Dépendance sexuelle

Version complète : Une revenante: rechute après un long sevrage
Vous consultez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3
Pour celleux qui ne me connaissent pas, je suis une ancienne. J'ai fait tout ce qu'une dépendance au sexe peut nous faire faire. J'en ai souffert, longtemps, et j'ai finalement trouvé ma voie, ce qui a progressivement éloignée de tout cela. 

Je ne suis pas venue ici depuis un certain temps, ma dépendance n'était plus d'actualité. Je n'avais pas regardé de porno depuis dix mois je crois, et personne ne m'a touchée depuis janvier, et encore même là je n'avais pas donné mon accord. Mais j'ai bien conscience que ma dépendance me mettait toujours dans ce genre de situation, donc je la considère tout de même comme une expression de ma dépendance. 

J'ai rechuté il y a quelques jours. Quelques minutes d'un porno minable, avec une mb non aboutie. Je sais bien ce qu'il s'est passé : pas reconnue dans mon travail alors que je donne le meilleur, des problèmes de santé, et pas de routine en place à ce moment là. Il m'a suffit deux secondes d'inattention pour me retrouver dans ce cercle vicieux.

Je n'ai pas spécialement d'envies, de pulsions. Après quelques congés je reprends une vie plus cadrée. Je suis prise en charge pour mes problèmes de santé, enfin pour certains en tout cas. Je vais remettre en place des routines, même si j'ai du mal à les suivre d'une manière générale, mais elles me donnent au moins une direction. 

Je repense avec nostalgie à la rencontre que nous avions organisée il y a quelques années. Je me souviens des liens que nous avions tissés à l'époque, même si j'avais conscience que nous ne les garderions pas indéfiniment. 
Déjà parce que je suis typiquement le genre de femme qu'on n'a pas envie de garder dans sa vie, dépendance ou pas. Même ma famille ne m'a jamais considérée comme un élément fixe, dès ma conception.
Et puis aussi parce que évoluer avec un entourage dépendant n'aide pas à sortir la tête de l'eau: c'est pourquoi on ne vient pas sur le site toujours régulièrement, on s'en va, on revient...

Je crois que je déprime un peu ce soir. J'ai l'impression de fournir beaucoup d'efforts pour trop peu de résultats. Alors qu'en plus c'est faux. Je suis passée d'une sale junkie à un élément stable sur qui beaucoup de monde se repose rien qu'à la force de ma volonté et de celle de Dieu. 

Alors qu'est-ce qu'il me faut de plus? À quel moment je vais enfin réussir à déconnecter ? À juste profiter? Pourquoi est-ce que tout DOIT être si compliqué ?
Salut Ekeiloh, malgré la raison de ton retour ça me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles. Je suis fier de toi et du chemin que tu a parcouru, vraiment j'ai l'impression que tu reviens encore plus forte.. Et je suis d'accord pour dire que tes efforts non pas fait peu de résultat mais ton fait faire un énorme pas vers la liberté. Et à peine une rechute et tu es déjà de retour pour mieux te relever, vraiment bravo.

Force à toi, je sens que tu as déjà tout pour réussir
Bonjour Ekeiloh,

J'commence par dire que je ne suis personne pour donner mon avis ou juger tes propos.

Nous avons tous une existence différente et des problématiques différentes, mêmes si elles se rejoignent, une chose qui peut marcher pour quelqu'un, ne marchera pas forcément pour l'autre, on est tous face à nos démons, certains les affrontes, certains se font dévorer, certains font une trêve, et d'autres apprennent à cohabiter avec.

Tu dis que tu as trouvé ta voie, c'est une superbe nouvelle !!! Je peux dire que par expérience, j'ai dévié de mes rêves et de mes aspirations à cause de la dépendance, j'essaie aujourd'hui de trouver une place dans ce monde, de rattraper le temps perdu, je pense avoir trouvé, mais chaque jours mon cœur s'emballe, pour une chose ou une autre, c'est difficile de s'échapper de l'image que l'on s'est fait de soi-même, et je suis en train de me dire que c'est normal, et que si je tombe durant la journée, je me relèverais, comme je l'ai toujours fait. Des fois c'est plus douloureux, ça mets plus de temps à se remettre, mais je tends vers quelque chose de positif, et j'arrive mieux à gérer la solitude.

C'est fou, des fois je me demande, pourquoi ça m'arrive à moi, pourquoi je me suis réfugié dans le porno, je pense en savoir les raisons, mais j'aurais très bien pu me réfugier dans quelque chose d'autre, et bien non, ce n'est pas compréhensible, ça devait arrivé et c'est arrivé, et maintenant, je ne peux ignorer ce penchant, je ne peux me détester pour ce que je suis, je dois apprendre à m'écouter, écouter mes ressentis et mes émotions, et j'essaie de ne pas être le dictateur, qui s'inspire des pires préjugés et idées préconçues, pour me fusiller au moindre faux pas, ce que j'ai fais pendant plus d'une décennie...

En tout cas, je t'encourage dans ton développement, dans tes rechercher et tes aspirations, et je te souhaite de trouver ce que tu cherches.

Et tes questions me questionnent également.

Salutations,
Salut Callahanz, oui il y a des fois où je me demande ce que vous devez tous. J'aimerais avoir de vos nouvelles mais quand je suis sur un long sevrage le fait de revenir sur le site me perturbe un peu, et on a jamais réussi à maintenir un contact en dehors du site. La faute à personne, c'est comme ça c'est tout.

Salut Félix. Ici personne ne juge. Je suis contente que mes questionnements puissent te servir aussi. 

J'ai vu mon psy aujourd'hui. Je ne le vois plus avant novembre. Ça me perturbe un peu. Il m'a remonté l'antidépresseur. 

J'ai vu mon supérieur aussi bon il s'en va bientôt mais je lui ai clairement dit que j'en avais plus rien à faire de plaire ou pas à ma hiérarchie, et que maintenant je mettrai mon énergie pour mon équipe et les gens dont je m'occupe. 

J'ai besoin de voir un prêtre. Je sais où le trouver mais avec ma santé, et je dois le dire, mon moral, c'est très difficile de bouger de chez moi. J'ai l'impression que tout est loin. J'ai envie de rester cloîtrée chez moi.

Je crois que je vais couper la box chez moi, ne l'a remettre que de temps en temps, mais de toute façon au taf on a un gros problème d'informatique donc on ne l'utilise plus pour le moment et peut-être que ça me permettra de me bouger un peu (ménage et études, voire même un peu de sport (on peut rêver)). C'est dingue le temps que je perds sur le net. Entre les réseaux sociaux, les infos, les demotivateurs, les jeux, les boîtes mail sur lesquelles on ne m'écrit pas, et surtout les tentations...

J'ai une pub vraiment dérangeante qui revient sur quasi tous les sites, pour le coup c'est pas le genre de site que je fréquente, même au plus fort de ma dépendance, mais ça suffit à m'y faire penser... 

J'ai essayé des bloqueurs de pubs, et d'habitude j'ai la possibilité de dire à google que cette pub ne me plaît pas, mais là elle passe toutes les barrières, ça m'énerve et me perturbe. En plus elle apparaît même sur des sites bon enfant, que des jeunes/très jeunes pourraient consulter. 

Je suis soulagée de ne pas avoir d'enfant. Je vois comment j'ai souffert de la dep, je n'imagine pas devoir me battre pour sortir mon gosse de ça. Quel enfer... Ne jamais savoir si son sourire ne cache pas un acte désespéré pour ne plus avoir à supporter cette horreur... J'ai épargné comme j'ai pu ma famille, ils ont peut-être souffert de mon absence mais peu de ma dépendance, ou en tout cas ils ne savaient pas que c'était pour ça. Moi je n'aurais pas pu fermer les yeux avec tout ce que j'ai vécu, tout ce que je connais.
T'as l'air de savoir où tu vas.

C'est tellement triste de voir tout ce que la dépendance engendre. Des fois j'me dis que personne ne peut comprendre dans quelles genre d'imbrication l'humain peut se trouver. Et qu'en fin de compte on est seul avec tout nos problèmes, qu'on doit s'en sortir malgré l'incompréhension générale, c'est dur, c'est la vie...

J'ai beaucoup de respect pour ta lutte de l'ombre.
Je me demandais pourquoi t'avais envie de rester cloitrée chez toi ?

Parce que par moment, et même fréquemment, je suis dans la même ^^
Merci Smile

Pour mon envie de rester cloîtrée, ya plusieurs raisons en fait :
-un peu de déprime, rien envie de faire, juste glander sur mon canapé.
-je n'ai pas beaucoup d'amis, la dernière fois que je me suis forcée à faire partie d'une bande d'amis ça s'est très mal passé, y compris au niveau dépendance.
-je me suis beaucoup donnée pour le taf notamment, et mon responsable ne reconnaît pas mon travail, ça me gonfle.
-j'ai des problèmes de santé, et la chaleur augmente ça, ça me crée beaucoup de douleur. 

Le problème c'est que du coup, rester à la maison devant internet peut me créer des tentations. Et j'ai beaucoup de choses à faire que du coup je ne fais pas. Je devrais étudier, travailler, je prends des cours de chant et je n'ai pas bossé ça non plus... 

Mais bon, je ne peux pas être parfaite ^^ je me bats déjà pas mal, il y a ne serait-ce que deux ans je n'aurais jamais cru en arriver là. J'avance !
Je me sens mal. Je n'ai pas le moral. Je passe des journées entières allongée sur mon canapé à trainer sur le net. Je pourrais faire tellement de choses pendant ce temps là... Mais non. À la place je déprime, complètement seule.
D'habitude je me tourne vers le sexe mais j'ai arrêté. Ensuite vient la bouffe, mais pour la première fois de ma vie j'en ai pas envie. Je vais aller boire un verre au bar je pense, faut que je m'aere. Pas sûre que ce soit une bonne idée mais les autres sont pires.
Coucou,

Qu'est ce qui t'empêche de faire des choses ? Et c'est quoi ces choses ?

Internet est une immense perte de temps, en tout cas je le trouve, j'ai l'impression que si je l'utilise pas à bonne escient, comme un outil et pas comme un refuge, je peux y voir des aspects positifs, mais du coups la limite peut-être floue, et à partir du moment ou je fais un trucs constructif dessus, il y a toujours la possibilité de déraper sur d'autres choses. En faite, on a pas vraiment besoin d'internet pour vivre, j'aurais bien aimé vivre à une autre époque, maintenant c'est quand même un outil indispensable, je dois faire avec, réapprendre à l'utiliser, et c'est pas évident lorsque on a développé de mauvaises habitudes.

C'est super que t'aie eu envie d'aller boire un verre, changer d'air ^^
Pages : 1 2 3
URLs de référence