La porno-dépendance, une maladie honteuse?
Corto @ 04-08-2006 00:08:59

Chers vous tous,

j'aimerais bénéficier de vos lumières...

La plupart d'entre nous ici parlons de notre addiction au porno avec une certaine honte. Non seulement en référence au côté "images interdites par la religion ou la morale" mais aussi et surtout au vu de notre libre-arbitre d'être humain dominé par nos pulsions.
Mais à partir du moment où on reconnaît cet état de fait et qu'on s'y oppose, qu'on se tient à son sevrage, pourquoi conserver cela dans l'anonymat, dans le confinement?

Personnellement je n'ai parlé de mon sevrage qu'à ma copine et à un ami qui a commencé la même démarche que moi en même temps. Je n'ose en parler à personne d'autres (autres amis, famille, collègues) parce que je crains, comme vous j'imagine de tomber sur un mur d'incompréhension et de jugement. Et surtout d'hypocrisie bien-pensante! Qu'on cesse de nous faire croire que ces sites porno qui représentent en nombre et en masse de pognon brassé des parts énormes d'internet, ne génèrent que quelques cas isolés de dépendants!

Y en a-t-il parmi vous qui ont franchi le cap du coming-out en matière de dépendance au porno?

Pour ce qui est de la télévision, par exemple, que j'ai jetée hors de ma vie il y a deux ans, j'en parle facilement et les gens acceptent en général bien mon petit laïus "j'étais capable de regarder la télé six heures d'affilée tous les jours en rentrant du boulot au point d'être complètement crevé...". Evidemment je ne leur dit pas qu'en zappant frénétiquement je guettais le moindre clip débile sexy ou le film érotico-concon-porno du soir. Mais dans ce contexte, ça passe.
Pour le porno, ça ne passerait pas, ça salit tout! Comme si le fait d'avoir été accroc à un truc dégueu salissait son image irrémédiablement. Ca m'énerve!!! Quelle hypocrisie!

De temps en temps je teste comme un gros naïf, notamment chez un collègue dont je sais qu'il passe des heures à télécharger. "Tiens, tu dois te méfier, j'ai vu sur un forum qu'il y a des dépendances à l'internet... il y en a sur le chat, d'autres sur le porno,..." Et là, pas de surprise, le gars rougit et parle d'autre chose.

QUE FAIRE???
C'est pas juste, le porno glamour est diffusé dans tous les sens, par contre celui qui se masturbe ou s'est masturbé sur cette merde devient un petit branleur indigne! Comment lutter contre ça???

J'aimerais notamment avoir le son de cloche des AA, qui ont une grande expérience sur ce sujet de maladie honteuse.




Salut, :Hello:

Corto.
===============================================================================================================================================
Re: La porno-dépendance, une maladie honteuse?
Polo @ 04-08-2006 09:08:32

Pareil, personne n'est au courant (et j'espère bien me débarasser de cette merde pour ne plus rien avoir à cacher).

La pornodépendance est une maladie honteuse, n'ayons pas peur des mots. C'est d'autant plus râlant qu'à coté de ça la pornographie s'affiche de plus en plus ouvertement (dans les films ou à la télé, dans la rue, les revues, etc.) et il ne faut surtout pas s'y opposer au risque de se faire qualifier de catho coincé arrièré... par une bonne partie de notre entourage (au travail par exemple).

Bref, aujourd'hui je pense qu'il vaut mieux se taire et concentrer notre énergie à notre sevrage. La pornographier a pris trop d'ampleur pour qu'on puisse rallier spontanément des foules à notre cause.

J'ai bien peur qu'aujourd'hui la pornographie soit majoritairement perçue comme étant "cool". On est très loin de l'image de l'alcool ou du tabac. C'est simpliste mais celui qui boit ou fume admettra volontiers que c'est mauvais. Pas celui qui comsomme du porno.
===============================================================================================================================================
Re: La porno-dépendance, une maladie honteuse?
forget @ 04-08-2006 10:08:29

On ne refera pas le monde ! Mais nous, on peut s'améliorer. Pourquoi ? Parce que le monde ne dépend pas de nous alors qu'il nous appartient de changer... et p-ê de devenir des exemples à suivre.
Tchao
===============================================================================================================================================
Re: La porno-dépendance, une maladie honteuse?
Corto @ 04-08-2006 11:08:18

Disse:
Polo a écrit:
J'ai bien peur qu'aujourd'hui la pornographie soit majoritairement perçue comme étant "cool". On est très loin de l'image de l'alcool ou du tabac. C'est simpliste mais celui qui boit ou fume admettra volontiers que c'est mauvais. Pas celui qui consomme du porno.


Je fait le même constat. Je pense néanmoins que chez tous ces gens qui font une "micro-consommation" (en tout cas pas une consommation débordante) de porno, il doit y avoir quelque part la notion que c'est pas normal, pas exemplaire de regarder ce lamentable spectacle, quand bien même on nous en matraque dans tous les sens!

Par ailleurs, il a fallu des dizaines d'années pour faire admettre les méfaits du tabac (même si l'industrie du tabac demande toujours les preuves irréfutables du lien entre tabac et cancer du poumon), alors tous les espoirs sont permis...
===============================================================================================================================================