Dépendance sexuelle

Version complète : Recherche de participantes
Vous consultez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour à tous, à toutes,

Je me permets de poster ici un message, ayant constaté que Pikmin ne s'était pas connecté depuis un petit moment et n'ayant pu alors (je suppose) modérer et/ou approuver mon message dans le forum "annonces".

Je suis actuellement à la recherche de participantes pour mon mémoire de recherche de master 2 de psychologie. Je souhaiterais rencontrer des femmes qui accepteraient de témoigner de leurs conduites sexuelles compulsives, addictives, de leur dépendance sexuelle. Le format que j'ai pensé s'organise autour de 3/4 rencontres par le biais d'entretiens et de tests projectifs (ceux-ci sont des tests où l'on présente une image et où on demande à la personne de nous dire ce qu'elle voit ou bien de raconter une histoire à partir de l'image). Pour ces rencontres, je peux me déplacer dans la région Occitanie, voire moitié Sud de la France.

Bien que je souhaiterais vous rencontrer, je suis aussi intéressée par des témoignages écrits, si certaines d'entre vous souhaitent m'en faire part. 

Si vous êtes intéressée et que vous souhaitez participer à ma recherche, que ce soit en se rencontrant ou encore pour partager votre témoignage écrit (voire les deux), n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante : [email protected]


Je vous remercie pour votre lecture. A bientôt, je l'espère.


Mandy
Bonjour Mandy,

c'est toujours bien que des laboratoires s'intéresse à la dépendance. Peux-tu nous en dire un peu plus sur le contexte de l'étude (laboratoire, encadrement, questionnement) et sur les objectifs de l'étude ?

Merci

Fabrice
Re,

Cette recherche constitue un premier travail que je souhaite poursuivre en thèse. Je suis rattachée au laboratoire LCPI à Toulouse. Mon positionnement éthique est la singularité du sujet, et du coup je m'éloigne d'une définition qui viendrait dire qu'il existe "une sexualité addictive" ou encore "une dépendance sexuelle". Je m'attache à la singularité du sujet et donc à la solution singulière que les conduites sexuelles compulsives, addictives, de dépendance représente pour chacun. Je m'éloigne dans ce même temps d'une approche normative qui viendrait supposer une sexualité normale, ce qui parait bien complexe à définir ! Mon questionnement principal repose sur le peu de recherche (en France) sur le sujet et donc le peu de prise en charge proposée. Plus particulièrement, je m'intéresse aux femmes, non pas car je présuppose une différence spécifique entre les comportements sexuels compulsifs entre homme et femme, mais parce que je souhaiterais interroger ce qui se joue pour elles dans ces comportements en rapport à leur féminin. 
Voilà ce que je peux en dire, je ne sais pas si j'ai répondu à toutes tes questions. N'hésite pas à me relancer.

Bonne soirée
URLs de référence