Dépendance sexuelle

Version complète : Une rencontre ?
Vous consultez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Pages : 1 2 3
Qui est partant pour une rencontre? Ayant déjà participé à l'organisation de la dernière, je me propose pour coordonner si ya assez de monde intéressé. Je pense au printemps, ça nous laisse le temps de nous organiser. 

Pour info, la première rencontre s'est très bien passée.
Je vous laisse vous signaler ci dessous si vous êtes intéressés. Merci !
Salut Ekeiloh. Moi je ne suis pas contre, mais je ne suis pas capable de m'engager de façon ferme, par ailleurs j'ai de gros problèmes d'argent.
Je note Burrhus, merci
Désolé mais je ne serais pas de la partie. Entre mes études qui vont me prendre beaucoup de temps, les difficultés financières qui en découlent... Et puis pour être franc je me sens encore trop dans l'addiction pour affronter les échanges en direct avec des personnes souffrant du même mal.
Compris Thunderbird, peut être une prochaine fois !
Hello tous!

Ceux qui y ont participé pouvez-vous éventuellement décrire en quoi cette rencontre a été si profitable?
Je peux être intéressé pour y participer...!

Bises!

Jan
Bonne idée Jan ! De mon côté passer du virtuel au réel a été très profitable, ça m'a permis de ne plus "fantasmer" les personnes même si ce n'était pas sur le plan sexuel. Je ne pouvais pas m'empêcher d'imaginer les gens comme ci ou comme ça, avoir les personnes en face de moi m'a permis de relativiser aussi, je voyais certains comme inaccessibles, voir qu'au final je pouvais parler "normalement" avec eux et d'autre chose que la dépendance, ça m'a fait comprendre que j'étais capable moi aussi de m'en sortir. 

Par ailleurs on avait organisé des discussions sur des sujets en particulier, comme dada, l'EFT, par ceux qui connaissent le truc. C'était très instructif et ça m'a donné des idées pour mettre en place mes sevrages. 

Voilou Smile
Pour moi, au départ c'était pour faire plaisir à Alessandro qui avait un vrai problème avec les relations virtuelles du forum. J'étais très angoissé à l'idée de vivre cela, je ne savais si j'en étais capable, et au final tout a été très simple.

Pikmin devait être là aussi, mais il n'a pu se libérer au denier moment, le rencontrer en vrai m'aurait bien plus, il nous a fait une vidéo de lui nous souhaitant plein de chose pour cette rencontre, nous lui avons aussi fait une vidéo de tout un chacun que nous avons bien sûr détruite après, anonymat oblige.

Le cadre était dans la nature, nous avons très bien été accueillis par une communauté religieuse (catho), qui nous a laissé très libre de tout. Les repas et les nuits était de bonnes qualités pour un prix modique tout cela près de Paris. La solidarité a joué parce que des dons généreux (par des membres) ont permis aux moins aisés de venir.

Il y a eut comme présent aussi deux anciens modérateurs (Asmyr et Mondon) qui avaient un peu fait le pari de ne plus venir sur le forum, car il voyait un peu les limites du virtuel. Leur témoignage des groupes DASA et de leur histoire sur le forum a été un moment fort.

On a aussi bien rigolé, sans se prendre la tête. Je crois que globalement tout le monde était content.

Nous étions une vingtaine.
Ce fut pour moi un WE de rencontre comme j'en ai connu peu. Il s'agissait vraiment de passer du virtuel au réel (tu vois ce dont je parle Jan !). Je crois que le premier objectif était vraiment de se connaître, de discuter. Il y avait un petit groupe qui s'épaulait sur le forum et cela nous a paru naturel de briser le virtuel.
Le lieu aussi a été un élément important dans la réussite de cette rencontre: une congrégation isolée en Sologne, avec un accueil bienveillant et respectueux. Les personnes étaient adorables, et pleines d'amour bienveillant. Je me souviens encore du regard et du sourire de la soeur qui nous accueillait. Il y avait la paix et l'amour.
Ensuite on a essayé de faire un programme: présentation, avenir du site, présentation des DASA par Mondon et Asmyr, présentation de l'EFT (Ekeiloh), de la pleine conscience (moi, avec des fruits en bouillie !). Nous avons parlé beaucoup, nous nous sommes écoutés, nous avons beaucoup ri, parfois nous avons pleuré, nous avons marché, nous avons parlé de dépendance, mais aussi de musique, de livres, de nos vies. Ce ne sont pas des dépendants qui se sont réunis, ce sont simplement des hommes et des femmes qui avaient envie de se rencontrer et d'échanger.
Pendant deux jours, je me suis retrouvé dans un espace hors du temps. C'était chouette. J'en garde d'excellents souvenirs et des sensations à jamais enfouies dans ma mémoire.
Réflexion faite je suis d'accord pour une rencontre, cette remontée de souvenir des uns et des autres m'a remis l'eau à la bouche.
Pages : 1 2 3
URLs de référence