 18:11:21

Bonjour mes ami(e)s ! 

Jan, je te remercie pour ton message ! 

En effet, c'est très égocentrique que de penser que la beauté de cette femme s'adressait à moi. J'ai encore beaucoup de progrès à faire dans l'humilité. Il me faut trouver ma place juste. Jamais, je ne dois consommer une autre personne.

Je comprends ce que tu dis sur le réflexe de survie. Dans ma vie un peu solitaire, un peu vide, l'idée de séduire peut être un réflexe de survie. De même, par ma consommation de pornographie, j'essayais probablement de ranimer mon désir de vivre. Dans mes actes (fixation sur une personne, consommation d'images), je ne vois que des tentatives ridicules pour survivre, et qui ne produisent que de la frustration et de la honte. Il existe d'autres moyens plus efficaces : trouver un sens à sa vie, avoir des relations amicales de qualité, avoir des activités intéressantes, etc. Il me faut chercher l'estime de soi, tout en respectant les autres, sans les consommer, les utiliser. C'est certainement possible.

Ces derniers jours, j'ai remarqué que j'étais un peu plus fragile que d'habitude. Il y a eu l'incident de vendredi, j'ai aussi surfé sur le net sans objectif précis. J'y vois un avertissement. J'étais dans l'excès de confiance, et j'ai relâché ma vigilance. Par exemple sur l'usage du regard. Alors je me reprends :
- je contrôle mon regard (pas de regard consommateur),
- moins d'internet,
- prendre des nouvelles de mes amis,
- je continue à travailler mon parcours de libération de la pornographie.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 03-11-2016 16:11:14

Hello Tiago,

j'avais commencé un post, puis je pensais l'avoir sauvegardé et non ! Donc je vais essayer de résumer. Je disais que regarder une belle femme, l'aprécier n'est pas en soi une mauvaise chose. La beauté entre en résonance en nous, et c'est plutôt plaisant. Ce qui pose problème, ce sont les shémas de pensée que tu mets en place en suite. Je ne pense pas qu'il faille que tu contrôles ton regard, mais plus que tu travailles sur les mécanismes qui se mettent en place quand tu vois une jolie femme. Il s'agit déjà d'en prendre conscience, de les voir se mettre en place. Tu as déjà fait ce pas, c'est immense. Maintenant à toi de voir ce que tu peux mettre en place à la place. 

Je suis aujourd'hui dans cette phase par rapport au sentiment amoureux. Je sais que je ne trouverai pas de solution en m'abandonnant à l'autre, ou en le considérant comme une marchandise. Je dois dans un premier temps consolider l'amour pour moi, l'amour en moi... et l'on revient alors vers l'estime de soi et bien plus encore (amour bienveillant vis-à-vis de soi...). J'entrevois aujourd'hui qu'une fois cela renforcé, la relation ne sera plus la même. Nous ne serons plus dans l'attente, dans la consommation, dans l'abandon, mais dans une relation équilibrée, un don réciproque. J'entrevois une piste.

Je ne sais pas si cela te parle et t'aidera dans ton cheminement. Je suis de tout coeur avec toi. Aime toi, et n'oublie pas de sourire à la vie !

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 03-11-2016 19:11:29

Bonjour mes ami(e)s,

Fabrice, je te remercie pour ta réponse, qui va me faire avancer ! Surtout le lien entre regard sur l'autre et estime de soi !

En effet, il faut distinguer plusieurs regards :
- Le regard qui consomme un corps comme objet de désir, comme marchandise,
- Le regard sur une personne, qui est déjà communication.

Je suis souvent dans le premier cas : le regard sur un objet de désir. C'est un regard qui vole, qui pille. Je dois éviter ce type de regard. C'est une prédation visuelle. Dans la pratique, cette prédation visuelle m'est nuisible et me conduit à la frustration. C'est un plaisir minuscule, instantané, qui réveille la frustration. Ce regard est d'abord le reflet de mon manque d'estime de soi : inconsciemment, je ne me crois pas digne d'avoir d'autres relations que par les yeux. 
Ce regard inapproprié étouffe le deuxième type de regard : celui qui entre en communication. Ce regard là est juste, normal : il véhicule de la bienveillance, du lâcher-prise. Il est un moyen vers une relation équilibrée.

Voilà les étapes que j'espère franchir :
- avoir une meilleure estime de soi,
- prendre conscience que le regard prédateur est mauvais pour moi et l'arrêter,
- utiliser le regard dans des situations normales de communication, et vivre ces relations pleinement.

Mon rétablissement implique la conversion de mon regard.

Évidemment, en prétendant contrôler le regard, je suis dans le délire de toute-puissance. Mon regard est largement piloté par l'instinct. Mais je crois que je peux ré-éduquer ces instincts, les canaliser vers des actions plus justes et plus fécondes.

Fabrice, je te remercie de me rappeler de sourire à la vie ! Je n'en ai pas l'habitude, mais c'est le bon chemin pour moi. Je ne perds rien et je gagne tout.

Merci encore !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
musasji @ 04-11-2016 00:11:43

Bonjour Tiago, je connais cet excés de confiance dont tu as parlé plus haut, je l'ai connu et j'ai chuté à un moment où je m'y attendais pas, il faut absolument rester vigilant, bon courage à toi. 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 04-11-2016 18:11:19

Bonjour les amis,

Merci Musasji pour ton message : nous nous étions croisés sur le forum en mai / juin 2016.
En effet, l'excès de confiance me menace ; le danger de mon manque d'humilité. Je ne serai jamais trop conscient de ce problème.
C'est aussi l'excès de routine qui me menace.

Chaque matin, je répète et reconnais ma dépendance affective et sexuelle. Et je remercie pour toutes les journées de sobriété qui m'ont été données. Et je renouvelle mes efforts pour rester sobre une journée encore. En effet, je me sens toujours fragile.
Mon danger actuellement, c'est l'excès de routine. A force de répéter la même chose, les habitudes s'usent, perdent leur force. Alors il me faut changer. En DASA, le 7ème outil de rétablissement, c'est "changer les vieilles routines". J'essaie de le faire.

En ce moment, je sens comme un seuil. Je dois approfondir le sevrage. D'où le travail sur le regard.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 05-11-2016 12:11:02

Tiago!

Toujours autant de plaisir de te lire!
Je te suis... et te soutiens!

Comme d'hab tu observes, analyses et tu tires les conclusions! Bravo!

Amitiés!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
musasji @ 06-11-2016 01:11:20

Bonjour Tiago,

Tu as parfaitement ciblé un problème qui est la routine, en effet de mon côté le quotidien fini par  éroder ma motivation, j'ai donc le besoin de renouveler cette motivation quotidiennement, en me rappelant pourquoi je fais ce combat, par la méditation aussi je brise cette routine, je vais prochainement faire du sport aussi, car j'ai constaté que notre ennemie commun la pornographie ne se fait pas prier pour se renouveller.

Bon courage à toi L'ami 
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 06-11-2016 11:11:40

Bonjour les amis,

Un grand merci pour vos messages qui m'encouragent et affermissent ma démarche !!

Aujourd'hui, je voudrais revenir sur le problème de la culpabilité.

Mon premier contact avec un contenu pornographique date de mai-juin 1991, j'avais 17 ans. C'était un matin, avant d'aller au lycée. Je ne me souviens plus du contexte, mais c'était une cassette VHS. J'ai du visionner 5 minutes.
Stupeur, excitation, effroi, choc, violence des images qui restent gravées dans ma mémoire. Je ne comprends pas ce que j'éprouve. Je désapprouve ces images mais j'y retourne. L'attirance est trop forte.

Évidemment, je garde un fort sentiment de culpabilité après cet épisode. J'ai du mal à ne pas consommer à nouveau : ma culpabilité se renforce. J'ai honte et je le fais quand même. C'est le début d'un cercle infernal. J'ai du mal à avoir des relations normales avec les femmes : je me sens indigne, sale. Ma frustration augmente. J'ai envie de me faire pardonner, mais qui ? comment ? Les années passent et les sentiments de honte, de culpabilité restent. Jusqu'à aujourd'hui.

Aujourd'hui, je veux relire cet événement différemment. Je ne cherchais pas consciemment ce contenu pornographique : je suis tombé dessus par hasard. A part la curiosité et la malchance, je n'ai rien à me reprocher. A l'époque, j'étais dans le mal-être : les images et la masturbation ont prospéré sur ce terrain favorable. Je n'avais pas conscience du piège. Cet épisode a été comme un viol de mon imaginaire, pour reprendre l'idée développée par Thérèse Argot. La pornographie en moi a détruit l'élan vers la vie. Il y a cette blessure que j'ai reçue.

Dans mon cas, depuis que je reconnais clairement ma dépendance à la masturbation et aux images, et depuis que je suis dans une démarche de rétablissement, la culpabilité ne doit plus être au premier plan. Mon vrai moteur doit être la joie de retrouver la liberté, de vivre normalement.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 06-11-2016 15:11:38

Bonjour Tiago,

nous sommes tous tombés dans la pornographie par hasard (dans mon cas, revue de mon père). Mais certains découvrent la pornographie, et passent à autres choses. Notre problème est que nous y sommes restés et que nous avons plongé dans un monde glauque et dévalorisant. 
[font=Tahoma]

Disse:
A l'époque, j'étais dans le mal-être : les images et la masturbation ont prospéré sur ce terrain favorable.
[/font]
[font=Tahoma]Tu le dis très bien, la pornographie et ses conséquences ont prospéré sur un terreau fertile. Je ne peux que t'engager à travailler sur ce mal-être. Où en es-tu par rapport à ce mal-être de l'adolescence ? Je crois que tu ne dois pas t'arrêter à cette culpabilité. Y-a-t-il un lien entre ce mal-être, ce sentiment d'isolement que tu ressens aujourd'hui ?[/font]
[font=Tahoma]Ne réponds pas à mes questions nécessairement ? Peut-être aussi je fais fausse route. Tu avances (170 jours de sevrage, wouah !!!!). Continue ![/font]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 07-11-2016 18:11:43

Bonjour les amis,

Fabrice, merci pour ton message !

Je travaille sur mon mal-être :
- à mon rythme,
- avec délicatesse : quand c'est trop dur, je fais une pause.

Il y a évidemment un lien entre le mal-être de l'adolescence et le mal-être actuel. Aujourd'hui, il est d'ailleurs sous contrôle : je prends soin de moi, j'ai appris à me détendre, j'ai appris à écouter les signaux d'alarme de mon corps et à les prendre en compte. Maintenant, j'ai des priorités et je connais mieux mes limites.

Mon sentiment d'isolement vient de mon côté perfectionniste. J'attends beaucoup de complicité, d'amitié dans mes relations. Ce n'est pas toujours possible. Il me faut l'accepter. Il y a aussi mon attitude : je me livre peu. Je ne peux pas attendre des autres plus que ce que je leur donne.

Chez moi, le travail sur le mal-être doit être approfondi.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
spÔt' @ 08-11-2016 15:11:45

Je viens de parcourir ce fil, attentivement depuis le premier message.

C'est un bien beau témoignage de ce combat, et aussi un beau dialogue bourré d'intelligence et de sensibilité.

Merci à toi Tiago et aux autres aussi pour ce partage :)

Spot'
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 08-11-2016 15:11:19

Bonjour Tiago,

Je suis heureux de voir que tu continues ainsi de progresser, sans relâche, et sans jamais cesser de te questionner et d'approfondir ton introspection. C'est un très bel exemple, un témoignage inspirant pour tou⋅te⋅s. Cette capacité que tu as d'avancer de la manière la plus intelligente possible, en avançant dans ta réflexion et en ton for intérieur, c'est probablement une des manières les plus sûres de progresser et s'en sortir en sécurisant le plus cette impressionnante progression.

Continue ce beau chemin !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-11-2016 19:11:20

Bonjour les amis,

Merci pour vos beaux messages de soutien !

Chapeau bas !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 10-11-2016 19:11:48

Bonjour les amis !

Merci pour vos messages de soutien.

Fr-Ed, tu poses une question que je n'avais jamais creusée : liberté ou vérité ?

Dans ma compréhension, "La vérité vous rendra libres" signifie que sortir du mensonge me permettra de me libérer de la dépendance.
Faire la vérité sur moi, c'est prendre conscience de mes fausses croyances, des masques que je m'impose à porter, des rôles que je me force à jouer. Faire la vérité sur moi, c'est vivre sans le besoin de reconnaissance extérieure.
Faire la vérité, dans mon cas, c'est faire la vérité sur la masturbation : faux plaisir, fausse détente, faux remède au stress, etc.
Faire la vérité sur les images pornographiques : faux actes, faux plaisirs, tout est simulé, etc.
Sortir du mensonge est la boussole qui me guide sur le chemin du rétablissement.

D'un autre côté, tu suggère que la liberté conduit à la liberté. C'est vrai aussi. C'est d'ailleurs le sens du mythe de la caverne chez Platon : d'abord se libérer des entraves puis sortir de la caverne pour accéder à la lumière de la vérité. Se libérer de la dépendance procure une clarté d'esprit, une lumière intérieure inégalable. Inversement, la dépendance limite sérieusement l'accès à la vérité ... mais même au plus profond de ma dépendance, je savais que c'était un mensonge et une perte de contrôle de ma vie. Il me restait au moins un peu de lucidité de la vérité de mon état. 

Dans mon cas, je ne me sens pas complètement libéré de la dépendance : je suis encore fragile. Par contre, la vérité sur moi me semble plus solide.

J'ai trouvé la phrase "La vérité vous rendra libres"  dans mon livre préféré (Jn 8, 32).
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 13-11-2016 11:11:56

Bonjour les amis,

Hier, j'ai enfin mis les mots précis sur la racine de ma dépendance : le sentiment de rejet.
C'est implacable : j'ai peur d'être rejeté. A force d'avoir peur, j'identifie le rejet partout autour de moi. J'interprète même une marque minime d'indifférence comme un rejet. Alors je fuis, je m'isole : je me rejette moi-même.

C'est le sentiment de rejet que j'essaie d'endormir à coup d'activité masturbatoire. C'est évidemment une stratégie ridicule.

Pour contrer le sentiment de rejet, voilà ce qu'il faut faire :
- A chaque fois que je me sens rejeté, je dois, avec sang-froid, analyser finement la situation. 
  Très souvent, ce n'est pas moi qui suis rejeté.
- Ne plus fuir : je dois rester à ma place.
- Ne plus me dévaloriser : je dois cesser de me rejeter moi-même.

Voilà la racine de ma dépendance : le sentiment de rejet. Il est installé en moi depuis 30+ années. J'en connais l'origine précise. Le travail va être long et difficile. Je ne sens pas capable d'un tel travail. Hier, je voulais trouver une bouteille d'alcool pour la descendre, pour oublier. Dieu merci, il pleuvait, il faisait froid, et je ne suis pas sorti de chez moi.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 13-11-2016 11:11:23

Salut Tiago,

je voulais t'apporter mon soutien face à ce sentiment de rejet. Dans mon cas, je parle d'abandon, de cette peur d'être abandonné. Cela est revenu régulièrement dans les mois passés. 
Je ne peux que t'encourager à continuer dans cette voie. Tu es un être de valeur. Ce que j'ai découvert est que ce rejet c'est nous qui le créons. Tu as raison de vouloir analyser. En fait je dirai plutôt essaie de ressentir. L'analyse est du domaine de la raison, et en raisonnant tu risques d'interpréter, de passer ce que tu ressens au filtre de ce moi qui se sent rejeté et pire encore veut être rejeté. Pour que ce moi existe, il lui faut ce rejet. Ce moi, qui depuis 30 ans te pollue la vie, il a besoin de ce rejet pour être. 
Je crois qu'il ne faut pas le fuir. Je le regarde en face, je le ressens; et dans le présent, il n'existe pas. Il n'est rien. Donc si je peux me permettre, plutôt que : 

Disse:
[font=Tahoma]- Ne plus fuir : je dois rester à ma place. [/font]


[font=Tahoma]- Ne plus me dévaloriser : je dois cesser de me rejeter moi-même. [/font]
, je te propose : 
M'enraciner dans le présent,
M'aimer tel que je suis avec bienveillance. 

Bravo pour hier soir. Tu sais comme Jan que plonger dans le sexe ou dans l'alcool n'est pas la solution. C'est à tout cela que l'on mesure le chemin que vous avez parcouru. Il y a cette conscience, cette lucidité en vous qui éclaire votre chemin et surtout vous rappelle où vous ne voulez plus aller. 

Tu peux être fier de toi. Tu peux te prendre dans tes bras et te faire un énorme câlin en te souriant.

Hier il faisait gris... aujourd'hui je suis sûr qu'un rayon de soleil illuminera ta journée.

Bonne journée à toi et continue !

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 13-11-2016 18:11:45

Bonjour,

Fabrice, merci pour ton message !
Le ciel est resté gris ce dimanche, mais il y a un rayon de soleil chez moi : musique, discussion amicale, livre.

Merci pour ton soutien !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 13-11-2016 18:11:54

Hello Tiago !
 
Je suis encore épaté par ton regard sur toi-même et ce courage de te regarder et de ne jamais être dans la complaisance ! Ce que tu dis de la peur du rejet de toi est un constat fort, il nous relie directement à cette sensation du manque d’estime de nous…
 
Je crois que nous devons individuellement avoir le courage de nous avouer où ce manque d’estime, ou de peur du rejet, se situe. C’est souvent profond et lié à notre enfance, certains parmi nous se sont trouvés rejetés car trop gros, d’autres trop maigres, ou trop petits, encore d’autres pas assez virils ou « laids » (ce qui ne veut rien dire). Malheureusement c’est cette douleur-là qu’il faut regarder en face…
 
Poursuis ta route ! Merci de ta présence ici, de ta bienveillance et de ton amitié !
 
Jan  
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 14-11-2016 18:11:11

Bonjour mes amis,

Jan, Fabrice : je vous remercie pour vos messages.

Avec ce sentiment de rejet, j'ai une explication de mon parcours de vie et de ma dépendance. Je peux faire le récit logique des événements. Ayant compris mon itinéraire, je vois maintenant mon chemin de sortie.
Comme tu le dis Jan, il me faudra du courage et regarder la douleur en face. Ainsi, peu à peu, je pourrai changer ma perception du monde et ne plus vivre dans l'illusion.

La découverte de la racine de la dépendance m'a un peu déstabilisé. Mais maintenant, tout est en ordre et je suis optimiste et calme. C'est un chemin difficile mais sans surprise.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-11-2016 19:11:53

Bonjour les amis !

Je vous remercie pour vos messages.

De mon côté, les jours passent, sans grande tentation. Certaines journées sont spécialement mélancoliques, mais j'assume cette tristesse, sans alcool et sans rechuter. 
Aujourd'hui, je voudrais parler de ma dernière rechute, en mars -avril - mai 2016.

D'abord, les facteurs déclenchants : solitude, lassitude, beaucoup de désœuvrement, stress au travail, peu de rencontres amicales, peu de joie. Appréhension pour l'avenir : comment vais-je tenir à ce rythme ? Des idées récurrentes, sur mon sentiment d'échec, sur ma solitude et l'incapacité d'en sortir. Fatigue.
Un samedi après-midi, je suis vaincu par l'oisivité. C'est le début d'une spirale de rechute qui va durer 25 jours.
Au début de cette rechute, j'en ai minimisé la gravité de l'acte : déni. Et la dépendance s'est exprimée,en toute liberté. 25 journées de honte, de déprime, de mal-être.

C'est exactement ce que je ne veux plus jamais revivre.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 27-11-2016 12:11:14

Bonjour les amis,

Merci pour votre soutien.

Les jours passent mais je ne me sens pas encore en rétablissement. Je me sens encore et toujours fragile de vulnérable. Un peu plus de stress au boulot, un peu plus de fatigue, un plus de déprime et je peux basculer à nouveau dans la dépendance. J'ai peur de ces moments de déprime où tout me semble absurde : je pourrais facilement basculer à nouveau dans la masturbation et la consommation d'images pornographiques.

Néanmoins, je constate que les bienfaits du sevrage. L'idée de consommer des images pornographiques me paraît être une défaite totale, une erreur dont le prix serait trop élevé. Je n'ai pas envie de retomber dans cette saloperie : j'en connais les mécanismes, j'en ait trop souffert.  Je n'ai pas envie d'avoir de nouvelles images dans la tête. J'ai envie de veiller sur la qualité de mon regard et de mes pensées.

Parfois, j'ai l'impression que mon combat est perdu d'avance : célibataire, sans perspective crédible de relation, isolement, peur de l'autre, peur de l'avenir. Mais j'ai tenu déjà 6 mois, sans masturbation ni consommation d'images pornographiques. C'est un miracle.

J'ai besoin de quelqu'un.
Pour y arriver, les obstacles sont encore nombreux : manque d'estime de soi, sentiment de rejet, d'abandon, peurs, gênes, incapacité à m'engager émotionnellement avec une femme, etc. J'ai commencé le travail pour le sentiment de rejet, mais il faudra du temps.

Surtout, il me faut espérer
Mon objectif est tout sauf crédible, et pourtant je dois y croire.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
spÔt' @ 29-11-2016 12:11:46

Bonjour Tiago,

tu dis:

Disse 'Tiago' pid='65764' dateline='1480244954':

...

Parfois, j'ai l'impression que mon combat est perdu d'avance : célibataire, sans perspective crédible de relation, isolement, peur de l'autre, peur de l'avenir. Mais j'ai tenu déjà 6 mois, sans masturbation ni consommation d'images pornographiques. C'est un miracle.

J'ai besoin de quelqu'un.
Pour y arriver, les obstacles sont encore nombreux : manque d'estime de soi, sentiment de rejet, d'abandon, peurs, gênes, incapacité à m'engager émotionnellement avec une femme, etc. J'ai commencé le travail pour le sentiment de rejet, mais il faudra du temps.
...



Es tu suivi par un thérapeute?

Parce que ton addiction est une des conséquences des choses que tu énumères au dessus et non pas la cause, bien qu'a terme ça puisse devenir une des cause ... un cercle vicieux dont il est difficile de sortir sans une aide extérieure.

spÔt'
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 29-11-2016 18:11:58

Bonjour spÔt',

J'ai eu un thérapeute pendant 2 ans.
La démarche n'a rien donné de concret, alors j'ai arrêté.

Je pense que cela dépend des personnes. Pour certains, les thérapies fonctionnent bien. Pas pour moi.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 04-12-2016 10:12:04

Bonjour les amis,

Cette semaine, je me suis impliqué de façon excessive dans mon travail : dépassement massif d'horaires, etc. J'en vois les conséquences dans un petit incident anodin.

Vendredi soir, je sors très tard du bureau. Le quai de la gare est plutôt vide. Je reconnais toutefois une femme qui travaille au même endroit que moi. Je ne la connais pas et pourtant je cherche son regard, j'ai envie d'exister à ses yeux. Après peut-être 20 secondes, je réalise mon erreur et je prends de la distance, à l'extrémité du quai.

Je vois clairement le mécanisme : fatigue, stress, frustration du travail. Cette tâche, au travail, a été manifestement mal planifiée, et les moyens sont sous-dimensionnés. Pour le décideur, c'est une tâche non essentielle, mais il aimerait toutefois qu'elle soit réalisée. Moi, je me suis engouffré dans le piège. Ma pensée erronée revient à cela : "si la tâche échoue, ce sera ma faute". Alors je m'y implique totalement, personnellement. C'est un chemin de mort.
Évidemment, cet engagement excessif provoque de la frustration, que j'essaie de combler comme je peux. Y compris en essayant d'exister aux yeux d'une femme inconnue : ambition mortifère vouée à l'échec.

Cet incident est un appel à la vigilance. Je dois veiller à prendre le chemin de vie. Cela demande beaucoup de discernement dans mes décisions et engagements.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 05-12-2016 10:12:22

Bonjour Tiago!

On a constaté que nous partageons tous un certain manque de confiance en nous et qui est une des raisons qui nous ont amené vers la dépendance. Regarder d'où vient ce manque de confiance et panser les plaies correspondantes contribue à notre rétablissement, même si je crains que certaines cicatrices restent à vie.

Notre manque de confiance cherche donc aussi l'attention des autres. Exister aux yeux des autres est profondément humain et n'est pas essentiellement une expression de notre dépendance. Il faut savoir juger en quelle mesure ce réflexe fait partie de notre besoin de rentrer simplement en communication avec les autres.

Ne te juges donc pas forcément trop si tu cherches le regard d'une. Dans ce que tu racontes je ne vois aucune projection sexuée, tu parles d'un réflexe sympathique et social. La vie fonctionne ainsi. Il y a juste à délier un rapprochement social tout à fait quotidien d'une projection liée systématiquement au sex.

Tu ne le fais pas. Tu établis un réflexe tout à fait humain!
Je te souhaite d'ailleurs que cela aboutisse à un moment!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
eric44 @ 05-12-2016 12:12:49

Petit post rapide:
Je suis impressionné par ta capacité à te remettre en question, et l'attention que tu porte aux détails, pour quelques chose qui, pour un dépendant comme moi entamant à peine le début du sevrage, serrait resté totalement invisible, anodin...

C'est la preuve que j'ai encore énormément de chemin à parcourir avant de me soucier de choses aussi infimes que ca au rapports "de l'ampleur" des choses à traiter prochainement.

De mon point de vu extérieur, reste attentif, mais ne soit pas trop dur avec toi, tu est simplement "victimes" d'automatisme acquis avec la dépendance, mais tu n'est pas tombé dans le piège, et c'est toi qui contrôle, pas ton addiction !

Je serait vraiment heureux le jour ou j'en serait à ce stade. Bravo pour ton parcours qui est un exemple pour moi.

Eric
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 05-12-2016 19:12:05

Bonjour mes amis,

Merci pour vos messages, qui m'aident à me rétablir.

Contrairement à l'alcool ou aux drogues, un dépendant affectif et sexuel peut difficilement renoncer définitivement aux relations sociales, affectives, etc. Dans mon cas, il faut faire le tri entre relations saines et relations de dépendance.
Je reconnais aujourd'hui mon désordre intérieur : je ne sais pas exprimer mes émotions, mes émotions sont toujours un peu hors du contexte, etc.
Là encore, il faut une certaine ré-éducation ...
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 06-12-2016 14:12:08

Bonjour Tiago,

tes mots me parlent. Je me sens un handicapé des sentiments. Aujourd'hui où je suis seul, cela me fait parfois peur. Peur d'aller vers les autres, car peur de m'exposer... alors je préfère parfois rester dans mon coin...
Je ne crois pas qu'il faille parler de ré-éducation, mais simplement d'un apprentissage, d'une découverte. Il faut oser, oser aller vers l'autre, s'apercevoir qu'il ne mord pas, que l'on est finalement pas si différent. J'accueille aujourd'hui l'autre tel qu'il est, un être humain comme moi.
Tu parles également de faire le tri. Ce n'est pas nécessairement un tri, j'essaie de voir les schémas de la dépendance, ce qui me fait avancer (ou pas) dans une relation. C'est plus au niveau de ces schémas de pensée et d'action que j'essaie d'agir. Une relation n'est ni saine, ni mauvaise, je crois que c'est la façon dont nous abordons cette relation, dont nous la vivons qui peut nous mener à des comportements additifs.
Je crois que c'est ce que tu fais lorsque tu décris cette rencontre sur le quai... mais rien ne t'empêchait de dire bonsoir à cette femme. En prenant conscient de ce schéma de pensée, tu étais déjà sur le bord de la rivière, tu voyais le schéma, tu n'étais plus pris dedans. C'est super ! Non ?
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 07-12-2016 18:12:46

Bonjour mes amis,

Je vous remercie pour vos messages qui me font avancer !
Merci Fabrice pour ton analyse !

C'est vrai, il faut se réjouir d'avoir su prendre de la distance par rapport à des émotions confuses et non souhaitées. C'est déjà une promesse de liberté.

Quand je suis "normal", je n'ai pas ce besoin d'être aimé. Je suis et c'est tout.
Quand je suis "en crise", j'ai besoin d'être aimé et je cherche de la reconnaissance extérieure, je cherche des signes concrets qui me valorisent. Cette attitude n'est pas bonne : elle exige trop.

Comme tu le dis, je me sens aussi "handicapé des sentiments" : je maîtrise mal le langage des sentiments. Je n'utilise pas les sentiments de façon appropriée, mesurée. Mes sentiments sont invisibles ou excessifs, sans juste milieu. Alors il faut apprendre ... C'est indispensable : en écoutant mes émotions, je pourrai réponde à mes vrais besoins et je n'aurai plus besoin de ce cache-misère qu'est l'addiction.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 09-12-2016 19:12:45

Bonjour les amis,

Les jours passent. Pas de grande tentation. Je surveille mon niveau de stress et de frustration, toujours lié au travail. J'apprends à prendre soin de moi : et ce n'est pas si facile ... Je reste vigilant pour ne pas être surpris.

Il y a parfois des joies dans ces journées : la joie de n'être pas tombé aujourd'hui, le temps libre, la clarté d'esprit, une dignité retrouvée. C'est chouette !

Bonne soirée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 09-12-2016 22:12:59

Tiago !

les joies, elles sont toujours là, il suffit de prendre le temps de les voir, de leur faire un peu de place. Donc non ! Il y a TOUJOURS des joies dans ces journées. Ce que tu peux faire est de te contraindre tous les soirs de pendre le temps de te rappeler de 3 éléments joyeux de ta journée. Un collègue qui te sourit car tu l'as aidé, le chant d'un oiseau , un beau coucher de soleil (comme ce soir chez moi), la lecture d'un beau texte, un bon repas.
Pour moi aujourd'hui :
* un pot sympa au travail avec un très bon crémant.
* un superbe coucher de soleil (belle couleur et jeu de lumière sur les nuages).
* le calme ce soir dans l'appart.

Pour le reste, je comprends très bien ce besoin d'être aimé, ce besoin d'exister. La clé est en nous. Nous existons car nous sommes. Voir les schémas de pensée est la première étape. Avec le temps, nous arriverons à évoluer, à nous libérer de ce besoin des regards et de plaire.

Bon WE
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 10-12-2016 08:12:47

Le besoin d'être aimé, le manque de confiance en nous...

... est-ce que cela ne tiendrait pas au fait qu'on ne nous a pas donné suffisamment d'affection quand on a été enfant et qu'on n'a pas été suffisamment encouragés lors ce qu'on avait accompli quelque chose de bien?

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
eric44 @ 10-12-2016 11:12:02

Disse 'JAN' pid='65921' dateline='1481354207':
Le besoin d'être aimé, le manque de confiance en nous...

... est-ce que cela ne tiendrait pas au fait qu'on ne nous a pas donné suffisamment d'affection quand on a été enfant et qu'on n'a pas été suffisamment encouragés lors ce qu'on avait accompli quelque chose de bien?

Jan


Difficile à dire. Pour ma part, je pense avoir un peu ce besoin d'être aimé, de plaire, et pourtant en toute objectivité, je n'ai jamais manqué d'amour dans mon enfanceet encore aujourd'hui je pensent etre très proches de mes parents...

C'est vrai encore pour ma part que j'ai aussi cette tendance à vouloir etre aime et à rechercher l'attention des autres (même si ce n'est pas mon principale problème je pense), merci de m'avoir permis de mettre le doigt dessus. Une nouvelle piste à creuser...

Félicitation Tiago pour ton combat, la durée de sevrage force le respect !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 11-12-2016 11:12:14

J'ai juste rebondi sur ce que j'ai entendu de la part d'un psychanalyste à la radio, mais c'était en voiture et je n'ai pas retenu quii c'était ni les détails...

En gros il disait que si nous n'avons pas reçu ni d'affection et des preuves d'amours, ni d'encouragements et de félicitations étant enfant nous développons ce besoin presque de façon chronique jusqu'à développer telle ou telle dépendance...

Je trouvais ça très juste. Pour ma part j'ai aussi eu une enfance heureuse, mais j'ai probablement manqué d'expression d'amour et de reconnaissance sur le fait d'être un "garçon" de la part de mon père: Le vrai "gars" était déjà là, c'était mon grand frère. C'est avec lui qu'il jouait au football, alors que moi, d'après eux trop petit, je les regardais...
Je crois que ça m'a marqué à vie...

Au début de ma présence ici j'ai avancé que si je devais donner un titre au livre sur ma vie je l’appellerais probablement
"Papa, pourquoi n'as-tu jamais joué au football avec moi?"...

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-12-2016 12:12:34

Bonjour mes amis !

Je vous remercie pour tous ces messages qui soutiennent ma démarche !

"nous développons ce besoin de façon chronique ... " : c'est tout à fait juste dans mon cas. Dans ma vie, il ne s'agissait pas de football, mais de reconnaissance. Et aujourd'hui encore, cet "être inaccompli" délaissé se rappelle à moi.

En te lisant, Jan, je comprends la force de certains souvenirs. En moi aussi, je reconnais des événements douloureux. J'ai tendance à les ignorer en me disant : ce n'était rien. Mais ces souvenirs ne sont pas rien : ils reviennent aujourd'hui pour me perturber ... ils sont réels ...

En ce moment, c'est la joie factice des fêtes de fin d'année ... Je me concentre sur les vraies joies de ma vie : elles sont là et il me faut être attentif. Comme tu le dis Fabrice, la belle lumière du soir procure une joie intense. Comme le sourire de cette femme hier, comme la joie de la musique.

Aujourd'hui, je comprends que le sevrage n'est qu'un outil (certes indispensable) vers le rétablissement. Sinon, ce n'est qu'une parenthèse.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 15-12-2016 19:12:10

Bonjour mes amis,

Les journées passent, sans rechute. J'apprends à apprécier les petits cadeaux du quotidien. J'apprends à cultiver mon optimisme et mon ouverture au monde. Ce n'est pas facile.

Bien sûr, je suis bouleversé par les événements autour de moi, les récits de rechute, etc. Plusieurs fois dans la journée, j'ai pensé à la force impitoyable de la dépendance, qui ne lâche pas son emprise, même après un temps de sevrage long. Quel malheur que cette dépendance ! La dépendance est un monstre sans pitié, qui n'oublie jamais rien et qui ne s'éloigne jamais beaucoup.

J'en retire la conviction que la dépendance est une maladie incurable, dont on peut seulement arrêter l'évolution. J'apprends à aimer mon sevrage, à aimer cette liberté que j'y trouve, à aimer ma sobriété. Dans le sevrage, j'apprends à aimer.

Merci pour votre soutien !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 15-12-2016 22:12:46

Hello Tiago,

j'ai envie ce soir d'être optimiste, et de dire que non la dépendance n'est pas incurable ! J'ai envie de croire que l'on peut en sortir ! Comme Fr-Ed, je me dis que parfois il n'y a plus de choix, si ce n'est celui de la vie.
Comme je disais Sauna ou Ciné, la dernière fois je suis allé au ciné sans me poser la question ! Aujourd'hui, j'étais pas motivé, belle séance de procrastination à mon travail. Normalement je serais allé sur du porno. Je n'y ai même pas pensé... C'est en rentrant ce soir que je me suis fait la remarque...
Donc non, je ne crois pas que c'est incurable. Avec le sevrage, tu apprends à aimer, à aimer la vie, à voir la vie différemment. Ce n'est pas le sevrage que tu apprends à aimer, mais ce qu'il te procure.
Pour le reste, je ne peux que t'encourager à regarder en face et sereinement ces moments douloureux dont tu parles. On parle parfois de traumatisme, mais ce sont souvent simplement des petits détails... mais qui pour un enfant ne le sont pas.
Bon courage à toi.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 16-12-2016 20:12:33

Bonjour Fabrice,

Je te remercie pour ton message de soutien.

En effet, mon rétablissement passera par l'optimisme : c'est un chemin de vie.
En ce moment, je suis très "ciné". Depuis 7 mois, pas de masturbation, pas de consommation d'images. J'apprécie cette période de calme, en ce moment.
Le silence des organes (et le silence de la dépendance) me permet de savourer la vie différemment. A percevoir les petites choses si précieuses ... à en goûter la saveur. Curieusement, il n'y a pas de choix, pas de combat en ce moment ; la dépendance est discrète. Je vois les risques à l'avance, j'évite les situations dangereuses que je devine longtemps à l'avance. J'éprouve une grande gratitude pour cette clairvoyance ...

Aujourd'hui, je n'ai pas du tout envie de consommer des images pornographiques. L'idée même me semble ridicule : une perte de temps. Mais je redoute le moment de grande fatigue, de désespoir, de frustration ... Dans ces moments là, je suis capable de tout. Alors, je ne prends pas ces chemins là. Je reste sur mon sentier paisible et serein, et je savoure chaque instant.

Cela me fait de la peine d'entendre, de lire les difficultés des uns et des autres, ici, sur le site et dans mon groupe de paroles. La période est difficile ...

Merci pour ces encouragements !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 18-12-2016 10:12:34

Bonjour mes amis !

Aujourd'hui, je dois revenir sur les racines de ma dépendance.

Mes parents pratiquaient le naturisme. Ainsi, entre 6 et 12 ans, j’ai passé mes étés dans des campings naturistes. J’ai mal vécu d’être nu et et de voir la nudité des membres de ma famille. Cette pratique était recouverte par le secret familial. Très tôt, j’ai vécu dans l’isolement.

Sous des apparences très libérées, le climat familial était très autoritaire, avec des maltraitances variées. Surtout psychiques. Dans cet environnement familial, on attendait de moi la perfection scolaire. Perfection inatteignable. Ainsi, mon enfance s’est passée dans ce climat d’échec et de peur. Il fallait être parfait pour échapper à la punition. D’où la peur permanente.

Mon père, n’ayant pas pu faire d’étude, a transféré sur moi ses regrets. Mais il est resté dans le regret, en estimant qu’il aurait fait mieux que ce que je faisais. Son manque de confiance en soi est évident : pour maintenir sa domination, il était obligé de rabaisser les autres.

En moi, s’est développée la croyance qu’on ne peut être aimé qu’à la condition d’être parfait. J’ai basculé dans le perfectionnisme, qui me nuit encore aujourd’hui. Corollaire : mon refus d’accepter mes limites et faiblesses, par peur d’être puni. Autre conséquence : mon isolement, car personne ne peut comprendre.

Dans mon enfance et adolescence, j’ai vécu dans une grande solitude. En fin d’adolescence, j’étais dans la recherche et l’attente démesurée de l’être aimé : j’attendais qu’une femme vienne me sauver. Ce fût l’échec.

Pour me protéger et survivre, j’ai enfoui mes émotions. La dépendance (masturbation et consommation d’images pornographiques) m’a donné l’illusion de fuir mes émotions.

Aujourd’hui, j’ai intériorisé ce parent autoritaire et dépréciateur. Aujourd’hui, le regard négatif sur moi … provient de moi et de moi seul. C’est là où je dois travailler.

Cette transformation est possible et a déjà commencé. J’ai mis des mots sur l’origine du manque de confiance en moi. J’ai identifié les fausses croyances dont je dois me débarrasser. Le sevrage me donne la paix intérieure et la clairvoyance nécessaires pour cette transformation.
Aujourd’hui, je suis optimiste. La feuille de route est claire. Il faut maintenant la suivre, pas après pas, jour après jour. Cela ne sera pas facile tous les jours, mais la liberté est à ce prix.

Tout est possible.

Merci de m’avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 18-12-2016 22:12:45

Bonjour Tiago,

merci de partager avec nous ces éléments très personnels de ta vie. Il n'est jamais évident de parler de soi, de se regarder en face et d'essayer de comprendre. Plus que le regard, ce que je ressens en lisant ton message c'est une acceptation de ces éléments pour mieux avancer aujourd'hui.
Je suis impressionné par le chemin que tu as parcouru depuis que tu es ici. Tu es maintenant a plus de 7 mois de sevrage ! Bravo.
Enfin, plus que tout, tes posts me parlent beaucoup. J'ai connu cette solitude lors de mon enfance. Mon climat familial était différent (père assez absent, mère angoissée, grand-mère très présente). Comme toi, pour exister, pour être aimé, j'ai plongé dans les études, dans la réussite. Je suis devenu l'enfant modèle. L'échec n'est pas possible pour moi. J'ai appris à ne pas exprimer mes émotions, à me renfermer dans mon monde... Aujourd'hui, je ne me reconnais plus en écrivant cela. Et oui, nous grandissons, du moins nous changeons. Et en acceptant ton histoire, tu changes. Tu as raison d'être optimiste. Le changement est là et il est là parce que tu le veux. Bravo. Et merci pour le partager avec nous.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 21-12-2016 12:12:14

[size=small]Bonjour Tiago![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Merci de ce partage si ouvert et généreux ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Ce que tu décris correspond à ce qui s’inscrit, je crois, dans un schéma classique du rapport « parents-enfant » qui cause des incertitudes, des manques, voire même un traumatisme chez une (jeune) personne. Je crois constater que ce manque affectif liée à une pression importante de la part des parents sur un enfant, créent un déséquilibre affectif que le « devenant adulte » doit finalement résoudre seul. S’y perdre n’est qu’une question de temps et de forme…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Ce qui est marquant aussi dans ton récit est ce fait du nudisme dont tu parles. J’aurais tendance à parler d’un côté d’une sorte « d’esprit ouvert » de la part de tes parents, puis de l’autre côté cette confrontation à une « rigidité d’esprit » quand il s’agit de ta trajectoire scolaire ou de carrière professionnelle… Je peux imaginer que sans que tes parents t’aient donné d’explications réelles sur l’une ou l’autre de ces positions assez extrêmes tu te sois perdu complètement. C’est comme t’avoir donné en héritage un jeu de construction extrêmement complexe avec de nombreuses pièces dont tu dois finalement te débrouiller seul…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je me demande toujours en quelle mesure il est important de revenir vers ses parents pour chercher à clarifier certains points, voire de « régler ses comptes » avec eux… Moi j’aurais tendance à vouloir le faire… Ma mère m’a beaucoup aidé en me donnant quelques éléments sur des faits qui se sont déroulés entre elle et mon père avant même que mon frère et moi soient nés… Je sais qu’il y en a encore, ma mère a dit à plusieurs moments : « Et tout ce que j’ai révélé n’est même pas tout… », mais je ne sais pas si j’ai le courage de lui demander de me le révéler… je ne sais pas si c’est utile ou sain…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Là, je suis à nouveau auprès de ma mère dans mon pays. J’arrive de moins en moins à suivre le forum… Si je te parle donc de ce regard sur ce qui s’est produit durant notre enfance c’est que pour ma part j’ai l’impression d’avoir tout regardé… Je ne sais plus où chercher… La « révélation » (ou « conclusion) suivante m’est bizarrement venue lors d’un rapport durant ce craquage: Je m’efforce maintenant simplement de poser en face de moi tous les éléments qui d’après moi peuvent éventuellement constituer une explication à ma dépendance, mais je ne cherche plus à creuser ces pistes. Je les regarde, régulièrement, les unes après les autres, je prends conscience de toutes ces raisons… et je fais simplement confiance au fait que si elles doivent agir sur moi elles le feront. [/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Puis, je précise également toutes les actions concrètes que je peux mettre en place pour m’abriter devant mes fragilités : Bloquer encore ordinateur et téléphone, supprimer à nouveau les contacts repris, écrire clairement à mes contacts de ne plus me contacter… Cadrer la consommation d’alcool, qui facilite toujours des brèches vers la dépendance sexuelle… Renforcer aussi la méditation, construire donc une réelle hygiène de vie… Je suis même prêt à aller jusqu’à « m’auto – reconditionner » pour m’inculquer de façon très volontariste que je n’ai plus besoin de ces rapports extra-couple quels qu’ils soient…  [/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Pour le moment ce sont les seules façons que je vois encore pour agir sur ma dépendance. Mais je crois que tu l’as dit toi-même, je pense qu’il faut aussi accepter de rester dépendant toute sa vie et de s’accommoder de ce fait au mieux pour vivre avec.[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Maintenant que je vis ce craquage de mon sevrage les notions d’échange et de bienveillance prennent tout leur sens avec toi ! Je suis heureux de te lire et de partager avec toi aléas, difficultés, méandres, mais aussi pensées, tentatives de conclusions et actions concrètes ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Bonne continuation à toi, mon ami ![/size]
[size=small]Et surtout bonnes fêtes ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 21-12-2016 19:12:30

Bonjour mes amis !

Jan, Fabrice, je vous remercie pour vos encouragements et suggestions !

En effet, j'ai accepté les faits. Je ne cherche plus à les fuir, les oublier ou les effacer. Les faits sont là et je les regarde comme des faits. A moi d'en tirer le meilleur dans ma situation actuelle. J'essaie de me détacher de cette histoire : j'essaie de l'observer de loin, sans rancœur, sans regret. Surtout, j'essaie de protéger mon présent contre la pollution du passé. Le passé est révolu ; mon seul bien, c'est le temps présent. Je dois le protéger.
Curieusement, après avoir écrit le message, dimanche, je me sentais légèrement déséquilibré. Alors je me suis reposé, j'ai changé d'air. Ces faits ne sont pas encore complètement neutres, ils ont encore un pouvoir négatif ...

Disse:
[size=small]S’y perdre n’est qu’une question de temps et de forme…[/size]

En effet, le déséquilibre affectif rend la crise certaine ... Chez moi, elle a pris la forme de la dépendance ... Aujourd'hui, la crise est arrivée à son sommet (j'espère). A moi de rebondir.
Cette crise est une opportunité : je peux changer, je peux guérir ce déséquilibre. Je peux abandonner les fausses croyances et m'ouvrir à davantage de possibilités.

Disse 'Jan':
[size=small]c’est que pour ma part j’ai l’impression d’avoir tout regardé…[/size]

Je suis bien d'accord. J'ai tout regardé et je ne vois pas quoi faire de plus. Il me reste la patience. Avec le temps, certains blocages peuvent disparaître. En ce moment, je suis optimiste. Le temps fera son œuvre. Il faut veiller patiemment sur la germination (merci Fabrice pour cette image) et rester fidèle aux décisions prises. Petit à petit, je commence à percevoir les bénéfices du sevrage. Je suis optimiste.

Je reste vigilant. Je reconnais les mécanismes déclencheurs. Si je ne prends pas soin de moi, je peux être submergé très facilement. Alors je suis prudent. Cette prudence m'incite à aller de l'avant, à essayer, à faire mieux. Je vais rencontrer les personnes, je prends des initiatives, je subis moins. Tout cela est positif, et ma gratitude est grande.

Merci pour votre soutien !
Je vous souhaite aussi de bonnes fêtes de fin d'année !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
clarisse @ 21-12-2016 19:12:11

bonjour Tiago,
c'est bien si ces choses s éclairent pour toi. 
Il n 'est jamais trop tard pour mettre des mots sur des choses qui remontent à l enfance,
et je pense qu'ensuite, on ne peut qu'en être apaisé, par une certaine " distance ", comme une énigme, quand on arrive à assembler des morceaux de puzzle, qu'apparait une zone, on est simplement " content " ,même si on n'avance que petite zone par petite zone.

Le naturisme " imposé " a fait des dégâts sur pas mal de gamins.
Chacun a sa pudeur, et ses " niveaux " d intimité.
Chacun est différent la dessus.
Tes parents n'ont surement pas voulu ne pas te respecter la dessus.
Ils avaient peut être un " niveau" différent du tien et n'ont pas compris ta gène.
Ou alors...ils s'en sont foutu, voir même moqué, et là, pas de respect.

Cela peut être ressenti comme un abus par un enfant, avec une connotation sexuelle, comparaison au père, à la virilité du père, ou des autres hommes côtoyés dans ces camps, cet affichage imposé d organes génitaux.

Tu dis jusqu' à 12 ans...Comment a pris fin la période " naturiste " pour toi ? tu n es plus allé avec eux ? tu t'es débrouillé pour " fuir " ,  ou ils ont " compris " que ça n'était plus de ton age ? ( les réponses sont pour toi, pas obligé de répondre ici)

bon cheminement à toi

( et kiss aux " garçons " d ici, qui se reconnaîtront. Ma barre de texte est revenue, je peux à nouveau écrire en italique, youpi )
[hr]

Disse 'Tiago' pid='66037' dateline='1482343530':
J'essaie de me détacher de cette histoire : j'essaie de l'observer de loin, sans rancœur, sans regret. 

entre temps, tu as posté cette réponse.
c'est cela que je ressens en te lisant : tu réfléchis au passé, à l enfance, mais avec détachement, en observateur, et dans le but de vivre ton présent, et ton avenir.
Un peu comme analyser les causes possibles d'une défaillance d'une pièce mécanique, pour améliorer la suite :  reprenons point par point, réfléchissons, dans quels contextes, dans quelles conditions de température, à quelles forces a été soumise la pièce, combien de temps... 

pensées positives à toi
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 24-12-2016 15:12:24

Bonjour les amis !

Merci Clarisse et Fr-Ed pour ces messages de soutien et d'encouragement ! Vos messages m'aident à aller plus loin.

En effet, le présent est mon seul bien. Quand l'ombre du passé me vole mon présent, je dois la chasser pour vivre le présent, au présent.
Toutefois, carpe diem a pour anagramme ça déprime ... Alors pas de carpe diem pour moi. Juste vivre le présent et toutes ses potentialités !

Pour moi, les fêtes de fin d'année sont un peu difficile. La famille, etc. Mais je reste optimiste et vigilant.

Je vous souhaite un joyeux Noël et de belles fêtes de fin d'année !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 25-12-2016 12:12:05

Je prends exemple maintenant sur ta belle lucidité, ta force d'analyse et ta combativité !

Joyeux Noël à toi et les tiens!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-12-2016 13:12:31

Bonjour les amis,

Je vous remercie pour tous vos messages d'encouragements !

Aujourd'hui, j'ai lu ceci : "Mais le bonheur ne consiste pas dans le fait de savoir ce que c'est que la santé, mais de vivre sain".

J'ai tendance à réfléchir beaucoup. Je me prends trop la tête, littéralement. Je réfléchis beaucoup à ma dépendance. J'analyse, j'examine. Mais ma dépendance n'est pas dans ma tête. Elle est dans mon cœur. L'intellect n'y peut rien. Dans la dépendance, j'ai découvert que vouloir n'est pas pouvoir.
Alors, pour vivre sainement, j'ai besoin de cette conversion du cœur, conversion profonde. J'ai besoin d'écouter mes émotions. J'ai besoin de sentir.
C'est le cœur qui me donnera le courage d'oser, le courage d'accepter mes vulnérabilités, le courage de vivre vraiment.
Il est tellement plus facile de m'isoler, de rester dans le retrait et la passivité. Cette facilité est un chemin de mort.

Si je veux sortir de la dépendance, il me faut être courageux et accepter de vivre. Simplement.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 30-12-2016 16:12:36

Bonjour Tiago,

je suis toujours aussi heureux de te lire, de lire ton chemin que tu traces pas après pas. Je comprends très bien ce que tu écris car je le vis en moi actuellement.

Disse:
Alors, pour vivre sainement, j'ai besoin de cette conversion du cœur, conversion profonde. J'ai besoin d'écouter mes émotions. J'ai besoin de sentir.
C'est le cœur qui me donnera le courage d'oser, le courage d'accepter mes vulnérabilités, le courage de vivre vraiment.


Quel bel objectif ! Comme toi, j'écoute mon coeur, mon instinct. Je suis toujours très cartésien, mais je laisse une place aux émotions, aux élans du coeur. Je suis même devenu presque hypersensible !

Ce matin je suis tombé sur ce proverbe chinois. Je trouve qu'il nous va bien, et à beaucoup ici.
"Ne craignez pas d'avancer lentement, craignez seulement de rester sur place".

Tu n'as pas craint de te lancer dans ce sevrage, de tourner le dos à ta dépendance, tu as osé. Un bel acte de vie.

Continue et merci pour ta présence et ta bienveillance.

Amicalement,

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 31-12-2016 12:12:06

[size=small]Bonjour Tiago ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je rejoins Fabrice sur le plaisir de te lire et de ta présence ici ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je veux faire une remarque très personnelle : J’observe aussi que tu te livres beaucoup plus. Tes messages ici deviennent de plus en plus personnels et (je dirais) « intimes » ! Je suis quasi certain que tu réussiras un décrochage définitif de la dépendance ! Mais ceci sous condition que tu saches clairement ce que sera ta vie ensuite et comment tu intègres activement le paramètre du bonheur dans ta vie…[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je crois que toute raison pour trébucher est ici… L’incertitude et la fragilité de « l’après »…[/size]
[size=small]Je souhaite que tu évites ce piège ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Bon réveillon ce soir… ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Ton ami ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan [/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 31-12-2016 15:12:30

Bonjour mes amis,

Merci pour vos messages qui me touchent par leur bienveillance et leur pertinence ! Merci !

Jan, tu as très bien remarqué le danger qui me menace : il me manque un objectif clair. La question de "l'après" n'est pas assez concrète. Ce sevrage, je le fais en célibataire, sans perspective de relation. Pourtant, j'ai bien conscience de vivre une vie vide d'amour.
Un jour ou l'autre, ce vide alimentera la compulsion et ce sera la rechute.

Je ne vois qu'une seule solution : avoir le projet d'une relation avec une femme. Je fais ce projet : il me paraît très lointain, inaccessible. Pourtant, c'est la seule issue. Aimer et être aimé dans une relation stable. Pour rencontrer une femme, il va falloir oser, prendre des initiatives, exprimer mes émotions. J'ai peur de reproduire mes échecs passés, j'ai peur du rejet.

En septembre, quand une femme m'a proposé d'aller boire un café, j'avais peur du rejet, j'étais froid et distant. J'ai, inconsciemment, tout fait pour qu'il n'y ait pas de suite. C'est ce qu'il s'est passé.

Pourtant, rencontrer est la seule issue possible. Ce chemin va m'exposer à de nombreux dangers : peurs, frustrations, prise de conscience de mes limites et faiblesses, manque d'estime de soi, etc. Il n'y a pas d'alternative : rester dans l'isolement me mène doucement à la compulsion.

Comme tu le notes Fabrice, j'ai osé ce sevrage. Ce n'est pas un but en soi : c'est un outil. Le but, c'est entrer en relation. Jour après jour, je me rends compte comme ces relations me nourrissent. Cette semaine, j'ai fait beaucoup de sport en club : j'ai rencontré beaucoup de personnes, dont des femmes. Ces discussions et échanges m'ont toujours rendu joyeux et optimiste : une joie durable, saine. Entrer en relation : c'est la seule issue pour moi.

Merci pour votre bienveillance et vos remarques pertinentes !
Je vous souhaite de belles fêtes de fin d'année !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 01-01-2017 18:01:08

[size=small]Bonjour Tiago ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Et bonne année à toi ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je me rends compte à quel point notre souci de dépendance est aussi un souci de relation aux autres.[/size]
[size=small]Je vois à nouveau le raisonnement extrêmement construit de ta réflexion. Je comprends que l’aboutissement de ta démarche devra être cette recherche d’une rencontre …[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Mais je ne peux m’empêcher de voir dans cet aboutissement une étape plus lointaine… Je me demande, dans ton cas précis, ce qui devra se mettre en place en toi pour être prêt à cela… Je crois qu’il s’agit toujours de regarder d’abord nous-mêmes pour être acteur du changement qui doit s’opérer. Peut-être faut-il regarder les chemins par lesquels il faut passer pour construire sa relation aux autres (les sorties après les séances de sport ?) pour naturellement rencontrer une femme et que ce ne soit pas une démarche que volontariste ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Plein de bonnes choses à toi ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan [/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 01-01-2017 19:01:48

Salut Tiago,

tu as bien résumé dans ta réponse à mon post. Je pourrais presque faire un copier / coller.

Je sais comme il est difficile de se projeter vers l'autre, de s'ouvrir à l'autre. Depuis 2 ans, j'ai appris que l'on ne risque rien à aller vers l'autre, que l'on ne risque rien à exprimer ce que l'on ressent... Mieux encore, j'ai l'impression que les personnes sont plus réceptive quand on exprime vraiment sa personne, son être interne, il y a alors comme une résonance qui se met en place, une harmonie.

Qu'as-tu à craindre du rejet ? Dans le cas de cette personne, tu n'y ai pas allé, il est alors clair qu'il ne se passera rien. Et pourquoi parler de rejet ? Tu rencontres simplement une personne, vous parlez, passez du temps ensemble... et alors et bien vous vous plaisez, vous vous revoyer... ou bien rien... Ce n'est pas vraiment du rejet. C'est juste deux personnes qui ne sont pas faites l'une pour l'autre. Ose aller vers l'autre. OSE ! Je crois que c'est dans l'autre que tu te découvriras... comme un miroir.

Voilà Tiago, pour 2017 je fais le voeu que tu oses ! 2017 sera l'année de l'audace !

Bonne année à toi et qu'elle t'apporte le bonheur et la sérénité.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 02-01-2017 16:01:51

Bonjour mes amis !

Tous mes meilleurs vœux de bonheur pour cette nouvelle année !

Merci pour vos réponses et vos suggestions toujours pertinentes !

En effet, je forme le projet d'une relation, mais c'est du très long terme. Dans l'immédiat, il me faut des objectifs moins ambitieux et plus réalistes. Vouloir tout, tout de suite, c'est l'échec assuré. Tout, tout de suite : c'est le schéma de ma dépendance aux images pornographiques.

A la place, il me faut :
- la patience, la persévérance
- le lâcher-prise et non le volontarisme
- vivre et laisser vivre, pour que des relations naturelles puissent grandir naturellement,
- développer les relations et s'en nourrir sans aller trop vite, sans forcer les choses.

Programme long et compliqué, mais c'est le seul chemin de vie qui m'est offert.
Il faudra de l'audace : tu as bien raison, Fabrice. Et, en effet, les personnes sont plus réceptives quand on les approche avec authenticité, sans porter de masque.

Merci de m'avoir lu !
Bonne année à toutes et tous !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 03-01-2017 15:01:36

Tiago,

Bonne année à toi, que cette année soit riche en espoir et en progrès dans ton cheminement !

Tu dis que t'ouvrir aux relations c'est t'ouvrir à diverses dangers... C'est sûr qu'il y a une part des relations humaines (quelles qu'elles soient, amicales comme amoureuses) qui peut sembler être dangereuse parce lier un lien avec d'autres, c'est s'ouvrir et se découvrir, se dévoiler et exposer qui nous sommes, sans fard et sans détour... Mais les relations humaines ne nous rendent pas plus fragiles, bien au contraire, elles nous rendent plus fort⋅e⋅s, nous nourrissent et nous permettent de nous développer en tant qu'être humain. Et quand on atteint un niveau suffisant de confiance avec l'autre pour s'ouvrir suffisamment pour montrer également ses doutes et ses faiblesses, on ne trouve en général que de la bienveillance et cela ne fait que nous renforcer.

Je rejoindrai donc Fabrice qui te conseille d'oser... C'est en osant — tout en restant respectueux des autres bien entendu ! — que se produiront pour toi les plus belles surprises.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 03-01-2017 18:01:20

Bonjour mes amis,

@Atarax, tous mes meilleurs voeux de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année !

Aujourd'hui, je suis encore vulnérable : je n'ai pas la maturité suffisante pour entrer en relation ... la relation aux autres peut m'entraîner vers la frustration puis vers la compulsion.
Un exemple, qui m'est arrivé ce matin :
Dans la gare, une jolie femme regarde un homme. Le regard de la jeune femme est plein d'admiration et d'intérêt. 

Ma réaction est instantanée : j'éprouve un grand malaise. Cette femme ne m'a pas regardé. Aucune femme ne m'a regardé de cette façon.
Ma réaction est inappropriée, j'en suis conscient, mais je ne peux faire autrement. C'est plus fort que moi.
Quelques observations :
- cette femme ne m'appartient pas. Son regard ne m'appartient pas. Rien ne m'est dû.
- Ma jalousie menace mon équilibre intérieur. 
- Ma jalousie est un lieu dangereux, un facteur fragilisant.
- Au lieu de me comparer aux autres, je dois seulement être 'moi'.
- Cette femme ne m'a pas rejeté.
- Si cette femme m'avait regardé avec ce regard là, j'aurais été mal à l'aise, car je ne me sens digne d'un tel regard.
- Au lieu de perdre du temps avec ma jalousie, je dois travailler sur mon estime de soi et être heureux d'être ce que je suis.

Dans ma dépendance affective, je ne suis pas à ma place. Je vis hors du réel. Je manque de maturité.
Je dois revenir dans le réel et y apprécier les vraies joies qui m'y sont données.
Un seul remède : accepter les relations vraies et les vivre vraiment.

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 04-01-2017 08:01:36

[size=small]Bonjour Tiago ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je comprends ton analyse, mais je trouve que tu es dans un raisonnement qui t’enferme. Et tu utilises des propos qui me semblent presque adoptés de la bouche de ceux qui ont un jour pu te dévaloriser : Tu dis que tu « n’es pas digne de ce genre de regard »… ou que tu « manques de maturité »… Ton analyse devient un fort jugement sur toi-même il me semble.[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Si tu te freines avec de tels jugements tu n’avanceras pas. Ou est-ce que tu vois un moyen pour que ces jugements s’arrêtent un jour? En tous cas j’ai l’impression que tu t’enfermes toi-même dans un raisonnement…

La dépendance sexuelle est une forme d’expression exacerbée d’un besoin d’être aimé et d’être reconnu. Ce besoin est naturel. Tout le monde mérite d’être aimé. Notre malaise vient du fait que nous croyons que nous ne le méritons pas. Il faut travailler à ça prioritairement, je crois: Aime-toi enfin et cesse de te juger pour t'ouvrir à la vie, ses vraies joies et bonheurs[/size]...!
[size=small] [/size]
[size=small]D'ailleurs : Que sont ces vraies joies et ces vraies relations dont tu parles ?[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]A bientôt ![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Atarax @ 04-01-2017 10:01:08

Bonjour Tiago,

Je rejoins Jan, j'ai aussi l'impression que tu te juges extrêmement durement. C'est une bonne chose de ne pas se surestimer, mais là tu fais complètement l'inverse !
Est-ce que tu as déjà fait de la chute libre ou du parachute ? Parce que ta situation me fait un peu penser à cela. Quand on est au bord du « précipice », si on réfléchit trop, la peur monte de plus en plus en s'emballe. Cette peur est alors en grande partie une construction un peu artificielle de notre esprit qui part en roue libre... Alors qu'il suffit de se vider l'esprit et s'élancer/se lancer.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 04-01-2017 23:01:25

Bonjour Tiago,

je rejoins les commentaires de Jan et Atarax, tu es très sévère avec toi et pourquoi cette jalousie ? Tu peux avoir une autre lecture de la scène. Une femme sourit à un homme, le regarde avec admiration. Dans notre monde souvent déshumanisé, un peu de chaleur humaine est toujours une bonne chose. Tu aurais pu voir ce regard comme un rayon de soleil dans cette gare.

J'ai l'impression que tu refuses toute forme d'amour, du moins tout forme d'expression d'amour. Ce regard, il a réagi en toi, il a activé un mode de pensée préprogrammé. Pourquoi ne pas simplement ouvrir ton coeur. Tu analyses très bien ce qui se passe en toi, ce n'est qu'une réaction pré-programmé. La prochaine fois, respire profondément, et dit toi que ce regard est un regard d'amour et qu'il est beau, comme toute expression de l'amour !

Ose l'amour ! et soit bienveillant avec toi, tu es bien plus que ce que tu penses !

Bonne soirée,

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Pierre83 @ 05-01-2017 00:01:58

Disse 'Tiago' pid='66196' dateline='1483466120':



Un seul remède : accepter les relations vraies et les vivre vraiment.



Bonsoir Tiago,

Je suis d'accord avec toi. Personnellement, bien que rester seul soit dans ma nature (j'ai plutôt le réflexe de rester à l'écart des autres et de consommer des images) je pense qu'une bonne partie de la solution pour contrer la dépendance passe par les autres !
Longtemps, j'ai pensé que les autres étaient un enfer (déception amoureuses, bizutages ou maltraitance quand j'étais enfant) et les difficultés relationnelles nourrissaient les rechutes (en fait, plutôt que d'exprimer mes émotions et me défendre, je retournais ma colère contre moi à travers la MB et les images po_rno)... Aujourd'hui, j'essaie de voir les choses autrement, si ça ne règle pas le problème, au moins ça m'aide au quotidien. Vis-à-vis des autres, j'essaie de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Ça m'évite d'être déçu par les attitudes ou les absences de certaines personnes. J'essaie de vraiment apprécier le positif chez les autres et de ne pas mettre trop d'affect... Et ne pas avoir d'attente trop importantes... Ma manière d'approcher les choses avec plus de légèreté (j'ai le sentiment que mon mental mouline continuellement et prend tout ce qu'il y a de négatif pour ruminer, surtout durant les périodes de sevrage) comme une sorte de bonus à notre condition d'existence (nous sommes les seuls capitaines à bord)...
Mais au-delà, la vie offre des rencontres particulièrement belles méritant d'être vécues pleinement ! Ce serait tellement dommage de passer à côté. Partager et s'enrichir de l'histoire de l'Autre, c'est tout le mal que je me permets de te souhaiter. Bonne année et merci pour ton partage (je relis tes premiers msg de ce post, c'est très éclairant) !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 07-01-2017 11:01:02

Bonjour mes amis,

Jan, Atarax, Fabrice, Pierre83, je vous remercie pour vos réponses qui me font avancer.

J'essaie, ici, de reconnaître mes limites, mes faiblesses, mes vulnérabilités. Il n'est pas question pour moi de m'y enfermer ou de m'y complaire. Pour moi, il s'agit de déposer ces problèmes devant moi, pour les observer de loin, pour les mettre à distance.

Aujourd'hui, je n'ai pas de solution à proposer. Mais j'ai confiance : lentement, des solutions inattendues vont apparaître. Aujourd'hui, je suis impuissant mais demain les blocages disparaîtront, d'une façon inattendue. Je dois juste me laisser faire, et ne pas faire obstacle. Comme le dit Antoine de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 08-01-2017 22:01:12

Bonjour Tiago,

merci pour tes posts et de partager avec nous ce que tu ressens et comment tu vois les choses.
Je ne sais pas si tu es impuissant, car tu as changé beaucoup de chose depuis 230 jours ! Et je ne crois pas que ce soit de l'impuissance, et je crois que tu as raison de ne rien attendre et de te laisser surprendre !

Disse:
Je dois juste me laisser faire, et ne pas faire obstacle. Comme le dit Antoine de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».

NE PAS FAIRE OBSTACLE ! Et oui, trop souvent nous sommes notre propre obstacle ! et nous sommes aussi ceux qui peuvent et veulent retirer un à un ces obstacles. Réfléchis à l'obstacle qui aujourd'hui te fait penser que tu es impuissant !

Encore merci pour ta présence.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 15-01-2017 11:01:03

Bonjour mes amis,

Fabrice, je te remercie pour ta réponse pleine de bienveillance, comme d'habitude ... Merci !
Tu insistes sur un point important :

Disse:
nous sommes aussi ceux qui peuvent et veulent retirer un à un ces obstacles

Souvent (toujours ?), nous sommes seuls à connaître ces obstacles et à pouvoir agir. Personne ne pourra retirer ces obstacles à ma place. Pour cela, il me faut sortir de ma passivité. A force de vouloir, progressivement, des portes s'ouvrent. Je le crois vraiment.

Jan me parlait de la nécessité de sortir de l'isolement (ici).
Je suis d'accord : il me faut sortir de l'isolement.
J'ai déjà essayé l'approche volontariste : "je veux rencontrer". Mais cette approche n'a jamais fonctionné pour moi. La démarche volontariste m'expose à la frustration : sentiment dangereux pour moi, car il mène à la compulsion.
Dans mon expérience, les plus belles rencontres étaient imprévues.
Alors je fais des activités à l'extérieur (sport, vie culturelle, etc.) sans rien attendre. C'est du lâcher-prise. J'apprécie les discussions amicales que je peux avoir, mais sans provoquer.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 22-01-2017 11:01:42

Bonjour les amis,

À ce jour, j'en suis à huit mois sans masturbation ni consommation d'images pornographiques.

Évidemment, je me réjouis d'avoir réussi à mettre un terme à ces comportements toxiques. J'en ressens les bienfaits, chaque jour : la paix intérieure, le calme, l'énergie et la joie retrouvées, etc.

Les tentations se font plus rares, mais je reste vulnérable. Donc je reste vigilant.

Aujourd'hui, cependant, je vois tous les défauts de mon sevrage, surtout basé sur la discipline, sur l'effort, sur la méthode. Avec méthode, j'ai évité les lieux dangereux et je me suis défendu contre les influences néfastes. C'est bien. L'effort et la discipline étaient utiles et appropriées, mais je dois passer à quelque chose de plus positif, de plus enthousiasmant, de plus libérateur

Cette semaine, les limites de mon sevrage me sont apparues clairement. Depuis quelques mois, j'ai patiemment cherché à avoir plus de relations sociales. Maintenant, les résultats sont là : je rencontre beaucoup de nouvelles personnes, dont des femmes. Aujourd'hui, malheureusement, je ne suis pas capable de dépasser le stade de la relation superficielle. Par exemple, hier, une femme m'a exprimé des signes d'intérêts clairs et explicites ... et je n'ai pas su y répondre sur le moment. Je suis resté sur la défensive.

Normalement, ce genre de situation génère chez moi de la frustration, et donc un retour de la compulsion. Aujourd'hui, il n'en est rien. Je n'ai pas réussi la conversation d'hier, mais il y en aura d'autres, et ce n'est pas la fin du monde. Je ne me laisse pas empoisonner par les événements passés (même s'ils sont révélateurs de mes limitations ...).

Ma conviction aujourd'hui : j'ai une vie insatisfaisante, inaccomplie.
Cela me frustre et m'entraîne vers la compensation, donc la rechute.
Le mécanisme chez moi est simple : vie inaccomplie => pornographie et masturbation.
Ce n'est pas la compulsion qui pollue ma vie, l'origine du problème n'est pas une agression extérieure : c'est ma vie insatisfaisante qui provoque mon attrait pour ces produits toxiques. Aujourd'hui, après les quelques mois de sevrage, ce mécanisme est évident. J'ai des désirs profonds, personnels que j'ignore ; cela provoque ennui, frustration, mélancolie ; j’anesthésie ces sentiments par la compulsion. Grâce au sevrage, j'ai la clairvoyance qui me permets d'entendre mes désirs profonds. Aujourd'hui, j'y réponds mal, mais je commence à y répondre : c'est déjà un début.

Je dois donc continuer à rendre ma vie plus aboutie. J'ai des projets d'avenir, des objectifs motivants. Il me faut y croire et agir. Surtout, ne pas penser "c'est impossible", "c'est trop tard", "ce n'est pas pour moi". La pensée est créatrice du réel. Penser plutôt : "c'est possible", "cela commence aujourd'hui", "c'est pour moi". Et en finir avec les pensées limitantes.

Je suis encore trop distant et évitant dans mes relations. J'évite souvent les relations et je m'isole. J'ai des stratégies pour tenir les autres loin. Quand les relations existent, je reste superficiel, distant et froid. C'est le cœur du problème. Il me faudra du temps pour dépasser mes blocages, mais je suis déterminé à changer cela. Avec lucidité et patience, un jour à la fois.
Pour commencer, il me faut travailler sur mes émotions : les écouter, les exprimer quand il le faut.
Ensuite, vaincre la peur du rejet, la peur de l'abandon.
Tout cela, un jour à la fois : pour ne pas être écraser par l'Everest des obstacles. Pas à pas, progressivement.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Dexter @ 22-01-2017 19:01:23

Hello Tiago

Tout d'abord, j'avoue que je n'ai pas lu tout ton journal, donc peut-être que certaines des choses que je dirai ici tomberont à côté de la plaque, mais ton message me semble assez clair pour te fournir sinon quelques conseils, du moins quelques réponses à tes doutes. 

Pour commencer, bravo pour ces huit mois, c'est vraiment une très belle perf! Je suis admiratif de cette discipline que tu t'es fixée, de voir que cela marche. Quelle satisfaction cela doit être pour toi! Cela dit, rien n'est encore abouti dans ta démarche. C'est en tout cas ce qui ressort de ton message. C'est "work in progress" puisque tu n'es pas encore à la totale satisfaction... En clair, le sevrage que tu as entamé ne sera complet que lorsque tu seras parvenu à développer toutes les réponses au mal être que tu pouvais éprouver avant et auquel tu répondais par la masturbation et la rechute. 

Aujourd'hui, tu as clairement mis au point des mécanismes de défense impressionnants, et peu importe, à mon sens, s'ils t'isolent pour l'instant des autres, à l'image de ce qui s'est passé avec cette femme. Ta réaction prouve que tu n'es pas encore prêt à t'ouvrir, et après tout, tant pis. Perso, je dirais que seul le sevrage et l'effort que tu accomplis comptent pour l'instant. C'est cela qui passe avant. Mais il est clair que pour aller loin dans cet effort, tu vas devoir dépasser ce stade défensif pour te trouver des raisons d'avancer encore, et de ne plus être dans la lutte mais juste dans l'épanouissement. 

Lorsque j'étais plus jeune, j'ai vainement cherché l'amour avant de m'apercevoir que pour chercher l'amour, il me fallait tout d'abord développer ma vie, m'épanouir, après quoi l'amour viendrait facilement, comme attiré par ce bien être que j'éprouverais... 

Et bien je pense qu'il en ira de même pour toi. Double ton effort de résistance par un nouvel effort de "quête de sens", de quête d'intérêts. Certains s'engagent dans une association humanitaire, font du bénévolat pour les restos du coeur, d'autres reprennent leur collection de timbres, ou s'adonnent à la musique... Je ne sais pas ce qui pourra fonctionner pour toi, mais t'investir avec coeur dans de nouvelles parcelles de vie ne pourra qu'être bénéfique pour toi. Cela te donnera de nouveaux plaisirs d'exister. Cela te permettra aussi d'avoir de nouvelles raisons d'être heureux et de nouvelles raisons d'avancer lorsqu'un jour, le plaisir de te sevrer deviendra peut-être insuffisant... 

Une vie ne peut se mener dans une unique optique de résistance ou de lutte. C'est pluri-dimensionnel la vie. On souffre, on goûte, on profite et l'on doute. Pour l'instant, nous avons toujours réagi au stress et à la vie par la masturbation. C'est cette transformation complète de notre psyché que nous menons, et cela implique de complets changements de comportements. Tu es à l'aube de cette nouvelle vie. Tu as fait le plus dur. Libéré, ou presque, de la dépendance, tu as désormais le choix de ta vie, tu as de nouveau le contrôle. A toi d'en profiter, et de choisir où tu voudras aller :-)

Tu me suis? J'espère t'aider mon ami, comme tes posts m'aident aussi. Et en attendant, bravo, 247 jours, quelle mue... 

Amitiés
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 26-01-2017 22:01:52

Salut Tiago,
plus de 250 jours, je voulais juste te faire un petit coucou à cette occasion, quel beau parcours depuis ton arrivée ici.
Au plaisir de te lire,
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 27-01-2017 07:01:02

Hello Tiago!

Je tiens aussi, même si ce n'est que brièvement, à te féliciter de tes 250 jours et ton avancement si solide!

Comme d'habitude tu regardes ce qui se passe, tu analyses, tu conclues et tu mets en place une stratégie!
Ça demande une rigueur très importante et de la force que tu possèdes et pour lesquelles je t'envie!

Tu es LA référence maintenant sur le forum, je te suis avec plaisir et amitié!

Ton ami!

Jan
===============================================================================================================================================
Sevrage de Tiago
Ariane @ 27-01-2017 11:01:55

Bravo pour ce courage, pour ton combat et pour ton message d'espoir à tout ceux qui veulent s'en sortir... Et aussi, pour les co-dep, tu nous prouves que c'est possible, que vous pouvez retrouver notre confiance... Bon courage et sois heureux


Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 27-01-2017 18:01:06

Bonjour les ami(e)s,

Un grand merci pour tous vos messages qui me touchent beaucoup !

C'est vrai, 250 jours. Le chemin continue !

Merci pour tout ce que vous m'avez donné, pendant les échanges sur ce site !!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Dexter @ 29-01-2017 08:01:31

J'arrive en retard mais bravo Tiago!!

:-)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 04-02-2017 11:02:24

Bonjour les ami(e)s,

Les premiers mois de l'année sont toujours un peu délicats pour moi : le climat ne m'invite pas à l'optimisme. À cela s'ajoute des difficultés au travail. Comme l'année dernière, finalement. Justement, j'avais connu une rechute puissante l'année dernière, et je n'ai pas envie de reproduire cette erreur.

Côté travail, je reconnais ma responsabilité. Je recherche au travail une reconnaissance qui m'incite à m'investir de façon excessive. Plus profondément, je cherche au travail une nourriture affective que je ne trouverai jamais. J'aimerais être apprécié pour mes qualités et mon engagement : c'est une erreur. En réponse, je corrige mon attitude et je rends mes attentes plus réalistes ... chaque jour, je reprends l'effort et les progrès sont lents, mais précieux.

Dans un côté plus relationnel, j'ai aussi quelques difficultés. Je suis excessif et impatient. Or, les relations amicales (et affectives) demandent du temps. Inutile de brûler les étapes. Il me faut apprendre à m'engager progressivement.

Je repense à ma rechute de l'année dernière, et je ne veux pas retomber dans la masturbation et la consommation d'images pornographiques. Je n'y trouverai rien de bon : pas de remède contre le stress, contre la frustration, contre la mélancolie. Au contraire, j'y trouverai la honte et le mépris de soi.

J'ai recalé la barre verte du bas, avec un nouvel objectif. J'aime voir la barre verte autour de 70%.
Pour moi, cela signifie : "pas encore là, mais déjà bien avancé". C'est très encourageant. Mais ma vraie philosophie, c'est un jour à la fois. Ou encore : "Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine."


Merci de m'avoir lu.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 06-02-2017 08:02:15

Hello Tiago !
 
Je suis toujours tes avancées avec beaucoup d’intérêt et admiration. Ma vie actuelle est très tourmentée côté travail, comme tu l’as lu. Je n’ai plus le temps, ni l’état d’esprit de suivre tous les postes ici. Ça changera peut-être dans quelques mois. Merci en tous cas de ton fidèle soutien et de tes pensées ! Cela m’aide de savoir que des gens pensent à moi comme tu sais le faire !
 
Ton parcours est très exemplaire. Tu as avancé avec un regard pointu sur ce qui t’arrivait, tu l’as analysé et tu as toujours su mettre des stratégies justes en place pour agir et t’y tenir. Peut-être pourrais-tu expliquer pourquoi et comment d’après toi tu as réussi ce décrochage remarquable maintenant ? Qu’est-ce qui s’est passé en toi pour y arriver ? Cette prise de conscience te consolidera peut-être encore plus et nous sera un bel éclairage.
 
Pour ma part je suis aussi heureux de mon évolution, je cadre deux de mes soucis, celui de l’alcool et celui du sex. 5 semaines déjà, et je pense finalement ne jamais avoir été aussi éloigné de mes anciennes pratiques côté sex que maintenant…
 
Bonne continuation mon ami !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-02-2017 17:02:30

Bonjour mes ami(e)s !

Jan, je te remercie pour ton message. Mes meilleures pensées sont avec toi dans ce moment délicat. Et aussi mon admiration pour toi, ton parcours et pour ta grande et belle générosité !

Tu me demandes de faire un petit bilan : j'accepte avec joie, mais je souhaite insister sur un point. Mon parcours n'est pas encore "exemplaire", et je n'ai pas encore "réussi le décrochage" ... Je suis encore conscient de mes vulnérabilités, et ma détermination est encore mise à l'épreuve. Aujourd'hui encore, je suis testé.

Actuellement, je suis dans une phase de transition. Depuis le début, ma démarche repose sur la discipline, la rigueur, le contrôle. C'est un sevrage en force. Chez moi, la discipline fonctionne bien : cela ne convient pas à tout le monde. Aujourd'hui, cette démarche autoritaire montre ses limites : la discipline est triste, et elle engendre la révolte. Je voudrais éviter la crise et passer à une autre attitude : la bienveillance envers moi et les autres, la liberté, le goût pour le beau, le bon, le bien, la guérison de mes peurs, la patience et surtout la joie. 

Voici quelques éléments qui m'ont aidé dans le chemin du rétablissement. D'abord, ce site, ce forum d'entraide. J'y ai découvert une belle communauté. J'ai compris que je n'étais pas seul. J'ai écouté les conseils et j'ai mis en pratique. J'y ai repris courage, grâce à votre soutien. J'ai appris à exprimer mes difficultés et mes joies. J'ai appris à descendre au fond de moi pour identifier les vrais problèmes. Grâce à ce forum d'échange, j'ai le sentiment d'appartenir à une belle communauté fraternelle, unie dans un seul but : le rétablissement.

Ensuite, je participe à un groupe de paroles : c'est une aide très précieuse. Partager et exprimer ses émotions et difficultés est un premier pas fondamental vers le rétablissement. Écouter les témoignages est aussi une attitude qui fait grandir et rend plus fort.

Dans mon rétablissement, la spiritualité joue un grand rôle. J'ai fait le parcours de 40 jours pour sortir de la pornographie. Je continue à travailler sur mes vulnérabilités et sur les acquis de ce parcours. Dans la dépendance, j'ai découvert mes limites et mon impuissance. Dans mon rétablissement, je renonce à la toute-puissance et je renonce à la quête d'un amour fusionnel. Chez moi, la dépendance est d'abord une maladie spirituelle.

J'apprends aussi à prendre soin de moi, par le sport, l'alimentation, la culture, etc. J'essaie de fournir une bonne nourriture à mon esprit, notamment en maîtrisant mon regard. Il y a une légende indienne (les indiens Cherokee) qui m'inspire beaucoup :
Un combat a lieu à l'intérieur de chaque personne : un combat entre deux loups. Un loup est bon, pacifique, joyeux, généreux. L'autre loup est agressif, méchant, triste, frustré. Le combat est gagné par le loup qui est le mieux nourri.
Alors j'essaie de nourrir le loup pacifique avec de belles choses, des bonnes choses ...

Je travaille sur mes émotions. Elles m'indiquent la route à suivre. Mes émotions dessinent ma boussole intérieure : mes vrais désirs profonds. J'essaie d'entendre mes émotions et de les transformer en action. J'ai encore des progrès à faire ...

Chaque jour, je me souviens, avec bienveillance, que je suis dépendant affectif et sexuel. Je n'oublie pas ce que je suis. Je renonce au déni. Si j'oublie la dépendance, elle ne m'oubliera pas et reviendra en force. Elle profitera de mon manque d'humilité et de vigilance. Chaque jour, je prends conscience de ma dépendance. J'apprends à voir la dépendance, non comme une malédiction, mais comme une opportunité. Comme écrit Anselm Grün : "Là où est ta blessure, là est ton trésor car là est ton moi le plus profond".

J'apprends à écouter mon climat intérieur. J'ai une tendance à la mélancolie. Mon corps utilise la sexualité pour lutter contre la mélancolie et réveiller mon désir de vivre. Malheureusement, je gaspille cette précieuse énergie dans la masturbation et la consommation d'images pornographiques. Aujourd'hui, je suis attentif à ma tendance dépressive. Quand elle se manifeste (comme en ce moment), je fais davantage de sport, et je me repose bien. J'essaie d'aller vers les autres et je me souviens des bienfaits du sevrage.

J'apprends aussi à travailler sur les racines de la dépendance : la peur du rejet, la peur de l'abandon, la peur des autres. Là, le chantier est immense et à peine commencé. J'ai visité mon histoire, mon enfance : j'essaie de tourner la page. Je me concentre sur le présent, je travaille sur ma perception du monde et je renonce aux fausses croyances.

J'apprends l'estime de soi, qui n'est pas innée chez moi. Être soi-même, pour trouver ma vraie place. Et ainsi être vrai avec les autres, et être vrai dans les relations avec les autres. C'est un long chemin ... mais tout est possible !

Enfin, en cessant la masturbation et la consommation d'images pornographiques, je n'alimente plus un système ultra-libéral inhumain. Je sors d'un système qui me transforme en consommateur stérile. En me rétablissant, je reprends conscience de ma dignité.

Mon rétablissement n'est pas un acquis : il doit être approfondi chaque jour. C'est un beau chemin !

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 08-02-2017 23:02:51

Merci ! Tu as trouvé les mots justes pour décrire ton chemin. C'est un beau chemin. Il y a beaucoup dans ton message. Merci pour ce partage. J'aime aussi cette image des loups. Tu nous montres un chemin de guérison, de bienveillance, de sagesse et d'amour.
Continue, et ton message me remplit de paix.
Merci
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Dexter @ 09-02-2017 09:02:26

Bravo Tiago pour la force de ta réflexion. Toute démarche pour se sortir de la dépendance passe par la réflexion. Tu as poussé la tienne très loin, tu t'es donné les bases pour avancer, et te sortir de cet état dans lequel nous sommes tous. 

Quel beau message, tu donnes des pistes à chacun d'entre nous. Bravo mon ami et courage pour la suite!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 19-02-2017 10:02:09

Bonjour les amis !

Merci pour vos messages de soutien, votre écoute et votre présence ! Cela me touche et m'apporte beaucoup. C'est très utile dans mon parcours. Merci !

La semaine s'est bien passée, dans la sérénité. Deux événements toutefois :
- une déception : un rendez-vous annulé. Mais ce n'est pas la fin du monde.
- un constat pessimiste : dans le monde, c'est la loi du plus fort qui prévaut. J'appartiens au camp des perdants. Ce monde-là est fait pour les Trump. 

Dans ces deux événements, j'identifie ma tendance naturelle au pessimisme, à la déprime, à la résignation, à l'isolement. Je m'enferme dans ce schéma mortifère. Longtemps, j'ai enterré mon mal-être dans la masturbation et dans la consommation d'images pornographiques : remèdes éphémères et illusoires. Sortir de ce schéma est une étape vers le rétablissement.

Comment en sortir ?
D'abord, je dois reconnaître ma pente naturelle pour le mal-être. Pour des raisons obscures et malsaines, le mal-être est mon refuge. Il me faut arrêter cette habitude malsaine.
Ensuite, je dois choisir : il y a la pente vers le mal-être, et il y a d'autres chemins. À moi de choisir, de décider vraiment. C'est un combat pour la liberté. Comme tous les combats, il se gagne d'abord par les idées. À moi de faire grandir des idées optimistes en moi.
"Entendre l'appel à la vie, cultiver et nourrir le désir de vivre" comme l'écrit Simone Pacot.  Personne ne peut le faire à ma place. Mon rôle, c'est d'y croire. Et d'y croire fort.

Bon dimanche à tous !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 19-02-2017 11:02:56

Cher Tiago !
 
Merci de ton retour à ma question du 8 février! Je me doutais que ta réponse allait être riche, très riche d’enseignements et que tu allais y mettre une forme précise et claire !
 
Pour moi ce message devrait servir de référence et de repère à tous, surtout ceux qui arrivent ici sur le forum ! Tu y exprimes toutes les qualités qu’il faut pour réussir un sevrage, mais aussi pour réussir cette bataille envers soi-même ! L’humilité et la bienveillance envers soi-même y sont des maître-mots ! Mais aussi le courage de se regarder en face, la lucidité d’analyse, le manque de complaisance, la force de caractère qui mène à maintenir sa discipline !
Puis, viennent aussi l’acceptation et une forme de sagesse de laisser venir les choses…
 
C’est un magnifique exemple donc ! Et en parlant de cette « trumperisation » de notre monde tu exprimes clairement aussi à quel point nous sommes par notre dépendance victimes de la société actuelle. Notre dépendance naît de ses travers, ce schéma de fuit et de consommation, et en sortir veut dire aussi refuser et résister face à ces schémas qu’on nous impose. Se battre contre la dépendance sexuelle est donc en quelque sorte une révolte et une résistance !
 
Bravo pour l’avoir exprimé si clairement et merci d’être à côté de nous pour avancer ensemble !
 
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 19-02-2017 14:02:37

Bonjour Tiago,

merci pour le courage dont tu fais preuve en regardant sans complaisance ce qui se passe en toi. Peut-être avec un petit peu plus de bienveillance... Tu es très sévère avec toi.

Freeman le dit clairement... Tu n'es pas dans le camp des perdants. Chaque jour, tu gagnes en dignité, en sérénité, en confiance. C'est un long chemin. Tu as des richesses en toi, tu es toi. Ne te compare pas aux autres. Rappelle toi simplement qui tu es. Tu es Tiago, tu es le gars qui a décidé de changer, qui depuis 274 jours (merde tu as fait mieux que moi !) a résisté, tu es la personne qui nous aide, nous soutient. Alors, non tu n'es pas un perdant.

Jan a écrit une phrase qui résume bien

Disse:
Et en parlant de cette « trumperisation » de notre monde tu exprimes clairement aussi à quel point nous sommes par notre dépendance victimes de la société actuelle.

Oui la dépendance nous rend victime, mais nous sommes victime que de nous-même. Ce n'est pas dans la société, dans notre environnement qu'il faut chercher les causes, c'est en nous. Ce n'est pas le monde qu'il faut changer, c'est nous même.
Voilà ce qu'écrivait Epictète "Souviens toi que ce qui te cause du tort, ce n'est pas qu'on t'insulte ou te frappe, mais l'opinion que tu as qu'on te fait du tord. Donc si quelqu'un t'a mis en colère, sache que c'est ton propre jugement le responsable de ta colère"... " Devant tout ce qui t'arrive, pense à rentrer en toi-même et cherche quelle faculté tu possèdes pour y faire face. Tu aperçois un beau garçon, une belle fille ? Trouve en toi la tempérance. Tu souffres ? Trouve l'endurance. On t'insulte ? Trouve la patience. En t'exerçant ainsi tu ne seras plus le jouet de tes représentations". Ce n'est pas facile à comprendre, pour moi ce fut vraiment un changement total du regard... Mais aujourd'hui j'y trouve une force, une sérénité.

Bon courage à toi et n'oublie pas de t'aimer.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 26-02-2017 11:02:05

Bonjour les amis !

Fabrice, Jan, Dexter : je vous remercie pour vos messages qui, comme toujours, me font avancer dans la bonne direction.

La fin de l'hiver est un moment délicat à passer. L'année dernière, j'avais perdu le contrôle en mars, et j'étais retombé dans la masturbation et la consommation d'images pornographiques. Cette fois-ci, je suis vigilant. Surtout, j'ai compris le mécanisme.

Fin de l'hiver : fatigue, manque de lumière. Pour moi : un peu de déprime, aussi. En réaction, je cherche une compensation.
La fin de l'hiver annonce ... le début du printemps : le retour de la vie. La vie triomphe du froid mortel et rayonne de toutes ses forces. Et je me sens exclu de ce retour de la vie. J'ai le sentiment d'être mis à part : d'où la frustration, l'incompréhension, le sentiment d'injustice. Tout cela me déstabilise très profondément.
L'année dernière, j'étais particulièrement fatigué : j'avais voulu en faire trop au travail. J'étais très vulnérable. Alors, le chant des oiseaux le matin, les arbres en fleurs, la beauté de la nature ... c'était du feu sur ma blessure de solitude, d'abandon. Je n'ai pas su accueillir cette joie vivante et belle. Et j'ai essayé d'oublier dans la compulsion. Tragique incompréhension.

Cette année, je ne ferai pas la même erreur. Je surveille ma fatigue, mon climat intérieur. Je prends soin de moi. J'apprécie les beaux moments qui me sont donnés. J'essaie de ne rien attendre : je veux accueillir le réel dans toute sa beauté et avec toutes ses potentialités. Il y a beaucoup à contempler. Je veux accueillir la vie en moi, prendre ce chemin de vie.

C'est ici que je rejoins Fabrice (et Epictète): tu m'invites à "ne plus être le jouet de mes représentations". Le monde est comme il est, il ne changera pas. Mais je peux changer mon état d'esprit et accueillir le réel avec bienveillance.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 05-03-2017 11:03:17

Bonjour mes amis !

Les jours passent mais les tentations ne disparaissent pas pour autant. Ma dépendance à la masturbation et aux images pornographiques fait partie de ma nature dépendante. Alors, je dois garder le cap pour ne pas suivre cette mauvaise pente imprimée dans mes habitudes.

Je constate aujourd'hui que les images pornographiques sont imprimées durablement dans ma mémoire. Elles reviennent quand je suis fatigué, contrarié ou déprimé. Pour effacer ces souvenirs, le temps est mon allié. En attendant, il me faut chasser ces souvenirs toxiques dès qu'ils se présentent. Aussi, if me faut me protéger contre toute nouvelle consommation : je ne veux plus polluer ma mémoire avec ce poison des images pornographiques.

Le recours à la masturbation vient me tenter aussi quand je suis fatigué, frustré, seul, quand je m'ennuie. Alors je dois rester ferme et ne pas renoncer. Face à la tentation, le combat commence bien avant la chute, plusieurs jours avant. C'est un combat spirituel. La tentation avance ses arguments : "juste une fois ...", "tu peux t'offrir cela après tant de journées de sobriété", "ce n'est pas grave ...", "il y a pire ...". Tout cela est tromperie. Dans cet affrontement contre la tentation, je dois rester ferme et déterminé.

Je suis tenté lorsque je m'inquiète pour l'avenir. Or, l'avenir est irréel : ces inquiétudes sont le fruit de mon imagination. L'incertitude m'inquiète. Pour oublier cette inquiétude, j'ai longtemps recherché le réconfort illusoire de la consommation d'images pornographiques. Réconfort : il y a des milliards d'images. Illusion : toutes sont des mensonges grossiers.

Je le savais : avant Pâques, il y a toujours quelques semaines de combat. C'est l'occasion d'en apprendre davantage sur mes vulnérabilités et d'aller plus loin dans mon rétablissement.

Merci de m'avoir lu !
Bon dimanche !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 05-03-2017 14:03:11

Mon ami!

Je pense à toi, même si je suis beaucoup absent ici.
Je reviendrai bientôt, quand la tempête au niveau de mon travail se sera calmée!

Tiens bon!

Je crois en toi!

Ton ami!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-03-2017 18:03:59

Bonjour mes amis,

@Jan : merci pour ton message ! Je pense toujours à toi, surtout dans cette période délicate pour toi.

Dans un post (voir ici), je lis ceci et je me reconnais très bien :

Disse 'Ekeiloh' pid='67066' dateline='1488979374':

[...] même ceux qui s'en croient sortis restent parfois sur un schéma dégradant de la femme, ne pas oublier de traiter ça, parce que le porno nous met de sales idées dans le crane sur les femmes. 


En effet, la consommation d'images pornographiques m'a mis des mauvais stéréotypes dans l'esprit. J'en suis un peu conscient, mais jusqu'où va cette prise de conscience ? Comment sortir de ce formatage ? Surtout quand les codes de la pornographie se sont diffusés dans tous les domaines de société ? Par exemple : les publicités, les séries télé, etc.

Je vous souhaite une bonne soirée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Ekeiloh @ 08-03-2017 20:03:46

Tiago, le fait d'être ou avoir été dépendants nous fait prendre conscience de ce schéma parfois, c'est une chance que tout le monde n'a pas. Ceux qui me connaissent sur le forum savent que je suis là pour ça aussi, je suis un peu de tous les côtés donc je pointe ça quand je le peux, ça aide, parfois :)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 14-03-2017 19:03:24

Bonjour mes ami(e)s,

Ekeiloh, merci pour ton message. Merci pour ton regard unique qui me fait avancer.

Dans l'ascenseur, je regardais les consignes de sécurité et j'ai lu "1. Garder votre calme".

C'est un excellent conseil pour mon rétablissement, et je compte l'utiliser dès maintenant. Quand j'ai des pensées toxiques, négatives, des ruminations, le mieux que je puisse faire, c'est : garder mon calme.
Il ne sert à rien de paniquer : je risque de me précipiter sur une mauvaise solution, de façon irréfléchie. La panique, c'est exactement le mécanisme de la compulsion : j'ai une tentation, je ne sais pas la gérer, je panique, et je cède car j'ai peur de perdre le contrôle.

À la place, évidemment, il faut garder son calme. Chez moi, les exercices de respiration fonctionnement bien et m'aident à calmer le cirque des pensées. Pour cela, il me faut être en bonne condition physique : bien dormir, manger équilibré, pas trop de café, pas d'alcool. 


Je serai dépendant pendant de longues années encore : Dr. Orroz dit qu'un premier sevrage court, c'est 18 mois. Alors, je me familiarise avec les outils qui vont me conduire sur le juste chemin pendant ces longues années ...

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 14-03-2017 21:03:49

Salut Tiago,

je suis impressionné par ta volonté et par ta rigueur qui forcent le respect. Tu es aujourd'hui à près de 300 jours de sevrage. Pour de nombreux ici, cela parait un sommet encore très loin. Bravo !

Depuis plusieurs temps, je voulais te poser une question dont j'espère qu'elle ne déstabilisera pas. Je me permets de te la poser car il me semble qu'avec 300 jours, tu vas atteindre un palier. Il m'est difficile de poser la question car surement je ne te connais pas assez et tu ne donnes pas tous les éléments ici (et heureusement !). J'ai l'impression qu'actuellement tu ne vois pas de sortie au sevrage, tu parles dans ton post de longues années. Dans mon esprit le sevrage n'est qu'une étape, une privation que l'on s'impose pour partir sur de nouvelles bases. Dans nos discussions ici, j'ai l'impression qu'il y a comme chez toi comme une peur de cet après-sevrage, car il y aura un après. Comment imagines-tu cet après ? Comment rêves-tu cet après ? Et que devrais-tu faire pour que ce rêve se réalise ?

J'espère que ma réflexion, mes questions ne te troubleront pas. Il s'agit de ma réflexion, d'une impression. Ne te sens pas obligé de répondre.

Au plaisir de te lire.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 15-03-2017 19:03:05

Bonjour Fabrice,

Merci pour tes encouragements, et merci pour cette question très intéressante.

En effet, j'ai du mal à passer l'étape de l'après-sevrage. Pour moi, ce serait évidemment rencontrer quelqu'un et vivre une relation construite et stable. Pour moi, ce n'est pas si simple ...
Dès le début du sevrage, j'ai senti le besoin de rencontrer de nouvelles personnes, d'avoir des relations amicales : j'ai fait des efforts en ce sens. Et, en effet, j'ai fait de nouvelles connaissances. Je me suis même retrouvé dans des situations amicales "avancées", mais sans plus.

J'admire beaucoup ceux qui sont capables de trouver une femme en quelques jours. J'en suis incapable, c'est totalement hors de portée.

Au moins, rechercher à établir une relation amoureuse (et surtout y croire) me maintient en tension, en éveil. Même si j'y vis l'échec aujourd'hui. Mais je n'ai pas d'autre choix.

Peur de l'après-sevrage : c'est très probable. Dans la rencontre, j'ai terriblement peur du rejet. Dans une relation établie (même amicale), j'ai peur de l'abandon, de la trahison. D'un point de vue relationnel, je suis dans une situation bloquée et je ne sais pas quoi faire. J'arrive à établir des relations amicales, mais jamais plus. Avec le temps, des solutions apparaîtront, je l'espère.

Merci pour cette question
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 15-03-2017 21:03:16

Tiago,

tu es très exigent avec toi, en fait en écrivant mon message, j'avais peur que tu t'isoles (j'ai cette tendance parfois). De ce que je lis, c'est que tu oses sortir de ta zone de confort, d'aller vers l'autre. Un jour, peut-être, tu rencontreras l'âme soeur (c'est tout ce que je peux te souhaiter).

Aujourd'hui, je crois que dans la vie on construit quelques relations fortes, mais elles ne sont pas nombreuses, voire rares. Continue simplement. Dans ce que tu écris, je ne vois pas d'échec. Je ne comprends pas pourquoi tu utilises ce mot. Tu es entrain de vaincre ta dépendance, tu t'ouvres vers les autres. C'est tout le contraire ! Maintenant, je me dis qu'il ne faut rien attendre de la vie, et recevoir ce qui nous arrive comme un présent.

Merci pour ta réponse. Je t'ai posé cette question, car je réfléchis beaucoup là-dessus actuellement.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 16-03-2017 18:03:58

Bonjour Fabrice,

Merci pour ta réponse.

En effet, chez moi, le risque est de m'isoler. Mais j'ai compris que ce n'est vraiment pas bon pour moi. Sortir de l'isolement est vraiment une démarche à renouveler chaque jour, souvent par des actes simples et concrets : aller à la salle de sport, bien regarder autour de moi quand je prends les transports en commun (il y a souvent quelqu'un que je connais pas très loin ...), prendre des initiatives, etc.

C'est vrai que j'utilise le mot échec. Je m'étais donné, comme résolution, d'adoucir mon langage ... pardon. J'ai utilisé le mot car je perçois bien tous les schémas qui se répètent dans ma vie. J'essaie d'en sortir ... et c'est frustrant : comment font les autres ? Cela a l'air si simple ...

En effet, dans la vie, il ne faut rien attendre et il faut tout recevoir. Surtout, j'apprends à vivre dans le présent, dans la journée. Chaque jour, j'essaie de me dire : que puis-je faire aujourd'hui pour réussir cette journée ? Que puis-je faire aujourd'hui pour mon rétablissement ? Qu'est-ce qui m'empêche d'être heureux aujourd'hui ?

Merci encore pour cet échange !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 18-03-2017 10:03:47

Bravo pour les 300 jours !!!!
Ce n'est pas ton langage que tu dois adoucir, mais la façon dont tu ressens les choses.
Je te rassure (si cela peut nous rassurer) ce n'est pas simple pour moi non plus. Je crois qu'il faut lâcher prise, ne pas s'accrocher à ses schémas de pensée. Dans la méditation, dans la prière, je crois que l'on touche à autre chose. Nous nous détachons de ces pensées pour nous retrouver face au vide, face à la page blanche. Il y a la paix et la liberté.
Beau W.E
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-03-2017 11:03:10

Mon ami!

Je vois que tu es aussi moins présent ici...

Je te souhaite du fond du cœur d'être plus droit dans tes bottes que je ne le suis en ce moment!
Je pense à toi! Tu fais partie des personnes qui me sont indispensables dans ma lutte!

Courage, chance, bienveillance, .... amour et bonheur à toi!

A très vite!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 26-03-2017 11:03:45

Bonjour les amis,

Merci pour vos messages, Jan et Fabrice, qui m'encouragent. Mes pensées les plus bienveillantes sont avec vous !
En effet, je suis moins présent par mes messages, mais je vous lis très régulièrement !

Il y a davantage de calme et de stabilité dans ma vie. Mais la dépendance est toujours là : dans les moments de stress, de fatigue, d'ennui, je suis encore et toujours tenté. Mais, j'ai des outils pour faire face, et je ne perds pas le contrôle.

La dépendance a pris une autre forme, maintenant que j'arrive à aller à la rencontre d'autres personnes. Il y a cette peur de la rencontre, peur d'être rejeté, abandonné, peur de faire mal. Tout cela, c'est ma mésestime de soi qui s'exprime encore. Mais je reste optimiste, le temps est mon allié et les progrès viendront.

En attendant, j'applique quelques principes :
- Vivre un jour à la fois pour bien vivre cette journée qui m'est donnée.
- Écouter et exprimer mes émotions.
- Reconnaître le manque d'estime de soi dans mes attitudes et en changer.
- Auto-bienveillance (surtout dans le jugement) et prendre soin de soi.

Merci pour votre soutien précieux au cours des 10 derniers mois !
Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 26-03-2017 11:03:57

Merci simplement de ce rappel de principes!
Je vais les appliquer à moi-même! J'ai bien besoin de m'instaurer une hygiène de vie qui m'implique intellectuellement aussi!
Merci pour tout Tiago!
Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 02-04-2017 11:04:12

Bonjour les amis,

En ce moment, je perçois mieux les bienfaits du sevrage : j'arrive à mieux sentir et exprimer mes émotions, j'arrive à aller de l'avant.

Cette semaine, j'ai eu l'occasion d'affirmer mes opinions. J'ai osé être "moi" et cela a été bien reçu. J'ai été surpris par la bienveillance, insolite dans ce contexte. Avant, j'aurais été tenté de porter un masque, pour plaire et ne pas faire de vague. Cette semaine, j'ai exprimé mes idées personnelles, enfin. Grâce à l'arrêt de la masturbation et de la consommation d'images pornographiques, je découvre une nouvelle énergie en moi. 

C'est un signe encourageant. Maintenant, il me reste à explorer une terre inconnue : les relations affectives. Je prends conscience que je n'ai jamais été vraiment en relation affective avec quelqu'un. Je n'ai aucun vécu de ces relations : les mots "intimité", "réciprocité émotionnelle", "amour" sont des concepts que je n'ai jamais vécus en réalité. La route est encore longue. Je pense sérieusement à consulter un thérapeute.

Ce parcours en vaut vraiment la peine : les murs tombent, les portes s'ouvrent.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
thunderbird67 @ 02-04-2017 12:04:26

Super
C'est encourageant pour tous ceux qui sont en plein combat.
Je te souhaite de trouver tout ce que tu n'a jamais connu dans une relation affective. C'est formidable

Envoyé de mon SM-G925F en utilisant Tapatalk
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 12-04-2017 19:04:58

Bonjour mes amis !

J'ai lu le message de Burrhus, au sujet des nouveaux/nouvelles venu(e)s, (voir ici). J'y ai trouvé ceci :

Disse 'Burrhus' pid='67468' dateline='1492006160':
L'addiction sexuelle est avant tout une atrophie de sa capacité relationnelle.



Dans mon cas, cette définition est parfaitement exacte : l'atrophie de ma capacité relationnelle dans toutes ses dimensions sociales, affectives.
Ma capacité à entrer en relation est diminuée. J'aspire à des relations vraies mais portant je m'isole.
J'ai peur de la relation : peur d'être rejeté, abandonné, incompris, maladroit. J'ai peur de la relation parce qu'elle pourrait me blesser. Alors je l'évite, je contrôle, je mets des distances, je joue un rôle et je ne suis pas vrai avec les autres.
Cette peur m'a longtemps conduit à l'isolement, la déprime, la tristesse ... puis à la compulsion dans la masturbation et la consommation d'images pornographiques.

Aujourd'hui, c'est différent. Grâce au sevrage, je vois clairement ces mécanismes d'enfermement. J'ai toujours peur des relations, mais peu à peu, j'essaie d'avancer. J'essaie d'aller au devant des autres. J'essaie de partager. J'essaie d'être vrai. Cela demande une énergie prodigieuse. C'est difficile pour moi. Mais c'est le seul chemin pour moi.

Merci pour ce message enthousiasmant !
Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 16-04-2017 10:04:38

Bonjour les amis !

Fr-Ed, je te remercie pour ton message.

Tu as raison : en moi, l'atrophie relationnelle est une réalité choisie et subie. Je m'explique :
1) L'atrophie relationnelle subie
J'ai grandi dans un environnement où il fallait se protéger. J'ai grandi dans la solitude et l'isolement. Dans une certaine mesure, cet isolement m'a permis de me protéger. Ainsi, je n'ai pas appris à développer et à apprécier les relations. 

2) L'atrophie relationnelle choisie
Mon seul référentiel étant la solitude et l'isolement, j'ai continué ma vie d'adulte dans le même registre : peu de confiance, peu d'amitié, peu d'affection, beaucoup d'individualisme et d'égoïsme. Oui, j'ai réellement choisi cette attitude. Elle m'a mené dans la dépendance. Aujourd'hui, je veux en sortir.


Aujourd'hui, encore enlisé et aveuglé, je reconnais mes erreurs. La peur des autres était, à l'époque, justifiée. Aujourd'hui, elle est inadaptée et injuste. Je veux sortir de ce schéma mortifère et ne plus fuir dans l'isolement, ne plus m'enfermer, ne plus me cacher derrière un masque.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 16-04-2017 21:04:39

Salut Tiago,

je crois que je me répète un peu, excuse moi si je suis insistant... Mais d'autres ici m'ont dit la même chose, alors je te le dis aussi. Je crois qu'il faut que tu sortes des sentiers battus.

Disse:
Je veux sortir de ce schéma mortifère et ne plus fuir dans l'isolement, ne plus m'enfermer, ne plus me cacher derrière un masque.


Tu n'es plus dans la logique de l'isolement, tu vas vers les autres, j'imagine ce que cela doit te couter en énergie. Ton sevrage est exemplaire: 11 mois ! Qu'est ce qui aujourd'hui te manque pour tourner vraiment la page de cette atrophie relationnelle. Je crois qu'il est temps que tu te mettes réellement en danger. Pourquoi ne pas t'inscrire sur un site de rencontre (ce qu'il y a de plus sérieux, biensûr lol). J'ai franchi ce pas, et cela m'a permis de sortir de la logique où je m'enfermais (je vais peut-être faire un post là dessus). Peut-être une petite dose de folie pour prendre confiance en toi. Surprend toi ! Tu en es capable, tu es une personne de valeur.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 17-04-2017 12:04:57

Mon ami Tiago!

Je rejoins Fabrice dans qu'il dit pour sortir des sentiers battus! Et devine pourquoi...? (lol)

Vas y! Ose! Lance-toi! Tu as maintenant la preuve que tu es un homme de valeurs et que tu peux te surprendre!
Pourquoi pas aller sur un site de rencontre sérieux, pas pour faire la rencontre de ta vie au premier coup, mais pour tenter de faire des rencontres simples? Ou ne serait-ce que pour constater réellement où le bas blesse... et avancer encore et encore..?!

En tous vas Bravo! 11 mois! Tu es allé loin et tu es fort!
A très vite!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 28-04-2017 19:04:48

Bonjour les amis !

M'inscrire sur un site de rencontre ... J'y ai pensé. Il y a quelques années, j'avais fait l'expérience, mais sans succès : il n'y a eu aucune rencontre réelle. Je ne suis pas fait pour les sites de rencontre : je n'en connais pas les codes.

Curieusement, pour moi, il est plus facile de faire des activités réelles (sans écran) pour rencontrer des gens. Par exemple : le sport, les activités culturelles, etc. Une simple discussion me ressource et m'apaise. Pour l'instant, je ne vois pas plus loin.

A bientôt !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
hippocus @ 29-04-2017 15:04:07

Salut Tiago,
si tu veux rencontrer quelqu'un pour une relation durable ,je t'encourage dans la voie de la vie réelle.
Bonne chance à toi
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-04-2017 15:04:10

Bonjour les amis,

Hippocus, merci pour ton message. Je suis d'accord : je me rétablirai dans le monde réel, en étant présent dans ma vie. Cela commence aujourd'hui.

Le combat continue. Je me réjouis, au cours des 11 mois passés, de ne pas avoir cédé à la masturbation et à la pornographie. Aujourd'hui, encore, je vais bien parce que je n'ai pas rechuté.

Il paraît naturel, aujourd'hui, d'essayer de construire une relation affective saine avec une femme. Je n'y suis pas prêt : manque d'estime de soi, peur de l'abandon, peur du rejet, etc.
Aujourd'hui, je manque d'estime pour moi. J'entends une petite voix intérieure qui me dévalorise souvent. Je vois le verre à moitié vide. Je manque d'autonomie intérieure : je ne suis pas en paix avec moi-même. Je cherche à compenser : d'où la dépendance. Le manque d'estime de soi est un manque cruel. J'ai la tentation de capter l'autre pour satisfaire mes besoins, j'ai la tentation de vampiriser, de consommer, de me servir de l'autre personne. Aujourd'hui, il y a un risque très réel pour moi : je risque de consommer les personnes comme je consommais les images il y a 11 mois. Je dois éviter ce danger. Une relation affective saine n'est pas possible avec mon manque d'estime de soi actuel. Cela rejoint mon expérience : les femmes que je rencontre actuellement détectent ce danger et se maintiennent prudemment à distance. Elles ont raison.  

Voici le chemin à prendre : jour après jour, j'améliorerai mon estime de soi. L'amour de soi est une saine nourriture intérieure. Avec lui, je pourrai entrer réellement en relation avec les autres. Sans me crisper sur mes besoins. Je pourrai être vrai dans les relations. Je pourrai ainsi partager des belles choses avec les autres.

En résumé : me respecter pour respecter les autres.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 30-04-2017 21:04:27

Tiago,

je te suis avec respect et intérêt. Nous avons choisi deux voies différentes, mais le questionnement est le même... comment on sort de la dépendance ?

Disse:
J'ai la tentation de capter l'autre pour satisfaire mes besoins, j'ai la tentation de vampiriser, de consommer, de me servir de l'autre personne. Aujourd'hui, il y a un risque très réel pour moi : je risque de consommer les personnes comme je consommais les images il y a 11 mois. Je dois éviter ce danger.


Tu as choisi la prudence, tu vois le risque et je crois que tu as raison, ce risque existe en nous. Je fais le même constat que toi. A ta différence, j'ai décidé de me relancer dans une recherche de relation... et aujourd'hui, je doute. Je doute car j'ai peur que tu aies raison. J'essaie de me donner le temps (heureusement nous avons tous les deux des enfants et il est difficile de se rencontrer). C'est dur, car j'ai peur de trop demander, le terme vampiriser est tout à fait juste. Et d'un autre coté, je me dis que pour gagner cette confiance, il faut que je me frotte à l'autre, que j'apprenne à aller vers l'autre, à lui faire confiance, à l'aimer pour ce qu'il est et non pour ce que je veux qu'il soit. J'ai l'impression d'être sur la corde raide, de jouer avec le feu, peut-être d'aller trop vite, même en prenant le temps. Merci pour ton message qui me fait prendre conscience des dangers. Tu les nommes clairement. Tu es bien plus lucide que moi. Merci !

Tu as le temps, tu es prudent et sage. J'espère ne pas être entrain de griller les étapes.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 07-05-2017 14:05:09

Bonjour les amis,

Merci Fabrice pour ton attention et tes encouragements ! Tes messages me font beaucoup avancer vers la sérénité.

Ces derniers temps, j'ai eu beaucoup de stress au travail, j'ai vécu des déceptions, des frustrations, j'ai accumulé de la fatigue et du ressentiment. La configuration est idéale pour une rechute ... et pourtant, aucune rechute : je vais bien, j'ai franchi l'obstacle. La vague est venue mourir sur le sable. Je vis cela comme une mise à l'épreuve, et j'y mesure, avec gratitude, le chemin parcouru.

Les enseignements reçus ici sont bons et ont montré leur efficacité :
- un jour à la fois,
- la sobriété, rien que la sobriété,
- ne pas oublier la force de la dépendance : ne jamais se croire guéri ou vainqueur,
- prendre soin de soi,
- ne pas s'enfermer dans le ressentiment : sourire à la vie,
- appeler les amis, voir les amis, demander de l'aide, ne pas rester seul,
- combattre la tentation dès qu'elle arrive,
- écouter ses émotions,
- lire les témoignages du forum.

Je ne suis pas rétabli mais j'ai la boussole qui m'en fera sortir. J'ai une grande gratitude !!

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Angle15042017 @ 07-05-2017 18:05:17

merci tiago de tes enseignements cela m'encourage a progresser  super parcours 352 jours cela me parait etre l'everest
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Petit @ 08-05-2017 02:05:28

Après la chute, je me sens maussade et incompétent. Après, je me tourne vers le parcours qu'il reste à faire et je me dis que c'est quand même un bout de chemin de fait.

Être dépendant sexuel ajoute des obstacles à nos vies et je ne suis pas sûr que les gens comprennent toujours ce que c'est qu'être dépendant sexuel et c'est très éprouvant.

Ceux qui sont sur ce forum savent de quoi je parle et c'est pour eux que je parle (et pour moi).
Je rechute à tous les trois jours. Mais, mes mauvaises habitudes sont moins fréquentes et la tentation est moins forte qu'avant.

Toute la nudité sur internet est difficile à relâcher et je la sens m'appeler quand je pense en être débarrassé.

J'aurais moi aussi besoin de conseils pour savoir comment faire face à la rechute et éviter que ça arrive trop.
Je sens que je suis sur la bonne voie pourtant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 08-05-2017 09:05:58

Bonjour les amis !

Angle15042017 et Petit, merci pour vos messages.

@Angle15042017 : Tu parles d'Everest ... On y monte pas après pas. J'ai été sauvé par l'idée du "un jour à la fois". Je ne peux m'engager sur plus de temps. Je ne peux voir que ma journée, cette journée. Mon engagement dure une journée, parfois une heure. Et c'est bien suffisant.

@Petit :

Disse:
Être dépendant sexuel ajoute des obstacles à nos vies et je ne suis pas sûr que les gens comprennent toujours ce que c'est qu'être dépendant sexuel

C'est vrai que ma dépendance est une difficulté. Si je l'oublie, elle reprendra le pouvoir. Alors je n'ai pas le choix : je dois faire avec cette difficulté. Je dois changer mes habitudes :
- moins d'écran, moins d'internet, moins d'isolement,
- davantage de bienveillance avec moi-même, avec les autres, davantage d'ouverture, davantage d'initiatives

La dépendance et sa prise de conscience sont pour moi, une occasion d'aller au-delà de mes enfermements. C'est une libération.

Courage à tous !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 08-05-2017 22:05:01

Disse:
La dépendance et sa prise de conscience sont pour moi, une occasion d'aller au-delà de mes enfermements. C'est une libération.


Merci Tiago pour cette belle parole. Comme toi, aujourd'hui, j'en arrive à penser que la dépendance m'a permis de grandir, d'avancer. C'est un handicap, mais grace à cet handicap et grace à la prise de conscience, je ne suis plus aujourd'hui le même homme. Nous pouvons être fier du chemin parcouru !

Merci Tiago pour ce partage !

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 21-05-2017 14:05:00

Bonjour les amis ! 

Aujourd'hui, je fête 365 jours sans masturbation ni pornographie.

Aujourd'hui, je suis heureux mais sans vanité ni orgueil. Au contraire, j'ai une immense gratitude pour ce site qui m'a aidé dans les moments difficiles. Je veux remercier très chaleureusement tous ceux et celles qui, ici, m'ont aidé sur le chemin vers le rétablissement.

Pour moi, le chemin continue. D'abord pour éviter de retomber dans la masturbation et la pornographie. Je suis encore fragile. Alors je dois continuer avec persévérance, un jour à la fois. Je dois maintenir les bonnes habitudes : prendre soin de moi, exprimer mes émotions, fuir le ressentiment, nettoyer ma maison (travailler sur mon orgueil, mon égoïsme), entrer en relation, sortir de la passivité. Le combat continue, et je remarque mon attitude de dépendant affectif dans tous les domaines de ma vie : envie de tout contrôler, hyper-sensible, trop exigeant, intolérant, impatient, etc. Je dois rester vigilant.

Derrière ma dépendance à la masturbation, il y a évidemment le manque d'estime de soi. En arrêtant la masturbation, j'ai arrêté une activité destructrice pour l'estime de soi. Ensuite, j'essaie, jour après jour, de sortir de ma passivité en cultivant l'optimisme et l'auto-bienveillance, en exprimant mes ressentis, et enfin en agissant. Il faut continuer.

Longtemps, dans la masturbation et la pornographie, je me suis isolé de la vie réelle. La compulsion court-circuitait ma relation avec les autres et avec moi-même. Aujourd'hui, je fais des efforts pour aller vers les autres, pour entrer en relation. D'abord par les relations amicales. J'aimerais, un jour, pouvoir établir une relation affective avec une femme. Je n'y suis pas encore. Chaque chose en son temps. La dépendance m'a plongé dans un hiver relationnel et affectif. J'en sors difficilement, mais j'ai une certitude : le printemps viendra. Il ne me sert à rien de précipiter le mouvement : en voulant tout, tout de suite, je ne fais qu'exprimer la dépendance sur un autre terrain.

Dans la masturbation, j'ai essayé de me cacher ma difficulté à aimer et à être aimé. Longtemps, j'ai cherché quelqu'un pour compenser mes déficiences, pour calmer mes angoisses, mon vide existentiel. J'ai cherché quelqu'un pour servir mes intérêts aussi. C'était une erreur. Aujourd'hui, j'aspire à aimer et à être aimé. Toutefois, le bonheur n'est pas un dû, ni un droit. Le couple est un miracle. L'amour est un miracle aussi. Je ne sais pas si je connaîtrai l'amour. Mais je veux garder cette espérance, qui m'aide à rester en vie.

Merci de m'avoir lu.
Merci à tous ceux et celles qui m'ont permis d'avancer sur ce beau chemin !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Angle15042017 @ 21-05-2017 16:05:16

bravo tiago tu es une source de motivation pour nous bonne continuation a toi
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 21-05-2017 23:05:15

Salut Tiago,

je voulais te féliciter et surtout te remercier pour tout ce que tu apportes au forum et à nous tous. Tu es aujourd'hui l'exemple à suivre pour ce forum. 1 an cela me parait tout simple inconcevable ! BRAVO

Merci aussi pour ta réflexion toujours très posée sur ton évolution, sur ce que tu ressens. Tu es une personne humble, bienveillante, honnête. Tu as, je trouve, toujours un peu cette tendance à te juger fortement. Je ne crois pas que tu sois si orgueilleux et égoïste que cela. Peut-être un peu de douceur pour toi.

Bonne continuation.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 22-05-2017 10:05:51

Bonjour Tiago!

De ma part aussi un bon anniversaire d'un an hors logique de dépendance! Même si le combat a du être difficile, tu es une référence maintenant ici sur le forum!

Merci pour tout ce que tu m'as apporté et pour tout ce que tu apportes au forum!
De mon côté je poursuis mon changement annoncé! Côté travail ça devient plus léger, je suis motivé, et côté dépendance je pense avoir fait du chemin: Plus de pulsions, ni d'envie. Plus de recherches actives dans aucun domaine!

Poursuis mon ami! Je te souhaite chance et énergie, persévérance et confiance en toi !


Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 22-05-2017 11:05:16

Je suis trop content pour toi, quel oxygène dans ta vie !!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
thunderbird67 @ 22-05-2017 12:05:23

Tout simplement : BRAVO
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-05-2017 18:05:13

Bonjour mes amis !

Merci pour vos messages !

En effet, c'est de l'oxygène ...

A bientôt
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 25-05-2017 16:05:40

Bonjour les amis !

Pendant les années de compulsion, j'ai accumulé des images dans ma mémoire. Je garde le souvenir du plaisir ressenti. Dans les moments difficiles, ce souvenir revient au premier plan : il me tente encore. Le destin de toute mémoire est de disparaître avec le temps. Alors, je dois être patient. 

Je suis tombé sur cette citation de Samuel Beckett :
Ever Tried. Ever Failed. No Matter. Try again. Fail again. Fail better.

[i]Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux.[/i]
C'est l'histoire de mes relations affectives. L'essentiel est de continuer d'y croire, encore et toujours. De toujours aller de l'avant.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 26-05-2017 14:05:17

Bonjour les amis,

Malgré le sevrage, les tentations restent. La mémoire est encore blessée. En temps d'incertitude ou de difficulté, elle revient proposer des images.
Je ne dois pas baisser les bras. Jour après jour, j'ai à confirmer mon choix vers la sobriété, vers la liberté.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 31-05-2017 19:05:54

Bonjour les amis,

J'aimerais parler de ma dépendance affective : elle nourrit ma dépendance à la masturbation et à la pornographie.

Dans mon cas, la dépendance affective reprend très vite le dessus. J'imagine que la plupart des gens peuvent faire la part des choses entre relation affective naissante et dépendance affective. Dans mon cas, en cas de début de rencontre (et même avant toute rencontre), je commence à imaginer une relation. Je m'invente une relation imaginaire : j'invente une histoire, j'habille la personne de toutes sortes de qualité. J'attends beaucoup de la personne, je suis en manque très vite, je veux toujours davantage. Quand ces attentes sont déçues (elles le sont toujours car elles sont malsaines), je me sens trahi. C'est tout le contraire d'une relation affective, puisqu'il n'y a pas de rencontre réelle. La personne réelle n'est pas rencontrée, puisque je le vois comme je l'imagine et non comme elle est. C'est le contraire de l'amour qui est accueil de la personne réelle. Bref, je m'enferme dans le virtuel, je m'enferme moi-même.


Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 31-05-2017 20:05:20

C'est bien de se connaitre comme cela.
Moi je ne suis pas déçu par autrui, autrui est plus d"abord un danger pour moi, donc je sors d'abord mon bouclier avant toute chose. (j'ai peur de sa capacité de me dominer, ou de m'enlever la liberté, car je suis très manipulable... mais moins avec le temps). En fait, si ton approche te fais souffrir, dis toi qu'elle ne recèle pas des travers qui serait peut-être plus difficile à vivre pour toi.
Par exemple, tu ne sembles pas parano. Si tu imagines un lendemain avec quiconque, c'est que cette personne n'est pas d'abord un danger, et crois moi, cette disposition d’esprit est un atout formidable.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 03-06-2017 10:06:38

Bonjour Burrhus,

Merci pour ton message !
En effet, il est important de bien se connaître. Pour moi, cela veut dire être conscient de mes vulnérabilités et de mes forces. Et garder l'équilibre : ne pas trop pencher sur le versant des faiblesses (dépréciation de soi) ni sur le versant des forces (orgueil). Avec mes faiblesses et mes forces, je suis unique et j'ai des potentialités à développer. Par exemple, la conscience de mes limitations me rend sensible aux difficultés d'autrui.

Hier, j'ai compris cela : moins j'ai de relations réelles, plus je produis des fantasmes sexuels et affectifs.
Ces fantasmes m'entraînent dans le virtuel. Cela produit insatisfactions et frustrations. Cela augmente le potentiel de rechute dans la masturbation et la pornographie.
Il me faut donc faire des efforts pour avoir davantage de relations réelles.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 03-06-2017 11:06:48

Bien vu.
La qualité de la relation aux autres est la voie du sevrage. Je dis la qualité parce que même dans la relation réelle, il y a des écueils. Par exemple une recherche de convivialité pour une recherche de convivialité, même si c'est dans le réelle, cela (si c'est un but en soit) n'abouti à rien, la convivialité se dégrade en gourmandise et en médisance, ce qui revient à une dégradation de la relation.

Pour moi, ma relation à autrui est identique à la relation que j'ai avec moi-même : devenir meilleur et faire devenir meilleur. C'est imbriqué, et ce qui est pratique, c'est que cela peut commencer maintenant, là ou j'en suis.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 03-06-2017 22:06:40

Tiago, je pense comme toi que le virtuel fait partie de ce qui est néfaste. Le virtuel, c'est notre mental qui prend le contrôle selon des schémas de pensée qui sont souvent erronés.
En fait, je pense que simplement il faut être dans le réel, c'est à dire dans le moment présent. Le virtuel, c'est le passé que l'on ressasse ou l'avenir qu'on imagine alors qu'il n'a pas encore eu lieu.

Disse:
ma relation à autrui est identique à la relation que j'ai avec moi-même

Actuellement, je prends du temps pour avoir une relation saine avec moi-même. Trop souvent je fuis cette relation dans l'occupation (film, lecture, internet). Il est important d'avoir une relation riche avec soi-même. Comme un miroir, elle enrichira les relations que nous pourrons avoir avec les autres.

Merci pour tes paroles et tes échanges, Tiago. Ils me permettent toujours d'éclairer certains recoins de ma dépendance.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 11-06-2017 11:06:01

Bonjour les amis,

Fabrice et Burrhus, merci pour vos messages qui m'éclairent davantage.

Aujourd'hui, je voudrais parler du désespoir. Chez moi, la compulsion conduit inévitablement à la désespérance. L'année dernière, quand je consommais encore de la pornographie, je me sentais mauvais, incapable de faire le bien, irrécupérable, au-delà de toute culpabilité, fondamentalement indigne. Tout cela est faux.

Même si, l'année dernière, j'ai consommé de la pornographie, il reste du bon en moi. Je me suis trompé de chemin, je me suis blessé en consommant des images toxiques, mais ma dignité profonde existe encore. Le mauvais chemin est réversible, et je peux en sortir, malgré mes erreurs. Je ne dois pas m'enfermer dans la honte, dans un jugement sur moi négatif destructeur. J'ai une tendance à la déprime : il faut tenir compte de cette tendance qui assombrit mon regard. 

Parfois, les apparences sont troublantes : les tentations reviennent. Mais il faut garder espoir et ne pas céder. Il est difficile de quitter des habitudes installées depuis des années. Justement, pour cela, il faut cultiver l'espérance. Comme le dit Fabrice : "sourire à la vie". Cultiver l'espérance, c'est rester optimiste : le rétablissement est possible, une vie libre de la dépendance est possible. Je ne dois pas m'enfermer dans l'amertume, le ressentiment, le déclinisme, le mépris de soi. Tout cela est mortifère et me pousse vers le virtuel trompeur.

Au contraire, je dois garder sur toutes choses un a priori positif, dire "oui" à la vie, choisir le chemin de vie. Y compris sur moi. L'estime de soi est aussi une forme d'espérance. Aujourd'hui, je vais bien. C'est le meilleur moment pour travailler l'espérance et pour prendre l'habitude d'avoir un regard positif sur le monde, sur les autres et sur moi. Un jour ou l'autre, je serai confronté aux difficultés, à l'incertitude, au doute, à l'échec : là, l'espérance sera une alliée précieuse pour traverser l'épreuve. En luttant contre le découragement et le désespoir, j'ouvre les portes qui me sortent de la dépendance.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 11-06-2017 16:06:11

Le livre catholique d'aide au sevrage "Libre pour aimer" base sa thérapie précisément sur un travail d'augmentation de l’espérance.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
John Warsen @ 12-06-2017 08:06:22

Disse 'Tiago' pid='68002' dateline='1497172801':
L'estime de soi est aussi une forme d'espérance. Aujourd'hui, je vais bien. C'est le meilleur moment pour travailler l'espérance et pour prendre l'habitude d'avoir un regard positif sur le monde, sur les autres et sur moi. Un jour ou l'autre, je serai confronté aux difficultés, à l'incertitude, au doute, à l'échec : là, l'espérance sera une alliée précieuse pour traverser l'épreuve. En luttant contre le découragement et le désespoir, j'ouvre les portes qui me sortent de la dépendance. 

L'espérance n'est pas un steak, mais tu fais quand même plaisir à lire. Merci !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 12-06-2017 09:06:55

L’espérance est une vertus et comme toute les vertus elle se travaille. C'est comme une belle voix pour un chanteur, c'est d'abord un don, mais ce n'est rien si ce n'est entretenu. Nous n'avons pas un capital espérance dans nos gènes différent selon chacun qui ferait qu'il y aurait les définitivement optimistes ou les définitivement pessimistes.
Donc oui, l’espérance est un steak à aller chercher.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
John Warsen @ 12-06-2017 19:06:59

Si je reprends ton analogie, la belle voix du chanteur, ça va être du plaisir pour l'oreille de l'auditeur. 
L'espoir & autres vertus, que dalle : elles ne se mangent pas en salade.
http://www.dependance-sexuelle.com/sujet-par-où-la-sortie?pid=12145#pid12145
Ce sont des outils pour sortir de la spirale auto-dépréciative.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 12-06-2017 20:06:38

J'ai décroché, désolé.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 15-06-2017 19:06:23

Bonjour les amis,

Burrhus et John Warsen, je vous remercie pour votre lecture attentive et vos réponses qui me permettent d'approfondir ... et de me rétablir. 

Comme je le disais plus haut, j'ai une tendance dépressive. J'ai un penchant naturel pour la déprime. C'est ma nature. A l'inverse, l'espérance est surnaturelle. Je peux la recevoir et mais pas l'acquérir par mes propres moyens. Deux options se présentent :
- Si je ne l'ai pas reçu, je peux me préparer à l'accueillir, en étant une bonne terre d'accueil.
- Si je l'ai déjà, je peux la cultiver, en étant une bonne terre pour son épanouissement.

En effet, elle n'est pas un steak. Je ne peux pas m'en nourrir. Je ne peux me dire : quand je l'aurai reçu, tout ira bien. C'est illusoire.
Au contraire, je pense ceci : "je ne manque de rien" : c'est le psaume 23. Aujourd'hui, j'ai tout pour être heureux, j'ai tout pour sortir de la dépendance. Cela m'évite d'entretenir des illusions dangereuses, qui m'invitent  rechercher des compensations consolatrices comme la pornographie et la masturbation ... Donc, aujourd'hui, je ne manque de rien ... c'est une belle façon de vivre l'espérance ...

En attendant, ce qui nourrit, ce sont les relations réelles, les actions réelles, les projets réels de la vie, la réalité vis à vis de soi, des autres. J'apprends progressivement à être vrai avec moi-même et les autres. A quitter les masques.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 19-06-2017 16:06:04

Hello mon ami Tiago!

Tu tiens ton sevrage! Plus d'un an maintenant!

Le forum t'a soutenu, réconforté et surtout aidé à construire ta propre cohérence, logique et force.
Ta spiritualité aussi t'a beaucoup portée!
Tout ça, ça tient aussi maintenant!

Que reste-t-il à faire?
Tu parles d'action aussi...
Es-tu prêt à devenir donc un peu plus actif pour dépasser ce qui te tire vers le bas, vers la dépression, vers le dévalorisation de toi-même et de te mettre en route vers ce que tu désires? La rencontre véritable et concrète des autres, d'une femme?

Je continue à te suivre, même si je suis moins présent ici!

Jan
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
JAN @ 30-07-2017 10:07:28

[size=small]Bonjour mon ami Tiago![/size]
[size=small]Et bon dimanche! Le dimanche est un jour important pour toi, comme je sais. Du coup je pensais à toi... [/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Je viens de rouvrir ton carnet et de lire quelques lignes, par-ci, par-là... Ton parcours est vraiment exemplaire ici ! Exemplaire et crédible: Il y a des parcours de réussite ici auxquels on  a du mal à croire, sans les nommer... Chez toi, on voit ta bataille du début. Puis, tu as compris le virage qu'il fallait prendre. Tu as surtout regardé, analysé, anticipé une stratégie pour agir et tu t'y es tenu. On peut penser que le simple fait de t'inscrire ici t'avait déjà posé au bord de la réussite. Chez d'autres c'est moins évident, comme chez moi par exemple...[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Tu t'inscris dans cette parfaite logique du partage. Cela doit tenir à ton éducation et ta spiritualité. Ce qui est aussi remarquable, c'est qu'entre Burrhus et toi vous arrivez à rendre la croyance religieuse accessible aux lecteurs du forum pour y présenter un chemin ou un outil qui aide à avancer dans notre bataille. Le forum a cette notion de laïcité, mais au même titre que nous pouvons échanger ici sur la méditation p.ex. il doit y avoir la place aux échanges concernant les strates des différentes croyances.[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]En te lisant je pensais à une chose: Pourquoi ne pas ouvrir un nouveau sujet dans "sevrages réussis" et décrire ton parcours en détail...? Avant ton arrivée ici, puis tes débuts ici,… avec les conclusions et décisions que tu as prises et comment tu penses avoir réussi ce sevrage… Il serait important de traduire aux autres où s'est opéré ta réussite (je veux dire si ta croyance t'a aidé, comment en tirer quelque chose pour quelqu'un qui n'est pas croyant...) Tu pourrais le faire par petits chapitres, evtl. avec des titres qui indiquent le contenu d'un poste précis...[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Cela pourrait être un outil pour tous et t'aiderait evtl. aussi à mieux te comprendre, à te consolider encore, et à voir aussi là où tu veux encore avancer dans ta vie...[/size]
[size=small] [/size]
[size=small]La suggestion est faite...![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Bon dimanche![/size]
[size=small] [/size]
[size=small]Jan[/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-07-2017 13:07:19

Bonjour Jan,

Merci pour ton message très valorisant et très réconfortant !

J'ai du mal à reconnaître que mon parcours est exemplaire. Ce parcours montre seulement que rien n'est impossible.
En m'inscrivant ici, en mai 2016, j'avais juste touché le fond, touché mon fond. J'avais accumulé l'énergie du désespoir : le rebond était possible, j'y ai cru et le miracle s'est produit. Les obstacles disparaissent mystérieusement. Il me faut toutefois être vigilant chaque jour, pour ne pas retomber : rien n'est définitivement acquis. Aujourd'hui, je suis encore dans la solitude, l'isolement et le vide affectif. Mais je crois fermement que cela va changer. Rien n'est impossible.

Dans le combat contre la dépendance et pour la liberté, j'ai vraiment lancé toutes mes forces dans la bataille. Le forum, les groupes de paroles, la lecture, l'écriture d'un journal, et ... évidemment, la spiritualité et toutes ses ressources.

Ici, je dois distinguer religion et spiritualité. La spiritualité est un domaine très général (il existe des spiritualités laïques : par ex. la méditation). La spiritualité est un réservoir de forces très utiles pour tout rétablissement. Ce n'est pas certitude qui me met en mouvement, mais c'est la recherche jamais satisfaite d'un bien qui dépasse toutes mes limitations. 

Bon dimanche à toi aussi ! 
Prends soin de toi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 06-08-2017 09:08:35

Bonjour Tiago,

Disse:
La spiritualité est un réservoir de forces très utiles pour tout rétablissement. Ce n'est pas certitude qui me met en mouvement, mais c'est la recherche jamais satisfaite d'un bien qui dépasse toutes mes limitations.


Merci pour cette belle phrase. Oui, la spiritualité est une quête, c'est une autre façon de voir le monde, de faire face aux incertitudes, de ne pas se sentir seul face au vide. Dans la méditation, face à soi, je me retrouve relier à des forces qui dépassent ma personne, qui me relient à l'ensemble du monde. Je ne te connais pas et pourtant à travers la méditation j'ai l'impression d'être relié à toi. J'aurai lu cela il y a 2 ans, j'aurai parlé d'élucubrations d'un illuminé, et pourtant aujourd'hui c'est moi qui l'écris.

Tu parles de miracle pour ton sevrage. C'est 'juste' ta volonté, ton choix. Il n'y a pas de miracle. Juste un homme qui a relevé la tête et décidé de marcher. Comme toi, aujourd'hui (et surtout aujourd'hui, où je viens de laisser mes enfants pour 3 semaines en vacances avec leur mère), je me sens seul, seul face à cette solitude et à ce vide affectif... Nous sommes face à ce nouveau challenge !

Jan a raison de dire que ton parcours est exemplaire car même face à cette solitude, ce vide, tu continues et c'est le bon chemin. Je n'ai pas cette force que tu as. Bravo.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 07-08-2017 19:08:45

Bonjour Fabrice,

Merci pour ton message !

Comme toi, je connais la solitude, l'isolement, le vide affectif.
Pourtant, j'ai une certitude : "Le désert refleurira".
Je me dis souvent cette phrase, même quand je suis dans le brouillard, quand rien n'a de sens, quand la solitude occupe l'espace et le temps. La solitude est un néant. Un jour ...

Prends soin de toi !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Ekeiloh @ 07-08-2017 20:08:34

Oui c'est une idée que je retiens, je dis souvent "pas aujourd'hui, pas demain, mais un jour c'est certain".

Bon courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 02-09-2017 16:09:26

Bonjour les amis,

Je reviens de vacances. Je me sens très bien : serein, confiant, plein d'énergie. Je me suis ressourcé.

Je reviens avec quelques convictions fortes :
- La lutte contre la dépendance continue, un jour à la fois. Cela donne du sens à ma vie.
- Il faut maintenir les bonnes habitudes
- Se libérer de la dépendance est possible. Il me faut y croire.
- Il faut avoir le courage d'espérer et de croire au rétablissement et à une vie meilleure.
- Il faut que je cesse d'avoir peur et de me cacher derrière une épaisse carapace. En exprimant mes émotions, je deviens plus humain.
- La peur du rejet est l'obstacle principal dans mon rétablissement.
- Je dois respecter la vie qui m'est donnée et l'accueillir favorablement. Inconsciemment, je m'interdis de vivre pleinement.
- La confiance est le levier qui débloque tout.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 03-09-2017 19:09:06

Tiago,

comme je le disais sur mon post, tes paroles me sont d'un grand réconfort. Il y a en toi une force, une confiance et une lucidité. Cette carapace, elle se brisera... Je n'ose te dire de prendre des risques, d'oser... En fait non ce n'est pas oser qu'il faut, mais simplement vivre pleinement, c'est à dire être dans l'instant présent et accueillir.
Ce n'est pas difficile, la difficulté c'est notre mental qui la crée ! Simplement être là, et accueillir.

Merci Tiago pour ton message plein d'espoir. Et bravo pour tenir ton sevrage ainsi ! Je crois que la dépendance sexuelle n'est plus ton problème maintenant (mais vigilance tout de même).

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-09-2017 10:09:28

Bonjour les amis,

Quelques difficultés en ce moi. Je m'aperçois que ma vie relationnelle est un échec : je n'arrive vraiment pas à me relier à d'autres personnes. J'ai des relations superficielles, mais aucune n'est de qualité.
Du coup, retour de la déprime, du sentiment d'échec, de rejet, retour de la lassitude et cette question : "à quoi bon tous ces efforts ?". Retour des tentations aussi.

Il ma faut cultiver l'espérance et voir la vie au milieu de l'échec et de la stérilité de ma vie. Je n'ai pas envie de retomber dans la masturbation et dans la consommation de pornographie.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
John Warsen @ 30-09-2017 19:09:24

Disse 'Tiago' pid='69373' dateline='1506758488':

 Je m'aperçois que ma vie relationnelle est un échec : je n'arrive vraiment pas à me relier à d'autres personnes. J'ai des relations superficielles, mais aucune n'est de qualité. 

T’es-tu demandé si la qualité de ta relation ne dépendait pas un peu de la volonté de l’autre personne aussi ?
Parce que là tu la joues "tout est de ma faute", mais des fois, tu nourris des attentes de profondeur relationnelle auprès de gens que ça n'intéresse pas. Pour des raisons X ou Y. Auquel cas faut aller voir ailleurs au lieu de te remettre à croupir avec l'enthousiasme des vieilles habitudes retrouvant du grain à moudre.
Disse 'Tiago' pid='69373' dateline='1506758488':

Du coup, retour de la déprime, du sentiment d'échec, de rejet, retour de la lassitude et cette question : "à quoi bon tous ces efforts ?". Retour des tentations aussi.

A quoi bon tous ces efforts ? c'était pas pour sortir de la souffrance et de l'aliénation débilitante ? ça n'a pas marché, au moins pour la partie qui ne tenait qu'à toi ?
Disse 'Tiago' pid='69373' dateline='1506758488':

Il ma faut cultiver l'espérance et voir la vie au milieu de l'échec et de la stérilité de ma vie. 

Dit comme ça, c'est un peu Mission Impossible. Je sais que tu as beaucoup utilisé les "il me faut" et les "je dois" (dont je ne suis pas très fan, parce que ça ne marche pas comme ça pour moi) dans ton rétablissement, mais je crois qu'il te faut commencer par cesser de juger ta vie comme un échec stérile, sinon ça va être dur de faire pousser la betterave de l'espérance dans ton champ de cendres. Même en lisant Rustica.
Disse 'Tiago' pid='69373' dateline='1506758488':

Je n'ai pas envie de retomber dans la masturbation et dans la consommation de pornographie. 

Pas mieux. Merci de m'avoir permis de pourrir ton topic alors que j'avais dit que j’interviendrais un minimum sur le forum (j’y ai vécu plusieurs années en ayant très beau temps, mais je ne tiens pas à remettre ça, parce que j'ai bien gardé le nez dans le guidon).
[font=Helvetica][size=small]Sur la durée, il faut maintenir sa détermination à sortir du cercle visqueux : la pauvreté des relations entraine un repli sur soi et favorise l’addiction, qui affaiblit à son tour l’espace relationnel.[/size][/font]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Ekeiloh @ 01-10-2017 10:10:12

Salut Tiago. 

Tu dis que ta vie relationnelle est un échec. C'est aussi l'impression que j'ai pour moi. Peut être que la dépendance y est pour quelque chose? Que nos relations, et pas seulement sexuelles et romantiques, sont biaisées par cette merde qui nous empêche d'être libres? Peut on avoir une relation de qualité et étant prisonnier? 

Bon courage, tu n'es pas seul.on est là.
===============================================================================================================================================
Sevrage de Tiago
lou.y @ 01-10-2017 11:10:03

On se heurte souvent à ce problème, moi aussi d'ailleurs, je compatis. C'est dur à cacher mais parfois ne pas trop trop en dire est un bon compromis.

Bon courage !

Lou.y

Envoyé de mon ASUS_X008D en utilisant Tapatalk
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 02-10-2017 17:10:14

Courage Tiago. Les autres c'est un cadeau, n’attend rien, n'accepte pas tout et continue ton chemin.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 02-10-2017 22:10:20

Salut Tiago,

comme je comprends ce que tu écris, et comme toujours je te (nous) trouve bien sévère avec toi (nous). Tu parles d'échec. Non ! Tu essaies, tu avances, tu recules, tu vas à droite, à gauche. Ce n'est pas un échec.
Je crois que nous construisons des murs pour nous rendre la vie difficile. Burrhus a raison, n'attends rien... Mon psy m'a dit de me laisser surprendre. Laisse toi surprendre ! Il y a toujours dans la rencontre une découverte, une surprise. Parfois, il ne se passe rien, et puis parfois on est simplement bien avec l'autre personne. J'appréhende toujours les rencontres (même avec des personnes que je connais bien !), je m'en fais une montagne... j'imagine que... Et bien si j'y vais juste pour être là, juste pour être présent, c'est suffisant, rien de plus. être présent, accueillir l'autre, et ne rien attendre. Assez de bâtir des murs, du balais, un coup de vent, sois toi et fais taire ce mental qui crée ce sentiment d'échec, qui te convainc que tu as échoué, voire qui te tire vers la dépendance. BASTA !
(Ca fait du bien de l'écrire !!! Merci !!!)

PS: BRAVO POUR LES 500 JOURS !!!!!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 21-10-2017 15:10:52

Bonjour les amis,

Un grand merci pour vos messages qui m'ont beaucoup aidé.
J'ai passé quelques semaines dans le mal-être léger, dans le doute et le brouillard. Ce moment est passé. J'ai maintenu le cap et la sobriété, et cet épisode de mal-être m'a permis d'avancer.

Je crois que les obsessions sont maintenant loin de moi, après ces mois de sevrage. Mais, dans ma vie, il y aura toujours du mal-être, de la déprime et des circonstances défavorables. Dans ces moments, les tentations seront plus fortes. Maintenant, je le sais, et je sais qu'elles ne sont pas insurmontables. 

Le monde est tel qu'il est. Je le voudrais autrement, mais ma volonté n'y changera rien. Compenser mes frustrations par la masturbation et la consommation de pornographie n'y changera rien non plus.

Merci beaucoup pour vos messages qui m'ont permis de laisser passer la vague !
Merci de m'avoir lu !

Courage ! C'est un bon combat !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Ekeiloh @ 21-10-2017 18:10:20

Je suis contente que ce moment soit passé. Bravo pour ta sobriété, elle est impressionnante et nous sommes nombreux à en rêver. Je suis contente que tu avances encore après tous ces mois. Le monde est peut etre tel qu'il est, mais tu peux te changer toi, notamment bosser ton lacher prise, et ça c'est génial. Bonne continuation.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 28-10-2017 11:10:01

Bonjour les amis,

Merci Ekeiloh pour ton message.
Je continue sur le chemin de la sobriété : la sérénité que j'y trouve est ma récompense.
J'ai cette conviction : je reste encore dépendant et je ne sous-estime pas le travail qui reste à accomplir. Je n'en suis qu'au début. Les obsessions ont disparu mais les tentations sont là. Il me faut les repousser en ayant un bon projet de vie, et en agissant pour le réaliser. A moi d'y croire.

Merci de m'avoir lu !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 28-10-2017 12:10:56

Merci Tiago de revenir souvent te raconter. Tu es un élément d’espérance car tout en réussissant ton sevrage, tu gardes l'humilité de ta faiblesse, et c'est quand l'humilité manque que nous chutons.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 29-10-2017 06:10:37

Merci Burrhus pour ton message.

Tu as raison, l'humilité est essentielle : il s'agit d'être en vérité avec soi, avec les autres.
Chaque jour, rester conscient de ce que je suis, avec mes limites et vulnérabilités mais aussi mes qualités.
Ne pas laisser le déni s'installer. Le déni est l'avant-garde de la rechute, de la compulsion. 

En étant vrai avec moi-même, je peux être vrai avec les autres et développer des vrais relations, avec une vraie réciprocité.

Merci d'être là !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Neptune @ 05-11-2017 19:11:29

Bonjour Tiago, 

J'aime bien lire ton journal perso car tu es un exemple à suivre pour beaucoup je pense... on arrive pas à 1 an et demi de sevrage "par hasard", et c'est entre autres pour cela que je te suis avec attention... 

Bravo ! :)
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 10-11-2017 18:11:46

Bonjour Neptune,

Merci pour ton message.
Tu fais bien de parler du hasard ...

Le rétablissement est comme la cicatrisation. C'est le temps qui fait l'essentiel. La volonté de guérir et la patience sont indispensables.

Merci d'être là.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 11-11-2017 00:11:14

Bonjour Tiago,

je suis toujours heureux de te lire et d'avoir de tes nouvelles. Tu traces ton chemin avec patience et volonté. Je suis impressionné. Je te souhaite d'être heureux et complet.

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
madmax @ 21-11-2017 11:11:31

Bonjour.

1an et demi d'abstinence...Ah quand même, ce n'est pas rien.
C'est fort et demande une sacré dose de résistance et de volonté.
Bravo en vous souhaitant que du bien à l'air libre.

Max
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 30-11-2017 14:11:37

Bonjour les amis,

En effet, 18 mois de sobriété.
Selon Orroz (et d'autres), le début d'un sevrage, c'est 18 mois (lire ici). J'y suis.

Pour autant, je ne suis pas sauvé. Les obsessions me laissent tranquilles, mais elles peuvent revenir. Les tentations sont toujours présentes. On n'efface pas 20 années de mauvaises habitudes aussi facilement. Je dois rester vigilant, et continuer dans la voie de la sobriété.

Je suis heureux de faire partie de la communauté des dépendants qui se battent. Je ne dois pas oublier que je reste un dépendant. La dépendance est inactive mais pourrait se réactiver très rapidement. La pente de la dépendance est facile. Je n'en ai pas envie.

Aujourd'hui, en me battant contre la dépendance à la masturbation et à la pornographie, je ne perds rien. Je gagne ma liberté et ma dignité dans la lutte quotidienne. Je connais les racines de la dépendance en moi : mésestime de soi, isolement, tendance à la déprime. Ces racines ne disparaîtront jamais : alors je les soigne comme je peux. J'aurais pu rêver une vie meilleure ... mais rêver n'est pas bon pour moi. C'est dans la réalité de ma vie que je peux trouver le bonheur. En assumant mes vulnérabilités et mes faiblesses.

Ces 18 mois annoncent de belles choses. J'y crois !

Merci de m'avoir lu !

Courage !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Ekeiloh @ 30-11-2017 15:11:46

En effet tu n'es pas au bout de tes peines, mais  bravo pour ces 18 moi,s c'est un sacrée victoire. Bravo, tu nous donnes de l'espoir. Merci d'etre la.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
militant @ 30-11-2017 15:11:20

Bonjour Tiago

Bravo pour ses 18 mois d'abstinence.

Je ne crois pas que vous êtes encore dépendant, il ne faut plus rester dans cette position, même si la vigilance sera toujours de rigueur tout le long de votre vie. Vous êtes tout simplement abstinent.

Je vous dit cela à juste titre, car l'on se trompe souvent. on est dépendant à partir du moment ou l'on consomme une chose et que l'on ne peut plus s'arrêter. une fois arrêter on n'est plus dépendant, on devient abstinent, même si cela ne dur que quelque jour.

Je pense que vous devriez vous mettre dans la position ou vous êtes libre et que vous l'avez bien mérité.
Garder, bien entendu un oeil avisé sur votre ancienne dépendance. Le garde fou c'est fou.

En tout cas, c'est une belle victoire et récompense que vous vous offrez.
Je ne peux que respecter votre parcours et en prendre exemple.
Ça force le respect surtout quand l'on jette un coup d'oeil, sur votre carnet depuis le début.

Bien à vous et encore bravo. À présent, croquer à la vie à pleine dents puis profiter de votre liberté.

Au plaisir de vous lire.

Militant.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 23-12-2017 18:12:21

Bonjour les ami(e)s,

Bien connaître une chose, c'est revenir au commencement. Aujourd'hui, je voudrais revenir au commencement de ma dépendance à la masturbation et aux images pornographiques.

Mon père laissait traîner ses magazines pornographies à la maison. J'ai dû tomber dessus quand j'avais 9-10 ans. J'avais conscience que c'était mal. Mais l'ennui était plus fort. Pendant les vacances scolaires, je m'ennuyais, seul, à la maison. Les magazines porno me procuraient les relations qui me manquaient. Ils apportaient un remède à l'ennui, à la monotonie.

Je n'avais pas besoin de regarder les magazines trop souvent : la mémoire suffisait largement à alimenter mes masturbations nombreuses.

Ensuite, dans les moments difficiles, la pornographie se rappelait à moi. Quand j'étais mal, en difficulté, la pornographie me faisait vivre des choses "spéciales" et me sortait du mal-être, pendant un temps très court. Ces phases de compulsion laissaient toujours un arrière-goût amer.

Quand j'étais seul, mal aimé, la pornographie m'apportait des femmes splendides sur papier glacé. Elles étaient là pour moi seul. Cette illusion fonctionnait à fond. J'étais en contrôle et jamais en échec face aux images de papier. C'était valorisant, en apparence.

Puis mon père s'abonna à Canal+, et laissait traîner ses films pornographiques. J'avais 16 ans quand j'ai vu un film porno pour la 1ère fois. J'avais honte, mais la puissance du produit m'avait piégé. Le lendemain, je regardais à nouveau. A la fois pour comprendre et pour voir davantage. J'avais honte, mais ma mémoire était puissamment polluée.

A l'époque, j'étais très seul. J'étais loin de toute relation affective avec une fille de mon âge. La pornographie me donnait l'illusion de vivre de vraies relations, de sortir de la solitude. J'avais l'impression d'apprendre. Tout cela était totalement faux, mensonger, toxique.

Pire encore, quand une fille m'ignorait, ou me rejetait, la pornographie me permettait de me venger virtuellement. De faire virtuellement. Le piège s'était refermé sur moi.

Puis, j'ai eu internet chez moi, d'abord en bas débit. Là encore, la pornographie était le remède à l'ennui, à la frustration, à l'absence de vie affective, au sentiment d'échec, etc. Quand j'étais stressé au boulot, fatigué après la journée, j'allais sur la pornographie en me disant : "je mérite bien cela". Sous-entendu : je n'ai pas mieux, alors allons-y, il n'y a pas de mal, ce ne sont que des pixels. J'étais pris dans le mensonge.

J'avais honte de consommer ces images, je me croyais au-delà du pardon. Quand je me sentais vraiment irrécupérable, au fond de l'échec, j'allais sur les sites pornos en me disant : "je suis une merde et je ne mérite pas mieux". La détestation de soi ne faisait qu'augmenter. 

Ma première tentative sérieuse d'arrêt de la masturbation et de la pornographie date de 2004. J'avais tenu quelques semaines. Depuis mai 2016, je me rétablis lentement. Je n'ai pas rechuté dans la masturbation et la pornographie depuis 19 mois.

Aujourd'hui, j'ai appris à reconnaître tous les états intérieurs qui me mènent à la pornographie et à la masturbation : le stress, la fatigue, la frustration, la solitude, le sentiment d'être un échec, d'être nul, etc. La liste est longue ...
Pour chacun de ces états, j'ai un chemin de sortie qui m'éloigne du danger de la pornographie. J'anticipe, j'évite les situations à risque.

Je ne me sens pas en sécurité pour autant : le danger menace encore. Difficile de désapprendre toutes ces habitudes toxiques. Mais je veux vivre, alors je lutte avec des comportements et des croyances plus saines.
Surtout : ne plus voir la pornographie / la masturbation comme une solution à mon mal-être. Lutter contre cette fausse croyance est le cœur de mon combat, c'est un combat spirituel.

J'étais programmé pour être dépendant de la pornographie. Tout ce qui est programmé ... peut être -programmé. J'y gagne ma liberté.

Merci de m'avoir lu !
Que la joie de Noël soit avec vous !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Burrhus @ 23-12-2017 19:12:17

Tu es un champion Tiago.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
abdel @ 26-12-2017 14:12:40

Salut Tiago je me reconnais énormément dans ton post sur les origines de ta dépendance, j'ai pratiquement eu exactement le même parcours, comme toi 20 ans de dépendance, mais la comparaison s'arrête là en terme de détermination je suis encore loin avec mes 23 jours, mais je ne désespère pas de voir mon parcours de sevrage finir lui aussi par ressembler au tien.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Libéré @ 27-12-2017 13:12:05

Merci pour ton post très inspirant Tiago, j'espère pouvoir un jour moi aussi arriver là où tu es maintenant.
Oui c'est un combat spirituel de longue haleine, qui se gagne un pas après l'autre... Bonnes fêtes à toi aussi!
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Buddhalive @ 27-12-2017 19:12:46

Waw, Tiago. Je n'avais jusqu'à présent pas lu ton histoire, et je comprends mieux maintenant la nature de ta réponse sur ma présentation.

Félicitations à toi, pour tout cela. Se défaire de cette dépendance malgré les hauts et bas rencontrés, apprendre à te connaître et te découvrir hors de cette emprise. C'est très inspirant !

Merveilleuse réussite à toi pour tout ce qui suivra.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 27-12-2017 22:12:30

Bonsoir Tiago,

je suis toujours émerveillé par ton parcours, par ta lucidité, par ta persévérance.

Je connais trop ce manque de confiance en soi, tu parles même de détestation de soi (le mot est fort). Dans ton message, tu parles d'un chemin de sortie face à chacun de ces états. As-tu commencé à travaillé à la racine de ce problème, d'essayer de t'aimer tel que tu es. Le Tiago que nous lisons ici est une personne précieuse, humaine, bienveillante.

Tu nous dis aussi que tu ne te sens pas en sécurité. Qu'est ce qui après plus de 18 mois de sevrage te fait encore peur ?

Je te pose ces questions car je me pose aussi les mêmes et tes réponses sont toujours très éclairante et m'aide à avancer. Ne te sens pas obliger d'y répondre. Nous avons tous à notre rythme, mais tu as fait un bon bout de chemin vers la liberté. Cette liberté et cet amour des autres tu les mérites !

Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 29-12-2017 16:12:49

Bonjour les ami(e)s,

Merci pour vos réponses !

En effet, la confiance en soi, l'image de soi est essentielle dans le rétablissement. Selon moi, il y a deux aspects :
[list=1]
[*]Une partie vient de moi et moi seul. Par exemple, on dit que l'optimisme, la joie sont contagieux ... c'est vrai.
[*]Une partie vient de l'image que les autres me renvoient : je me vois (partiellement) à travers les autres.
[/list]
Ce deuxième point est difficile pour moi, je cherche la reconnaissance dans le regard des autres. C'est le besoin d'être aimé : chaque personne cherche à être aimée ... mais il me faut trouver le juste équilibre. Trop rechercher la reconnaissance des autres, c'est ne plus vivre pour soi. Ne pas rechercher la reconnaissance des autres, c'est vivre trop seul.
Par ailleurs, le regard des autres n'est pas toujours neutre : l'autre est un miroir, parfois un miroir déformant ...
Alors, il faut un peu des deux : il faut une confiance en soi autonome, solide. Mais il faut aussi le regard des autres : un regard positif, qui fait grandir et donne confiance.

Au sujet de la sécurité, je crois ceci : aujourd'hui, j'ai les outils pour faire face aux tentations, mais j'aurai toujours des tentations. Mes vulnérabilités sont toujours là : il faut les prendre en compte. Mais j'ai les outils pour dépasser les tentations : je connais les déclencheurs, les facteurs fragilisants, et je sais y faire face avec un mode de vie et de bonnes habitudes. Mais les bonnes habitudes peuvent se perdre, c'est un risque ... D'où l'intérêt de pratiquer régulièrement.

Ma dépendance fait partie de moi, de mon histoire. Mais elle peut devenir inoffensive si j'utilise les bons outils. Elle est surtout un symptôme d'un déséquilibre intérieur. A moi d'y rétablir l'équilibre.

Je vous souhaite une bonne soirée !
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
John Warsen @ 30-12-2017 10:12:48

[size=small][font=Helvetica]Merci pour tes derniers posts, Tiago.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Les bons films à base de bons sentiments sont rares dans le tout-venant des blockbusters hollywoodiens, et encore plus rares sur le forum.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Si tu persistes, tu risques d’être nominé pour l’Oscar du Meilleur Acteur du Film de Ta Vie.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Et c’est pas rien ![/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]

Disse 'Tiago' pid='70036' dateline='1514051841':
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica] Difficile de désapprendre toutes ces habitudes toxiques. Mais je veux vivre, alors je lutte avec des comportements et des croyances plus saines. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica](..)[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]On ne désapprend pas, effectivement. Une fois qu’on a appris à lire, on ne redevient pas analphabète, pour le meilleur et pour le pire : depuis qu’on a l’imprimerie, qu’est-ce qu’on lit comme conneries ![/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Mais on apprend à choisir ses lectures. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]On substitue progressivement de nouveaux conditionnments aux anciens.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Qui s’effacent, même s’ils restent tapis dans l’ombre, n’attendant qu’une occasion, un moment de faiblesse, pour nous sauter à la gorge.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Mais c’est humain : à leur place, nous non plus on voudrait pas disparaitre, et on ferait pareil. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
Disse 'Tiago' pid='70036' dateline='1514051841':
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]J'étais programmé pour être dépendant de la pornographie. Tout ce qui est programmé ... peut être dé-programmé. J'y gagne ma liberté. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica][size=small][font=Helvetica]
[/font][/size][/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Yep. C’est l’objectif premier, ET ultime. L’étoile polaire ET la boussole.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]C’est pas évident de désirer la liberté, parce qu’elle implique la responsabilité de nos actes (et de nos non-actes).[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Mais c’est en y goûtant qu’on y prend goût.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
Disse 'Tiago' pid='70036' dateline='1514051841':
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Que la joie de Noël soit avec vous ![/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Au civil, je suis né un 25 décembre, dans une famille qui se prétendait communiste, mais qui souffrait d’autres attachements; c’est pourquoi je ne vois vraiment pas de quoi tu parles, sans doute trop occupé à le vivre.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]D’autant plus que toute invitation à la Joie qui n’est pas suivie d’effets me fait l’effet d’une injonction. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Passons.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
Disse 'Tiago' pid='70036' dateline='1514051841':
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Trop rechercher la reconnaissance des autres, c'est ne plus vivre pour soi. Ne pas rechercher la reconnaissance des autres, c'est vivre trop seul. [/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]
[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Ouaip. Reconnaissons notre besoin de reconnaissance, et tirons-en le meilleur parti.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]Perso, j’ai pris le parti d’en rire, fondé par Pierre Dac, mais chacun sa solution intime.[/font][/size]
[size=small][font=Helvetica]http://johnwarsen.blogspot.fr/2008/10/reconnaissons-notre-besoin-de_22.html[/font][/size]
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 21-05-2018 15:05:04

Bonjour les amis,

Aujourd'hui, je fête mes 2 ans de sobriété !

Je suis heureux d'être arrivé là. Il y a deux ans, j'étais au fond du fond, dépendant à la masturbation et à la pornographie, dans une spirale incontrôlable. J'étais dans la honte et la culpabilité. Puis j'ai demandé de l'aide, j'ai découvert ce site, j'ai participé aux réunions DASA de ma ville, j'ai été suivi par un thérapeute, je me suis battu pour reconstruire ma vie sur des bases solides. Il reste des chantiers : l'estime de soi, l'ouverture aux autres, la sortie des mauvaises habitudes, etc.

Deux ans sans masturbation ni pornographie. Cela n'a pas été facile. Ce site a été très précieux pour accompagner ce chemin, ce combat. En combattant, j'ai repris confiance en moi et j'ai pris conscience de ma dignité.

Après deux de sobriété, je constate la libération et ses fruits. Aujourd'hui, les tentations sont très rares, voire inexistantes. Je n'ai aucune envie de regarder de la pornographie : produit toxique, qui empêche de goûter les vrais plaisirs de la vie. 

Pour autant, je me sais vulnérable. Chaque jour, je me souviens de mon passé de dépendant. Il en faudrait peu pour y retourner : je ne le souhaite pas. Je connais mes vulnérabilités, je connais mes limites, je sais anticiper les situations dangereuses pour moi. En connaissant mes vulnérabilités, je suis devenu plus solide et plus prudent.

Depuis deux ans, et surtout depuis ces derniers mois, je découvre une vie nouvelle. Je savoure les plaisirs simples : un moment entre amis, une marque de bienveillance, contempler la beauté, rencontrer de nouvelles personnes. Tout cela n'est pas arrivé pas hasard : en arrêtant la pornographie et la masturbation, j'ai dépollué mon esprit. J'ai fait de la place pour le meilleur.

Ces deux ans ont été une belle période de ma vie : un temps d'apprentissage, de croissance et d'affirmation.

Merci à tou-te-s celles et ceux que j'ai croisé ici : je pense en particulier à Burrhus, Fabrice, Jan, Ariane. Ce forum m'a beaucoup apporté et a été essentiel dans mon rétablissement. J'y reviens souvent.

Courage à toutes et tous ! Tout est possible ! N'ayez pas peur de combattre pour votre liberté !
Je vous souhaite le meilleur
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Fabrice @ 21-05-2018 20:05:08

Bravo Tiago, merci à toi, merci pour ta présence, merci pour ton aide et ta bienveillance.
Je suis admiratif devant ta volonté, ta force intérieure.
Tu peux être fier de toi, et tu nous montres le chemin.
Bon chemin.
Fabrice
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
Tiago @ 14-06-2018 16:06:37

Bonjour les amis,

Merci Fabrice pour ton message et ta bienveillance.

Je ne sais pas si je montre le chemin ... chacun doit trouver son chemin, et exprimer sa vraie personnalité, être soi-même.

Dans mon cas, il s'agit d'apprendre à aimer et à être aimé. L'un et l'autre n'allaient pas de soi pour moi. Arrêter la masturbation et la pornographie m'a permis de respirer mieux et de laver mon cerveau. Mon but n'est pas l'abstinence totale et définitive : le but est d'être capable, un jour, d'aimer et d'être aimé. Capable de donner de l'amour, si précieux dans la vie, et d'en recevoir.

Apprendre à être en relation vraie avec les personnes : les amis, les personnes indifférentes, les profiteurs, toutes les personnes. Apprendre à écouter, à trouver le juste niveau de communication, ajuster mes attentes par rapport à ces personnes.

Apprendre à être en relation vraie avec les personnes de l'autre sexe : apprendre à écouter, à communiquer, à échanger, à partager, à exprimer ses émotions et sentiments, à aimer, à regarder le corps de l'autre sans y voir un objet. La conversion du regard est un acquis très important de mon sevrage de pornographie. La pureté du regard peut revenir. J'ai fait cette expérience extraordinaire : rien n'est trop souillé en moi, rien n'est définitivement sali.

Apprendre à aimer, c'est apprendre à ne pas regarder ou prendre le corps de l'autre comme un objet. Il y a plus de joie à donner qu'à recevoir.

Apprendre à être aimé, c'est accepter mes vulnérabilités, mes blessures et aussi mes forces. C'est faire confiance à l'autre, et accepter la valeur de ce cadeau de l'amour.

Tout est possible.
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
pikmin @ 15-06-2018 13:06:21

Félicitation Tiago ! Deux ans c'est vraiment extraordinaire ! Je suis impressionné, je n'ai jamais atteint ce chiffre, tu peut être fier de toi.

Oh grand Tiago, montre nous le chemin lol
===============================================================================================================================================
RE: Sevrage de Tiago
frederic33 @ 03-01-2020 20:01:16

Merci Tiago pour ton message sur mon parcours. Lire ton histoire et tes découvertes me donnent vraiment envie de réussir. MERCI et BRAVO!!! Fred
===============================================================================================================================================